Le présentateur TV brésilien Rafael Silva fait un arrêt cardiaque en direct, une semaine après le rappel

Le présentateur de télévision brésilien Rafael Silva fait un arrêt cardiaque pendant une émission en direct, une semaine après avoir reçu une injection de rappel.

Le présentateur et reporter  Rafael Silva a été hospitalisé après avoir été victime d’un arrêt cardiaque pendant le journal télévisé diffusé lundi en direct sur TV Alterosa.

Rafael Silva couvrait un reportage lorsqu’il s’est soudainement évanoui et s’est effondré.

L’homme de 36 ans avait reçu son injection de rappel  COVID-19 il y a une semaine à peine.

Rafael Silva, 36 ans, s’est effondré lundi pendant un journal télévisé en direct.

Rafael Silva, qui est le présentateur de « Jornal das 7« , a semblé s’évanouir alors qu’il passait en revue un reportage. La caméra est rapidement passée à des séquences préenregistrées pendant qu’on s’occupait de lui.

Vidéo de la scène en direct :

Après l’incident, l’homme de 36 ans a été transporté d’urgence à l’hôpital : il a  subi cinq arrêts cardiaques jusqu’à l’hôpital.

Il a commencé à montrer des signes d’amélioration, selon le producteur de TV Alterosa, Kadu Lopes :

« Il réagit au traitement et bouge ses mains et ses pieds. C’est une bonne chose, selon les médecins.

Nous ne savons toujours pas ce qui est arrivé à Rafael ».

 Rafael Silva restera en soins intensifs après une nouvelle série d’examens médicaux  effectuée  mardi.

La semaine précédente, le présentateur de télévision s’est vanté sur les médias sociaux d’avoir reçu la piqûre de rappel du COVID.

 

Il avait posté ce tweet le 28 décembre :

« Vive la troisième dose.

Je suis désolé pour les personnes qui n’ont pas cette opportunité.

Les vaccins sauvent des vies ».

 

 

L’incident est un nouveau choc pour le Brésil après que le plongeur olympique Ian Matos est décédé plusieurs mois après son injection COVID et plus récemment lorsque le célèbre chanteur Cantor Maurílio est décédé  à cause de caillots sanguins six semaines seulement après avoir reçu sa deuxième dose de vaccin.

Ian Matos : Une star du plongeon olympique de 32 ans meurt quelques mois après avoir reçu le vaccin COVID-19

Un plongeur olympique est décédé d’une infection pulmonaire quelques mois seulement après avoir reçu le vaccin COVID-19. Le Brésilien Ian Matos, qui a représenté son pays aux Jeux olympiques de 2016 à Rio, est décédé  après avoir été hospitalisé pendant près de deux mois.

Le Comité olympique brésilien a déclaré dans un communiqué :

« Nous sommes profondément attristés d’avoir reçu la nouvelle du décès prématuré du plongeur olympique Ian Matos, âgé de seulement 32 ans.

L’équipe du Brésil reconnaît sa contribution à l’évolution de la discipline.

Nous présentons nos sincères condoléances à sa famille et à ses amis. »

Matos a été hospitalisé en octobre pour une infection de la gorge et montrait des signes d’amélioration, mais son état s’est soudainement détérioré cette semaine après que l’infection se fut propagée à son estomac et à ses poumons, entraînant sa mort.


En août, Matos avait fièrement posté sur son Instagram une photo de lui recevant le vaccin COVID. L’homme de 32 ans avait légendé le post par :

« Moment de pure joie ! »

CHOC : le chanteur brésilien Cantor Maurílio, 28 ans, meurt 6 semaines après avoir reçu le vaccin COVID-19

Un célèbre chanteur brésilien est décédé six semaines après avoir reçu sa deuxième dose du vaccin COVID-19. Cantor Maurílio, du duo  » Luiza et Maurílio « , est décédé à la suite d’une embolie pulmonaire (caillots de sang dans les poumons).

Le chanteur de 28 ans avait été vacciné avec sa deuxième dose le 17 novembre.

Cantor Maurílio, 28 ans, est décédé six semaines seulement après sa deuxième injection de COVID
Plusieurs chanteurs ont pris la parole sur les médias sociaux pour rendre hommage au musicien, notamment Wesley Safadão, un chanteur brésilien qui compte 35 millions de followers sur Instagram :

« Mes condoléances à la famille, aux amis et aux fans de Maurílio. RIP ! »

L’artiste bien connu Maraisa a également rendu hommage à Maurílio en disant :

« Aujourd’hui, nous avons perdu un autre grand ami ! Maurilio, un chanteur éclairé et un talent inégalé !

Puisses-tu suivre le chemin de la lumière et nous regarder d’en haut, car je suis sûre que tu es dans le meilleur endroit du monde… Où tu mérites d’être !

Je t’aime mon ami ! »

Le 17 novembre dernier, Maurílio avait posté sur son Instagram une photo de lui recevant le vaccin COVID. Le jeune homme de 29 ans a légendé le post par :

« Je suis dans le désordre mais je suis vacciné ! La 2e dose est dans le bras !

FAITES-VOUS VACCINER ! !! Les vaccins sauvent des vies »

Maurílio a été hospitalisé moins d’un mois plus tard, le 15 décembre, après être tombé subitement malade pendant l’enregistrement d’un nouvel album. Il s’était effondré dans son studio et avait été transporté d’urgence à l’hôpital Jardim América de Goiânia où il avait subi trois crises cardiaques.

Il a ensuite été diagnostiqué une embolie pulmonaire et est resté en soins intensifs jusqu’à sa mort le 29 décembre. Le personnel médical de l’hôpital a déclaré avoir fait tout ce qui était en son pouvoir pour sauver la vie du jeune chanteur.


Luiza et Maurílio ont reçu des milliards de vues sur YouTube

Maurílio est surtout connu pour son duo avec Luiza. Le couple s’est rencontré en 2017 et a commencé à chanter ensemble la même année. En 2019, ils ont publié leur chanson à succès numéro un « S de Saudade », qui a reçu plus de 380 millions de vues sur YouTube.

Le duo a sorti sa deuxième chanson à succès en 2020 intitulée « PODE SUMIR » qui a reçu plus de 100 millions de vues sur YouTube.

 

 

 2,474 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. heeeeeeeu c’est quand même étonnant (bon ok je suis vache) de tous les vaccinés que je connaisse, aucun n’a eu de problème … que Dieu me pardonne, je ne sais plus ce que je dis

    • @bernard

      Depuis le début de la pandémie, je ne connais personne non plus autour de moi mort du Covid. Je connais aussi des gens qui ont toujours fumé ou bu n’ayant jamais eu de cancer. En revanche, une palanquée de vaccinés 2 ou 3 doses ayant eu le Covid, ça oui !

      • je ne connais personne non plus mort du covid …
        j’ai juste une amie, son fils à eu les 3 doses et il est resté alité 3jrs aprés la 3ème … ce que je veux dire (oui je suis méchant) est que j’aimerais voir plus de grand malade après les piquouses (j’ai dit, je suis dégueu) de mon entourage, ma soeur 64 ans, avec des problèmes de santé et après avoir essayé de la dissuader de ne pas s’injecter ce poison, a qd mm fait les 3 doses, même elle est contente car elle a perdu 10kgs … on verra d’ici quelques mois …

  2. heeeeeeeu c’est quand même étonnant (bon ok je suis vache) de tous les vaccinés que je connaisse, aucun n’a eu de problème … que Dieu me pardonne, je ne sais plus ce que je dis

    • Et moi, de tous les contaminés covid que je connais, aucun n’est mort, ouf !

  3. C’est fou comme ces pauvres vaxxinés ont cru, dur comme fer, qu’ils se protégeaient.
    Ils sont joyeux et rassurés de subir l’injection.
    On voit à quel point la propagande des labos a fait son travail de conditionnement.

  4. En France, le vaccin anti covid concentre , à lui seul, 45% des effets secondaires de l’ensemble des médicaments utilisés.
    Macron, toi et tes sbires le savez pertinemment.
    Alors, un jour viendra où les traîtres paieront.
    RECONQUÊTE !

  5. Merci Jules Ferry pour cette compilation, même macabre, qui nous permet de persister dans notre décision, la bonne. En France, l’Omerta gouvernementale occulte les nombreux décès induits par cette thérapie génique. Je vais vous paraître odieux et méprisable, mais il faudrait que 10000 vaccinés trépassent pour que la vérité éclate enfin.

    • Effectivement, je ne connais personne non plus dans mon entourage mort du vaccin, seulement 3 avec des effets secondaires qui ont ensuite disparu. Mais j’ai noté quelque chose dont personne ne parle, ils sont tous devenus tristes, acariâtres, susceptibles, c’est bizarre ! On avait jamais vu un tel engouement pour une piqûre toujours en expérimentation, qui ne vous empêche pas d’être contaminé ni de contaminer les autres, qui ne vous protège que pendant 3mois, et qui vous tue si vous avez le malheur d’avoir une comorbidité. Pour moi tous ces inconvénients sont largement suffisants pour ne pas obliger tout le monde à prendre cette piqûre, et donner le choix de prendre un vaccin non-ArnM. Les plus dangereux ce ne sont pas les non-vaccinés, ce sont ceux qui perdent la raison après avoir pris cette piqûre.

    • Certainement que le corona est venu avec les vaxxins,
      oh ! c’est ballot !

  6. @ Jules Ferry
    Merci infiniment Jules Ferry pour votre travail et votre constance en nous tenant informé tous les jours sur les effets secondaires mortels du poison qu’ils appellent vaccin. Il faudra une compilation de tous ces effets mortels afin de les mettre en ligne sous le nez de tous les enragés de la pseudo vaccination. Merci encore pour tout ce travail !

1 Rétrolien / Ping

  1. Le présentateur TV brésilien Rafael Silva fait un arrêt cardiaque en direct, une semaine après le rappel | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.