Primaire écolo : Governatori veut restaurer le délit de blasphème pour pas « insulter un milliard de musulmans »

C’est le dernier endroit où l’on peut rigoler en regardant la télé. La « primaire des écolos »… ils ne sont même pas d’accord entre eux, ni sur l’essentiel ni sur l’accessoire… et, cerise sur le gâteau ce sont tous des  dégénérés. Que ce soit Piolle, Rousseau, Governatori, Jadot ou Batho… c’est Waterloo morne plaine… cherchant la proposition la plus folle, la plus contraignantes, pour rééduquer et contraindre les Sans-Dents qui osent rire, danser, manger, boire, consommer, voyager, utiliser de l’eau et de l’essence, bref vivre

Vous imaginez l’un de ces 5 clowns à la tête de l’Etat, instaurant en France une dictature digne de l’Ayatollah Khomeyni ?

Après la Sandrine Rousseau, bécassine écolo-dingo et donc stalinienne comme pas deux dont nous vous avons parlé quelques fois ces dernières semaines tant ses frasques et autres déclarations ont été nombreuses, il serait dommage que vous passiez à côté de Governatori, celui pour qui « blasphémer, c’est insulter » et qui voudrait donc, s’il était élu Président de la République, restaurer le délit de. blasphème, parce que, tout de même, blasphémer c’est insulter un milliard de musulmans…

Governatori… je n’en avais jamais entendu parler, je ne sais d’où il vient ni par quels tortueux cheminements il se retrouve postulant président EELV de la France… J’ai entendu parler de lui parce qu’il est le seul responsable écolo à être contre la vaccination Covid… Un bon point pour lui mais c’est bien le seul !!!!

Une chose est sûre c’est qu’il a de l’ambition, le bonhomme. Son parcours parle pour lui... peu importe le flacon parti pourvu  qu’on ait l‘ivresse...le pouvoir… :

A partir de 1997, il est candidat à plusieurs élections législatives, élections européennes et scrutins locaux en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Île-de-France. Il tente également de se présenter aux élections présidentielles de 2007 et 2012. Il est depuis 2020 conseiller municipal d’opposition de Nice et membre du conseil communautaire de la Métropole Nice Côte d’Azur.

Après avoir été membre de l’UDF, il fonde et prend la présidence du parti La France d’en bas — devenue La France en action — en 2004, de l’Alliance écologiste indépendante en 2009 et de Cap écologie (en co-présidence avec Corinne Lepage) en 2021.

Au début de l’année 2007, Jean-Marc Governatori signe, avec notamment Corinne Lepage (Cap21) et France Gamerre (Génération écologie), le « pacte écologique » de Nicolas Hulot10.

Source wikipedia

.

.

Le gars ne semble pas avoir beaucoup d’éthique ni d’état d’âme à mentir comme un arracheur de dents ou à négocier pour lui de belles sinécures…

Jean-Marc Governatori cherche à être candidat à l’élection présidentielle de 2007. Ayant annoncé disposer de plus de 800 promesses de parrainage, il n’en obtient finalement que 11 sur les 500 requis8,9.

En 2008, le député UMP Georges Fenech, président de la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, fait état de « liens existant entre certains des candidats de France en action et des organisations à caractère sectaire », « tels que Krishna, la Scientologie, le Mouvement raëlien ou encore Moon14. » Jean-Marc Governatori répond : « Six de nos 960 candidats et suppléants avaient, à un moment donné de leur vie, été membres d’une organisation considérée sectaire. » Il considère que l’accusation du député Fenech a été préjudiciable à son mouvement quant à son score électoral et demande 10 millions d’euros de réparation. Georges Fenech est finalement relaxé pour « injure et diffamation en lien avec leur appartenance à une religion »15.

Aux élections régionales de 2015, Jean-Marc Governatori se présente comme tête de la liste de l’AEI en Provence-Alpes-Côte d’Azur et obtient 4 % des suffrages au premier tour23. Au second tour, sa liste appelle à voter pour celle de Christian Estrosi contre Marion Maréchal (FN). Cet appel crée une polémique car ce ralliement de dernière minute est lié à un marchandage de voix, Jean-Marc Governatori ayant négocié la présidence d’un futur « institut pour l’écologie et la qualité de la vie » devant être doté de 30 millions d’euros de subventions24.

.

.

Alors sa sortie sur une loi interdisant le blasphème ne nous étonne pas… on notera en passant que le type n’a en fait aucune vraie conviction et qu’il est capable de changer d’avis comme de chemise pour obtenir l’élection tant attendue. Hier il mettait en avant la laïcité et la République, aujourd’hui il veut faire voter l’interdiction du blasphème… tout va pour le mieux dans le monde écolo.

.le 3 juillet 2021, Jean-Marc Governatori annonce sa candidature à la primaire présidentielle de l’écologie, entendant défendre « l’écologie au centre »33.

Mais Corinne Lepage, présidente-fondatrice de Cap21 et co-présidente de Cap écologie ayant été exclue pour des « divergences sur certains engagements à tenir », il n’obtient pas les parrainages lui permettant d’être candidat34,35. Il dénonce alors une manœuvre de EELV pour écarter sa candidature car incompatible avec l’union de la gauche et car mettant en avant « les idées de la République et de la laïcité »36,37.

.

Il est évident que le temps est proche où il y aura en même temps moins de vieux Gaulois réfractaires, passés au cimetière à cause de l’âge ou du vaccin anti-Covid et d’écolos-dingos main dans la main avec des musulmans pour qu’un Vert facho puisse se présenter avec des chances d’être élu… Imaginez le travail. La France passée sous le joug musulman… ils en rêvent, les EELV tout en ayant, pour certains, des sursauts dans leur défense de la liberté d’expression, comme la Rousseau qui brame On a le droit de se moquer de toutes les religions ou le faux-cul Jadot  « Je défends le droit au blasphème et à la caricature ».

Paroles, paroles…

.

Nucléaire, « gilets jaunes » et droit au blasphème… ce qu’il faut retenir du premier débat de la primaire des écologistes

Les candidats à la primaire ouverte Delphine Batho, Sandrine Rousseau, Yannick Jadot, Eric Piolle et Jean-Marc Governatori se sont retrouvés ce dimanche 5 septembre à midi pour un premier débat public.

Un débat pour lancer la présidentielle. Les cinq candidats écologistes à la primaire d’Europe Ecologie-les Verts, la députée et ancienne ministre de l’Ecologie, Delphine Batho, l’ex-numéro 2 d’EELV, Sandrine Rousseau, l’eurodéputé Yannick Jadot, le maire de Grenoble Eric Piolle et enfin le centriste Jean-Marc Governatori, se sont retrouvés ce dimanche 5 septembre à midi pour un premier débat public, organisé par France-Inter, France Télévisions et « le Monde » lors de l’émission « Questions politiques ».

Nucléaire, « gilets jaunes » et droit au blasphème… « L’Obs » vous propose de faire le point sur ce qu’il faut retenir de cette première rencontre.

Voir la suite ici :

https://www.nouvelobs.com/ecologie/20210905.OBS48254/fin-du-monde-gilets-jaunes-et-droit-au-blaspheme-ce-qu-il-faut-retenir-du-premier-debat-de-la-primaire-des-ecologistes.html

 

16 Commentaires

  1. Si je dis que les Verts ne sont que des abrutis, suis-je coupable d’un blasphème écologique. En italien, governatori signifie gouverneur, peut-être même dictateur, d’ailleurs.

  2. Le blasphème n’existe pas en France donc je ne vois pas comment on peut le restaurer ?

    • En république non en effet.
      autrefois :
      Le 28 février 1766, le chevalier de La Barre est condamné par le présidial d’Abbeville pour « impiété, blasphèmes, sacrilèges exécrables et abominables » à faire amende honorable, à avoir la langue tranchée, à être décapité et brûlé.

  3. les ultra collabos n’ont pas dit leur dernier mot, et les insultes à la france de cet illustre inconnu en sont un bon exemple : raison de plus pour les combattre jusqu’au dernier, car on n’avait encore jamais vu autant d’ayatollahs en puissance

  4. quand Einstein a dit qu’il n’y avait que deux choses qui donnent une idée de l’infini :l’univers ( encore qu’il n’en soit pas certain ) et la connerie humaine ….
    il avait du rencontre des écolos

  5. Qu’il n’oublie surtout pas d’attendre que le sol soit gelé devant ma porte, pour casser une bouteille de bière, quitte à faire CREVER un « vieux » de 84 ans qui vient nettoyer.
    En bordure d’une « promenade » un escrologique a posé un papier  » ne coupez pas les arbres (même morts et risquant de chuter sur les passants – alors qu’une commune voisine a été condamnée pour la chute d’un platane mort sur une fillette) et il a rajouté « PLANTEZ » Je suppose que c’était juste avant d’aller jeter une bouteille plastique dans la rivière jouxtant, avant d’aller en mer à quelques. Kms…..

  6. Cela prouve leur couleur vert pastèque.
    Toute la gauche est soutien inconditionnel de l’islam, voter pour eux, c’est voter le vert islamique

  7. Tous ces écolos-dingos. Ce gars là, Governatori, c’est de la démagogie à l’état pur. Ces gens-là, n’en ont rien à faire du peuple historique. Ils veulent l’islamisation de la France. On voit bien leur projet l’islam d’abord, la France après.
    On est dans la compassion vis à vis de l’islam, et dans le rejet des Chrétiens.
    Il est dans son petit monde, ce gars. A l’écouter parler, il sait tout. Tout est simple.
    Ils ne servent à rien ces gens là, sauf à détruire la France. Le seul point positif, c’est qu’ils n’ont pas encore, la fourberie, des élites dirigeantes.

  8. Le délit de blasphème est très subjectif : à partir de quand blasphémons-nous et quel est le degré acceptable selon vous ? Jean-Marc Governatori et les milliards autres, bien plus nombreux, de Chrétiens, Juifs, Bouddistes, … ils comptent pour du beurre ?
    Décidément chaque jour apporte chez des gauchiasses ou classés comme tels selon le sens du vent de tout bord son lot de dégénérés, EELV s’en distinguant ces derniers temps davantage.

    • Blasphème ???? Alors que Dieu n’existe que dans l’esprit de ceux qui l’ont créé et de ceux qui y croient sans JAMAIS avoir eu la preuve de son existence. On appelle cela la FOI…….
      La guérison des adeptes de cette SECTE dérangés mentaux passe par une dose de 5,56 ou de 9mm

  9. Rappel d’une tentative.
    (Note: M. Jean-Marc Roubaud est pied-noir)

    N° 2895

    ASSEMBLÉE NATIONALE

    CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

    DOUZIÈME LÉGISLATURE

    Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 28 février 2006.

    PROPOSITION DE LOI

    visant à interdire les propos et les actes injurieux
    contre toutes les religions,

    (Renvoyée à la commission des lois constitutionnelles, de la législation
    et de l’administration générale de la République,
    à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais
    prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)

    PRÉSENTÉE

    par M. Jean-Marc ROUBAUD

    Député.

    EXPOSÉ DES MOTIFS

    Mesdames, Messieurs,

    La récente polémique sur les caricatures soulève le délicat problème des libertés d’opinion et de la presse face aux libertés de religion et de pensée, qui font elles aussi partie des principes démocratiques de notre pays.

    La liberté d’expression ne saurait donner le droit de bafouer, de désinformer ou de calomnier les sentiments religieux d’aucune communauté ou d’aucun État quel qu’il soit. Aussi, la République française se doit, par une proposition de loi, de sanctionner tout discours, cri, menace, écrit, imprimé, dessin ou affiche portant atteinte volontairement aux fondements des religions.

    L’heure n’est pas à alimenter ou entretenir la discorde par la vexation ou la diffamation, les événements récents le prouvent. Il faut protéger les nations contre toutes les dérives qui nourrissent la haine.

    Telles sont les raisons de cette proposition de loi qui se veut une contribution à lutter contre les propos et les actes injurieux pour construire une société fondée sur la tolérance et le respect.

    PROPOSITION DE LOI

    Article unique

    L’article 29 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse est ainsi modifié :

    1° Dans la dernière phrase du premier alinéa, après le mot : « imprimés, », est inséré le mot : « dessins, » ;

    2° Après le premier alinéa, il est inséré un alinéa ainsi rédigé :

    « Tout discours, cri, menace, écrit, imprimé, dessin ou affiche outrageant, portant atteinte volontairement aux fondements des religions, est une injure. »

    source :
    http://www.assemblee-nationale.fr/12/propositions/pion2895.asp

  10. Donc pour ce monsieur…
    Le blasphème c’est interdit quand on insulte les muzz, mais par contre, c’est autorisé pour insulter les juifs, les chrétiens, les bouddhistes etc…
    J’ee peux plus de tous ces connards.

Les commentaires sont fermés.