Quand Lagarde trafiquait avec la copine du chef des gangs des barbares pour se faire élire !

Quand M’hammed Henniche faisait la pluie et le beau temps en Seine-Saint-Denis

Un excellent article de Causeur qui, avec l’exemple de M’hammed Henniche permet de comprendre comment et pourquoi les politiques de gauche et de droite, pour être (ré)élus ont déversé argent, mosquées, baux emphytéotiques, sur les territoires perdus de la République.

Du socialaud Bartelone à l’UDI Lagarde  en passant par la LR Pécresse ils ont tout fait. Prêts à tout pour se faire élire… et les musulmans comme Henniche se sont payé tous ces pantins qui les arrosaient avec l’argent du contribuable, leur permettant d’accroître leur pouvoir, l’islamisation, l’islamisme… Certains n’ayant même aucun scrupule à lécher le derrière  de Lynda Benakouche, amie du chef du gang des barbares qui séquestra et tortura à mort Ilan Halimi, qui, grâce à ces hauts faits en territoire perdu de la République était devenue la faiseuse de maires, députés, conseillers généraux… A gerber. Déportez-moi tous ces pourris sur l’ïle du Diable…

Quand M’hammed Henniche faisait la pluie et le beau temps en Seine-Saint-Denis

Durant des années, M’hammed Henniche a dominé le jeu électoral en Seine-Saint-Denis, profitant de la veulerie de politiciens désireux de se faire élire ou réélire. L’homme, qui était notamment à la tête de la mosquée de Pantin fermée après la décapitation de Samuel Paty, a eu des rapports troubles avec des élus de tous bords. Plongée effrayante dans le clientélisme politique du 93, conséquence du développement du communautarisme musulman.


Gauche, droite, centre: l’intrigant M’hammed Henniche a mangé à tous les râteliers. Il s’est même vanté devant Gilles Kepel d’être «le premier lobbyiste musulman de France [1]».

En 2003, en effet, cet entrepreneur a réussi à rassembler la plupart des associations islamiques de Seine-Saint-Denis en une seule organisation, l’UAM93, dont il est le président. Cela l’a rendu assez puissant pour décider qui serait maire et qui ne le serait pas en Seine-Saint-Denis, où l’apport des voix musulmanes peut changer le résultat d’une élection municipale.

Tout est payant

Henniche cherche à fortifier le projet des islamistes en obtenant des maires des constructions de mosquées et de carrés musulmans dans les cimetières, ainsi que des écoles confessionnelles où les filles seront voilées, au détriment des autres communautés et de la loi de 1905. «Quand je soutiens un candidat, je vais “travailler le produit” comme un commercial: on prend contact, on discute, on voit ce qu’on peut vendre à [pour] la communauté[2]

Il ne s’allie donc pas avec les petits partis communautaristes, mais avec les partis les plus forts qu’il met en concurrence les uns avec les autres: «On préfère peser sur les partis majoritaires plutôt que donner notre soutien à une liste qui va faire 3 %[3]

«Une mosquée, dit-il en riant, c’est trois mandats. Un mandat pour la concertation avec tous les partenaires, un mandat pour trouver le terrain, alors qu’il est sous tes yeux, et un mandat pour construire la mosquée; à ce moment-là, le maire peut dormir tranquille car les musulmans doivent trouver l’argent[4]

«À un moment, on a mis le cap beaucoup plus à droite, et tout le monde l’a constaté. Pourquoi? Tout simplement les musulmans de France ont mis tous leurs oeufs dans un même panier qui est celui de la gauche. Pour obtenir quoi en échange? Rien. La droite était demandeuse. Alors on s’est dit: “Si on met deux ou trois oeufs, sur cinquante oeufs présents à gauche, peut-être que ça va marcher”. Et effectivement cela a très bien marché pour nous. La droite était plus entreprenante et la gauche a commencé à se questionner à propos de ce vote qu’elle pensait acquis[5]

Henniche et Jean-Christophe Lagarde

Henniche ne cache pas son mépris pour les élus qui ont accepté de violer les lois de la République et les droits des autres communautés pour acheter les voix qu’il leur proposait.

Voici comment il parlerait des grosses sommes payées aux islamistes en 2010 par l’UDI Jean-Christophe Lagarde: «Avec la droite, c’est simple, c’est: “faites-moi une facture”. Pas de contorsion comme avec la gauche. Ils lui ont présenté un devis et il a signé le chèque. C’est aussi simple que ça.» Le but? «Le député voulait casser la relation entre l’association musulmane et la municipalité. Et ça a marché»[6].

Lagarde aurait d’abord payé 50 000€ à l’association GELA qui se prétend laïque mais se présente, sur sa page Facebook, comme dédiée à l’enseignement de «la langue arabe et les bases de la religion musulmane, aux enfants et aux femmes».

A lire aussi, Jean Messiha: Face à l’islamo-gauchisme et à l’islamo-droitisme, la Reconquête!

Ensuite, il aurait versé 80 000€ pour financer l’Association culturelle des Musulmans de Bobigny, au profit de la «création d’un centre culturel musulman». Sauf que ladite association, sans le lui dire, a transféré le chèque à l’Association cultuelle des Musulmans de Bobigny… qui dévoile le pot-aux-roses en utilisant le compte Twitter de sa mosquée: «Un grand merci au député JC Lagarde pour sa subvention de 80000€ accordée à l’association dans le cadre de la réserve parlementaire !!!!!» Ce n’est pas la faute de Lagarde si la donation a été rendue caduque par le fait que, sans le lui dire, l’association culturelle avait donné l’argent à l’association religieuse, alors qu’un tel don ne peut pas être payé avec l’argent parlementaire…

Mais chez Lagarde, la construction des mosquées en violation de la loi 1905 semble être un dada. En 2008, il alla jusqu’à se vanter d’avoir menti à ses électeurs de Drancy en construisant une mosquée pour les seuls musulmans là où il leur avait annoncé une salle polyvalente pour tous. Et il s’en justifie en ces termes: «Contrairement à tous ces maires qui annoncent dans les médias qu’ils veulent une mosquée, moi, je l’ai[7]

En 2014, selon Eve Szeftzel, pour arracher la mairie de Bobigny aux communistes et la donner à Stéphane de Paoli, homme de son parti, Lagarde se serait rapproché de Lynda Benakouche, l’amie de Jean-Christophe Soumbou, chef du gang des Barbares qui séquestra et tortura Ilan Halimi à mort. Car ces atrocités ont fait en effet du gang des Barbares des caïds de quartier qui peuvent influer sur le vote de nombre de personnes. Benakouche aide donc à la victoire de l’UDI à Bobigny, obtient un emploi à la mairie sans aucun rapport avec ses capacités, et passe pour avoir été intouchable, car soutenue par le pouvoir en place dans la ville[8].

Qui a fait élire Bartolone?

En octobre 2007, au congrès de l’UAM93, le député Claude Bartolone (PS) déclare: «Nous devons relever ce pari pour montrer que dans notre pays nous pouvons construire des lieux de cultes beaux, accueillants… Permettez-moi d’évoquer un combat qui a été le mien : la nécessité de former des imams en France. Parce qu’à un moment donné, la prière, la langue et la culture doivent devenir des lieux de rencontre, des lieux d’enrichissement pour donner encore plus de force à l’islam de France.»

Le 20 mars suivant, il emporte la présidence du conseil général de Seine-Saint-Denis face à Éric Raoult (UMP-LR). La concurrence est dure, et il a dû se battre.

Invité sur Radio Beur, Henniche le loue en ces termes : «On a de très bons contacts avec le président du Conseil général. Je peux – et tout le monde le sait dans le 93 qu’on a fait sa campagne pour qu’il devienne président du Conseil général c’est officiel… Tout le monde le sait! Et même le parti communiste qui a perdu le conseil général l’a dit: “Pourquoi vous nous avez fait-ça?”. Ah oui donc c’est connu de tout le monde![9]»

L’élection de Gaudron, Ségura, Beschizza

Hassen Farsadou, fondateur de l’association Espérance musulmane de la jeunesse française (EMJF), préside avec Henniche l’UAM93. Tous deux soutiennent en 2003 le député UMP-LR Gérard Gaudron à Aulnay-sous-Bois. «J’avais négocié un terrain pour la mosquée avec la droite, dit Farsadou, mais en 2008, il n’y avait toujours rien de concret[10].» Hassen Farsadou quitte Gaudron et promet au conseiller général Gérard Ségura (PS) de le faire maire d’Aulnay s’il lui satisfait toutes sortes de revendications: «une école, des postes de directeurs généraux adjoints et de conseillers techniques à la mairie. Très sûrs d’eux, ils vantent leur influence dans les quartiers nord et font comprendre au candidat socialiste que des négociations sont aussi en cours avec son adversaire, le maire sortant de droite Gérard Gaudron[11]

A lire aussi: Scrutin LR: casse-tête chinois !

Ségura accepte, Farsadou et Henniche font campagne pour lui, et ils le font élire en 2008. Mais il donne la mosquée à une association musulmane rivale. Henniche punit Ségura en lui faisant perdre les élections de 2014 et en faisant élire à sa place Bruno Beschizza[12] (UMP-LR).

L’école islamiste dans un local public

Beschizza a accepté d’autoriser l’EMJF à faire une école confessionnelle musulmane par prêt gratuit (bail emphytéotique de 99 ans), d’une ancienne école publique désaffectée. Une belle prise: deux étages, 1200m2 avec cour. L’école sera islamiste, puisque Farsadou invite des prédicateurs[13] comme Nader Abou Anas, Éric Younous[14] et le salafiste pro-djihad Mehdi Bouzid, proche de l’un des frères Kouachi[15].

Dans l’affaire Théo, en 2017, cet ancien officier de police devenu maire n’a pas hésité à critiquer virulemment les policiers impliqués, position qu’il n’a pas changé même après la publication de la fameuse vidéo démontrant que Théo avait menti et que le policier ne l’avait pas violé. Ce silence encouragera les émeutiers et suscitera une campagne nationale contre la police et des violences dont l’incendie d’un policier au cocktail Molotov. Quant au policier innocent, sa vie a été ruinée: quand la vidéo a été publiée, un an plus tard, le public l’avait oublié, et il était trop tard pour le réhabiliter. Les personnalités qui l’avaient traîné dans la boue restèrent sur leur position, à l’exception de Patrick Quarteron, qui publia une vidéo dans laquelle il lui fit des excuses très émues.

Henniche et Valérie Pécresse

Henniche apprécie Valérie Pécresse, qui l’a courtisé autant que faire se peut. En juillet 2015, surtout, elle prépare les élections régionales en allant d’un iftar à l’autre. Et les discours démagogues de pleuvoir. Au Blanc-Mesnil, le 8 juillet, le maire Thierry Meignen (LR) déclare qu’il veut avancer rapidement sur le projet de la future mosquée, laquelle sera magnifique, et qu’il sera le plus heureux des hommes le jour où l’on aura posé sa première pierre. Valérie Pécresse, qui parle à ses côtés, est si flatteuse que le Canard Enchaîné commence son article par: «Valérie Akbar!» et la cite disant qu’il faut «résoudre la question des lieux de culte et des écoles confessionnelles car on doit pouvoir donner aux musulmans ce qu’on donne aux Français et aux Juifs (sic!). Le tout étant de lutter contre l’islamophobie[16]

A lire aussi, Nicolas Bay: Islamisme: quand Bruxelles se voile la face!

Naturellement, Henniche se réjouit quand, en décembre, Pécresse est élue présidente du Conseil régional d’Île-de-France. Il explique à l’hebdomadaire franco-turc Zaman pourquoi: «Elle est venue nous voir quatre à cinq fois et pas pour nous rappeler qu’il faut respecter la laïcité, mais pour nous dire de nous battre pour avoir notre place dans la République. Elle a exprimé son refus d’interdire le voile à l’université!… Elle a sûrement dû rajouter des éléments dans son programme après les attentats et a été contrainte de participer à la surenchère sécuritaire, mais on lui fait confiance et on espère qu’une fois le climat adoucit [sic], elle aura d’autres priorités.» Et le journaliste de conclure : « L’espoir donc, qu’elle ne tienne pas compte de ses engagements[17]

La faiblesse est humaine : il était tentant de se concilier les trente mosquées de l’association d’Henniche et leurs imams, même après les attentats de janvier et de novembre 2015. Comme le dit un observateur cité par le Canard Enchaîné, «se mettre un imam dans la poche, c’est une tribune gratuite et 250 personnes rassemblées chaque vendredi. Plus de location de salle, plus de meeting[18]

Pourtant, tous ces élus étaient supposés savoir à quoi ils s’engageaient en finançant, en fortifiant ces gens qui voulaient instaurer la charia en France à terme, au détriment des autres communautés locales et des musulmans qui aimaient la France. Le choix d’imams et d’associations à soutenir, les sermons qui se font dans les mosquées qu’il obtient, tout révélait l’islamisme d’Henniche. Du reste, il le montrait dans les articles qu’il postait sur son site Internet, uam93.com, sans qu’aucun de ces élus prétendument laïques de Seine-Saint-Denis, ne lui demande de les retirer.

Aujourd’hui, ces articles ne sont plus accessibles. Mais à l’époque dont il est question, ils l’étaient. Et nous en parlerons dans un article à paraitre demain sur Causeur.fr, dédié aux victimes d’Henniche.

Inch’allah : l’islamisation à visage découvert

Price: 20,00 €

27 used & new available from 5,79 €

Le maire et les barbares

Price: 19,00 €

21 used & new available from 5,50 €


[1] https://legrandcontinent.eu/fr/2020/11/01/djihadisme-atmosphere-kepel/

[2] http://www.politis.fr/articles/2020/11/mhammed-henniche-influenceur-42503/

[3] Ève Szeftel, Le Maire et les Barbares, Albin Michel 2020.

[4] G. Davet et F. Lhomme, Inch’Allah, Fayard 2018.

[5] https://www.saphirnews.com/La-plupart-des-associations-musulmanes-sont-des-beni-oui-oui_a7687.html

[6] Ève Szeftel, op. cit.

[7] https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/quand-le-maire-se-felicite-d-avoir-menti-06-09-2008-201427.php

[8] Ève Szeftel, Le Maire et les Barbares, Albin Michel 2020.

[9] http://islamisation.hautetfort.com/archive/2010/05/24/l-uam93.html

[10] G. Davet et F. Lhomme, Inch’Allah, Fayard 2018.

[11] G. Davet et F. Lhomme, Inch’Allah, Fayard 2018.

[12] http://www.politis.fr/articles/2020/11/mhammed-henniche-influenceur-42503/

[13] https://www.marianne.net/societe/aulnay-sous-bois-le-nouvel-des-salafistes-au-gymnase-municipal

[14] Lina Murr Nehmé, L’Islamisme et les Femmes, Salvator 2018, p. 75-76.

[15] https://www.mediapart.fr/journal/france/271115/perquisitions-dans-le-93-tout-y-passe-le-bilan-est-maigre

[16] Le Canard enchaîné, 15 juillet 2015.

[17] https://www.uam93.com/en-banlieue-francilienne-accueil-mitige-pour-pecresse/

[18] Le Canard enchaîné, 15 juillet 2015.

https://www.causeur.fr/quand-mhammed-henniche-faisait-la-pluie-et-le-beau-temps-en-seine-saint-denis-224529

 1,120 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. S’il n’y avait pas d’argent parlementaire, il ne pourrait pas y avoir de corruption.
    C’est cet argent disponible en grosse quantité qui tourne la tête des polichinelles prêts à tout pour leur élection.

  2. dans ces départements dits Français en réalité
    ce sont les barons de la drogue Afro-Maghrébins
    et les califes du narcotrafic islamique
    qui défont les Lois de la République
    et qui refont les leurs de Lois crapuleuses (la Charia)

  3. Ce pays est vraiment dans un sale état. Quand aux élites de pacotille, c’est du grand n’importe. On touche carrément le fond à présent !

  4. et c’est sans compter avec les barons Afro-Maghrébins locaux et régionaux de la drogue
    et du narcotrafic de la mafia islamique qui font la pluie et le beau temps
    en étant les principaux sponsors et mécènes de leurs campagnes électorales
    surtout pendant les municipales dans ces villes et qui en échanges obtiennent
    des pans entiers de ces communes pour agrandir leurs territoires et qui ensuite
    seront sous le contrôle total de leurs dealers et de leurs narcotrafiquants !..

  5. J’irai encore plus loin que notre ami, Christian Jour dans son commentaire. Il faut arrêter de se goberger avec cette Démocratie sacralisée et devenue de la m.r.e, sauf à virer par tous les moyens coercitifs les étrangers irréguliers et à « mettre au pas » sous peine de déchéance de la nationalité française les autres – même nés ici, et les expulser manu- -militari, quitte à ce que certains se retrouvent apatrides ! Quant à ceux et celles qui refusent de s’adapter aux traditions françaises et nous emmerdent avec leur religion (quelle qu’elle soit), un petit séjour dans un bagne de travaux forcés au sein d’un (ou plusieurs, selon la nécessité entraînée par le nombre de condamnations) de nos beaux territoires d’outre-mer entourés d’eau salée avec de fréquentes grosses vagues autour et beaucoup de requins dedans, que nos écolos professionnels aiment tant, « façon « papillon » avec Steeve Mcqueen – Cayenne s’ennuie sans ses bagnards, merci pour l’idée de réouverture à Mr. N.D.A…). D’ailleurs la religion étant l’opium du peuple selon les dires de l’ancienne gauche-extrême, avec les drogues des racailles, les bobos parisiens et d’ autres belles villes, n’en n’ont plus besoin ! Merde aussi, à la calotte et aux foulards et tenues qui donnent aux femmes des allures sataniques comme celle de Belphégor!
    Quant à l’Europe, outre notre futur sauveur que sera Eric Zemmour, il faudrait peut-être y adjoindre M. Asselineau comme Conseiller ou Ministre aux Affaire Européennes, pour sa grande connaissance des textes juridiques et rouages de l’UE, à condition qu’il se départisse de sa timidité opportuniste envers les problèmes de l’immigration d’envahissement et d’occupation …
    Fermons le banc ! Bon j’ai pas encore pris ma douche avec tout ça..; tchao j’y vais. A plus tard les amis (sans copier sur Pierre) !

  6. La mafia islamiste est pire que la mafia sicilienne. Pécresse ne doit pas être élue, avec elle l’immigration aura de beaux jours devant elle. Vous remarquerez qu’elle ne parle plus du Karcher! Pécresse, la navigatrice en eaux troubles, petit coup de barre au centre, à gauche, à droite. Elle a inventé le zigzag en matière de navigation électorale.

  7. Un pour tous, tous pourris. Ils ne méritent que la corde, pour intelligence avec l’ennemi.

    • Tous et toutes sur la bascule à Charlot , sinistres ,députailles , sénatoches ventripotents , préfets corrompus juges cocos , ceux qui favorisent l’immigration clandestine , genre l’ordure de herrou , tous ces traîtres sont bon pour recevoir le doux baiser de la Veuve !

Les commentaires sont fermés.