Qu’est devenu le policier qui a assassiné Ashli Babbitt au Capitole le 6 janvier ?

 

Retour sur un événement marquant de 2021: le 6 janvier, lors de la manifestation au Capitole américain, un policier en civil abattait Ashli Babbitt, partisan de Donald Trump et vétéran valeureux.

 

C’est un crime écœurant qui devrait être poursuivi en tant que tel.

Mais au fait, qu’est devenu le tueur ?

Sur les images tournées à l’intérieur du Capitole, on peut voir l’agent de police en civil pointer son arme vers des partisans de Donald Trump qui tentent de passer à travers des fenêtres pour accéder à un long couloir.

Ashli monte sur le rebord d’une porte aux vitres cassées. 

L’officier de police du Capitole en civil, apparemment sans avertissement, tire un coup de feu et Ashli  s’écroule sur le dos et se tient le cou en sang. Autour, c’est l’affolement. Grièvement blessée, elle sera évacuée et déclarée morte plus tard dans la soirée. Ce fut le seul coup de feu tiré dans l’émeute. Une équipe SWAT juste derrière Ashli a vu la situation différemment et n’a jamais tiré sur elle ou sur ceux qui l’accompagnaient.

Avant la fusillade, d’innombrables gauchistes étaient sur Twitter exigeant que la police utilise la force meurtrière pour disperser les partisans de Donald Trump, y compris certains avec des plateformes importantes et même des animateurs appelaient au meurtre sur les radios (dont Shelagh Fogarty, animatrice du plus grand réseau de radio britannique LBC). Les mêmes qui soutenaient le criminel George Floyd.

georges-floyd.jpg

Michael Byrd, l’officier qui a abattu Ashli Babbitt lors de l’invasion du Capitole le 6 janvier.

Celui-ci … a été formellement innocenté après une enquête interne !

Une note du commandant du bureau de la responsabilité personnelle de la police du Capitole indique qu’ « aucune sanction ne sera prise dans cette affaire » après que l’officier a été innocenté pour usage de la force.

L’avocat de la famille de Ashli Babbitt a refusé de commenter.

Ashli Babbitt, un vétéran de l’Air Force , était un contrôleur décoré des forces de sécurité qui a effectué plusieurs missions au Moyen-Orient de 2004 à 2016, selon les archives de l’Air Force.

Ces dernières années, elle avait publié de nombreux messages sur les réseaux sociaux indiquant qu’elle était un ardent partisan du président Donald Trump.

 

Un rassemblement a été organisé par la famille et les partisans à Freeport, au Texas, et diffusé dans une émission de Ford Fischer, de News2Share.

Nous devons tous demander justice pour Ashli et sa famille”.

Le 10 octobre, la famille d’ Ashli Babbitt célébrait l’anniversaire de la jeune femme tuée durant la manifestation du Capitole le 6 janvier dernier.

Une dizaine de personnes s’étaient réunies à Freeport dans l’Illinois à l’occasion de l’événement “Texas Loves Ashli Babbitt”.

Hommage de Donald Trump qui a fait une vidéo pour la famille.

« Il n’y avait aucune raison pour qu’Ashli perde la vie ce jour-là, elle mérite la justice ».

L’ancien président américain a en effet enregistré une vidéo de trois minutes dans laquelle il rend hommage à Ashli, partage son soutien “indéfectible” à sa famille et formule un vœu. “Je demande au ministère de la Justice de rouvrir son enquête sur sa mort le 6 janvier. Comme tous les Américains, vous méritez une procédure équitable, vous méritez des réponses et vous méritez la justice”, explique-t-il dans cette capsule, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous

https://www.nbcnews.com/politics/politics-news/capitol-police-officer-who-shot-ashli-babbitt-exonerated-internal-probe-n1277336

 1,154 total views,  1 views today

image_pdf

11 Commentaires

  1. J’espère que la justice se souviendra de cet assassin après les élections de 2024

  2. Floyd si je me souviens bien avait résisté a son interpellation et si la police tente d’interpeller quelqu’un c’est qu’il est coupable de quelque chose , dans le cas de cette femme ce n’est pas le cas elle est tirée comme un lapin sans tirs de sommation .

  3. Un policier noir qui tue une femme blanche est formellement innocenté! Un policier blanc qui « tue » un délenquant noir c’ est perpette! Vivez avec ça!

  4. La loi américaine sur l’utilisation de la force létale par un policier est très claire : elle est justifiée si est seulement si le policier se sent légitimement menacé par un ou plusieurs individus ou si autrui est directement exposé à cette menace. En dehors de ce cadre, la force létale n’est pas justifiée par la présomption de légitime défense. Ce policier devrait être inculpé d’homicide involontaire à minima.

  5. Nous savons tous, qu’en manifestant, elle ne menaçait personne physiquement et, si elle avait été noire, tuée par un policier blanc, comme pour g floyd; c’était l’émeute ! dans toutes les grandes villes des usa, pendant plusieurs semaines, et le policier aurait été condamné sous la pression de la rue.
    C’est un assassinat politique !

  6. Ce n’est pas un assassinat à proprement parler, c’est un hommicide à coup sur peut être avec légitime défense car il y avait une attaque par une foule et une foule même non armée peut tuer un homme armé.Pour que ce soit un assassinat il faudrait qu’il n’y ait pas eu d’attaque et qu’il y ait préméditation.
    Que feriez-vous si une foule se dirigeait vers vous avec l’intention manifeste de vous tuer ? Moi j’ai été attaqué par 8 racailles et j’ai pu rentrer dans un bus et demander au conducteur de fermer les portes et j’ai appelé la police qui est arrivée très vite mais ils avaient disparu.Leur regard montrait bien le sort que j’aurais subi s’ils m’avaient attrapé. Armé je leur aurais bien montré mon arme et tiré un coup en l’air et ensuite tiré une balle sur les plus menaçants mais je n’ai pas d’armes.

    • Les partisans de Trump qui défendaient leur maison attaquée par des manifestants les menaçant et les injuriant , dont des antifas et black blocs, ont exhibé leur arme dans LEUR jardin ! Pour çe simple fait, ils ont été traduit en justice et condamnés !
      Votre défense de ce policier tueur d’Ashley Babitt ne tient donc pas.

  7. Ashli Babbitt n’est malheureusement pas la seule victime de la « Police du Capitole » de Nancy Pelosi, une autre femme (j’ai oublié son nom) est décédée le 6 janvier par suite des coups de bâtons répétés reçus de la gestapo de Pelosi dans un couloir du capitole. La soi-disant « Justice » des démocrates dans cette affaire est morte et enterrée…

  8. Comme par hasard, c’est un noir qui a tiré sur une femme blanche qui en plus était une ancienne militaire décorée pour avoir risqué sa vie en opération ? Cette femme était une patriote de son pays, elle n’était pas armée et non violente, ce policier noir l’a probablement choisi en pensant limiter les dégâts d’un tir de sommation ? On préfère élever au rang d’éros un George Floyd multirécidiviste, déchet de la société américaine ?

  9. Mauvaise couleur de peau pour la victime…A retenir lors de l’attribution de rues ou d’arrets de bus n’est-ce pas !?

Les commentaires sont fermés.