Pécresse en 2008 : pour le voile à l’université !

A la mosquée d’Evry avec Khalil Merroun

Vraiment, j’ai toutes les tendresses pour Valie !

Alors Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, devant l’UAM93 en 2008.
Ne voit pas à redire au voile à l’Université si la personne est reconnaissable !

Article du monde du 4 février 2021.

SEPARATISME, LES REPUBLICAINS  INVITENT LE VOILE DANS LES DEBATS.

La droite a sauté sur l’opportunité offerte par l’article 1er du texte consacré à la neutralité du service public pour proposer une série d’amendements sur le port du voile dont elle a voulu faire un vrai marqueur politique face à La République en marche.

Avec les députés Eric Ciotti et Annie Genevard à la baguette, le groupe LR a défendu sans succès l’interdiction du port du voile à l’université et pour les accompagnatrices scolaires, deux sujets qu’elle considère comme des angles morts de la fameuse loi de 2004 interdisant le port des signes religieux ostentatoires à l’école.

Que conclure ? Que la droite ne devient intelligente que lorsqu’elle n’est pas au pouvoir et que ses propositions n’ont aucune chance d’être votées…

 

 1,251 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Ce qu’il faut c’est voiler impérativement cette bécasse et qu’elle la ferme.
    Il y a longtemps qu’elle porte un nom qui lui va si bien Pécresse la traîtresse

  2. Ras le bol de ces voiles, burqas, djellabas, de ces minarets qui ont envahi notre France. Du balai! Il faudra que ceux qui ont permis cela le paient un jour. Voter pour Pécresse, mes fesses! Son nom rime avec traîtresse, bougresse, etc.

  3. J’ai vu, pas plus tard que la semaine dernière au supermarché leclerc, côté photo, téléphone, ou je fesais développer des photos, une femme musulmane qui se fesais faire des photos d’identité avec le voile
    Un voile bien serré ne lui laissant apparaître que la figure, même pas le cou et à peine le frond. Je croyais que c’était interdit.

    • Aux dernières nouvelles, il faut que les oreilles soient dégagées, une ruse pour éviter de dire qu’on ne veut pas de voilées, et donc, les Françaises coquettes sont tenues d’abimer leur coiffure pour pas froisser les bâchées.

Les commentaires sont fermés.