Aujourd'hui, on vit côte à côte et je le dis, moi je crains que demain on ne vive face-à-face 

Illustration : Il est vrai que cette photo est, à elle toute seule, le signe flagrant du respect des valeurs françaises par nos chers mahométans. Impossible de savoir qu’elle est la religion de ces bonnes dames, n’est-ce pas ?

Ben voyons, selon les gauchiasses et consorts, médias aux ordres, politicards de tous bords, PS, LREM, EELV, LFI, LR, UDF, Éric Zemmour raconterait n’importe quoi sur l’islam et son incompatibilité avec le monde dit occidental. Non non, il n’y a aucun souci, tout va bien Madame la Marquise, une majorité des adeptes de momo si on en croit les sondages respectent les lois de la République, ils y adhèrent sans aucun problème, même avec entrain et empressement. Il est vrai que le dogme mahométan est synonyme de démocratie, liberté, féminisme, humanisme… Et d’ailleurs, à ce titre, c’est pourquoi les pays musulmans, les zones à forte concentration musulmane sont des havres de paix, de sérénité. Il n’y a qu’à regarder les classements mondiaux en terme de respect des droits de l’homme, ils sont clairement en tête, pour sûr ! On devrait même prendre exemple sur eux, n’est-ce pas ? On gagnera en civilité, savoir vivre et tout et tout. Cela donne vraiment envie, il n’y a qu’à jeter un coup d’œil sur ces charmants documentaires pour en être persuadé !
https://information.tv5monde.com/terriennes/aceh-en-indonesie-une-brigade-feminine-flagelle-les-femmes-au-nom-de-la-charia-344243
https://www.humanrights.ch/fr/pfi/droits-humains/religion/dossier/foyers-de-tensions/droits-des-femmes/
Son constat sort donc d’un cerveau malade, rongé par la haine. Cet homme est un rabougri. Il est recroquevillé sur ses marottes, il est pire qu’un pitbull ne lâchant pas sa victime quoi qu’il arrive ; surtout oui surtout, il n’a pas la même hauteur de vue qu’un Mélenchon, un Joffrin, une Autain, un Taché…, enfin toute cette bande de grands seigneurs !
D’accord ! J’abonde puisqu’ils se sont arrogé le droit de se mettre dans cette catégorie. Ils ne sont pas racistes, fascistes, islamophobes… Ils sont humanistes, les défenseurs de la veuve et de l’orphelin, en particulier lorsqu’ils sont musulmans car bien sûr, tellement ostracisés, malmenés par la méchante France.
D’accord, d’accord, très bien, je veux bien les croire, mais pour ma part, une question essentielle se pose ou doit être posée à tous ces saltimbanques de la doxa gauchisante jusqu’à la nausée. Leurs analyses, leurs prises de parole reposent sur quoi ? Des sentiments, des ouï-dire, des idées tout droit sorties de laboratoires créant sur mesure le politiquement correct, définissant les lignes rouges à ne pas dépasser, ou alors sur une addition de faits réels chiffres à l’appui, des enquêtes sérieuses récoltant moult témoignages qui ne sont ni dévoyés ni édulcorés, montrant vraiment l’étendu des dégâts ?
Rappelons à cet effet la phrase ô combien parlante de Gérard Colomb au moment de son départ du ministère de l’intérieur, siège stratégique de la France où tout se sait sans fard ni détour : « Aujourd’hui, on vit côte à côte et je le dis, moi je crains que demain on ne vive face-à-face ». Il a été moqué par nombre de médias pour cela, mais je pense qu’une part importante de Français savent qu’il a dit ça d’après ce qu’il a vu dans l’exercice de ses fonctions de ministre. On aime ou pas le personnage, cela n’enlève en rien la valeur du constat de cet homme ayant plongé dans le fin fond de la mélasse qu’est devenue notre pays.
https://www.lefigaro.fr/vox/politique/2018/10/04/31001-20181004ARTFIG00115-reconquete-republicaine-gerard-collomb-brise-le-silence.php
Serait-il possible d’obtenir leur attention et non pas leur mépris rejetant d’un revers de la main les histoires d’agression tellement nombreuses, pour ne pas dire quasi quotidiennes, se produisant dans l’ensemble du territoire français ?
Tout ce cirque médiatique auquel ils nous convient tous les jours me fait dire, que pour l’éclairement qu’ils pensent nous apporter c’est raté, en revanche l’image de leur compromission mille fois oui, sans oublier leur foutage de gueule dont ils n’ont pas honte et ne se cachent même pas !
Oui parce que je les trouve bien gentils tous ces zozos endimanchés qui n’iront pour rien au monde vivre ou travailler dans ces lieux où se trouvent ceux qu’ils chérissent, défendent avec force et fracas. La plupart d’entre eux ne sortent pas de leurs beaux quartiers où se pratique l’entre soi, avec les petits restaurants chics bien fréquentés, eh oui svp, les petits théâtres, fêtes mondaines et j’en passe. Les enfants d’un nombre non négligeable de ces phénomènes de foire sont inscrits dans de belles écoles où tout est fait pour qu’ils soient dans un environnement protégé. On ne mélange pas les torchons et les serviettes que diable ! Faut pas pousser !
Voilà donc qui sont ces donneurs de leçons, ces moralisateurs, des gens qui ne mettent jamais les mains dans le cambouis, mais qui viennent éduquer le bon peuple de France à la bien-pensance, voire rééduquer ceux étant atteints du péril fasciste.
Permettez-moi de rire, de m’esclaffer de tous ces charlots, avec le talent en moins de l’illustre acteur. A quoi servent-ils ? A rien si ce n’est propager des inepties, abrutir, cacher pour mieux assassiner la France mais d’informer, d’agir pour son bien, que nenni, il n’en est pas question ! En revanche, s’enrichir, occuper des places pour le pouvoir, le prestige, là oui y a bon le pognon de dingue et privilèges en tout genre.
Pendant ce temps-là, mine de rien, alors que ces mauvais acteurs nous refont le film encore et encore jusqu’au tournis, l’idéologie islamique, elle, avance doucement mais sûrement, quoi que ces dernières années, c’est plus sûrement que doucement.
Le territoire français, c’est un constat implacable que nul ne peut ignorer, même les béni-oui-oui, est de plus en plus gangrené par des faits délétères directement liés à la religion d’amour, de paix et de tolérance. Et je ne parle pas seulement de situations de violence mais aussi du recul de la civilité, de l’ouverture d’esprit, de la liberté de penser, de l’insouciance, de la tranquillité dans les rues, de la possibilité de profiter de moments agréables avec enfants, de travailler en toute quiétude, de vaquer à ses occupations librement etc…
Pendant longtemps, il s’agissait de localiser le mal dans les seules banlieues pour mieux faire passer la théorie de c’est la ghettoïsation qui a mené une part importante des populations « extra-européennes » à la délinquance, la défiance vis-à-vis de la France. De leur responsabilité propre encore une fois que nenni ! La victimisation c’est bien commode, vous n’êtes plus responsable de rien donc vous pouvez y aller gaiement, c’est gratuit !
Et pourtant, je dois dire que leur belle fable ne tient plus la route puisque grâce à eux, les centres villes qui étaient décriés comme des lieux de discrimination, ne sont plus à l’abri du joyeux bocson apporté par nos chers bichons, les CPF, les chances pour la France. Finie la paix en dehors de ces zones de non droit voulues et organisées par une certaine partie de leur population, il n’y a pas de raison que chacun n’ait pas sa part de joyeusetés, n’est-ce pas !?
Je vais vous faire une chouette énumération à la louche dans ce que je vois ou rencontre au quotidien. Je n’ai que l’embarras du choix.
Je vis et travaille depuis de nombreuses années en centre ville, et j’ai vu clairement la dégradation se faire sous mes yeux, ce n’est pas une illusion, ni le fruit d’hallucinations ou de délires post traumatiques dont je serais atteinte, non non, c’est ma vie de tous les jours dans le vrai monde, pas celui des plateaux TV, ministères ou autres.
Les rues sont envahies de jeunes issus de « on sait où », en scooter roulant comme des fous, ne respectant personne, ni passages piétons, ni feux rouges, ni trottoirs. Tout leur est permis. La rue leur appartient, ils en font des circuits de rallye où ils s’entraînent à faire des cascades, des acrobaties. C’est ce que l’on appelle pudiquement « les rodéos ». De mettre en danger la vie d’autrui, rien à foutre ! Voilà ce que tous les jours, je vois et risque, en sortant du travail, dès que je mets le pied à l’extérieur. J’ai beau les regarder, les rappeler à l’ordre, je n’ai droit qu’à leur mépris. Ils se fichent comme de leur première chemise de ma réprobation, de ma colère, de ma vie !!! Les autres pour ces petits merdeux, ce ne sont que des quantités négligeables !
Je vois, je vois d’ici, on va me rétorquer qu’il ne faut pas généraliser, certes,  et pourtant je suis désolée de leur dire que les abords du lieu où je travaille fourmillent de hordes de jeunes, issus de l’immigration maghrébine, africaine, faisant toutes sortes d’actes illégaux, brûler des voitures, des poubelles, voler des vélos, vendre de la drogue… Curieusement, je ne vois rien d’autre venant de leur part, je dis ça, je dis rien !
Tout cela se fait au grand jour en pleine ville, dans un quartier qui était encore dans un passé proche dit résidentiel, mais qui ne l’est plus depuis que l’on a fait venir des renforts de CPF. Et je ne vous dis même pas les établissements du secondaire comme les collèges et lycées aux alentours, l’ambiance qui en émane y est juste effroyable.
Je connais un professeur qui y travaillait, elle m’en a raconté de bonnes croyez-moi ! La pauvre a fui cet enfer et même changé de profession, tellement elle a été dégoûtée de ce qu’elle y a vécu dans l’indifférence totale de la belle institution de l’Education Nationale. Il ne faut surtout pas stigmatiser, ils s’amusent, ils sont jeunes même quand les faits sont d’une extrême gravité. Il m’arrive de passer devant ces bordels, je n’appelle plus ces endroits écoles tellement je n’y vois plus que des enfants-sauvages se frappant dessus avec une telle hargne, détruisant le mobilier urbain etc.
D’ailleurs, j’y ai observé un phénomène qui en dit long sur la déliquescence de ce genre d’établissements voire de la France tout court. Leur fréquentation y est majoritairement maghrébine, africaine. Ce n’est pas moi qui délire, ce sont juste les listes des élèves affichées qui le disent !!! Le public a été déserté et laissé aux seuls sauvageons qui y sévissent, et rendent fous les enseignants finissant par prendre la fuite les uns derrière les autres ! J’ai fait de même !
Pourquoi une telle situation ? Pourquoi, que nos grands seigneurs planqués dans leur paradis doré me le fassent savoir !?
Pas de stigmatisation qu’ils osent dire ! Mais qui agit de la sorte ? Mais qui les force à toujours faire passer leur identité islamique avant tout ? Mézigue peut-être ? C’est tout le temps la même rengaine, ou tellement souvent, je les entends seriner à tout bout de champ, « la mecque et le coran », « stafellah », « bismillah » … A croire qu’ils sont les seuls sur Terre à avoir des croyances ! En réalité, nous savons ce qu’il en est pour une bonne part d’entre eux, coranisés du cerveau oblige, ils pensent détenir la vérité incontestable, qu’ils sont supérieurs au reste du monde car soumis à allah. C’est ce qu’on leur apprend dès le plus jeune âge dans l’intimité des foyers, c’est donc illusoire de penser que, comme par enchantement, une majorité d’adeptes de momo vont adhérer à la culture française, aux valeurs de la France basées essentiellement sur la liberté de conscience, alors qu’en face on parle de systématisme religieux, de honte ou de crime quand on ose abandonner l’islam !
Comment imaginer qu’une telle éducation va produire des individus éclairés, capables de recul ?! Comment ? Que l’on m’explique car pour ma part, les situations rencontrées encore et encore m’indiquent le contraire, ce qui m’a fait définitivement abandonner cette utopie !
Dans la collectivité où je travaille, il a fallu remettre au cœur de l’institution la laïcité, tant elle est bafouée, toujours par les mêmes bien évidemment ! Entre les rappels à l’ordre, les réunions et les formations traitant de cette obligation pour le fonctionnaire, on n’a pas fini de se faire sonner les cloches alors que le mal est bien localisé. Ça me fait bien rire tout ce cirque pour cacher une situation que tous, nous savons d’où elle vient ! C’est plus facile de feindre de l’ignorer et organiser des rappels à la volée pour faire croire que la laïcité recule toute seule sans l’aide des mahométans. Ah ! Sacré France en perdition !
D’ailleurs à ce propos, cet été, j’ai appris par le biais d’une collègue que j’étais haïe par une collègue arabo-musulmane que j’ai dû voir dans ma vie pas plus de cinq fois, avec qui j’ai dû échanger pas plus de 5 minutes à chaque rencontre. Et madame me déteste ! A votre avis pour quelle raison mystérieuse cette détestation pour une personne qu’elle, ni ne côtoie, ni ne connaît ? Eh bien juste parce qu’un jour, elle m’a vu manger, quelle horreur, la chose la plus honnie par une bonne majorité de musulmans, la viande de porc, Vade retro Satanas !
Et pourtant, cette bonne dame ne le porte pas sur son visage, elle n’a nullement l’air d’une « islamiste », elle a une allure neutre. Elle donne même l’impression d’une personne ouverte d’esprit, et alors qu’en dites-vous madame Sonia Mabrouk prenant ses désirs pour des réalités lorsqu’elle a tancé Éric Zemmour : « Il y a 6 millions d’islamistes en France, je suis une islamiste d’après vous ? »
Parce qu’elle se dit musulmane, elle s’imagine qu’elle partage avec une large part de musulmans ses positions apaisées. J’ai plus l’impression qu’elle pratique un islam de salon, c’est à dire juste pour la forme mais pas sur le fond. Peut-être un manque de courage pour aller au bout de la démarche ?!? Ou en voilà, encore une qui critique, tape sur le dogme et qui se met à plat-ventre au moment de trancher parce que peut-être la politique de l’autruche est plus facile à assumer.
Autant dire que pour les musulmans tenant réellement à leur doctrine, elle n’est pas forcément bien vue ! Et elle le sait la coquine j’en suis sûre, elle fait juste mine de ne pas le savoir. Elle n’est pas bête, elle connaît la chanson ! Elle vient de cet univers, elle ne pourra pas me faire croire qu’elle ne se doute pas de la défiance importante chez un paquet de membres de sa belle religion d’amour, de tolérance et de paix. Ce n’est pas un phénomène minoritaire comme on veut absolument nous le faire ingurgiter. Dès lors, réduire la question de l’assimilation des musulmans à la France à celle de l’islamisme est juste de la malhonnêteté intellectuelle. Je l’ai écrit mainte et mainte fois ici sur RR, ce sont deux systèmes de valeurs civilisationnelles qui s’affrontent en permanence, et on sait qui trop souvent s’écrase à la faveur de l’autre. Il n’y a qu’à voir les pays devenus musulmans, toutes leurs valeurs antéislamiques sont crachées, descendues en flamme à tel point qu’il n’en reste quasiment plus rien ou si peu ! Alors comment croire que la France, si elle ne fait rien, va échapper à la suprématie islamique ? C’est inscrit dans les gènes de l’islam, dominer et refuser toute évolution, tout renoncement à son impérialisme, il y va de sa survie !!!
D’autre part, cette dame, comme tant d’autres, n’est pas sans voir le port du voile prenant de l’ampleur chez ses coreligionnaires, même chez des fillettes.  Cela est à mon sens un symptôme incontournable de l’orientation qu’une bonne part des adeptes mahométans prennent. Leur corps est là mais leur tête est tournée en direction de la mecque, au sens propre comme au figuré. Qui n’a pas remarqué les antennes paraboliques poussant comme des champignons dans les quartiers islamisés ? Ces populations passent le plus clair de leur temps sur les chaînes des télévisions arabo islamiques ! Beaucoup ne font même plus l’effort d’apprendre la langue du kouffar ou de se mêler à la population mécréante. Tendez l’oreille, ouvrez les yeux, et vous entendrez, verrez, simplement ce qui se trame dans notre pauvre France. Un rejet en règle, qu’on n’a même plus besoin de cacher comme par le passé !
Pourquoi d’ailleurs me direz-vous ? Puisque nos chères zélites sont là, vaille que vaille, pour veiller sur eux en toute circonstance !
Soit qu’il en soit ainsi ! Je sais ce qu’il me reste à faire en avril 2022…

23 Commentaires

  1. Déjà vivre côte à côte m’oblige à tourner la tête de tous côtés pour ne pas risquer de me faire occire! Je préfère le face-à-face, plus facile de surveiller l’ennemi.

  2. En quelques mots il n’y a que une seule solution : le Christ. Pourquoi ? Parce que rien n’a changé depuis des milliers d’années. Les pharisiens d’hier , dont le coeur était fermé mais qui tenaient avant tout aux rites , reviennent en force. Hier le jansénisme et autres dévoiements chrétiens, mais, aujourd’hui , l’isslam, et, surtout, une nouvelle dictature wokiste-féministe-anticatholique qui s’accommode beaucoup de l’isslam envahit l’espace.
    Avec la honte des révélations sur la pédophilie d’acteurs de l’église, qui rejoint celle de la société, l’église reprend la voie qu’elle n’aurait jamais dû quitter : celle de la radicalité vers la Sainteté.
    En définitive le seul et unique projet humain qui tienne est la quête de la sainteté par ses actes, ses paroles, ses idées, par l’Amour. Oui, seul le Christ a proposé une telle voie. Après avoir longuement ressassé dans moultes directions, depuis 15 ans et plus, ces faits que vous nous contez et qui sont légions, je réitère que vous ne résoudrez rien sans décider d’être attractive, sans être cette sainte au milieu des ténèbres dont a terriblement besoin notre temps.

  3. Quand on voit le répugnant spectacle des grosses vaches bâchées du bled, on se dit que la France est devenue un gigantesque zoo musulman.

  4. Les gauchistes sont dans la haine de soi, c’est à dire la haine de leur histoire, de leur culture, de leurs repères, ils sont pour le suicide collectif, l’autodestruction, ils accueillent tout ce qui va dans le sens de cette destruction, l’islam et l’immigration sub-saharienne sont les rouleaux compresseurs qu’ils préfèrent.
    En face qu’est-ce qu’on propose, en règle générale ? La veneration de la puissance du fric, le paraître, la superficialité, la promotion de la médiocrité, dans tous les domaines visibles. Bien sûr il y a encore des personnes qui font de grandes choses dans notre société, des personnes qui ont des talents variés, qui visent la qualité, mais ces personnes sont peu visibles, on pourrait dire qu’elles sont dans leur monde. Beaucoup sont dégoûtés par ce monde sans valeur, et ne veulent pas s’y impliquer, beaucoup d’abstentionnistes dans notre démocratie dévoyée. Il n’y a que Zemmour qui nous appelle à réagir contre tout cela. Le titre d’un livre le dit bien : ‘un Zemmour, sinon rien’.

  5. On va finir face à face ?
    Eh bien d’accord, allons-y!
    En ce qui me concerne je suis prêt et entraîné.
    On peut tous avoir « ce qu’il faut » pour passer à l’action. Souvenez-vous de vos pères et grands pères en 40. La majorité n’avaient rien face aux boches et pourtant une petite proportions a fait ce qu’il fallait quand il le fallait.
    Tenez-vous prêts !

  6. Mais ça y est, nous sommes pratiquement face à face. Il ne suffit que d’une toute petite étincelle et MACRON aura gagné.
    Si le face à face se passe comme le désir MACRON les élections seront repoussées et il continuera à gouverner. Mais si le face à face se passe comme nous, le Peuple, le voulons, il sera à notre avantage.
    Comment ? Je peux avertir sans pouvoir en dire plus …..

  7. Bravo Samia pour ce magnifique brûlot lancé contre les barbaresques mahométanes et leurs thuriféraires objectifs.
    Votre vision du problème de la lâche politique menée par ceux qui nous ont hier gouvernés et par ceux qui aujourd’hui la perpétuent, est absolument juste.
    Contrairement à ce que l’ont cherche à nous faire croire, le problème n’est pas l’islamisme qui n’est qu’ un dévoiement étymologique du nom « Islam » à des fins de sophisme politique que l’on nous assène depuis trop longtemps .
    Le jihadisme, par contre, est consubstantiel qu’on le veuille ou non à l’Islam, et ce depuis la rectification du Coran par Mahomet qui a eu lieu à Médine.
    Nota : Christianisme = Pratiques religieuses et croyances de la Chrétienté.
    Islamisme = Pratiques religieuses et croyances de l’ Oumma..

    • Petit rajout à mon commentaire ci-dessus :
      Le dévoiement étymologique du mot Islam, me rappelle la guerre d’indépendance algérienne que les gouvernants de la 4ème République Française nommait pudiquement les « évènements d’Algérie »…
      Eh, oui ; nos élites se transmettent génétiquement la mauvaise foi :
      Après l’euphémisme des années 50, le dévoiement étymologique, aujourd’hui !

      • Merci, de lire, ci-dessus :
         » Le dévoiement étymologique à partir du mot Islam », évidemment !

  8. Ces bobos gauchos sont dans le déni le plus absurde qu’il soit permis. Ils sont tous étriqués du cerveau. ce sont des islamos gauchos …J’ose espèrer que Zemmour soit élu et qu’il vire tous ces salopards de toutes les hautes fonctions qu’ils occupent…

  9. Merci Samia, votre article dit tout, c’est ce que dit également Eric Zemmour, quand il parle de grand remplacement voulu et protéger par nos zélites corrompus, vendus et lâches et qui appliquent avec zèle les directives de l’UE.

  10. Génial coup de gueule, Samia! Tu as tout dit!!! Tu es le pendant féminin de Zemmour! La question reste: Pourquoi ces trahisons de nos « élites »? Pourquoi le peuple vote pour eux depuis 40 ans? Pourquoi cette apathie des francais? Quand vont-ils enfin se rebeller?

  11. Je propose a la place des mormons ou Hamish … » quoique tout ces mariages d’hamishs qui bloquent les routes avec leurs carrioles et salopent le bitume avec du crotin de cheval…( cela va plaire aux ecoloscollabos

  12. À part Zemmour les élus minimisent la situation de la France, préfèrent taper sur la police et fermer les yeux ! Y en a marre !

Les commentaires sont fermés.