Rapport alarmiste du Giec, qui oublie juste de parler de la démographie

Les « Ecologistes » nous alertent, et ils ont raison : l’eau est source de vie et elle est mal répartie sur notre terre, mal utilisée, surconsommée et de plus en plus polluée.

La menace guette, le manque d’eau, sous sa forme potable, deviendra plus qu’inquiétante vers les années 2050 car sa consommation augmente deux fois plus vite que sa population.

Trois milliards d’êtres humains ne disposent pas d’infrastructures sanitaires, ni de systèmes d’épurations, et cela est responsable de 80% de toutes les maladies affectant les pays chauds, dues à la consommation d’eaux impropres. Plus de dix millions de personnes meurent chaque année « à cause de cette consommation d’eau non potable ». Un enfant décède toutes les dix secondes. C’est la première cause de mortalité sur notre planète et c’est le principal fléau des pays sous-développés ou en voie de développement.

Un Africain consomme quotidiennement en moyenne 30 litres d’eau par jour, qu’il doit aller chercher à quelquefois plus de 10 kilomètres, alors que les « écologistes » en consomment environ 400 litres en Europe et 800 litres aux USA.

Et s’il n’y avait que l’eau comme très grave problème ! Mais il y a également, après la soif, la faim et la famine, qui frappent une partie de notre monde, et cela deviendra le principal facteur de conflits et de violences au cours des prochaines décennies (de nombreux exemples nous sont déjà connus depuis plusieurs années !).

Les « nouveaux maîtres du monde », que sont devenus les « écologistes », accusent bien entendu le « réchauffement climatique » et nous en serions responsables à cause de l’industrialisation, des transports, etc.

La lecture anticipée d’un rapport du GIEC nous annonce des cataclysmes terrifiants dans les prochaines décennies.

Mais ce réchauffement climatique existe depuis la nuit des temps et l’homme s’y est toujours adapté, y a toujours survécu, pourtant il n’y avait pas d’avions, de tankers, de PL, de voitures, du diesel, de l’essence, au Moyen-Age par exemple et même avant et après !

Les « écologistes », qui sont, comme tous les ménages de France et du Monde, les premiers consommateurs, ne préconisent pas, par exemple, que les Français (qui consomment environ dix milliards de m3 d’eau douce annuellement, l’Agriculture 8 et l’industrie 6), réduisent, déduisent sensiblement ce « gaspillage » ! Mais ils préfèrent s’attaquer au « nucléaire » qui est l’énergie la moins polluante, à défaut de toutes les autres.

Mais soyons lucides, en tous les cas bien plus lucides que ces « écologistes des pays riches », le problème qui se pose, et restera posé encore bien longtemps, est-il réellement le manque d’eau, la faim, la famine, etc. ?

Ne serait-ce pas, bien plus simplement, « la démographie galopante » qui en est la principale responsable ? N’est-ce pas cette démographie incontrôlée qui est, et sera, le plus grand fléau de notre planète ? 

Tous ces « utopistes » qui s’imaginent que cette démographie galopante serait un bien pour l’humanité, alors que cette surpopulation est la première responsable de ce malaise mortel qui frappe notre monde !

De UN milliard nous sommes passés à SEPT milliards et demain, aux environs de 2050, nous dépasserons les DIX milliards, et ensuite douze, quinze, etc.

Rappelons-nous les déclarations de Robert Mac Namara, ex-secrétaire d’état américain lors de son fameux discours de Nairobi, en 1973 : il avait fixé comme objectif n° 1 « réduire de moitié, entre 1990 et 2015, la part de la population dont le revenu serait inférieur à 1 dollar par jour ». Il estimait cette population à environ 800 millions de pauvres.

Trente ans plus tard la projection de la Banque mondiale annonçait « il y aura 800 millions de pauvres en 2015 »

Rien n’avait été entrepris en ce sens et il était déjà remarquable que le nombre de pauvres n’ait pas augmenté malgré un accroissement de + de 50% de la population mondiale au cours de cette même période.

Le problème est que si cette pauvreté diminue dans certains continents elle reste très élevée en Afrique subsaharienne et en Asie du sud.

Si nous ne pouvons obtenir une baisse mondiale des natalités, donc de la démographie, nous faudra-t-il envisager une augmentation de la mortalité ?

Dès lors il me revient en mémoire cette seconde déclaration de Robert Mac Namara, toujours en 1973 (décidément un grand visionnaire) :

« Il nous faudra prendre des mesures draconiennes de réductions démographiques même contre la volonté des populations. Et comme réduire le taux de natalité s’est avéré impossible et insuffisant. Il faudra donc augmenter le taux de mortalité. »

Que voilà une déclaration lourde de sens et de menace : Comment augmenter ce taux de mortalité ? 

Aux « écologistes » de répondre à cette dernière question ! 

https://ripostelaique.com/rapport-alarmiste-du-giec-qui-oublie-juste-de-parler-de-la-demographie.html

14 Commentaires

  1. pourquoi croyez vous que les vignerons fassent du vin ????
    pour remplacer l’eau quand celle ci deviendra imbuvable…….
    si tu n’as pas de quoi nourrir ou faire boire tes enfants, arrêtes d’en faire…….au lieu d’en pondre un tous les ans……

  2. Je viens d’un des rares Pays où l’eau potable ne manque pas. Ici, des lacs et des rivières a profusion! Vu de l’espace, on se demande comment il est possible d’avoir construit autant de routes à travers tous ces immensités d’eau potable. Il y a une quinzaine d’année, Je me demandais pourquoi autant de »holding » et d’entreprises chinoises sans nom faisaient l’achat de terres agricoles près des lacs dans des régions aussi éloignées que l’Abitibi. Maintenant que Hydro-Québec a ouvert sa branche de recherche et développement Hydrogène, je comprend mieux. En 2050, il y aura ici une prise de contrôle du secteur eau potable. Je comprend mieux aussi pourquoi il y a déjà plusieurs années, bien avant la nouvelle sur l’hydrogène, Facebook m’a censuré lorsque j’ai écrit un post intitulé: »or noire vs or bleu »

  3. Le sujet est tabou mais le problème n’est pas l’écologie, c’est la démographie comme celle de l’Afrique qui est exponentielle, partout où le sous-développement existe, c’est le même problème, on fait des gosses alors qu’il n’y a pas de ressources et que c’est justement ça le problème mais rien n’y fait, ils ont pourtant des gouvernants mais ceux-ci ne se risquent pas sur un sujet sensible, souvent la seule compensation au fait d’être pauvre et sans avenir, le résultat, c’est que nous Occidentaux devons payer tout ça en devenant des vaches à lait et pire que ça puisqu’en plus on nous remplace, le comble de la stupidité puisque c’est nous justement qui permettons à la planète de prospérer. Allez mettre ça dans la tête d’un Africain, c’est comme pisser dans un violon.

  4. Pourquoi l’eau de toutes nos rivières est contaminée? Parce qu’il y a trop de gens qui chient près de ces rivières.

  5. Sur les dangers de la croissance de la population, vos affirmations sont exactes, par contre l’idée que l’on CONSOMME de l’eau, comme une voiture consomme du carburant, est complètement erronée. Nous UTILISONS de l’eau et avec les précautions et les traitements adéquats, nous pouvons la réutiliser autant de fois que nous le voulons; de plus la nature nous aide avec son système de purification évaporationcondensation.
    L’idée que l’on consomme de l’eau permet d’en augmenter le prix de vente sans qu’il y ait de contestation.

  6. L’Afrique subit l’influence de l’islam et du catholicisme, hostiles à la contraception. De plus, ce ne sont que des clans, des tribus, toujours en guerre, ce qui ne facilite pas le développement économique et ruine les efforts de l’agriculture. Et puis, disons le, la virilité du mâle africain ne cadre pas avec le concept d’une famille réduite ! De plus, leurs enfants travaillent pour aider leurs familles dès leur plus jeune âge! Enfants qui eux-mêmes reconstruisent les mêmes schémas que leurs aînés, et la boucle est bouclée. Et comme il n’y a pas de système de retraite, les enfants assurent ainsi celles de leurs aînés ! Une société moyennageuse qui entraînera le monde à sa perte!🧐🧐🧐🧐🧐

    • « la virilité du mâle africain ne cadre pas avec le concept d’une famille réduite ! »

      vrai sur ce putain de continent, autant du nord au sud !!

      quand a l’ eau………tant qu on continuera a gaspiller cinq litres d’ eau POTABLE pour une pissette et dix litres pour un caca….
      sans oublier les 40 litres d’ une machine a laver vaisselle ou linge………
      Et les cent litres d’ une baignoire ………….

      et ça multiplié des dizaines de millions de fois par jour…..je suis surpris par l’ absence de pénurie plus rapide

      demandez aux algériens , eux qui ont inauguré le système des coupures d’ eau quotidiennes depuis cinquante ans……. ils ont créé le joli proverbe

      « heureux comme un blédard en France »

      pas de coupures d’ eau, pas de coupures de courant, pas de retards monstrueux de trains, bus,métro,avions…pas de rupture ni de paiement de médicaments, de soins de santé (ça vient…ça vient…)

      bon…..on manque encore de mosquées et d’ écoles coraniques, mais nos gouvernants ont compris le problème et créent des écoles d’ imams..el hamdou lillah !!

    • Oui, tout est dit sur les causes de la catastrophe qui se développe de plus en plus vite, reste peut être à rajouter une mention spéciale aggravante avec le QI de ces populations …
      2 milliards à l’horizon 2050, c’est à dire demain, et nos gauchos suicidaires viennent déjà les chercher par bateaux entiers pour les ramener chez nous.
      C’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que les envahis non seulement ne résistent pas, mais en plus viennent chercher leurs envahisseurs et leurs remplaçants. On est vraiment dans un monde de fous.

      • Nous avons voulu faire entrer dans le 20eme siècle des peuplades qui vivaient a l’âge de la pierre avec sorciers , danse de la pluie , sacrifices humains et cannibales …..

    • Le catholicisme a perdu presque toute son influence depuis des décennies!!!!

      • Encore 228 millions de catholiques, l’islam fait le reste, plus l’église évangélique, ça fait pas mal de gens influents qui s’opposent à la contraception, plus la mentalité du cru qui juge qu’un homme sans enfants est un impuissant! L’ignorance par dessus, et on a fait le tour de la question. NB : les familles africaines émigrées en France perpétuent cette tradition. Je vois des familles issues de ce continent avoir cinq, six enfants, voire plus.

Les commentaires sont fermés.