Un livre sur l’origine de l’islam vue par des chrétiens et des juifs du 7ème siècle

 

Loin de la sira officielle de Momo et de la prétendue histoire de l’origine de l’islam, des écrits chrétiens et juifs en décrivent l’apparition.
En effet, les écrits musulmans du début 7ème siècle sont plus que rares, d’une historicité douteuse, ces textes allogènes sont précieux…

L’archéologie (pour ce qui est possible, les musulmans sont susceptibles quant aux recherches et fouilles), la numismatique, les analyses du coran (les plus anciens, les recherches linguistiques comparées, la théorie des codes, etc.), les essais d’hypothèse sur l’origine de l’islam mettent en doute la tradition islamique.

Un prophète est apparu
La montée de l’islam à travers des yeux chrétiens et juifs, un livre de référence

Par Stephen J. Shoemaker
Berkeley : University of California Press, 2021.
Résumé de Daniel Pipes de Middle Est Forum.
Revue trimestrielle. Automne 2021.

Shoemaker, professeur d’études religieuses à l’Université de l’Oregon, a écrit plusieurs livres novateurs sur l’Islam primitif ; ici, il les complète avec un livre de référence rassemblant et traduisant vingt textes contemporains de non-musulmans (tous chrétiens et juifs) sur le premier siècle de l’Islam. Ceux-ci ont une importance exceptionnelle parce que toute la tradition historique musulmane s’appuie sur des récits de siècles plus tard qui sont, comme le dit Shoemaker, « notoirement peu fiables ». En revanche, « tous les témoins contemporains pertinents de la montée de la nouvelle communauté religieuse de Mahomet » proviennent de non-musulmans. Mieux encore, ils se confirment souvent, par exemple, sur l’importance centrale de Jérusalem parmi les disciples de Mahomet. Le résultat est une merveille de concision et d’originalité. Mieux encore, il est facilement accessible au lecteur général (qui lit l’anglais).

Ces vingt extraits ont tendance à être brefs ; Shoemaker présente chacun utilement, fournit les passages en traduction, puis tire des conclusions. Mais les idées les plus frappantes viennent au cours de son introduction substantielle au volume. Quelques exemples:

  • « Muhammad et ses disciples étaient déterminés, semble-t-il, à libérer la Terre Sainte biblique du patrimoine abrahamique des Romains pécheurs (Byzantins) qui l’occupaient illicitement. »
  • « Au début de son histoire, le mouvement religieux de Mahomet était étroitement lié au judaïsme. » Il était également ouvert aux chrétiens. (On retrouve cette idée chez Odon Lafontaine et sa théorie
  • « La première communauté islamique semble avoir été une confédération vaguement organisée de monothéistes abrahamiques. [Muhammad] a servi d’arbitre parmi les membres de cette communauté interconfessionnelle et leur guide spirituel, plutôt que de prophète avec une nouvelle dispensation.
  • « Il n’est pas du tout clair que la foi et la pratique de Mahomet et de ses premiers disciples étaient identiques à la foi religieuse qui finirait par devenir l’Islam. »

Un prophète est apparu est l’un des livres les plus lisibles et passionnants de l’histoire islamique.

 

Pour le non historien que je suis, Momo est un chef guerrier mué en prophète quelques deux ou trois décennies après sa mort, prophète en contradiction avec tous les autres avant qui ne portaient pas d’armes !

13 Commentaires

  1. On s’en tape : cette immonde barbarie était donc déjà identifiée pour l’horreur qu’elle représente il y a 1400 ans ? Mais vous voyez bien qu’aujourd’hui ça arrange tellement bien le portefeuille des collabos qui nous l’imposent que rien de ce qu’on pourrait en dire, vérifiable quotidiennement, ne changera le fait qu’elle nous sera imposé chez nous !!!

  2. La religion musulmane repose essentiellement sur un socle juif et chrétien pour lui donner de l’authenticité et ensuite c’est la dérive de son prophète avec sa vie de débauches. C’est très arabe et musulman que de s’approprier quelque chose qui appartient aux autres et ensuite de le détourner.

  3. prophète?

    surtout frotte-fesses de gamines a peine nubiles

    on retrouve cette attirance malsaine jusque dans leurs glorification desirante du cul de la jeune, toute jeune vierge nubile dans une chanson populaire Tunisienne qui conseille a un vieux veuf de se remettre en couple avec une jeunette dont je me souviens es premiers mots, in texto

    « ya chibani khoud sbiya

    Ah madabiya,madabiya »

    trad;

    Ô vieillard épouse une jeue vierge,
    Ah j aimerai bien, j aimerais bien …………

    faut qu ils copient leur Frotte-fesses en tous les modèles
    le vieux pervers avait dans son harem deux juives Rihanna et Safiya bint hohay (prises de guerre de deux chefs de tribus juives, et une chrétienne, Marie la Copte)

    en vertu de quoi il est de bon ton d’ épouser une juive ou une chrétienne, qui forcément pourront « librement » se convertir a l Islam de nos jours encore………….

    TOUT COMME SA PASSION DES PARFUMS !!!! 😆

    lors de divers voyages en Egypte, j ‘ était assailli de demandes de parfums , français de preference, comme l’ autre Faux-fête

    bizarrement ces préoccupations (la baise et les parfums,comme la guerre, ) ne furent jamais les soucis d un Moïse ou d’ un Jésus

    finalement on n a que les Prophètes que l on mérite :mrgreen:

    • Tout à fait, on sait maintenant que:
      1) La Mecque n’existe que 100 à 150 ans après Mohamed
      2)les premières mosquées ont la Quibla (direction de la prière) tournée vers PETRA dans l’actuelle Jordanie et ceci jusqu’au début du 8è siècle (évidemment La Mecque n’existait pas encore)
      3)Mohamed serait né dans le nord de l’actuelle Syrie (région de Lattaquié
      1,2 et 3 et la thèse judéo-nazaréenne prouvent que l’islam est une invention

    • momo ne savait pas lire pas écrire, il n’aimait que les petites filles de 6 ans comme Aïcha ! parfait pédophile, c’est pour cela qu’il a tant d’audience aujourd’hui !!!

Les commentaires sont fermés.