Vaccin covid : enfants 𝗲𝘁 𝗮𝗱𝗼𝗹𝗲𝘀𝗰𝗲𝗻𝘁𝘀 courent le risque de myocardite, maladie grave !

A ne pas manquer covid 19 Publié le 2 août 2021 - par - 13 commentaires

C’est long à lire mais primordial. À diffuser aux familles concernées.

Alors que le gouvernement français rêve d’imposer le vaccin anticovid dès 12 ans sans se soucier de la balance bénéfice/risque pour les populations, les médecins de plateau ont réussi l’exploit de faire croire aux parents qu’une myocardite serait équivalente à une petite fièvre.

Les mêmes qui, souvenez-vous, au printemps 2020 ont fait paniquer tous les parents avec les quelques cas de syndrome inflammatoire (PIM’S), apparenté à la maladie de « Kawasaki », et provoqués par le Sars-CoV-2 chez certains enfants. Les médias et khmers blancs, dont le corrompu Robert Cohen, ont fait les gros titres pour empêcher la réouverture des écoles pointant les rares cas de myocardites provoquées par le virus et en insistant, à juste titre, sur la dangerosité des myocardites pour les enfants, sans toutefois préciser que ce syndrome ne touchait qu’une très faible proportion d’enfants avec de lourdes comorbidités.

Les mêmes aujourd’hui poussent à la vaccination de masse sur des enfants et ados qui ne risquent rien du virus, nous expliquant à présent sans aucune honte que les myocardites sont bénignes, légères et qu’il est très facile de soigner les enfants qui en développeraient après le vaccin.

À les entendre, les myocardites provoquées par les vaccins sont plus acceptables que celles provoquées par le virus ?!

Et comme si cela n’était pas suffisant, les vaccins provoquent aussi des péricardites.

Mais pourquoi soumettre les enfants à un tel risque, jusqu’à s’apprêter à les priver de scolarité (les « évincer », a dit Blanquer) s’ils ne se soumettent pas à ce vaccin ?

Et là on ne parle pas de quelques cas mais de milliers d’enfants.

Une myocardite n’est PAS légère, elle laisse des cicatrices sur le muscle cardiaque et détruit des cellules cardiaques qui ne se régénèrent jamais. C’est la garantie de problèmes cardiaques chroniques sur le long terme sans compter d’autres effets secondaires encore inconnus.

𝗤𝘂’𝗲𝘀𝘁-𝗰𝗲 𝗾𝘂’𝘂𝗻𝗲 𝗺𝘆𝗼𝗰𝗮𝗿𝗱𝗶𝘁𝗲 ?

Il s’agit d’une inflammation du muscle cardiaque. Cette inflammation grossit et affaiblit le cœur, crée des tissus cicatriciels et l’oblige à pomper plus fort pour faire circuler le sang et l’oxygène dans tout le corps.

Cela mène à une arythmie (rythme anormal du cœur) et peut aussi conduire à la formation de caillots dans le cœur suivi d’AVC et arrêt cardiaque.

myocardite

En haut, muscle du cœur (myocardium) normal avec cellule du cœur (myocyte) normal. En bas, myocardite : le muscle du coeur (myocarde) est inflammé, les myocytes (cellules du coeur) sont endommagées et il y a des cellules immunitaires inflammatoires.

Cette condition peut toucher les jeunes jusqu’aux nourrissons. Le plus souvent, la population la + à risque va de la puberté au début de la trentaine, affectant les hommes plus que les femmes. La myocardite est la troisième cause de mort subite chez les enfants/ados et les jeunes adultes.

Les myocardites peuvent être traitées mais une partie des patients gardent des problèmes cardiaques à vie avec des traitements et parfois la nécessité de transplantation cardiaque.

Souvent les efforts sportifs de compétition ou exercices rigoureux sont proscrits.

Aux États-Unis, les transplantations liées aux myocardites correspondent à 45% des transplantations.

Le 𝗿𝗶𝘀𝗾𝘂𝗲 de mort ou de besoin de transplantation cardiaque 𝗽𝗲𝗿𝘀𝗶𝘀𝘁𝗲 jusqu’à 𝟭𝟮 𝗮𝗻𝘀 après une myocardite chez les enfants/ados !

Bon courage pour aller prouver la causalité avec le vaccin aussi longtemps après !

Donc non, ce n’est pas sans conséquences potentiellement graves contrairement au narratif des ayatollahs du vaccin.

Qu’est-ce qu’une péricardite ?

Il s’agit d’une inflammation du sac cardiaque (tissu mince entourant le cœur) qui peut conduire à une condition grave s’appelant la tamponnade cardiaque (constriction aiguë du cœur) = épanchement de liquide (souvent du sang) sous pression entre les deux feuillets du péricarde.
Ceci conduit à une chute de la pression artérielle qui peut être fatale.

Image

𝗖𝗼𝗺𝗽𝗮𝗿𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗺𝘆𝗼𝗰𝗮𝗿𝗱𝗶𝘁𝗲𝘀 𝗽𝗼𝘀𝘁 𝗖𝗢𝗩𝗜𝗗𝟭𝟵 𝘃𝘀. 𝗣𝗼𝘀𝘁 𝘃𝗮𝗰𝗰𝗶𝗻𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻

Le narratif dominant vous dit que les enfants risquent plus de faire une myocardite en attrapant le SARS-COV-2 qu’avec le vaccin.

Encore une fausse assertion !

• Les myocardites post infection au Sars-Cov-2 sont extrêmement rares ne concernent quasiment que les ados et les jeunes adultes ayant des comorbidités telles que diabètes, obésité et problème cardiovasculaires.

• Les myocardites post vaccination touchent des ados et des jeunes en pleine santé et sans aucune comorbidité avec une incidence de 1/3000 à 1/6000 selon l’âge, ce qui est ÉNORME !

Les 2 groupes ont donc des risques différents vis-à-vis du vaccin et le calcul du bénéfice/risque doit être analysé en tenant compte de ces deux différences fondamentales.

C’est ce qu’ont fait les comités en charge de la vaccination en Allemagne, au Royaume-Uni ou encore en Suède qui n’ont recommandé le vaccin qu’aux seuls ados à risques.

Pour plus de détails, voir le  fil twitter suivant :

Il est donc non éthique de vouloir imposer la vaccination aux ados et jeunes adultes sans comorbidités et non à risque face au Sars-CoV-2, pour un hypothétique bénéfice pour la société : leur risque de développer une myocardite/péricardite est bien > au bénéfice attendu du vaccin (qui est NUL pour eux).

De plus, beaucoup sont déjà immunisés mais cette obsession de la vaccination nie le principe même d’immunité naturelle bien plus robuste que l’immunité vaccinale.

Il n’est donc pas concevable de mettre la santé des ados et des jeunes en danger alors qu’ils ne tirent AUCUN bénéfice de la vaccination.

Ce qui serait un VRAI bénéfice pour la société, c’est que les jeunes et les ados rencontrent le virus et s’immunisent naturellement.

Peter Doshi explique aussi les raisons pour lesquelles le risque de vacciner les enfants pour protéger les adultes est bien supérieur au risque qu’ils encourent face au virus sans mentionner les considérations éthiques !

Prévalence myocardites post vaccination :

Le mécanisme inflammatoire responsable des myocardites est dû à la protéine Spike produite post injection et est décrit en détail dans le fil twitter  ci-dessous :

Analyse du « bénéfice/risque » pour les 12-24 ans

Comme nous n’avons pas de données consolidées en France, regardons ce qui se passe ailleurs.

Israël :

Le ministère de la santé d’Israël déclarait début juin que l’incidence chez les <30 ans était de 1 cas sur 3000 à 1 cas sur 6000 suivant l’âge avec 2 morts post myocardite vaccinale.

https://www.sciencemag.org/news/2021/06/israel-reports-link-between-rare-cases-heart-inflammation-and-covid-19-vaccination

Image

Bizarrement, aujourd’hui qu’ils vaccinent en masse les enfants de 12-15 ans, ils n’en parlent simplement plus. Le taux d’incidence doit pourtant être encore plus dramatique.

USA :

Alors que les premiers signaux de myocardites avaient été rapportés dès le début de la vaccination chez les jeunes de plus de 16 ans début 2021, la FDA sous la pression de Fauci et du CDC, a quand même étendu l’AMM conditionnelle pour les 12-15 ans le 10 mai 2021.

Le CDC dans sa folie vaccinale, minimise ou simplement ignore l’explosion des effets secondaires graves et des morts post vaccinaux tous âges confondus.

Ils ont mis des mois avant de reconnaître le problème de myocardites chez les jeunes car ils ne peuvent concevoir l’idée qu’une partie de la population puisse échapper à ce vaccin.

Et malgré ce danger pour les jeunes, le CDC maintient sa recommandation de vacciner tout le monde dès 12 ans et demain dès la naissance, quand Pfizer en aura décidé.

Au 23 juin 2021, le CDC dénombrait déjà 323 cas de myocardites liées aux vaccins chez les <19 ans dont 96% hospitalisés. 148 cas étaient en cours d’investigation.

Les déclarations se font de manière passive via le système VAERS connu pour ne représenter qu’environ 1% des cas.

Tout comme en France, les professionnels de santé sont encouragés par le CDC et le gouvernement à tout faire pour ne pas lier les myocardites et autres effets secondaires aux vaccins.

Avec ce jeu de sous-déclarations, de données tronquées et en utilisant au dénominateur les données de vaccination des 16-24 ans ayant débuté en janvier 2021 bien avant la vaccination de 12-15 ans, le CDC annonce un taux d’incidence de myocardites de 1/15000 voire 1/20000 chez les 12-24 ans.

Donc avec ce taux d’incidence sous-évalué et en ne faisant pas la distinction entre jeunes/ados à risques d’être hospitalisés à la suite d’une infection SARS-COV-2 (bcp sont obèses, diabétiques etc..) et ceux non à risques, le CDC a fait une comparaison fallacieuse entre le nombre de myocardites post-vaccin et les hospitalisations «potentiellement» évitées.

Image

Effectivement, dans ces conditions, le bénéfice semble être supérieur au risque.

En corrigeant tous ces paramètres frauduleux avec les données consolidées, le résultat est tout autre.

Des scientifiques ont stratifié les hôpitaux par âge pour les ados/jeunes sans comorbidités et en prenant le taux d’incidence observé en Israël, plus proche de la réalité.

Le graph change considérablement !

Pour les moins de 25 ans sans comorbidités, le risque de faire une myocardite potentiellement mortelle est bien plus important que le risque d’hospitalisation après infection au Sars-COV-2.

Image

 

Le rapport bénéfice/risque est surtout défavorable pour les 12-17 ans.

IL NE FAUT PAS LES VACCINER !!!

 

Rappelons que 96% de myocardites enregistrées aux États-Unis ont conduit à une hospitalisation.

Nous n’avons pas la même définition de « légère » .

Malgré l’inefficacité des vaccins, l’impossibilité de bloquer la transmission (concédé par le CDC/Fauci le 29/07) ou de la réduire, les pays de l’OCDE se sont lancés dans une course folle et autoritaire pour imposer cette vaccination de masse à leur population.

Ils sont sourds à tout raisonnement ou preuve scientifique qui pourraient faire dérailler leur narratif pro vaccination.

Les effets secondaires explosent, les morts ont atteint des chiffres jamais atteints pour d’autres vaccins mais on continue.

Lire « Une mortalité inédite : il y a urgence à suspendre la vaccination »

Ils ont réussi l’exploit de faire croire aux gens qu’on leur injecte de l’eau sucrée.

Même le très sérieux Wall Street Journal, qu’on ne peut taxer de complotiste, soulevait en juin dernier la question des effets secondaires graves et du silence assourdissant des gouvernements et des main stream médias complices de ce scandale sanitaire planétaire.

Are Covid Vaccines Riskier Than Advertised?

Ils oublient tous que le taux de survie pour cette maladie est de plus de 99.9%, et qu’elle ne concerne qu’une proportion de la population bien définie aujourd’hui.

Au lieu de s’en occuper et de la protéger, ils utilisent le prétexte de cette pandémie pour installer un système de surveillance généralisé qui nécessite que tout le monde soit vacciné, QR-codisé, passe sanitarisé.

Aucun bras ne doit manquer à l’appel quitte à mentir et dévoyer la science pour y arriver.

Les vies de nos enfants, de nos ados, de nos jeunes ne comptent pas pour eux. Ce ne sont que des pixels dans leur tableau de vaccination.

Nous devons donc nous battre pour les protéger, pour empêcher cette ignominie jamais vue dans l’histoire de l’humanité qui voudrait sacrifier les plus jeunes non à risques pour un dieu nommé Pfizer.

Les myocardites sont un effet secondaire GRAVE avec un taux d’incidence ÉLEVÉ. Personne ne peut imposer un tel risque à une population qui n’a aucun bénéfice à se faire vacciner.

Personne ne peut faire de chantage pour les pousser à se vacciner.

Image

Auteur : Marceau_2020

Mise en forme du fil twitter.

Julien Martel

Print Friendly, PDF & Email
13 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Sugarhawk
Sugarhawk
il y a 1 mois

Ce qui est triste, c’est que des parents préfèrent que leurs enfants soient injectés pour des raisons égoïstes. Ils préfère le « vivre maintenant » que de protéger leurs gamins. Ce n’est que lorsqu’il est trop tard qu’ils s’en rendent compte. Triste.

Stéphane
Stéphane
il y a 1 mois
Reply to  Sugarhawk

Bonjour Sugarhawk : j’ai deux enfants et jamais ils ne les vaccineront même si pour cela je dois perdre la vie en les défendant. Je pense que je ne suis pas tout seul dans ce cas, pour les autres toutes mes condoléances.

zoé
zoé
il y a 1 mois

Quand on a un bon système immunitaire non contrarié par les vaccinations, on a bcp moins de risques d’attraper les virus. Le problème est bien là mais avec toute la nourriture ingurgitée par les gens bourrée de pesticides et autres cochonneries, comment voulez-vous que le corps se défende. Il est impératif de se prémunir en prenant des gélules de zinc, vitamine D3 – ne pas oublier les huiles essentielles qui luttent vaillamment contre les bactéries et virus de toutes sortes. En appliquer sur votre masque en tissu vous protègera déjà de façon efficace. Quant à servir de cobaye, il ne faut surtout pas accepter il en va de votre vie.

chouan
chouan
il y a 1 mois
Reply to  zoé

le covid qui mute, et les variants, par pays, qui se combinent entre eux et… covid 3 ?4 ?devient de + en + virulent ( not contre les jeunes) et contagieux
efficacité de ces expérimentations d arn messager, sans risques légaux ( Bruxelles France etc) pour leurs conséquences dans la durée( immédiate, 1 an, 2, 3 etc jusqu’ à 15 ans ( 10 pour un vaccin traditionnel) et c’ est leur faute ? ( ex pbs neurologiques, cardiaques, cancres dont leucémies, fausses couches, stérilité masculine etc) Respecter les gestes barrières,masques et mains, quoique les politiques et labos et médias disent… il ya beaucoup, beaucoup d’ argent en jeu…La cupidité aveugle et rend crimininel

Argo
Argo
il y a 1 mois

Ce matin, entendu à la radio, des jeunes filles, vaccinées contre le covid, ont constaté qu’elles n’avaient plus leurs règles. Souffrant de terribles maux de ventres, elles ont cru qu’elles étaient enceintes! Le journaliste qui a donné l’information a dû être suspendu, je n’ai plus réentendu cette info.

Kafka
Kafka
il y a 1 mois
Reply to  Argo

Il y a egalement la version femme menopausees. Elles ont a nouveau leurs regles ! C est genial n est ce pas. Sauf que les regles ne sont pas fluides mais avec de gros agregats de caillots fibrotiques ( des morceaux d uterus de 3 a 5 cm noirs, coagules comme des masses d uterus excretes solides, noirs, denses, tres gros et qui font super mal au ventre). Ce qui est tout a fait normal et anodin

Argo
Argo
il y a 1 mois
Reply to  Kafka

Les médecins hospitaliers et autres ne risquent pas une myocardite, ils n’ont pas de coeur!

Mauve
Mauve
il y a 1 mois

Présentation des protocoles pour soigner le Covid d’une clinique de pointe de Houston, disponibles en 23 langues avec infos pour l’international. Régulièrement mise à jour. Liens vers la clinique dans les notes de bas de page. Traduction menu droit de la souris ou icône à droite sur la barre d’adresse: https://www.lewrockwell.com/2021/07/joseph-mercola/newest-math-protocol/

Mauve
Mauve
il y a 1 mois

Il y a aussi les protocoles de https://vladimirzelenkomd.com/ en une quinzaine de langues.

Kafka
Kafka
il y a 1 mois
Reply to  Mauve

Oui mais ca ce fut le orivilege des alericains qui etaient au bon endroit, au bon moment et surtout avec une tres tres bonne assurance sante. Car aux usa, et cela est de tres lingue date, on ne soigne et ne s occupe vraiment que de ceux qui peuvent payer cherement. C est olus que connu ! Donc mm ceux qui etaient au bon endroit et au bon loment n auront pas eu droit a ce traitement de faveur s ils n avaient pas la bourse assurance sante qui coute la peau des fesses, bien remplie ! Lais ca vous avez oublie de le dire, et ca fait une mega difference ceux qui ont le droit de vivre et ceux qui ne l ont pas !!!

hello
hello
il y a 1 mois

pas d’injection criminelle façon MENGELE sur les enfants : c’est un crime sans précédent contre l’humanité future que représente nos enfants : RESISTONS à ce poison aussi inutile que dangereux sur des enfants qui ne risquent rien du virus

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 1 mois

« Il ne faut pas donner une importance excessive à une minorité violente » – Parole de Macron, une énième, toujours aussi aimable, toujours aussi menteur ; il ment comme il respire sans problème ; mais s’il se conformati à çà ! Le problème c’est que c’est le chf de l’État et sans légitimité aucune se permet tout.

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

Les labos et leurs séides s’acharnent à détruire l’immunité naturelle , afin de réussir à imposer un vaccin tous les six mois,
quel jackpot !!!! surtout au prix actuel augmenté, qui n’en doutons pas, continuera à augmenter

Lire Aussi