Témoignage d’un infirmier sur le fantomatique Covid aux urgences des hôpitaux

Manipulations médiatiques Publié le 5 mars 2021 - par - 16 commentaires

Cet après midi, je recevais l’un de mes clients, dans le cadre de mon activité de conseil aux entreprises. Ce client, que je nommerai Martin Nadeau pour lui laisser l’anonymat, est à la tête d’une société VTC. Depuis plusieurs mois, il n’a presque plus d’activité, la crise sanitaire ayant vidé Paris de ses touristes, et supprimé toutes les occasions de sorties qui alimentaient sa clientèle. En sus, les aides Covid lui sont retardées depuis cinq mois. Sans aucun revenu, mon client a donc été contraint de reprendre du service dans une clinique de la région parisienne, étant titulaire d’un diplôme d’infirmier.

Et ce qu’il m’a raconté est édifiant, et mérite d’être divulgué au public, me semble-t-il. Depuis un mois qu’il travaille dans le service, il a vu passer, en tout et pour tout, à peine deux patients atteints du Covid. Deux, sur plusieurs centaines de malades. Selon ses dires, les urgences Covid, loin d’être débordées, en tout cas dans l’établissement où il travaille. Ayant pris contact avec des collègues d’autres établissements, il a constaté que la même situation semblait se reproduire en divers endroits… Bien loin de la panique et de la saturation décrite dans les médias. Mais ce n’est pas tout : MN m’a expliqué qu’un patient, arrivé avec un test Covid positif, s’est vu contraint de repasser le test par le chef de service. Et qu’il a ainsi été comptabilisé deux fois comme cas positif, comme si deux personnes avaient été atteintes… Et pour couronner le tout, il m’a parlé de manipulations en série dans les causes de décès, des patients arrivés en fin de vie étant comptés comme décédés du Covid alors qu’ils étaient déjà porteurs de pathologies plus lourdes.

Je connais ce garçon depuis cinq ans : il est sérieux, travailleur, pas affabulateur pour deux sous. Il a créé sa boîte en 2019, a pu faire tourner trois véhicules en quelques mois à peine, avant que la pandémie ne remette tout en question. Je suis sûr de ce qu’il me raconte, et les détails qu’il a pu me donner ne peuvent s’inventer. En tous cas je suis bien plus tenté de me fier à ses dires qu’à ceux de ceux qui nous gouvernent et sont censés nous informer…

Il est clair, au vu de la mortalité officielle annoncée, qui n’a rien d’une hécatombe, que cette “pandémie” ne justifie pas la mise à mort de la France entière. Et il est de plus en plus clair à mes yeux que les chiffres officiels peuvent être sujets à caution. À chacun d’interpréter la chose…

https://ripostelaique.com/temoignage-dun-infirmier-sur-le-fantomatique-covid-aux-urgences-des-hopitaux.html

Print Friendly, PDF & Email
16 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Christian Jour
Christian Jour
il y a 1 mois

Le dictateur et sa clique de baltringues, tiennent les Français par les couilles en instaurant la peur. Pour quoi, mais pour que les gens morts de peur aillent se faire vacciner, bien sur.
Quand on le dit qu’on a à faire à une bande de salopards.

coupendeux
coupendeux
il y a 1 mois
Reply to  Christian Jour

Vous verrez que tout va revenir à la « Normale » après les érections …
Voici près de un an qu’ils ne cessent de mentir et de se venger de la grande chiasse que leur ont refilé les gilets.
Seul un bon étêtage en viendra à bout.

Sugarhawk
Sugarhawk
il y a 1 mois

Plus le mensonge est gros et mieux ça passe ! Le gouvernement joue sur la peur, mais si les gens savaient la réalité, ils ne seraient plus maîtrisés et donc seraient un frein à la mondialisation !

Marc-Antoine
Marc-Antoine
il y a 1 mois

C’est vrai ce que dit cet homme …. le covid n’est pas une maladie mortelle ! C’est une mauvaise grippe comme nous en avons depuis des siécles ! Ceux qui meurent sois disant du covid doivent de toute façon mourrir puis ce qu’ils sont en fin de vie ! Ils ont plus de 85 ans de moyenne et sont malades ! Pour établir un gouvernement mondial il faut une guerre planétaire . C’est impossible malgré toutes les tentatives de la déclencher . Que nous reste t’il comme autre option ? une gigantesque pandémie !!! Mais oui ! Pour tuer plus de la moitié de l’humanité ! Le plan mondialiste Soros ,Gâte ,zuckerberg , Rockefeller , Rotchild ,Morgan, FMI , Axa ,Bilderberg et j’en passe Clinton ,Biden ,Macron et j’en passe …. La pandémie de l’an dernier avait pour but de tuer un maximum de gens , une vraie hécatombe …Mais leur virus malgré tous leurs efforts ne s’est pas avéré mortel !!! C’est la raison pour laquelle dans les labos on travaille nuit et jour pour découvrir le vrai virus tueur ! Les vaccins et le Remdevisir ne sont que des accélérateurs à la propagation de la pandémie . Le passeport sanitaire ne servira qu’a contrôler le monde et chaque citoyen . Celui – ci pourra vendre ou acheter que s’il est possesseur du passeport « il se présentera probablement par un code barre imprimé sur l’avant bras droit et invisible à l’oeil nu « Les récalcitrants ne pourront pas vivre longtemps dans la nouvelle société ! Sachez que l’objectif mondialiste a pour but , la réduction de l’éspéce humaine a cinq cent millions d’habitants !!! Interrogez Bill Gâte ! Ils ont du pain sur la planche ces salopars !!! Tout le reste n’est que du vent . Pour l’instant il faut apprivoiser l’homme en le privant de ses croyances spirituelles , de sa famille , de ses enfants ,de ses contacts professionnels , de ses plaisirs «  rencontres, sorties, loisirs, restos, discothèques , bistros, ciné, concerts, sports, » et l’homme deviendra obéissant comme un animal de cirque !!! Et cette poignée de milliardaires dominera le monde !!!!! A moins que ???????

durandurand
durandurand
il y a 1 mois
Reply to  Marc-Antoine

Exactement et ceci a été prévu de longue date rien n’est le fruit du hasard ,extrait :
2.2 Questions juridiques et politiques Raison d’être Les mesures de santé publique déployées en cas de pandémie ont pour but de contenir la propagation du virus responsable de la pandémie et de sauver des vies. Dans certaines circonstances, il peut s’avérer nécessaire de faire abstraction de certaines lois ou de certaines libertés individuelles pour déployer des mesures dictées par des intérêts prééminents de santé publique. On évoquera à titre d’exemple l’application de mesures de quarantaine (qui sont susceptibles d’aller à l’encontre de la liberté de mouvement des individus), la réquisition de bâtiments privés pour servir de structure de santé, l’utilisation de produits pharmaceutiques sans considération des droits pouvant y être attachés, la vaccination obligatoire ou encore la mise en place d’équipes d’urgences dans les services essentiels.

De telles décisions nécessitent un cadre légal qui garantisse une évaluation transparente des mesures envisagées, de leur légalité, et de leur cohérence au regard d’instruments internationaux pertinents comme le Règlement sanitaire international (2005) .

Essentiel ‰ Passer en revue la législation ainsi que la politique ou les autres dispositions institutionnelles en vigueur qui ont une incidence sur la prise en charge des risques inhérents à une pandémie aide-mémoire pour la maîtrise des risques liés à une pandémie de grippe et son impact 8 de grippe, notamment sur la prise en charge de risques multiples en situation d’urgence, et sur la préparation et la riposte à une telle pandémie.

Évaluer la nécessité d’instruments nouveaux ou adaptés, pour pouvoir mettre en œuvre ou mieux soutenir des activités dirigées contre la pandémie (conformément à ce qui est prévu dans le plan national de riposte à la pandémie ou à une situation d’urgence sanitaire). Vérifier la conformité du dispositif par rapport aux obligations énoncées dans le Règlement sanitaire international (2005).JEE-P1.1,IHR-1.1.1 ‰
Évaluer la base légale de l’ensemble des mesures de santé publique susceptibles d’être proposées dans le cadre d’une riposte à une pandémie, comme par exemple : ƒ l’isolement ou la mise en quarantaine de personnes infectées ou suspectes d’être infectées, ou de personnes venues de zones dans lesquelles l’infection par la pandémie grippe pandémique est avérée ; ƒ les restrictions affectant les déplacements (s’agissant, par exemple, de sortir d’une zone dans laquelle l’infection par la grippe pandémique est avérée, ou d’y entrer) ; ƒ la fermeture d’établissements d’enseignement ; et ƒ l’interdiction des rassemblements.

https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/274186/9789242513622-fre.pdf (à télécharger)

durandurand
durandurand
il y a 1 mois
Reply to  Marc-Antoine

suite de mon commentaire , leur pandémie était baser sur un virus grippal , hasard ? coïncidence ? je n’y crois pas dans les deux cas quand on lit leurs scénarios il y a trop de similitudes dans le scénario avec le covid !
https://www.who.int/csr/resources/publications/influenza/FluPrep_F2.pdf

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 1 mois

il y a les mêmes constats dans tout les département j’étais a l’institut Tzank dans le 06 la semaine dernière, pas un chat ou presque pas même au service de vaccination, j’y suis allé en d’autres périodes que celle du covid et y avais croisé bien plus de monde …………………… ON NE NOUS DIT PAS TOUT comme dirait !!!!!!! A.R !

durandurand
durandurand
il y a 1 mois

Mentir ,mentir encore et encore pour maintenir le bas peuple dans la frousse du covid , ainsi ce putain de gouvernement d’assassins garde la main mise , de plus les assassins qui nous gouvernent veulent que les français courent se faire injecter le poison , alors qu’il y a des centaines de morts en Israël et dans d’autres pays suite aux vaccinations , je désespère de voir et d’entendre mes con-citoyens de pleurer pour avoir les vaccins qui dans le pire des cas les feront mourir ,et demandant de durcir les mesures sanitaires , il faut être con pour demander cela , une grande partie du peuple se rend complice de ces assassins , je ne devrai pas pleurer sur leurs sorts puisqu’il est dit : séparer le bon grain de l’ivraie (les adorateurs du mondialisme ,ceux qui suivent bêtement ou connement la dictature )

Jean-Paul Saint-Marc
Administrateur
Jean-Paul Saint-Marc
il y a 1 mois

Il faut arrêtez les sonneries, je ne travaille pas dans un hôpital, j’ai un décès dans la famille et un ami aux urgences en réa… Mes amis et famille doivent représenter bien moins de ce qui passe aux urgences d’un hôpital en une semaine, voire moins (Je ne parle même pas de mes connaissances)!
Il faut pour tout savoir raison garder, ni catastrophisme, ni négation de la réalité !
La mortalité n’est ni nulle ni énorme, elle tournait à l’issue de la première vague*, en tenant compte des tests sérologiques mettant en évidence une infection passée (même asymptomatique), au tour de 1% ! Rien à voir avec la peste passée : 7/10 à Marseille au 18è siècle, ni avec Ebola, 30% de mortalité !

  • : on soignait moins bien qu’aujourd’hui, déjà parce qu’on refusait certains traitements, sans parler de l’hydroxychloroquine, des corticoïdes par exemple pour éviter l’inflammation des poumons, etc…

Le problème réside dans la gestion absurde (parce qu’idéologique) voulue par Minus, tant du début qu’aujourd’hui !

Vieux bidasse
Vieux bidasse
il y a 1 mois

En attendant, il paraîtrait qu’un Hôpital Marseillais n’ait pas un seul cas, et pense même à supprimer des lits. Pourtant, il est bien placé prèes de la source.

Paolo
Paolo
il y a 1 mois

Bonjour une chose est sûre les hôpitaux non pas besoin du covid pour être débordé depuis plus de 20 ans, les urgences sont débordée faute de personnel et moyens qui on été délaissé par les dégénérés dirigeants qui se sont succédé dans notre pays, le covid n’est que acte final qui mets a jour là défaillance de nos hôpitaux. Les soignants depuis de nombreuses années manifestes pour ce problème , les seules ripostes ont été les coups et le gaz des milices gouvernementales , dommage que notre élite n’ est pas en reha, elle se rendrait compte de la defaillance hospitalière.

personne
personne
il y a 1 mois

Sortez Macron

PASCAL LEVEQUCE
PASCAL LEVEQUCE
il y a 1 mois

comment image?size=828×474&quality=96&sign=84001aa59152832ba48f6eff8781c3fc&type=album

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

ce « comment image » ne fonctionne pas

Vieux bidasse
Vieux bidasse
il y a 1 mois

Je vais me répéter, mais vous me pardonnerez:
Dans l’un des plus importants hôpitaux Marseillais, il n’y a de source sûre, aucun malade, et des lits sont même retirés.

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois

Fermeture de lits et fermeture d’écoles d’infirmières et de puéricultrices dans le XVIII ème

Lire Aussi