Après les chasseurs, Macron drague les "animalistes"

A Résistance républicaine, les discussions les plus enflammées tournent autour de la cause animale : pour ou contre la chasse, pour ou contre la corrida, pour ou contre la viande… Certains commentateurs s’avèrent même irréconciliables sur ces sujets.

Le contraire d’Emmanuel Macron qui drague tout le monde en même temps : le chasseur de galinettes cendrées du Bouchonnois et l’antispéciste radicalisé, l’amateur de steaks de Charolaise et le crudivore vegan, les zoophobes et la mémère à chienchien qui « préfère les animaux aux hommes » en votant Médor.

A défaut de protéger prioritairement son peuple des dangers mortels qui le menacent et après avoir donné des gages aux Nemrod, Emmanuel Macron tente désormais de séduire les « animalistes » en montrant que l’Etat œuvre aussi « en faveur des animaux domestiques ».

Même si on peut se féliciter de la fin du broyage des poussins, de la castration à vif des porcelets et de la lutte contre l’abandon et la maltraitance, les bêtes à l’abattoir et les Français en voie d’extinction aimeraient toutefois que les associations animalistes et l’Etat les protègent un peu plus du couteau mahométan.

Macron visite un refuge de la SPA lundi pour défendre la cause animale

Le parti animaliste avait récolté 2,2% des voix aux élections européennes en 2019, presque autant que les communistes et les centristes de l’UDI.

À l’occasion de la Journée mondiale des animaux, Emmanuel Macron se rend lundi dans un refuge de la SPA pour chiens et chats à Gray, en Haute-Saône, à l’approche d’une présidentielle où la maltraitance animale s’invite dans le débat.

Le chef de l’État veut montrer à cette occasion, explique l’Élysée, «l’action menée en faveur des animaux de compagnie, en particulier le plan inédit de lutte contre l’abandon lancé en décembre 2020» ainsi que les 20 millions d’euros de subventions prévues par le plan d’investissement France Relance.

Le refuge qu’il visitera a d’ailleurs bénéficié d’une subvention. Jeudi soir, le Sénat, dominé par LR, a voté une version très édulcorée d’une proposition de loi contre la maltraitance animale soutenue par le gouvernement.

Des voix à gagner

Le parti animaliste pense pouvoir améliorer à la présidentielle le score de 2,2% des voix qu’il avait enregistré aux élections européennes de 2019, créant alors la surprise, a affirmé à l’AFP jeudi sa candidate Hélène Thouy, avocate attitrée de l’association L214 et militante de toujours […]

La cause animale doit notamment sa visibilité croissante depuis cinq ans aux actions militantes d’associations, comme L214 et ses vidéos chocs de maltraitance dans des abattoirs.

[Sauf que les militants animalistes et les antispécistes violents n’attaquent jamais l’abattage et les boucheries halal – NDA]

Le gouvernement a notamment décidé d’interdire la castration à vif des porcelets, à partir du 1er janvier 2022. Tout en ménageant les chasseurs, le chef de l’État a régulièrement mis en scène son chien Nemo, adopté à la SPA, tandis que sa rivale Marine Le Pen s’affiche avec ses chats.

https://www.lefigaro.fr/politique/macron-visite-un-refuge-de-la-spa-lundi-pour-defendre-la-cause-animale-20211003

Source : Twitter

 221 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. J’ai demandé à mes chiens ce qu’ils pensaient de micron : l’un m’a mordu ( il m’a expliqué, plus tard, que le nom même de cet individu lui donnait la rage ) l’autre s’est mis à hurler à la mort ameutant tous les chiens du quartier, qui ont hurlé itou.
    La Diane de mon village souhaite que minus vienne chasser avec elle. Il pourrait leur servir de traqueur ou de traqué; certains mecs de la Diane doutent des dispositions sportives de minus pour courir avec les chiens ou les sangliers….

  2. J’attends avec impatience les affiches de Macron pour séduire les quelques électeurs « sodomites », ‘broutes Minous », « curieux », « indécis », « trans », « les deux », « non genrés » et les neutres » de la secte LGBTQIA+.

    • Et les zoophiles, ils comptent pour du beurre ? lorsqu’ils ont fini de s’occuper de leurs bestioles chéries ils sont capables de voter M’conar si celui ci les a bien caressé dans le sens des poils du cul.

  3. Ce qui compte pour ce trou du cul, c’est d’aller à la chasse aux voix!!!

  4. attention, chasseurs, le rewilding fait partie du programme mondialiste, et comporte la supression de la chasse, balancée par la réintroduction des grands prédateurs.

  5. Macron veut draguer large: à la prochaine gay pride il va défiler sur un char avec porte-jarretelles et guêpière en se léchant les lèvres !

    • …ou en léchant des chèvres pour la convergence des luttes entre LGBT et animalistes !

  6. il fait concurrence aux « travailleuses » du bois de Boulogne …. cette saloperie est une immonde pourriture de la pire espèce est sans honneur …

  7. Sur la première photo, nous pouvons constater que Brizitte a changé de coupe de cheveux et que Manu n’est pas ravi…

    • Alors c’est brizitte la photo de droaaate ? Mon mari disait qu’il s’agissait de belleoubête, animal en voie de disparition et même disparue de notre horizon pour laisser place à un autre animal « butor-le-yéti » assez dangereux et affreux à voir.

  8. « On reconnait le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux » – Gandhi.

  9. Je crois qu’il faut créer une nouvelle association : la SPAA ou société de protection des antivax et antipassÇa va devenir chaud pour nous!

  10. En France, certains encouragent ouvertement la reproduction et la vente de certaines races animales dont les particularités sont poussés à l’extrême UNIQUEMENT pour plaire (esthétique…!)…
    Je me demande si les gens qui prétendent aimer CES races comprennent ce que ça implique?
    « Souffrir pour plaire »… tel le chien « Bulldog Anglais », par exemple : cette race est l’exemple parfait de ce à quoi la perversité peut mener (continuer la race est de la p*tain de cruauté!!)…!
    Et si on se battait aussi contre ça? Ca réduirait déjà le nombre d’animaux qui souffrent inutilement en VIVANT simplement… et qui finissent par coûter tellement cher en frais de vétérinaires qu’ils se font, en plus, souvent ABANDONNER!!
    Ca… ce serait un VRAI combat, de la cause animale…!

  11. avec les chèvres l âne les blaireaux les paresseux les bourrins les dindes que nous avons au gouvernement c est déjà assez le bordel dans la basse cour pas besoin d un parti annimaliste

    • Non, mais, voyons… n’insultez donc pas les animaux en les comparant à nos « nuisibles » : pour ceux qui ne nous sont pas utiles… les animaux gardent l’avantage d’être MIGNONS.

  12. Non, mais… on ne peut pas prétendre se battre pour la cause animale sans combattre d’abord l’abattage hallal ET l’abattage rituel – musulman -, donc…

  13. De la pure hypocrisie tout ça. Dansle domaine de la lutteppour lla cause animale il reste un immense travailà réaliser qui ferait peur à la plupart des humains égoïstes bouffeurs et massacreurs de bêtes pour leurs loisirs de primitifs.

    • Tout a fait des lois sont indispensables pour lutter contre la souffrance animale c est à cela que l on mesure notre degré d humanité protéger les plus faibles mais avec raison abattage rituel devrait être interdit ainsi que corrida et certaines méthodes de de chasse. En ce qui concerne les animaux domestiques il faut limiter les élevages lucratifs et punir sévèrement les tortionnaires d animaux

  14. Macron n’a pas d’autre alternative que de faire la pute pour gratter tous les suffrages qu’il peut tellement il a peur de Zemmour. Je ne peux que souhaiter que tous les gens qu’il essaie de tromper avec ses bonimenteries de putarelles se souviennent de toutes les promesses non tenues, de tous les volte-faces de ce minable afin qu’ils réalisent que Macron n’aime que Macron et le fric, il méprise tout le reste. Arretons de nous laisser prendre pour des cons par ce minable petit enfoiré!

Les commentaires sont fermés.