En 2018, le PDG de Pfizer s’enthousiasmait pour les puces électroniques et la surveillance totale…

 

Ce sont des déclarations éloquentes du PDG de Pfizer, Albert Bourla, qu’il a faites en 2018 dans le cadre d’une session appelée « Transformer la santé dans la 4ème Révolution industrielle » (« Transforming Health in the Fourth Industrial Revolution »), un événement du douteux Forum Economique Mondial de Klaus Schwab.

Il y a expliqué les possibilités offertes par les « innovations » techniques qui seront à l’avenir intégrées dans les médicaments des personnes et qui se fondront pour ainsi dire avec elles.

La puce électronique (de surveillance) dans la pilule.

Ce qui est toujours volontiers rejeté comme « théorie du complot » est depuis longtemps une réalité dans le monde des élites : la surveillance totale (planifiée) de l’être humain au moyen de données biométriques en temps réel, qui sont ensuite analysées par l’intelligence artificielle (IA) pour les autorités, les gouvernements et d’autres institutions et pourvues de « recommandations ».

Dans le cadre de la numérisation, le moyen le plus simple d’accéder à ces données jusqu’ici quasiment inaccessibles est d’utiliser des micropuces et des nanopuces qui sont implantées, injectées ou enregistrées dans le corps des patients concernés (pour le moment).

En 2018, le PDG de Pfizer a expliqué l’une de ces possibilités à un journaliste (qui lui demandait comment on pouvait garantir qu’un patient prenne effectivement un médicament donné) à l’aide de « micropuces biologiques » intégrées dans des pilules et des comprimés :

« C’est fascinant ce qui se passe actuellement dans ce domaine. La FDA (autorité de santé américaine, ndlr) a récemment autorisé la première « pilule électronique », si je peux l’appeler ainsi. Il s’agit en principe d’une puce biologique, mais elle se trouve dans le comprimé/la pilule. Et lorsque l’on a pris ce comprimé et qu’il est dans l’estomac, celui-ci envoie un signal indiquant que l’on a bien pris le comprimé. Alors, imaginez les cas d’application, l’observance. Les compagnies d’assurance savent que les patients ont pris leur médicament comme ils le devaient. C’est fascinant ce qui se passe dans ce domaine ».

De telles déclarations ne devraient en tout cas pas inspirer confiance au vu de la pandémie de coronavirus actuelle et du communisme mondial en matière de santé, y compris les vaccins Pfizer,  les médicaments autour du Covid et le passeport vaccinal mondial qui à terme se « fondra » dans notre corps, par la bouche ou par la seringue.

Ce n’est pas les conspirationnistes qui le disent  : article du monde réel, 2019 :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/12/19/le-kenya-et-le-malawi-zones-test-pour-un-carnet-de-vaccination-injecte-sous-la-peau_6023461_3212.html

Résistons, du moins si l’on tient encore à sa sphère privée et à sa liberté… car les données biométriques que les groupes d’assurance et les géants pharmaceutiques utilisent aujourd’hui contre nous se retrouveront demain entre les mains des gouvernements et des autorités de surveillance.

Ce qui nous attend ?

Comme l’écrivait déjà Aldous Huxely : « Le meilleur des mondes ».

Le thème de la conférence portait en détail sur la question suivante : « Comment les technologies façonnent-elles l’avenir des soins de santé, des capteurs ingérables et des médecins assistés par l’IA à des soins de santé abordables et accessibles à tous ? »

Ont participé :

Albert Bourla, Chief Operating Officer (PDG), Pfizer, USA
Satya Nadella, Chief Executive Officer (PDG), Microsoft Corporation, USA
Michael F. Neidorff, président et directeur général, Centene Corporation, États-Unis
Rajeev Suri, président et directeur général, Nokia Corporation, Finlande.

La vidéo de 2018 en anglais :

 1,001 total views,  5 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Eh ben , on en apprend des choses intéressantes ….Macron, Fabius , Bourla >>>> Mc Kinsey =
    Conflits d’intérêts : en partant de là , y a moyen d’inculper , et faire vérifier les comptes bancaires , de toute cette bande de farceurs : un Nuremberg , non ?

  2. Vu dans quelques écrits de ré-information, un détail interrogatif : « … Le 26 mars 2020, Microsoft a déposé un brevet international numéro 060606 , qui va encore plus loin. Dans ce brevet, un « corps étranger », pouvant contacter un serveur informatique, est placé dans le corps humain par le biais d’une vaccination ou d’un autre moyen. » ; ceci dans le paragraphe « d) Marquage et traçabilité par la vaccination ».

  3. On est déjà les epsilon, et eux les alpha, c’est évident à la façon dont ils nous considèrent.
    le manumicon en est un exemple frappant, plus méprisant envers ses concitoyens, qu’il sait avoir bien bernés.
    Pour cette raison, ils s’en foutent éperdument des effets secondaires catastrophiques pour les individus injectés, ce sont des dommages collatéraux.
    Nous sommes en guerre, a déclaré le minus, et on ne fait pas la guerre sans casser des œufs, les œufs, c’est nous, la population terrorisée, le bétail qui sert de cobaye.

  4. Je vois avec peine qu’il est déconseillé de laisser un commentaire « désobligeant » sur le directeur de Pfizer, sur Soros, et d’autres de même confession sous peine d’être mis sur la touche… C’est justement ce qui était dénoncé sur ce site au sujet de cette pauvre jeune prof, laquelle avait osé placarder ces noms -et d’autres- sur une banderole de revendication, et qui s’est retrouvée accusée d’antisémitisme..
    Etant un inconditionnel amoureux du Peuple d’Israël, de Sa Terre, de Sa prédominance sur les autres éthnies en tant que Seul Peuple de l’Eternel; cette incompréhension est pour moi scandaleuse.
    J’aime profondément Israël, mais il y a aussi de véritables salauds se disant israélites pour profiter de ce « bouclier » accordé : l’anti antisémitisme. Ces gens font plus de mal au Peuple d’Israël que les arabes.
    Il n’y a qu’à voir ce qu’est en train de faire Bourla avec sa vaxx en Israël; et Soros et combien d’autres « israélites ».

    • IL n’est pas interdit d’être désobligeant avec les salopards, à condition de ne pas se sentir obligé de dire qu’ils sont juifs par exemple et de parler de complot juif à leur égard

    • C’est très étrange, mais il y surement un mécanisme psychologique qui les fait agir de la sorte. Ils ont intégré le mal fait par les nazis à leurs parents, et ce mal ils se sentent obligés de le reproduire à leur compte.
      C’est un peu comme les enfants abusés qui vont devenir abuseurs plus tard, car le mécanisme est ancré dans leur mémoire inconsciente.
      Il faudrait qu’ils puissent faire une introspection pour effacer cette mémoire traumatique.

    • Vous voulez dire qu’ils se tuent entre eux ?
      J’ai du mal à y croire….. À part peut-être , les Orthodoxes ? Qui eux , refusent les vaccins.
      Car l’Armee d’Israel leur était rentré dedans !?
      Très bizarre cette situation la bas , très louche …..

  5. Me revoilà pour un complément vers la numérisation par cette vidéo propagande ci-dessous….évidemment, pour notre bien comme présenté.
    Comme quoi, nous ne sommes si loin de cela, de la domestication des populations.
    Du passe-sanitaire au passe-vaccinal,puis…puis…puis…!
    A chacun de s’éveiller ou pas !

    Le Digital ID Wallet de Thales – YouTubehttps://www.youtube.com › watch

  6. Bien vu Jules Ferry de suivre cette voie vers la numérisation des populations. Vous aviez ouvert le sujet avec l’introduction de puces électroniques acceptée par une partie de la population suédoise; thématique que j’avais illustré avec la possibilité d’une orientation de contrôle totalitaire futuriste par certains films ( Elysium, l’âge de cristal, et d’autres encore).
    Je constate que cela commence à percuter certains esprits, que cette situation actuelle, pourrait être celle de demain…sans en attendre d’être en 2154….
    Etonnant ! non !
    J’en profite aussi pour abonder sur votre analyse énergétique d’un précédent article, portant sur la fée électricité dont on nous fait une pub digne de celles des lessives pour nous inciter vivement à la troquer aux énergies fossiles alimentant nos véhicules.
    D’aucun s’imagine que cela en coutera moins cher en consommateur.
    La question à se poser de suite:  » l’état acceptera-t-il de se passer des taxes ajoutées aux carburants, sans excepter les taxes sur les taxes, pour permettre aux consommateurs de faire des économies avec des véhicules électriques ? »
    Aussi, votre analyse de contrôles de consommation d’électricité pour tel ou tel usage, n’est pas impossible pour que ce dessine également dans ce domaine, un tel futur.
    Mais bon ! là aussi, en 2154, nous ne serons plus là pour s’en foutre dès à présent de ce sujet d’anticipation !
    Vous me plaisez de plus en plus Jules Ferry, car vous anticipez l’idéologie de la secte mondialiste par ces thèmes qui ne sont pas aussi surréalistes que l’on ne voudrait le croire; d’autant qu’ elle ne s’en cache même pas. Vous le démontrez.

  7. Un monde effrayant. Une surveillance de tous les instants. Ils pourront peut-être ainsi épier nos conversations. En ville, des caméras partout, déjà, mais dans les quartiers pourris, elles n’y sont pas présentes ou démontées sur le champ. Pour le Vulgum pecus, pas de quartier. Kafka était un visionnaire. La société future sera une société totalitaire. Tout sera pucé, numérisé. Nous serons soumis aux désirs des puissants. Peut-être que des puces implantés dans notre crâne analyseront nos pensées et en cas de déviance idéologique nous reprogrammeront. Plus de libertés ! L’horreur.

  8. Et pourquoi pas une puce à la naissance pour controler nos fait et geste et que se passera t’il quand on ne voudra pas obéir, ou qu’on manifestera dans la rue……. Boum. Il n’y a rien de mieux pour mettre un monde au pas, sans qu’il bouge, comme des moutons. Ces gens là sont pourris jusqu’a la moindre cellule. Ils sont machiavéliques , sataniques. Ils sont à pendre.

    • L’UE a investi 3 milliards d’euros pour la recherche sur l’Intelligence Artificielle, ce n’est certainement pas par philanthropisme.

Les commentaires sont fermés.