Luisa, 10 ans, fait un arrêt cardiaque 12 heures après l’injection -état critique

TRAGEDIE : Luisa Petenuci, 10 ans, fait un arrêt cardiaque 12 heures après avoir reçu l’injection de Pfizer, son état est critique.

Une fillette de 10 ans de São Paolo, au Brésil, a été victime d’un arrêt cardiaque 12 heures seulement après avoir reçu sa première dose du vaccin Pfizer, rapporte O Globo.

Luisa Petenuci  a été vaccinée le mardi 18 janvier (photo ci-dessus) et s’est effondrée peu après.

Luisa a été vaccinée mardi après que la municipalité locale a lancé sa campagne de vaccination anti- COVID-19 pour les enfants de la tranche d’âge 5-11 ans. Selon son père, la fillette de 10 ans a subi des changements de rythme cardiaque peu après et s’est effondrée de manière inattendue.

Elle a ensuite été transportée d’urgence dans un hôpital privé où elle a dû être réanimée. Après avoir été stabilisée, Luisa a ensuite été transférée à l’hôpital Unimed de Botucatu où elle se trouve actuellement en soins intensifs.

À la suite de l’incident, la municipalité de Lençóis Paulista a annoncé l’arrêt immédiat des vaccinations pour les enfants âgés de 5 à 11 ans. Les 46 enfants qui avaient reçu le vaccin depuis le début de la campagne mardi sont désormais étroitement surveillés, indique la municipalité dans un communiqué.

Cependant, le secrétaire à la santé de São Paolo, Jean Gorinchteyn, résiste à la suspension, déclarant :

« Tous les cas d’événements indésirables sont analysés par un panel d’experts avant toute conclusion. Il est donc hâtif et irresponsable de dire que le cas de la municipalité [Lençóis Paulista] est associé à la vaccination. La plupart du temps, les cas d’effets indésirables post-vaccinaux sont des coïncidences, sans aucune relation de cause à effet avec le vaccin. »

Le 16 décembre, l’organisme brésilien de réglementation de la santé, Anvisa, a approuvé l’utilisation du produit de Pfizer chez les enfants âgés de 5 à 11 ans.

 


Le président brésilien Jair Bolsonaro ne vaccinera pas sa fille de 11 ans contre Covid-19.

« Les enfants ne meurent pas d’une manière qui justifie un vaccin pour les enfants », a-t-il déclaré aux journalistes dans l’État méridional de Santa Catarina.

La vaccination des enfants a été un sujet brûlant au Brésil, où les principaux partisans de Bolsonaro se sont farouchement opposés à la mesure, alors même que la grande majorité de la population soutient les vaccins.

« J’espère qu’il n’y a pas d’ingérence judiciaire. J’espère. Parce que ma fille ne se fait pas vacciner, permettez-moi d’être très clair. »

Reportage vidéo non sous-titré  sur le cas de Luisa par l’agence de presse brésilienne RedeTV:

 

 1,170 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Ces parents ont fait l’erreur de croire des médecins corrompus soumis à l’Etat. Ils auraient du prendre plus de temps avant de choisir ce charlatan qui a vacciné leur enfants et leur a menti.

  2. C’est facile d’utiliser l’argument de la coïncidence, en France aussi, je l’ai entendu à la télé de la part d’un des médecins de plateau.
    Comme quoi la propagande joue bien son rôle sur toute la planète.
    Big Pharma est international.
    Que peut-on faire contre la mauvaise foi ?
    Il n’y a plus qu’à souhaiter que les protagonistes de cet empoisonnement généralisé soient les premières victimes de leur politique, et le plus vite possible .

  3. Bravo Bolsonaro pour son combat et son courage pour faire face à la mafia Covidiste au Brésil qu’il existe aussi comme en France achetée par Big Pharma, à cause que le système administratif et politique Brasilien est descentralisé et federal chaque état est autonome au gouvernement central et donc n’applique pas la même politique sanitaire

  4. Rien à voir avec le vaccin, mais quelqu’un que je connais est décédé des suites d’une pneumonie contractée parce que cette personne ne pouvait plus chauffer sa maison vu que sa retraite était trop misérable pour payer les notes de chauffage. Et ils sont nombreux dans ce cas-là, ils meurent dans l’indifférence générale. Vivre avec 7 degrés ou parfois moins dans un logement, ce n’est pas possible. J’en vois beaucoup qui passent leur journée au supermarché parce qu’il est chauffé. C’est triste. Quand ils rentrent chez eux, ils souffrent du froid qui y règne. Jusqu’à en mourir.

    • La situation commence à ressembler à celle de l’URSS avant son effondrement.
      Les gens affamés, allaient dans les restaurants pour touristes et se faisaient donner les restes des assiettes par les serveurs compatissants. Ils remplissaient des sachets en plastiques d’os de poulet où il restait quelques bribes de viande.
      Cela annonce la fin des régimes socialistes.

  5. 14 ans, était-il « vacciné » Simon?
    Nous ne le savons pas. Suite opératoire? non plus. Hémorragie interne à 14 ans, ça fait quand même poser questions. Pauvre gosse et pauvres parents.

    Ce mardi 04 janvier 2022, notre jeune joueur XXXXX Simon né le 27/09/2007 nous quittent à l’âge de 14 ans seulement ..
    Simon avait une tumeur à la gorge d’où il s’est fait opérer en décembre 2021.
    Mardi matin, Simon décède d’une hémorragie interne..
    Ta famille, tes amis, tes collègues, tous ceux qui t’ont connu et apprécié… Tout le monde est là.
    Nous sommes tous là pour te dire adieu et te rendre un dernier hommage.
    Repose en paix Simon 🙏🏻🙏🏻

  6. Bonjour, bravo et merci @Jules Ferry pour cette série ; ne lâchez rien, continuez-la. Je la relaie.

    Un petit truc à l’adresse des lecteurs de RR pour propager massivement afin de frapper les esprits à propos de la réalité de la situation.

    UN LIEN UNIQUE À FAIRE FIGURER, partout où vous le pourrez sur vos sites, blogs, réseaux sociaux, ….

    Le lien de la CATÉGORIE : ‘LE VACCIN « COVID » TUE’
    https://resistancerepublicaine.com/category/le-vaccin-covid-tue/

    – 113 articles, pour l’instant, liste augmentée quotidiennement.

    @Jules Ferry en a écrit une très, très, très grosse majorité. Bravo et merci à lui. Faites suivre s’il vous plaît.

    • – 113 articles

      103 plutôt, et ce n’est déjà pas mal. (11 pages de 10 articles, la onzième en comptant 3 à la date d’aujourd’hui.)

  7. Un ado de 13 ans victime d’un malaise en plein collège.
    Nous sommes face à une épidémie de malaise et d’attaque cardiaque chez les jeunes et chez les sportifs.
    Le rapport avec la vaccination de masse devient indéniable.
    https://www.ladepeche.fr/2022/01/20/montauban-lado-reanime-par-les-secours-en-plein-college-10058647.php
    Ce sont des parents qui risquent de péter un plomb et ça va mal finir…
    Très mal finir..
    Imaginez que votre enfant meurt ou deviens handicapé et que la vous vous rendez compte que l’on vous a menti…
    Ça va mal finir..
    Le vaccin fait du bon boulot…

    ALERTE – Inquiétude en Espagne sur le nombre de décès sans cause connue…
    https://twitter.com/Teutn2/status/1484804889243000832

Les commentaires sont fermés.