Le masque tombe : c’est Poutine la cible des Etats-Unis!

Il aura fallu plusieurs mois d’escalade de la part de l’OTAN et des États-Unis pour qu’enfin le masque tombe : la cible de Biden c’est bel et bien le Président russe, Vladimir Poutine. Personnellement ! En effet aujourd’hui Biden, dans un murmure sénile de plus, a craché le morceau, il veut « sanctionner » Vladimir Poutine « personnellement » !

D’un côté on peut en rire ! Que veut donc faire Biden ? Il pense sans doute que Poutine a des comptes bancaires aux États-Unis ? On croit rêver ! Les ravages de la vieillesse peut-être…?

Mais de l’autre côté la situation est grave : une véritable vendetta personnelle contre le président de la Russie fomentée par le Président américain en apparence, plus vraisemblablement par l’ « État profond », ce fameux « Deep State ». On se souvient que lors de la fin du mandat de Barak Hussein Obama, il était évident que Hillary Clinton serait élue. Et en Russie nous savions que ce serait alors la marche vers la guerre, tant nous savons que Clinton n’est qu’un pantin de ceux qui dirigent vraiment l’Amérique et dont le but est, depuis Eltsine, d’asservir la Russie. L’élection de Trump n’a donné qu’un répit, et c’est donc Biden qui a repris le manche !

 

Vladimir Poutine, c’est l’emmerdeur qui dérange ! Pensez-vous, il a permis à la Russie de se relever, de se réarmer, de recréer une économie permettant de se passer d’une grande partie des productions occidentales. Il se permet même de profiter des « sanctions », toujours annoncées par des fonctionnaires la bouche en cul de poule, pour renforcer l’économie russe ! Il a recréé d’immenses réserves d’or et de diamant, et, crime suprême, organise le rejet du dollar dans le système russe ! En passant, la véritable attaque contre la Libye était justement que Khadafi avait commencé à refuser le dollar dans les transactions internationales. Comme la Russie aujourd’hui, qui vend pétrole et gaz à l’Inde, à la Chine et à de nombreux autres pays… en se faisant payer en monnaies locales ! Il faut donc abattre Poutine !

 

Oui il faut « libérer » la Russie de l’ogre Poutine, il faut « libérer » les 80 % de Russes qui soutiennent Vladimir Poutine, ils ne s’aperçoivent pas de leur malheur, ils ne comprennent pas que leur bonheur est à l’Ouest parmi des peuples partageant leur béatitude entre migrants au couteau affûté et groupes au sexe indéterminé paradant fièrement dans les rues à moitié nus !

Alors pour apporter ce bonheur au peuple russe, la marionnette Biden actionne un de ses pantins. Ce sera un ancien clown, ça tombe bien ! Zelenski, porté à la présidence de l’Ukraine par un coup d’État organisé par la CIA, a en effet le rôle ingrat d’entraîner la Russie dans la guerre ! Le bougre a la pétoche, ça se comprend, il connaît la détermination et la puissance de la Russie, c’est pour cela que depuis quelques jours il se permet de contredire les déclarations américaines : le Pentagone affirme haut et fort que la Russie est sur le point d’attaquer l’Ukraine, mais Zelenski, sur place, dit que non, les Russes ne semblent pas vouloir attaquer, ils sont en position de défense. Quelle impudence ! Malgré cela Biden et l’OTAN envoient d’énormes renforts de matériel et munitions, tandis que CIA et MI6 préparent sur place quelques provocations bien saignantes.

Zelensky, croulant sous le matériel et poussé par Biden va sans doute attaquer le Donbass, ces deux républiques peuplées de citoyens RUSSES à 80 % aujourd’hui ayant déclaré leur indépendance. Il va attaquer sous la pression des Américains, qui espèrent en retour une intervention russe.

Calcul exact : aujourd’hui la Russie a déclaré que des livraisons d’armes aux républiques indépendantes vont être organisées, en réponse aux livraisons américaines à l’Ukraine. Il est parfaitement clair, évident, que la Russie interviendra au Donbass pour protéger ses ressortissants. Ce sera rapide : quelques salves de missiles sur les forces ukrainiennes au Donbass, point. Des frappes violentes, d’une part pour liquider les attaquants mais aussi pour montrer que la plaisanterie a assez duré. À ce jour aucune décision n’a été prise de « marcher » sur Kiev, ensuite le but de la Russie n’étant pas de « prendre l’Ukraine » mais simplement de défendre ses ressortissants, quoi qu’en dise la propagande occidentale !

Mais l’énorme quantité d’armement expédié par les États-Unis et l’OTAN à l’Ukraine peut aussi inciter la Russie à agir la première, en entrant au Donbass. Début février le Parlement russe va « discuter » de la reconnaissance des républiques indépendantes de Donetsk et de Lugansk. Il n’y a quasiment aucun doute que la reconnaissance sera ensuite entérinée par le Kremlin, cela donnera alors le feu vert à ces républiques pour demander la protection de la Russie, qui acceptera.

Que fera alors l’Ukraine ? Attaquera-t-elle directement les troupes russes ? Ce serait un véritable suicide, mais sous la pression américaine, tout est possible ! On verra alors les fameuses « sanctions » américaines « contre Poutine » ! Et on n’en rira pas car sur le terrain les Ukrainiens mourront par milliers, victimes de la folie et de la haine meurtrière de quelques individus à Washington et Bruxelles prêts à tout pour assouvir leur vengeance !

J’avais il y a quelques jours posé la question « Faut-il dégager Macron » alors qu’il appelait, à mots couverts, à la guerre contre la Russie.

https://boriskarpov.tvs24.ru/2022/01/19/faut-il-en-liquider-un-pour-eviter-la-guerre-en-europe/

La question reste d’actualité mais il n’est pas le seul concerné ! Et il est clair que si quelques individus étaient « dégagés » de leurs postes, cela suffirait à calmer les esprits ! Zelensky sans Biden retournera dans son palais et pourra enfin travailler à restaurer l’économie de l’Ukraine où on crève de faim au quotidien !

Hitler avait un très relatif « mérite », si je peux dire : il croyait sincèrement faire le bonheur de son peuple. Une erreur bien sûr mais il y croyait ! Mais Biden ? Il se fout de son peuple qui ne sait même pas désigner l’Ukraine sur la carte du monde ! Ce genre d’ordures doit être « dégagée » (…) mais ne rêvons pas, ces individus sans honneur meurent en général dans leur lit… avec les honneurs de leurs successeurs !

Il est en tout cas clair que le peuple russe jamais ne connaîtra le bonheur d’évoluer entre migrants au couteau affûté et groupes au sexe indéterminé paradant fièrement dans les rues à moitié nus !! Ce ne seront pas quelques unités américaines ou européennes qui nous y forceront : le temps où l’OTAN bombardait la Yougoslavie est bel et bien terminé ! Nous ne nous coucherons pas, que nous soyons en Russie… ou au Donbass !

Boris Guennadevitch Karpov

https://ripostelaique.com/le-masque-tombe-cest-poutine-la-cible.html

 1,479 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Bref avec l’Otan qui d’ailleurs n’a plus aucune raison d’exister les Amerlocks veulent emmerder La Russie !Notre chère Mme Merkel ainsi que Macron ont mordu a l’hameçon ,donc l’Europe n’ayant aucune Armée capable d’affronter Mr Poutine qui d’ailleurs n’a agressé personne a ce que je sache sauf les Américains qui ne respectent pas leur traité de la zone tampon qui avait été prévue!comme vous l’avez certainement remarqué les Amerlocks vont toujours faire la guerre chez les autres!Aussi pour retrouver son indépendance l’intérét de l’Europe c’est que la Russie en fasse partie et le plus vite possible n’en déplaise a certains ,c’est la Russie qui nous protège de l’est elle fait partie de notre civilisation ,ne pas reconnaitre l’évidence et que les fonds de pension nous pillent ,madoff ,les subprimes ,la spéculation ,Monsanto,Bayer et maintenant fitzer arnaque internationale ,la coupe est pleine!

    • En effet. Et si la Russie allait porter la guerre en territoire américain, directement chez eux, ils seraient pris à leur propre jeu.
      Par contre, que Poutine atomise nos petits pays d’Europe, les USA s’en tapent.

  2. Cela fait un moment qu’on échauffe le peuple contre Poutine à la télévision.
    Déjà au temps de Mollandouille qui idolâtrait Obama, le black, celui qui avait reçu le prix Nobel de la paix, alors qu’il ne rêvait que de conquête russe.
    Ainsi donc, après le court répit de l’intermède TRUMP qui aurait voulu se rapprocher de Poutine, et à qui l’Etat profond a fait toutes les misères possibles pour le lui faire payer, la folie guerrière a repris le dessus.
    Après avoir mis le Moyen Orient à feu et à sang, ils continuent leur progression vers l’Est.

  3. Connaissant les Américains, je pense qu’ils poussent au conflit avec Poutine pour affaiblir l’Europe. Ils ont du gaz, du pétrole. L’Europe n’en possède pas où peu.Un conflit avec les Russes ferait exploser les coûts de l’énergie, ce qui paupériserait du même coup les européens. Il n’y a qu’un crétin patenté comme Macron pour ne pas s’en apercevoir.

  4. ce pays composé de cow-boys psychopathes et sociopathes,
    de racistes et d’esclavagistes importateurs d’Africains Noirs
    et de tueurs en série comme de masse d’Amérindiens
    dont les survivants sont parqués comme des bêtes de foire
    et qui pour l’essentiel est composé d’immigrés, d’émigrés et de migrants
    sans domicile ni origine fixes et qui se porte en phare civilisationnel ???
    un pays qui s’est enrichi en ruinant les autres pays du globe terrestre
    et qui s’est construit en détruisant les autres pays de la planète Terre
    en exportant ses guerres, ses génocides et ses bombes atomiques (Hiroshima, Nagasaki)
    NON ..! cette fois-ci ces salopes d’Amerloques ne vont pas s’en sortir indemnes
    ni à très bon prix …
    et à leur tour d’être atomisés et d’être réduits en cendres radioactives fumantes

  5. Ce qui est extraordinaire dans cette situation dont nous ne sommes pas dupes du rôle des USA, est qu’ils reproduisent les mêmes conditions de tensions que dans les années 60 comme la crise de Cuba.
    Il ne nous échappe nullement que les USA veulent être la puissance et la seule puissance dominatrice au Monde pour faire tomber la barrière russe et, à venir la chinoise.
    Aussi, leur est-il nécessaire d’entretenir ce climat de tensions en désignant un ennemi potentiellement dangereux et s’octroyer le bon rôle du Bien protecteur.
    Ce stratagème a été rodé avec Saddam Hussein pour justifier l’intervention que l’on sait et la destruction de l’Irak.

Les commentaires sont fermés.