Faites-vous tester, qu’ils disent : les données d’un million de testés piratées !

République et laïcité Publié le 17 septembre 2021 - par - 10 commentaires

Un million de noms, prénom, adresse, numéro de sécurité sociale… aux mains de hackers ! Belle prise ! De quoi alimenter des réseaux de faux papiers, des truands de la sécurité sociale, de la CAF et autres Pôle emploi, pour ne pas parler des informations revendues aux compagnies d’assurance… et tout ce à quoi je ne pense pas.

Covid-19 : l’AP-HP piratée, les données de plus d’un million de personnes dérobées

Les hackers ont mis la main sur 1,4 million de rapports de tests de dépistage qui étaient hébergés sur une solution d’appoint vulnérable de l’organisme de santé.

L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris a révélé hier être la victime d’un piratage informatique durant l’été au cours duquel les données personnelles d’environ 1,4 million de patients ont été volées. Il s’agit de rapports de tests de dépistage Covid-19 réalisés en Île-de-France vers la mi-2020. Ils contiennent l’identité du patient, son numéro de sécurité sociale, ses coordonnées, l’identité et les coordonnées du professionnel de santé, les caractéristiques du test ainsi que son résultat. « Aucune autre donnée médicale que celles strictement liées à la réalisation du test n’est concernée », souligne l’AP-HP dans un communiqué.

Ces fichiers se trouvaient hébergés sur « un service sécurisé de partage de fichiers » acquis par l’AP-HP et mis en œuvre au niveau de ses infrastructures techniques. L’organisme ne donne pas plus de précisions, mais estime que les pirates ont probablement profité « d’une récente faille de sécurité » dans cet outil pour réaliser ce vol.

En théorie, ces données volées n’auraient pas dû se trouver là. Normalement, les rapports de tests sont transmis par l’intermédiaire du système d’information national de dépistage (SI-DEP). Mais des « difficultés techniques » dans les outils de transmission du SI-DEP ont amené l’AP-HP à utiliser son outil de partage de « manière très ponctuelle en septembre 2020 ». Bref, il s’agissait là d’une solution d’appoint. L’AP-HP précise d’ailleurs que le SI-DEP n’est pas concerné par cette attaque. Et d’après les premiers résultats de l’investigation en cours, les autres systèmes de l’organisme public ne seraient pas affectés non plus.

Toutes les personnes concernées par cette attaque seront informées individuellement « dans les prochains jours ». L’AP-HP indique également avoir déposé une plainte auprès du Procureur de la République de Paris.

https://www.msn.com/fr-fr/lifestyle/shopping/covid-19-l-ap-hp-piratée-les-données-de-plus-d-un-million-de-personnes-dérobées/ar-AAOvsGO?ocid=msedgntp

.

Ben oui, que voulez-vous… comme, en Macronie, plus personne ne fait son boulot mais paye pour que d’autres le fassent… il n’y a plus de responsable, plus de coupable… On achète les services de société, on achète des logiciels… et même les données les plus sensibles, celles de la santé peuvent se retrouver piratées ! 

Et voilà que l’AHP a acquis un système de partage de fichier… auprès de quel organisme ?

On vient  ainsi de découvrir qu’un simple étudiant en architecture (payé 4000 euros par mois pour trifouiller les narines des clampins ayant besoin d’un test) avait été recruté par une société à laquelle un pharmacien avait confié l’organisation du dépistage Covid dont il était responsable…

https://www.franceinter.fr/justice/tests-covid-19-dans-un-barnum-parisien-les-prelevements-etaient-effectues-par-un-etudiant-en-architecture#xtor=EPR-5-[Meilleur16092021]

.

Vous rendez-vous compte, amis lecteurs, des sommes fabuleuses générées par les tests, vaccins et qui engraissent Big Pharma et tous ceux qui participent à la vaccination et aux tests ? Et je ne parle pas de Mac Kinsey (et il n’est pas le seul!!!), payé 2 millions d’euros mensuels par nos sous  pour nous manipuler et nous inciter à nous vacciner… pour enrichir Pfizer et compagnie et pour permettre à Macron d’imposer une dictature rassemblant de plus en plus au crédit social chinois.

Print Friendly, PDF & Email
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Tartanpion
Tartanpion
il y a 1 mois

Excellwnte analyse comme d hab

lafourmi
lafourmi
il y a 1 mois

Perso, je suis tranquille, pas de test, et j’espère bien n’en avoir jamais besoin. De toutes façons, si j’ai un doute je reste chez moi, ça ne me changera pas beaucoup ! et je ne fais surtout pas de test. Je n’en parle pas non plus à mon médecin référent, vaccinée puisqu’elle reçoit toujours ! Et je me soigne avec les moyens du bord. Bon courage à ceux qui ont été piratés, ne pouvant faire autrement, c’est un monde quand même: tests obligatoires, peu fiables et données piratées ! P… il est temps que cela se termine !

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 1 mois

Ma femme me l’avait dit, si tu te fais tester tu seras fiché d’une manière ou d’une autre mais la procédure anonyme était complexe et l’information inexistante.

Emile
Emile
il y a 29 jours

Bonjour Christine,

C’est justement parce que tout devient trop facilement piratable que je n’aime pas poster sur Internet, mais… au point où nous en sommes maintenant…

Je crois vous l’avoir déjà dit, mais je ne me suis jamais fait tester pour le Covid.
A quoi bon, après tout, puisque les tests ne sont (réputés) pas même fiables, et que je n’ai – de toute façon – pas BESOIN de passe sanitaire pour (SUR)VIVRE?

  • Voyager? Je m’en passais déjà bien avant le Covid…
  • Prendre bus, train, avion…? Absolument pas besoin, mais au cas où… il y a toujours des solutions, et pour bien moins cher!
  • Accéder aux grands centres commerciaux? Ca n’existe pas même de par chez moi…
  • Aller boire un café au bar? Je préfère le boire chez moi que de me faire tester ou vacciner, donc… (en plus, ça me coûte moins cher!)
  • Le restaurant? …Non, juste non : je n’ai besoin de personne pour me nourrir.
  • Les lieux de loisirs? …Comme si j’avais le temps (ou même l’envie de gaspiller mon argent ainsi!)…!
  • Me rendre à l’hôpital? Je ne voudrais pas aggraver mon état de santé en me faisant contaminer par les composants toxiques des génothérapies, donc…

Non, vraiment… le passe sanitaire? Je m’en passerai. Je n’en ai pas besoin. Je n’en ai pas envie non plus…
Quand j’en vois qui se font tester ou vacciner pour l’obtenir, et qui ne savent même pas POURQUOI ils le font parce que ça ne change absolument RIEN à leur vie…
Et quand j’en vois qui le regrettent en plus par la suite…

Que les données se fassent en plus si rapidement et facilement piratées ne me donnent vraiment pas envie de les fournir à n’importe qui!
(Qui fait QUOI avec NOS données?!)

Enfin bon… on verra bien qui, entre les vaccinés et les non-vaccinés, regretteront LE PLUS leur choix dans l’avenir.
(Pour l’instant, moi… ceux que je connais qui regrettent leur choix sont TOUS vaccinés; donc bon…)

Emile
Emile
il y a 29 jours

Non, je suis jeune, Christine – encore dans ma vingtaine; alors pour la retraite… j’en suis bien loin.

Pour ne pas prendre le train et l’avion… dans le pire des cas, on demande juste à quelqu’un de bien vouloir nous emmener à destination. Il y a toujours des gens près de nous pour se déplacer s’y besoin (il faut juste trouver les bonnes personnes, même si on n’est pas forcément amis avec!).
Co-voiturage, donc…
Après, coincée dans ma campagne, ce n’est pas quelque chose dont j’ai personnellement besoin… alors je n’y ai pas vraiment réfléchi!
(J’imagine qu’on peut toujours déposer des annonces sur Internet, si besoin…)

Être actif ne change rien à la situation, de toute façon : on voit bien que les gens qui acceptent de se faire injecter ces pseudo-vaccins le font soit par peur (surtout sous la pression), soit pour des raisons qui ne valent pas la peine de mettre santé et/ou vie en danger (comme partir en voyage, par exemple)!

En réalité, de ce que j’ai compris de la situation (et je ne pense pas me tromper?)… en aucun cas le passe sanitaire n’est obligatoire pour travailler, même pour les soignants!
En cas de sanctions, il suffirait d’aller péter un scandale aux prud’hommes!

On voit bien que dire « NON » a suffit en Guadeloupe pour faire reculer les fous des génothérapies… pourquoi donc aurait-ce été différent en métropole, si on avait juste fait de même dès le début?
C’est le problème des Français : trop d’entre eux manquent de courage. Je suis bien désolée de le dire, mais c’est ce que je pense…

(Au fait… j’ai entendu dire que des parents qui sont contre les vaccins disent à leurs enfants de s’enfuir – même si il leur fallait user de violence – si jamais on cherchait à les vacciner de force à l’école. …C’est plutôt une bonne nouvelle, non? Tout le monde n’abandonne pas!)

Argo
Argo
il y a 29 jours

Même les titulaires de pass ont leur données exploitées par de sombres officines.

Baba
Baba
il y a 29 jours

Nous sommes nombreux à ne pas vouloir nous faire tester. Tous mes amis(es) refusant leur injection létale sont comme nous, non testés. Mais c’est vrai vous avez raison, nous sommes tous d’un âge avancé et de fait, en retraite; donc pas besoin de paSS pour passer une retraite sans trop de contraintes. Mais je sens venir l’obligation de montrer pass blanche au moment des futures élections.

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 29 jours

Refus de visite médicale faute de test ou de vaccin???
Rien à foutre!!!
Je vais bien et j’assume le port du masque avec le slogan « MACRON, dégages »…

Frejusien
frejusien
il y a 27 jours

Il était évident que ces gros incompétents des mammouths administratifs allaient commettre de grosses bourdes. Dès l’an dernier quand ils ont sorti « stop covid », ils ont prouvé leur incompétence,
Des données personnelles de milliers d’assurés, sont irrémédiablement perdues, et on peut penser dorénavant aux milliards qui échappent à la sécu, chaque année, sans qu’ils soient capables depuis le temps que le loup a été découvert, de rectifier le tir et stopper cette fuite gigantesque, estimée entre 14 et 25 milliards d’euros volés aux contribuables.
Pas grave, les cyniques augmentent les taxes et le tour est joué !

Lire Aussi