Nouvelles d’Allemagne, terre promise aux terroristes !

Djihad Uncategorized Publié le 6 juillet 2021 - par - 8 commentaires

Nouvelles de la terre promise (à certains…)

Chaîne TV  MDR SACHSEN

Un homme de 26 ans en détention provisoire après une agression au couteau à Dresde

1er juillet 2021, 15 h 08

Armé d’une machette et d’un couteau, un homme a menacé lundi soir à Dresde deux enfants et légèrement blessé un homme. Pour cette raison, il devait initialement être présenté au tribunal dans le cadre d’une procédure accélérée. Il n’en sera rien pour l’instant. Parce que de nombreuses questions restent encore en suspens, le Ministère public a demandé la mise en détention provisoire. Le Tribunal d’instance de Dresde a accédé à cette demande.

Quelques jours après une agression au couteau de deux enfants à Dresde, un homme de 26 ans est en détention provisoire. L’Erythréen fait l‘objet d’une enquête pour menaces, coups et blessures graves et injures, ont communiqué jeudi à Dresde, le procureur et la direction de la police. Un motif islamiste n’est pas à exclure. L’accusé aurait crié « Allahou Akbar » (Dieu est grand en allemand).

 

Le coupable présumé a des antécédents judiciaires

Le coupable présumé a déjà fait l’objet de poursuites judiciaires à plusieurs reprises et a déjà été condamné pour voies de fait, selon les autorités. Pour cette raison, une procédure accélérée prévue dans un premier temps ne serait plus envisagée pour permettre une enquête plus approfondie. Il y aurait lieu également d’examiner la possibilité éventuelle d’un « motif religieux des faits ». 

Enfants menacés avec une machette

Il est reproché à l’accusé de s’être approché lundi soir dans la rue Harthaer Straße à Dresde armé d’une machette ainsi que d’un couteau de deux enfants et de les avoir menacés et injuriés. Deux Irakiens âgés de 26 et 46 ans se seraient interposés selon les indications et auraient porté secours aux enfants. À cette occasion, l’agresseur aurait blessé au moyen du couteau l’homme de 26 ans à la jambe.

 

Opération de police

À Leipzig, un homme grimpe sur la voiture de police et menace les fonctionnaires à l’aide d’un couteau 

27 juin 2021, 10 h 56 

 

Dans la nuit de samedi à dimanche, un homme s’est assis sur une voiture de police à Leipzig et a menacé les fonctionnaires de police à l’aide d’un couteau. Comme la Police l’a communiqué, l’homme de 30 ans était assis près d’une intersection le long de la rue Bernhard-Göring-Straße quand une voiture de patrouille a passé vers 2 heures du matin. Selon les policiers, l’homme se serait assis sur le toit de la voiture à l’arrêt tout en sortant un couteau. Puis, il serait descendu de la voiture en brandissant un couteau face aux policiers.

Les policiers ont intimé à plusieurs reprises à l’individu de laisser tomber l’arme et ont appelé d’autres fonctionnaires de police en renfort. Ceux-là sont finalement arrivés à le convaincre de leur remettre le couteau. Comme il donnait aux policiers une « impression de confusion », il a été hospitalisé selon les dires de la police.

Un homme grièvement blessé lors d’une agression au couteau sur le pont Sachsenbrücke à Leipzig

26 juin 2021, 16 h 05

C’est actuellement le lieu de rendez-vous des jeunes à Leipzig : le pont Sachsenbrücke. Chaque soir, des centaines de personnes s’y rassemblent pour faire la fête et écouter de la musique. Mais les soirées se terminent constamment dans le chaos. Il y a des bagarres et des affrontements sanglants. Comme samedi soir. C’était le troisième week-end de suite avec intervention de la police.

Un affrontement sanglant s’est produit dans la nuit de samedi près du pont Sachsenbrücke dans le parc Clara-Zetkin de Leipzig. Comme le porte-parole de la police, Philipp Jurke, l’a rapporté à MDR SACHSEN, un homme de 22 ans a été agressé vers 4 heures probablement à l’aide d’un couteau. Selon les indications de la police, l’homme a été victime d’une blessure   saignant beaucoup à la cuisse et il a fallu l’opérer.

Des jeunes, coupables présumés

Un groupe de douze coupables présumés âgés entre 15 et 21 ans aurait été arrêté sur place, a déclaré Jurke. L’objet de l’enquête en cours était à présent de déterminer lequel d’entre eux avait porté le coup de couteau. Selon les premiers constats, la future victime aurait provoqué verbalement le groupe. C’est alors qu’est manifestement intervenue la dispute. La police enquête pour coups et blessures graves.

Le pont Sachsenbrücke, point chaud des soirées

Le pont est considéré depuis longtemps comme point chaud favori pour les soirées. Par beau temps, des centaines de personnes s’y retrouvent chaque soir. On boit de l’alcool, on écoute de la musique et on fait la fête. Ces derniers temps toutefois, des affrontements s’y produisent de façon répétée. C’est ainsi qu’à la mi-juin, une ambulance a été attaquée sur l’allée Anton Bruckner, alors qu’elle avait été appelée pour une personne blessée près du Sachsenbrücke. Les déchets et le vacarme y deviennent eux aussi progressivement un gros problème.

Pour protéger du bruit les riverains du parc Clara-Zetkin, la ville a établi de nouvelles règles pour le Sachsenbrücke. C’est ainsi qu’à l’avenir, la musique en direct et d’autres manifestations sonores ne seront possibles qu’avec une autorisation et uniquement jusqu’à 22 heures. Après cette heure, ce sera la tranquillité nocturne. De plus, la police et les forces de l’ordre sont nettement plus présentes près du pont que jusque-là. Une interdiction des bouteilles en verre doit également être prononcée. Mais un acte administratif de portée générale n’est pas encore en vigueur.

 

Agression mortelle au couteau à Dresde : le meurtrier est condamné à la perpétuité

21 mai 2021, 17 h 20

Au mois d’octobre de l’année dernière, un assassinat a ébranlé la ville de Dresde. Un homme a porté des coups de couteau à un couple d’homosexuels. En plein centre-ville. Un des deux hommes est mort des suites de ses blessures. L’autre a été grièvement blessé. L’enquête a déterminé que le coupable était un Syrien qui avait porté les coups de couteau au couple pour des motifs islamistes et homophobes. À la suite de l’enquête du Parquet fédéral, il a été obligé de  répondre de ses actes devant les Tribunaux.

Dans le procès relatif à l’agression au couteau d’un couple d’homosexuels à Dresde, le Tribunal Régional supérieur a rendu son verdict. L’accusé est condamné à la détention à perpétuité. L’homme de 21 ans avait porté des coups de couteau à deux hommes en octobre 2020. Un des deux hommes est mort des suites de ses blessures, le second a été grièvement blessé. Ce vendredi, le Tribunal de Grande Instance de Dresde a déclaré par la voix du  Président du Tribunal, Hans Schlüter-Staats, le Syrien coupable de meurtre, de tentative de meurtre et de coups et blessures graves.

Le département de sécurité nationale estime de plus la faute particulièrement grave. De plus, une rétention de sûreté sous réserve est ordonnée pour le fiché S islamiste connu des services de police – à savoir qu’elle doit être examinée en temps opportun. Par son jugement, le Département de sécurité nationale auprès du Tribunal régional supérieur s’est conformé à la demande du Parquet fédéral. La défense avait plaidé pour l’application du droit pénal pour mineurs plus clément.

Détention à perpétuité et rétention de sûreté

Une peine de prison à perpétuité signifie en Allemagne une privation de liberté à délai indéterminé, donc en principe toute la vie. Au plus tôt après 15 ans d’emprisonnement, la peine peut être assortie du sursis, dans ce cas la période de sursis dure cinq ans selon le code pénal.

Si le Tribunal constate toutefois « une faute particulièrement grave », le coupable condamné ne peut recouvrer la liberté dès après 15 ans que dans des cas exceptionnels – par exemple si lui ou elle est très âgé(e) ou très malade.

La peine la plus sévère de la  justice allemande est l’emprisonnement à vie suivi d’une période de rétention de sûreté. Si une telle peine est prononcée, le ou la coupable reste sous contrôle de l’État même après avoir purgé la peine d’emprisonnement. La condition en est que lui ou elle continue à représenter un danger pour la population. L’objectif de la rétention de sûreté est avant tout de protéger le public du danger permanent.

Opinion islamiste et homophobie comme motifs

Les deux hommes âgés respectivement de 55 et 53 ans, de Krefeld en Rhénanie du Nord –Westphalie, étaient en voyage touristique à Dresde. Le Parquet fédéral voit le motif du crime dans les convictions islamo-radicales de l’accusé. Il aurait considéré l’homosexualité comme « péché grave » et voulu punir le couple de la peine de mort. L’accusé ne s’était pas prononcé à cet égard devant le tribunal. Dans un entretien avec un expert, il avait toutefois avoué le crime et déclaré vouloir tuer les « mécréants ».

Le Parquet fédéral demande le droit pénal pour majeurs

Selon le Parquet fédéral, l’accusé Abdullah al-H. H. est à condamner à une peine d’emprisonnement à perpétuité avec rétention de sûreté sous réserve. Il avait constaté la gravité particulière de la faute et demandé une condamnation en vertu du droit pénal pour majeurs. À la date du crime, le Syrien était âgé de 20 ans.

L’avocat de la défense, Peter Hollstein, plaidait pour une application du droit pénal pour mineurs. De ce fait, le délai d’attente de l’examen d’une rétention de sûreté serait raccourci. Le défenseur disait que le crime était un acte isolé d’un coupable isolé et que H. n’était pas membre d’une structure organisée.

Abdullah H.: Fiché S avec antécédents judiciaires

L’individu de 21 ans a des antécédents judiciaires et avait été classé en 2017 comme fiché S islamiste par l’Office d’enquêtes criminelles Landeskriminalamt. Avant les faits, il avait déjà purgé une peine de prison et était sorti de prison cinq jours avant l’agression au couteau.

En qualité d’expert, le psychiatre judiciaire, Norbert Leygraf, avait déclaré lors du procès qu’il fallait s’attendre avec une forte probabilité qu’Abdullah H., du fait de ses convictions islamo-radicales fortement ancrées dans sa personnalité et de sa disposition à passer à l’acte,  commette à nouveau des délits graves pouvant aller jusqu’au meurtre, si on lui en laissait la possibilité. Faute d’indices faisant croire à une maladie psychique ou à un handicap mental, l’accusé est considéré par l’expert comme entièrement responsable pénal.

 

Agression islamiste au couteau à Dresde

Source : MDR/jh/epd

https://www.mdr.de/nachrichten/sachsen/dresden/dresden-radebeul/messer-machete-dresden-angriff-untersuchungshaft-polizei-staatsanwaltschaft-100.html

Traduction pour Résistance républicaine par Jean Schoving

 

Print Friendly, PDF & Email
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Bouillot
Bouillot
il y a 30 jours

Merkel a fait du beau travail pour l Europe entière. Aujourd’hui les allemands pourront la juger et la traduire devant un tribunal autant que Macron.

Argo
Argo
il y a 30 jours

La situation est grave partout. Les dirigeants ferment les yeux par complaisance. Il faudra un jour que les citoyens s’en mêlent. Quand la police n’est plus en mesure d’assumer ses missions de protection des populations, que faire d’autre?

Paco
Paco
il y a 30 jours

« En ^me temps » que ça craint, c’est par la terreur grandissante que le réveil se fera. Cela associé à part entière avec l’effondrement économique qui fait plus que se profiler. Tu verras, une fois que tu auras perdu ton job et de quoi remplir les assiettes de ta famille…

Argo
Argo
il y a 29 jours
Reply to  Paco

J’ai toujours dit que la révolution commençait dans l’assiette… vide!

Sitting bull
Sitting bull
il y a 29 jours

merci Merkel et tous les pro migrants , les allemands ont trouvé plus nazie que eux

Georges Slowik
Georges Slowik
il y a 29 jours
Reply to  Sitting bull
PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 29 jours

Et ça ne fait que commencer malheureusement dans une société qui considère que le migrant a exactement les mêmes droits qu’un autochtone.

Georges Slowik
Georges Slowik
il y a 29 jours
Reply to  PASCAL ALEVEK

Desole de vous contredire mais les migrants n’ont pas les meme droits que les autochtones. Ils en ont bcp plus:
Des 65 ans ils ont une retraite sans jamais avoir bosse.
Ils ont droit a des soins gratuit pour toutes les maladies possibles et imaginables.
Ils sont loges, possedent des telephones portables avec acces a internet sans payer.
Ils peuvent vous frapper, vous mutiler ou meme vous tuer sans etre tenu pour responsable.
La liste est trop longue j’arrete maintenant.

Lire Aussi