Daniel Aakervik, 17 ans, souffre d’une grave réaction au vaccin COVID : « J’ai tout de suite senti que quelque chose n’allait pas »

Daniel Aakervik : L’un des plus grands talents du ski de fond souffre d’une grave réaction au vaccin COVID : « J’ai tout de suite senti que quelque chose n’allait pas ».

Encore un jeune sportif assommé par le vaccin.

FETSUND, NORVÈGE – L’un des plus grands talents du ski de fond norvégien est « assommé » par le vaccin COVID-19.

Daniel Aakervik, 17 ans, a dû suspendre sa saison après une réaction grave au vaccin.

Daniel a remporté la médaille d’or en 2020 lors de la compétition de ski de fond pour les juniors.

Daniel Aakervik est décrit comme l’un des plus grands talents de Norvège en ski de fond et en biathlon. Ce jeune homme de 17 ans a remporté deux fois la Hovedlandsrennet (compétition de ski de fond) lorsqu’il avait 15 et 16 ans. Il a également remporté des victoires en biathlon.

Les problèmes de santé de Daniel ont commencé il y a plusieurs mois, après qu’il a reçu sa première dose du vaccin COVID :

« J’ai immédiatement senti que quelque chose n’allait pas après la première dose.

J’ai fait des prises de sang juste après, qui n’ont d’abord rien révélé d’anormal. Mais j’ai quand même remarqué que quelque chose n’allait pas dans mon corps et j’ai décidé de faire de nouvelles prises de sang. Celles-ci ont effectivement montré que quelque chose n’allait pas.

Les médecins me disent maintenant qu’il pourrait s’agir d’un effet secondaire du vaccin. »

Daniel a suspendu le début de sa saison et ne sait pas quand il pourra à nouveau concourir au plus haut niveau :

« Mon plan initial était de commencer en décembre, mais actuellement, les problèmes de mon corps m’en empêchent. Comme je ne peux pas m’entraîner de manière intensive et que je ne peux faire que des choses à faible intensité, le début de ma saison devra attendre au moins après Noël. Je pensais commencer ma saison début décembre, mais ce ne sera pas le cas.

Pour l’instant, mon objectif principal est de me rétablir, il est donc important que je sois patient. Ce n’est que lorsque je serai complètement rétabli que je pourrai commencer à retrouver progressivement mon ancien niveau. C’est dommage, car l’entraînement de cet été s’est très bien passé. Je me sentais incroyablement bien cet été ».

 

Filip Ingebrigtsen

2017 à Londres

Cette nouvelle intervient peu de temps après que l’athlète olympique norvégien Filip Ingebrigtsen, qui a participé à deux reprises aux Jeux olympiques, se soit exprimé sur ses problèmes de santé, sept mois après son premier vaccin COVID-19.

NORVÈGE – Filip Ingebrigtsen, coureur norvégien de 1500 mètres âgé de 28 ans, a connu une année difficile après une réaction grave au vaccin COVID-19. Filip, un athlète olympique à deux reprises, a été vacciné pour la première fois en mars. Il a souffert d’un manque d’énergie pendant plusieurs mois et n’a pu terminer qu’une seule séance d’entraînement après avoir reçu le vaccin. Lui et son équipe n’ont pas compris ce qui n’allait pas chez lui jusqu’à ce que des tests montrent qu’il souffrait d’effets secondaires de son premier vaccin COVID.

Son frère, Jakob Ingebrigtsen, vient de réaliser la meilleure saison de sa carrière, en remportant l’or olympique au 1500 mètres à Tokyo. Filip est cependant resté dans l’ombre de son petit frère pendant les jeux et n’a pas atteint son niveau de performance normal en raison de sa réaction grave au vaccin COVID-19.

Depuis qu’il a été vacciné en mars, Filip a du mal à accomplir ses activités quotidiennes et d’innombrables prises de sang ont été effectuées pour tenter de diagnostiquer son état.

L’entraînement est un enfer – C’est un combat, c’est difficile dès le premier mètre.

– Il faut être patient et voir si le corps réagit mieux. Nous ne pouvons rien faire d’autre. Il n’est pas malade mais c’est le corps qui ne répond pas, précise le père et entraîneur Gjert.

Faire face à la vie de tous les jours est  un combat pour Filip.

Même jouer avec sa petite fille est devenu difficile.

– C’est très triste,  j’ai une fille de un an et demi et il est difficile de jouer avec elle, dit Filip à VG.

À la question de savoir si le double athlète olympique regrette de s’être fait vacciner, il a répondu :

« Rétrospectivement, lorsque vous obtenez des résultats négatifs et que cela met des limites à votre capacité à faire votre travail, vous le regrettez. Mais je suis pratiquement sûr que j’aurais refait la même chose. Je me sens mal que cela ait eu un effet aussi négatif et j’aurais aimé ne pas avoir ces problèmes. Je ne savais pas que ça se passerait comme ça. Malheureusement, cette fois, ça a mal tourné pour moi. »

https://www.svt.se/sport/friidrott/filip-ingebrigtsen-utslagen-av-vaccinet

 

 761 total views,  1 views today

image_pdf

25 Commentaires

    • Vu le génocide en cours… pas sûr qu’il y en est, des Jeux Olympiques, dans le futur…!
      Enfin, moi, je dis ça…

    • petit hameau normandie Femme charmante a souhait ( 58 ans ) voisine de ma soeur et ce malgré les avertissements et preuves pensait se prémunir . Il y a 3 semaines 3 eme injections mortifere et le lendemain son mari la retrouve a terre ne pouvant plus se tenir debout , direction l’hopital sur grandville 3 semaines en soins , elle vient enfin d’en sortir samedi les pieds devant. Ma frangine qui milite est éffronder. – l’écatombe sera severe

  1. Pauvre petit gars ! Probablement une victime de plus du Covid, selon ces vaccinneurs fous

  2. Pour moi le vaccin est une forme de sélection par l’intelligence car il n’existe pas de moyen global de tester l’intelligence des gens. Ceux qui résisteront seront considérés comme aptes à la modernité.

  3. ce poison pseudo vaccin est en train de tuer nos jeunes alors que nous n’en avons déjà pas beaucoup ! quand ce crime va t’il s’arrêter ?

  4. Les sportifs ont essayé l’EPO, les amphétamines, le nandrolone, le stanozolol, etc. avec beaucoup d’effets secondaires. Il semblerait que le vaccin Pfizer ne soit pas meilleur pour les performances sportives…. même si son usage est obligatoire pour faire du sport à haut niveau. Enfin, à haut niveau…avant le traitement.

  5. Tu sais quoi, garçon ? La prochaine fois, plutôt que d’acheter des skis, achète-toi une cervelle !

    • …Il n’a QUE 17 ans, le gosse…
      A 17 ans, les jeunes sont naïfs… d’autant plus qu’ils ne connaissent rien à la politique, à Big Pharma, et compagnie…

      C’est malheureux, mais ce gosse s’est fait manipulé bien comme il faut… néanmoins, il a l’excuse de sa jeunesse (et donc de son manque d’expériences dans la vraie vie)!

      Qui sait… peut-être avec 10 ans en plus de recul, il aurait eu plus de réflexion?

      On ne peut pas reprocher aux « jeunes de corps » d’être « jeunes d’esprit »… et donc « jeunes de réflexion »…!
      Les adultes qui l’entourent – si je puis – sont bien plus en faut que lui.

    • Donc il devrait y avoir 67 millions de français – 6 millions qui ne se sont pas fait vacciner, qui devraient s acheter une cervelle !

      • A part ceux qui sont allés se faire vacciner sous la torture car sinon ils perdaient leur travail, tout cela doit se payer un jour et au prix le plus fort qui soit : la peine de mort pour les criminels en costard cravate, mais bon ne rêvons pas …

  6. Au risque de me répéter, dans mon petit village, la liste s’allonge : un homme de 71 ans, apparemment en pleine forme, deux AVC successifs, juste après chaque injection (il ne veut plus entendre parler de troisième dose, mais trop tard), un homme de 45 ans, un colosse, maladie de coeur, traitement à vie et invalidité, un mort par crise cardiaque juste après vaccin, une femme de 78 ans, une force de la nature, dynamique, n’est plus qu’une épave, a maigri, traîne la jambe, n’a plus la force d’entreprendre quoi que ce soit. Et je ne suis peut-être pas au courant de tout. Sur une population de 800 personnes, c’est déjà beaucoup. Un autochtone réfute le rapprochement avec le vaccin. Il ne risque rien en effet, il n’a ni coeur ni cerveau.

    • Répétez-vous, Argo!
      Je lis vos commentaires, et j’aimerais bien que vous nous teniez au courant…!

    • Une jeune femme de mes connaissances s’est fait vacciner étant enceinte. Le bébé, trois mois maintenant, souffre de graves problèmes respiratoires, déjà amené deux fois aux Urgences.

    • MERCI ARGO.
      Je colle de nouveau ce commentaire déjà passé sur un autre article…

      https://www.notre-planete.info/actualites/4849-vaccins-COVID-19-risques-morts

      Je sais, le site en question n’est peut-être pas notre site préféré… Qu’importe, c’est peut-être l’article qui sera lu par ceux qui honnissent nos sites de ré-information.
      Et malgré les « pubs » écolos, cet article a le mérite d’être une des meilleures documentation sur les effets catastrophiques des injections ARN.

  7. Hier, on a reçu un coup de téléphone à la maison…
    …Une dame « un peu âgée » – amie de la famille -, et double-« vaccinée » Covid… qui se plaignait de devoir faire une troisième dose – dont elle ne veut PAS -, sans quoi elle perdait son passe sanitaire, et donc ses libertés avec…
    …Elle avait son RDV – pour cette troisième dose – hier après-midi…

    Cette dame n’était vraiment pas contente, et ne comprenait pas POURQUOI personne ne se soulevait contre le gouvernement…
    …Elle avait de la chance d’avoir eu ma mère au téléphone, car si ça avait été MOI… je n’aurais pas été très sympa avec elle : je lui aurais fait remarquer que elle NON PLUS, elle ne se bougeait pas contre l’application du passe sanitaire… et que si on en était là, c’était justement à cause des gens comme elle – qui ont obéi pour que « ça » s’arrête… car, EN EFFET : « ça » continue uniquement parce que trop de gens ont obéi…!

  8. un truc à vérifier: 3 alpinistes français sont morts sur une montagne de l’Himalaya – certains disent « emportés par une avalanche » – Astrid Stukelbeger fait remarquer qu’ils avaient dû se laisser vacciner pour pouvoir y aller et elle ajoute : voyons ce qui se passera cet hiver quand les gens vont aller en haute altitude pour skier

Les commentaires sont fermés.