Karim, Toufik, ou Abdelkrim ? Qui est la grande vedette de la “Télé-Réalité”?

La saga de Karim. Karim ou Toufik ?

Un nouvel acteur dans le rôle du malade du Covid sous réanimation?

Les images ont fait le tour de France et certains internautes se sont légitimement étonnés de tout l’oxygène qu’il a dû consommer : Montreuil, Nice, Bordeaux etc…

L’autocritique version BFM-Covid.

Heureusement, la  Chine de l’autocritique est déjà très loin…Mais nous avons la télé française qui nous sort régulièrement des repentis chargés d’expliquer  aux gens de se vacciner : faut pas écouter les  « complotistes ».

Mais quelle tournée. On s’y perd.

Du coup en ce début d’année, les médias  “Mainstream”, devant l’incrédulité générale, se sont fendus d’un communiqué alambiqué façon Pravda . 

Libération,  publié le 3 janvier 2022  :

Sur les réseaux sociaux, certains internautes ont affirmé que l’homme était décédé, en s’appuyant sur un hommage publié par Infos Lilas, le magazine mensuel de la maire des Lilas (Seine-Saint-Denis). A la page 25, on peut lire que Abdelkrim Azzaoui, dit «Karim, prénom par lequel il était appelé, nous a quittés le 20 décembre à l’âge de 48 ans. Né le 9 février 1973 à Oran, il travaillait à la mairie des Lilas depuis janvier 2002. Après avoir débuté au CCAS, il occupait le poste de magasinier, au service entretien et restauration scolaire depuis 17 ans. Très serviable, toujours positif, il avait le sens du service public et était très apprécié par ses collègues pour qui sa disparition est un grand choc. Ses obsèques ont eu lieu le 24 décembre dans sa ville natale à Oran. A sa femme, ses trois enfants, sa famille, ses proches, ses amis, le maire et la municipalité ont présenté leurs condoléances».

Alors « Abdelkrim »  ou « Karim » ? Vivant ou mort ? On n’y comprend rien. Où est-il ? En Algérie ? Dans un wagon blindé ? Nous ne le saurons jamais.

 

Une seule chose est sûre, la carte vitale de tous les Toufik-Karim-Abdelkrim a de beaux jours devant elle.

Mettons-nous un instant dans la peau d’un agent de la Sécu : rien ne pouvant distinguer un Toufik d’un Karim, ils sont parfaitement interchangeables. 

Enfin une certitude. 

 

Cet événement connaîtra probablement une suite. Un jour quelqu’un va téléphoner à BFM TV, jurant l’avoir croisé dans la rue ou avoir été dans sa classe en troisième. On ne sait plus ces temps-ci qui est la doublure de qui. Et l’affaire repartira de plus belle.

 

 

 

 1,144 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Combien il a touché pour dire  » j’aurais dû me faire vacciner », il faut dire que sa parole vaut son pesant d’or, elle a servi dans toute la France, elle a représenté tous les hôpitaux de l’hexagone.
    Est-ce à dire qu’ils n’ont trouvé que cet exemplaire « non vacciné » ? qu’il dit … à prendre avec des pincettes !

    Ce qui laisse supposer que tous les autres étaient vaccinés, mais chut ! faut pas le dire, vilain complotiste !

  2. Je relève une grosse anomalie. Il travaillait dans le service public alors qu’il n’était pas vacciné et que la vaccination est obligatoire dans ces secteurs d’activité ? Deux solutions, ou sa hiérarchie a fermé les yeux, ou c’est une intox.

    • @Argo

      Heu … pouvez-vous citer vos sources ?

      Vaccination obligatoire dans le secteur médical, oui, mais d’où tenez-vous qu’elle est obligatoire dans toute la fonction publique ?

      Pas sûr que vos certitudes soient très fiables …

  3. La France lui a tout donné.
    Il a travaillé pour la mairie pendant 17 ans.
    Mais sera enterré au bled évidemment.

  4. le poids des non vacciné !???
    Pour ce qui est de Toufik /Karim c’est surtout le poids tout court !!!
    Quand il dit « j’aurai dû me faire vacciner « , je pense qu’il aurait dû surtout manger moins gras et ce faire maigrir !

Les commentaires sont fermés.