Atroce : une clinique privée refuse de faire l’examen du coeur prévu faute de Pass Sanitaire !

Ecoutez le cri de cet ambulancier. Il a tout dit. Les députés et sénateurs, en obéissant au machiavélique Macron, sont d’ores et déjà responsables de milliers, de centaines de milliers de morts qui vont se produire dans les prochains mois.

 

Et cela arrive avant la date fatidique du 9 août… où devra être mis en oeuvre partout le Pass Sanitaire !

Ils essaient de s’en sortir en disant que les urgences ne les réclameront pas, mais tous ceux qui doivent régulièrement subir des examens en hôpital ou clinique suite au traitement d’un cancer, de troubles cardiaques, de maladies auto-immunes…. ne seront plus accueillis faute de Pass Sanitaire. Ils pourront crever, ils devront crever, puisque leur médecin traitant ne pourra pas, lui, dans son cabinet , les traiter. Et s’ils se pointent aux urgences pour un contrôle, on les jettera, car il ne s’agira pas de situation d’urgence. Ils sont donc morts. Tués par Macron, les députés et sénateurs félon, les politiques et journaleux qui n’ont pas eu un mot pour dénoncer cette ignominie, ces assassinats de masse.

.

Un simple petit ambulancier a eu le courage, lui, et sa compagnie a renchéri. Ce sont ces Sans-dents qui donnent des leçons aux salopards. 

Bien que l’extension du pass sanitaire ne soit prévue qu’à partir du 9 août, une clinique privée de Normandie a refusé d’effectuer un examen du cœur à une patiente n’ayant pas le précieux sésame. L’ambulancier qui a partagé cette histoire déplore une situation «inadmissible».

Adopté par le Parlement le 25 juillet, le projet de loi relatif à la gestion de la crise sanitaire doit être examiné le 5 août par le Conseil constitutionnel. Le gouvernement espère que l’élargissement du pass sanitaire, entre autres aux hôpitaux, prendra effet le 9 août. Ce dernier aspect suscite pourtant des inquiétudes chez les Français qui ont peur d’être privés de soins médicaux faute d’avoir ce document.

Actuellement, le texte du projet de loi prévoit que les urgences médicales ne seront pas concernées et que la mesure touchera seulement les visiteurs, les personnes accompagnantes et celles avec des soins programmés qui veulent se rendre dans les établissements médico-sociaux, comme les hôpitaux.

Quoi qu’il en soit, un cas signalé par un ambulancier de Normandie attise les inquiétudes. Dans une vidéo publiée le 29 juillet sur Twitter il a expliqué qu’il voulait «tirer la sonnette d’alarme».

[…]

La société d’ambulances s’explique

Contacté par 20 Minutes la société d’ambulances, basée elle aussi en Normandie, a confirmé que c’était l’un de ses salariés qui avait publié la vidéo et que les faits avaient effectivement eu lieu.

La société a salué la prise de parole de son employé «pour que les gens voient la réalité du terrain» et a déploré que dans une situation similaire une ambulance ait dû faire des allers-retours inutiles «ce qui fait des coûts pour rien auprès de la Sécurité sociale».

Le secrétaire général de la Chambre nationale des services d’ambulances (CNSA) Guillaume Narguet a également expliqué au quotidien qu’il s’agissait d’une «situation problématique» qui «s’est déjà présentée dans certains territoires». Par exemple, relate-t-il, l’Agence régionale de Santé Grand Est impose aux centres hospitaliers de placer à partir du 1er août un vigile à l’entrée pour vérifier les pass sanitaires et cela alors que la loi n’est pas encore entrée en vigueur.

Une ségrégation?

Il convient de rappeler que le 21 juillet, l’ex-LREM Martine Wonner a déjà mis en garde à l’Assemblée nationale contre le pass sanitaire qui instaure, selon elle, «définitivement une ségrégation entre les individus» et les prive d’égalité d’accès.

Elle a donné l’exemple d’une femme «désespérée» qui l’avait appelée pour raconter qu’elle ne pourrait plus accéder à l’hôpital début août pour un contrôle suite à une chimiothérapie parce qu’elle n’était pas vaccinée.

Si une partie des parlementaires a hurlé «c’est faux», la députée a insisté sur le fait que ce n’était pas le cas puisque la femme en question avait reçu un mail en ce sens de son médecin.

https://fr.sputniknews.com/france/202107311045949405-cest-lamentable-une-clinique-privee-refuse-une-patiente-sans-pass-sanitaire/

.

Et tout cela pour obliger sans le dire toute la population à prendre le risque d’effets secondaires graves avec des vaccins ARN que l’on ne maîtrise pas et sur lesquels les études scientifiques se multiplient pour sonner le tocsin. Et que l’on ne vienne pas me dire que les malades n’ont qu’à passer des tests PCR, tests qui n’ont rien d’anodin et qui contiennent a priori eux aussi du graphène…

https://resistancerepublicaine.com/2021/07/22/2-chercheurs-espagnols-ladjonction-de-grapheme-aux-vaccins-masques-et-tests-pcr-expliquerait-la-pandemie/

 

J’ai sans cesse en tête la gueule de Castex répondant à Florian Philippot « ils n’ont qu’à se faire vacciner », gueule pleine de haine, de suffisance… ce type est un Mengele, ça se voit. Il a la haine de ceux qui ne s’aplatissent pas. Il est prêt à tout…y compris à laisser crever, à tuer délibérément les Gaulois réfractaires. C’est un chantage abominable. C’est de l’abus de pouvoir.

Face à cela, une fois que tous les recours juridiques auront été épuisés, il ne restera que le maquis, avec NOS médecins, nos chercheurs, nos soignants… ou la révolution. Et la révolution ? 

 

 392 total views,  1 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. La seule issue possible à cette dictature mise en place par les progressistes,c’est un soulèvement populaire afin de chasser Macron,Castex et toutes les vermines progressistes qui sévissent dans les administrations :ministères,parlement,sénat,préfectures,mairies,médias audiovisuels « mainstream « ,etc…
    !

  2. ok il est gentil l’ambulancier mais il est seul dans sa voiture, pourquoi il garde le masque ? pfffffff

  3. Macron devra être jugé pour cela, ainsi que tous les hommes politiques et médecins complices. Une cours martiale, puisque nous sommes en guerre! Je laisse le verdict à votre appréciation !

  4. Une plainte contre cette « clinique » est possible pour non assistance à personne en danger -article 223-6 du code pénal -.

  5. « Castex …  » la haine de ceux qui ne s’aplatissent pas  » ? ! Pour la haine , d’accord ,sauf qu’il s’aplatit, qu’il s’agenouille, qu’il se couche , qu’il tremble et qu’il rampe comme une limace devant le pouvoir mondialiste , immigrationniste et vaccinateur génocidaire Big Pharma !!! Alors, s’aplatir plus que çà … , çà paraît difficile !!

    • il a voulu dire la haine envers ceux qui ne s’aplatissent pas,
      les morpions de son espèce, lèche-tous-culs du pouvoir, ne supportent pas les êtres libres, conscients et réfléchis

  6. C’est l’aspect le plus affreux de la dictature du pass sanitaire : l’accès aux hôpitaux et cliniques impossible pour ceux qui ne veulent pas se faire « vacciner » ou tester avec leurs merdes (se faire injecter une mixture).
    Ceux qui obéissent à ces lois mettent la dictature « en marche »; sinon les prétentions des cinglés qui nous dirigent seraient nulles ; ils n’auraient plus qu ‘à y renoncer.
    Le zèle de ces petits zombies du système est tel qu’ils anticipent le passage de la loi, obéissant au doigt et à l’oeil à leur Macronnet, la pire « pute » que la Terre ait portée (« pute », ce sont ses amis qui le disent, avec admiration).
    Ces zélés n’ont pas suffisamment de sens pour voir que ce n’est pas juste. Ils foncent tête baissée pour se conformer aux discours de la TV… Malheureusement, c’est parce qu’il y a des gens comme cela que nous avons « réussi » à avoir un Macron à la tête de l’état.
    Je suis d’accord avec les derniers mots de l’article, il faut créer une société parallèle avec des médecins dignes de ce nom, ou alors c’est révolution armes à la main (ou par boycott total). Mais attention, il faudrait la jouer fine parce que les dirigeants ont déjà tout calculé pour que ce soit impossible. 

  7. je suis dans le même cas pour une écho cardiaque et ensuite pour une fibro-colo. Clinique Pasteur à Royan.
    Je ne manquerai pas de vous tenir informé de la suite donnée et, le cas échéant, citer les noms des cardiologue et gastro.

  8. OUI NON ASSISTANCE A PERSONNE EN DANGER OU EST L’HUMAIN LA DEDANS ?après que cette clinique.ne vienne pas se plaindre du manque de patients que tous ceux qui le peuvent aillent ailleurs se faire soigner boycott et qu’ils coulent bande de salopards .

  9. assez rigolé…..faudra t il aller à l’hôpital avec un fusil pour que certains connards cessent de se prendre pour ce qu’ils ne sont pas ???
    en tout cas ,c’est ce que je ferais et advienne ce que pourra…..

  10. Heureusement qu’il y a des soignants compréhensifs, encore. Devant aller régulièrement à l’hôpital, j’ai demandé comment je pourrai venir consulter sans être vaccinée (la soignante comprenant ma réticence parfaitement). Elle m’a dit qu’un test antigénique suffirait amplement et qu’elle me donnerait les ordonnances pour ne pas avoir à payer. D’accord, c’est quand même une contrainte mais il y a encore des soignants qui font leur métier.

    • Reste que la soignante applique les consignes !
      D’autre part, ce n’est pas un séjour, c’est un passage…

  11. Tous ces salopards de la macronie ne sont rien d’autre que des assassins au pouvoir.
    Il faut que l’armée, la police et la gendarmerie lâchent ce pouvoir, pour qu’on puisse aller les chercher et les juger pour crime contre l’humanité. Il y va de notre avenir et surtout de l’avenir de nos enfants.
    Militaires, policiers, vous aussi vous avez des enfants.

  12. Y aurait-il des avocats « censés » qui accepteraient une plainte pour non assistance à personne en danger de la part de cette dame ou de ses enfants ?!
    C’est là qu’on devrait voir ce que ferait la justice dans ce cas !
    Pour ma part, la réaction de cette clinique n’est rien d’autre qu’une réaction d’assassin et les assassins ne doivent-ils pas être jugés ?!!

Les commentaires sont fermés.