Ossétie du Sud, Lougansk et Donesk veulent faire partie de la Fédération de Russie !

On peut comprendre que nombre de petites Républiques autonomes ou indépendantes se sentiraient plus rassurées si elles étaient assurées d’être protégées par la Russie ! Entre les abominables Turquie-Azerbaïdjan qui persécutent les Arméniens et l’Ukraine dirigée par la marionnette Zelensky manipulée par le dépravé Biden, les petits doivent trembler et aspirer à entrer dans la Russie de POUTINE, non ?

 

L’Ossétie du Sud a l’intention de prendre des mesures juridiques pour rejoindre la Russie

Selon le président de la République Anatoly Bibilov, l’Ossétie du Sud « fera partie de sa patrie historique – la Russie »

 

MOSCOU, 30 mars. /TASS/. La République d’Ossétie du Sud entreprendra des démarches juridiques pour rejoindre la Fédération de Russie dans un proche avenir, a déclaré le président de la République, Anatoly Bibilov, cité par le service de presse Russie unie.

« Je crois que l’unification avec la Russie est notre objectif stratégique. Notre voie, les aspirations du peuple. Et nous avancerons sur cette voie. Nous prendrons les mesures juridiques appropriées dans un proche avenir. La République d’Ossétie du Sud fera partie de son patrie historique – la Russie, » – dit-il.

Il a ajouté qu’aujourd’hui l’Ossétie du Sud, la Russie et le monde entier « vivent un tournant ». « Le monde russe défend aujourd’hui les intérêts de ceux qui s’y sont engagés, ceux qui s’opposent au nazisme, respectent les valeurs humaines universelles et les droits fondamentaux et les normes acceptées par l’ensemble de la communauté internationale », a déclaré Bibilov.

Selon lui, le premier renouveau du monde russe dans l’histoire récente a eu lieu en Ossétie du Sud en 2008, lorsque la Russie a décidé de reconnaître l’indépendance de la république. « C’était une décision historique qui a donné au peuple d’Ossétie du Sud des garanties de paix et des opportunités de développement. Cependant, le principal objectif historique et stratégique du peuple ossète – un peuple divisé – est l’unification dans le cadre d’un seul État. Cet État est la Fédération de Russie. Notre peuple a désigné à plusieurs reprises cet objectif », – a ajouté le président de l’Ossétie du Sud.

Le 26 août 2008, après l’agression armée de la Géorgie contre Tskhinval, la Russie a reconnu la souveraineté de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie. Les dirigeants russes ont déclaré à plusieurs reprises que la reconnaissance de l’indépendance des deux anciennes autonomies géorgiennes reflète les réalités existantes et n’est pas sujette à révision. Cependant, Tbilissi refuse de reconnaître l’indépendance des républiques.

TASS.ru : https://tinyurl.com/y73nynbu

Le 10 avril prochain, les Français voteront  pour le premier tour de la présidentielle tandis que les voteront eux aussi pour désigner leur prochain Président. Bibilov, qui se présente à sa réélection sera-t-il choisi par le peuple, et avec lui le projet de faire partie de la Fédération de Russie ? Si oui ce serait bien la preuve que le grand méchant loup Poutine fait plus envie que peur… 😉

La CEC d’Ossétie du Sud a achevé le 15 mars l’enregistrement des candidats à la présidence de la république. Bibilov, le vice-président du Parlement Alexander Pliev, le chef du parti politique Nykhas Alan Gagloev, le député Garry Muldarov et l’ancien député Dmitry Tasoev concourront pour le poste le plus élevé de l’État le 10 avril. Bibilov a été élu président en avril 2017 ; depuis juin 2014, il est président du parlement de la république.

.

Pendant ce temps, Lougansk et Donesk se mettent eux aussi sur les rangs ! Tout le monde veut rejoindre la fédération de Russie !

Selon Bibilov, l’Ossétie du Sud, la Russie et le monde entier sont maintenant à un tournant. « Le monde russe défend aujourd’hui les intérêts de ceux qui s’y sont engagés, ceux qui s’opposent au nazisme, respectent les valeurs humaines universelles et les droits fondamentaux et les normes acceptées par l’ensemble de la communauté internationale », a déclaré le président d’Ossétie du Sud.

Auparavant, le chef de la République populaire de Lougansk, Leonid Pasechnik , n’avait pas exclu qu’un référendum sur l’adhésion à la Russie puisse avoir lieu dans la république dans un proche avenir.

Le chef de la République populaire de Donetsk, Denis Pushilin, a également  déclaré que la RPD étudierait la possibilité de rejoindre la Fédération de Russie.

https://vz-ru.translate.goog/news/2022/3/30/1151271.html?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp

 

 924 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. Toute la partie au nord-est du Dniepr pourrait ne plus être Ukrainienne (devenir éventuellement un zone tampon) et ce n’est pas un secret puisque Poutine l’avait annoncé dès le début de l’opération, en gros il disait: ou Zelensky signe le traité Russe ou l’Ukraine pourrait ne plus exister sous sa forme actuelle.

  2. Je ne vois pas la guerre en Ukraine comme quelque chose de négatif, bien sûr c’est inquiétant pour la planète mais en même temps c’est rassurant de savoir qu’il existe aussi un contrepouvoir puissant à l’Occident, nous ne voulons pas d’un ordre mondial qui imposerait son idéologie décadente. Je vois l’Ukraine comme un zone tampon où s’expriment les tensions entre un Occident américanisé et envahissant et la résistance nationaliste des identités.

    • C’est la renaissance du monde multipolaire et la libération des nations. La Chine, l’Inde, le Brésil qui fait le contre poids en Occident, en quelque sorte le « gaulois des terres d’Amérique » ; sur le continent Africain c’est l’Afrique Centrale qui se joint à cette résistance contre l’hégémonie étasunienne. Ces pays ont compris la tactique des USA et le danger du monde unipolaire qu’ils souhaitent. Dernièrement l’Inde et la Chine se sont clairement parlé sur ce point comprenant que les USA exploitent les problèmes existant entre certaines nations, dont les leurs pour empêcher toute union. Ces deux pays ont décidé de sortir de ce piège et de faire face avec la Russie pour garder leur souveraineté et préserver la géopolitique du monde multipolaire. Ils sont plusieurs pays à abonder dans leur sens. Les USA sont découverts. Seuls les « pays otanesques, déjà esclaves se battent POUR LES USA.

  3. En ce qui concerne l’Ukraine, après la dénazification et le retour des civils, il y aura des référendums organisés par oblast du nord de la Transnistrie à Sumy.

    • Bonjour @jack-no ;

      Oui ! Les referendum semblent une tendance qui s’amplifie. Ce conflit aura ouvert les yeux de beaucoup qui voudront échapper au piège de la suprématie étasunienne qui veut s’étendre autour du globe mais aussi vivre en paix en Ukraine où un mouvement est né au cours de ces huit dernières années : « l’émergence d’une autre société, une société nouvelle en Ukraine ; celle qui serait ukro-russe ou russo-ukrrainienne » à l’initiative de Natalia Poklonskaya qui a travaillé au bureau du procureur de la Crimée, et a été député de la Douma d’État de la convocation VII.
      ???
      https://tinyurl.com/2bkvmpzb

  4. Pour ce qui est de l’Ukraine, quand on voit comme ils se défendent, on n’a pas vraiment l’impression qu’ils ont envie de rejoindre la Russie.

    • Personne n’a pensé que l’Ukraine voulait rejoindre la Russie. Seul le dombass est pro-russe et sera rattaché à la fin de la guerre.

  5. L’Ukraine , elle, ne veut pas de la Russie. C’est clair.
    Des nouvelles du marechal Karpov ,,,
    Des nouvelles de Pierre Cassen …..??

  6. Personnellement je préférais l’URSS. À l’Ouest, au moins, on avait la paix. L’effondrement de l’URSS a été une catastrophe, ainsi que la chute de Saddam Hussein, Kadhafi. La décolonisation aussi a été une catastrophe planétaire. Depuis, ces pays que nous avons quittés sont plongés dans l’instabilité. Voir l’Afrique subsaharienne où les camarades colonels-généraux-présidents fomentent des coups d’État tous les quatre matins!

    • @Argo , vous avez a 90% raison sur cette situation.Pour certaines raisons que nous connaissons ici dans le sud ouest de la france-poubelle ( poubelle pour le moment ) nous ici en grande partie avons toujours historiquement aimé les russes , les migrants de la pitoyable et tueuse révolution d’octobre , et pas question de changer .Par contre on ne va débattre sur le sujet ,qui en réalité ne nous concerne pas , seulement le lavage de cerveaux que les complotistes subissent , âpres covidation , ukraination et des millions de veaux qui suivent avec jouissance le lavage de cerveaux pro-ukrainien et finalement comme leurs anciens qui ont adoré l’occupation nazie , leurs descendant recommencent a admirer un gouvernement nazi et la propagande d’apitoiement moutonneux qui en est faite , pour dire simplement qu’une grande partie de l’Ukraine qui appartenait a la Russie VEUT et va retourner sous la protection patriotique de la mère patrie n’en déplaise a la macronie nazional-zozialiste-mondializte et son chef aux yeux fous le grand KAPO bruxello-americano jupiter MacronesCUL et sa bande de truands chevronnés marxistes léninistes …

Les commentaires sont fermés.