Nous vivons dans un monde digne de Kafka…

DÉDIÉ À RÉSISTANCE RÉPUBLICAINE, À TOUS LES PATRIOTES, AVEC TOUTE MON AMITIÉ!

LE MONDE KAFKAÏEN DANS LEQUEL NOUS VIVONS.

Oui, nous vivons dans un monde absurde. La France est devenue l’Absurdistan. Nous avons une dette abyssale, et nous continuons de recevoir des migrants, sans cesse plus nombreux, plus coûteux, et on demande aux Français de se serrer la ceinture. Les Français sont oubliés, méprisés, spoliés. J’en veux pour preuve les mesures soi-disant écologiques qui vont ruiner des petits artisans, affamer des retraités modestes, qui risquent de mourir de froid chez eux, j’en passe et des meilleures. Pendant ce temps, notre souverain envoie des milliards vers l’Afrique! Et personne ne dit rien et tout le monde s’en fout!

.
Oui, nous vivons dans un monde digne de Kafka. J’ai repensé au récit La Métamorphose. C’est l’histoire d’un voyageur de commerce, Grégor ou Grégoire Samsa, qui se réveille un matin transformé en insecte. Ce malheureux Grégoire, qui jusque- là avait sa mère, son père et une sœur à sa charge, va connaître un funeste destin. Il sera rejeté par sa famille. Seule la sœur lui témoigne un peu de compassion au début, puis le rejettera à son tour. Il finira en se laissant mourir de faim. Son père tentera même de le tuer.
Certains ont voulu y voir une critique de l’intolérance vis à vis des minorités, du rejet de la différence. Il y a eu plus de 138 interprétations de ce récit, je peux bien y ajouter la mienne.
Grégoire Samsa symbolise pour moi le peuple français, qui se réveille étranger dans son propre pays, différent de ceux qui qui commencent à le remplacer. Je vois dans le père de Grégoire, l’image tutélaire du père de substitution qu’est le président de la république. Évidemment, avec le locataire actuel de l’Élysée, on ne peut que se sentir orphelin, qui préfère les enfants d’autres cultures à ses propres concitoyens, et qui les déteste. Oui, il déteste ce que nous sommes, et en cela il ressemble au Père Samsa. Nous n’avons pas changé, mais ce sont ces dirigeants haineux qui ont tout changé autour de nous, et c’est la seule différence avec Grégoire. Si nous n’y prenons pas garde, nous finirons comme l’insecte Grégoire, balayé comme il l’est à la fin par la femme de ménage. On assassine notre passé, notre Histoire, notre culture et on introduit à la place d’autres cultures, une autre Histoire, et le reniement de notre passé. Oui, nous sommes différents de ces gens-là, nous n’avons rien de commun avec eux!

.
Nous sommes tous des Grégoire, mais il en existe plusieurs types, malheureusement. Il y a le Grégoire résigné, celui qui nous dit qu’on n’y peut rien, que c’est pas la peine de se révolter, c’est comme ça, un point c’est tout. Il y a le Grégoire bon-vivant, qui ne pense qu’à son petit confort, sa petite bedaine, qui vous dit :« Allez bois un coup, tu te sentiras mieux après ; allez, une bonne cuite te remettra les idées en place.» Il y a le Grégoire suppliant, qui se met à genoux en pleurant devant les nouveaux arrivants : « Pardonnez-nous pour tout le mal que notre peuple vous a fait. Nous n’en ferons jamais assez pour nous racheter.» Il y a le Grégoire collabo-convaincu, pour qui tout ce qui sort de la bouche du ou des partis collabos ou des médias est la vérité pure. Il y a le Grégoire pétochard qui veut que rien ne change mais qui râle tout le temps. Et pour finir, il y a le Grégoire patriote, celui qui veut sauver notre civilisation, notre culture, notre Histoire et qui veut éviter que son pays n’aille à l’abîme.

.

Et au dessus des Grégoire , il y a le père Samsa-président et sa famille, c’est à dire tout l’appareil politique qui va avec, qui veulent nous métisser de force, nous faire comprendre que nous, nous ne sommes pas des chances pour la France, nous traitent de fachistes, voire de bons à rien. Certains laissent faire par lâcheté, ou approuvent, mais nous, nous ne lâcherons jamais. Nous ferons toujours entendre notre voix!

 157 total views,  1 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Je ne mourrais pas la nuque rasée et offerte a ceux qui veulent nous remplacer, pour faire de la FRANCE ce qu’ils ont fait de leurs pays civilisés par les occidentaux

  2. C’est exactement cela ! On connait tous 1 Grégoire de chaque sorte ! Le résigné : j’ai un bel exemple avec un voisin, toujours à bougonner, qui voit bien ce qui se passe mais préfère subir. Le personnage à éviter !

Les commentaires sont fermés.