Islamo-gauchisme : le cas du « chercheur » Saïd Bouamama l’indigéniste

Ecole et laïcité Publié le 24 février 2021 - par - 12 commentaires

On avait failli l’oublier, l’inénarrable copain de la Bouteldja… Ces deux-là sont copains comme cochon quand il s’agit de niquer la France…

Merci à Bernard Antony qui rappelle quelques faits et pose les bonnes questions.

Le cas du « chercheur » Saïd Bouamama

A notre connaissance, ni Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale, ni Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur n’ont encore réagi à propos de l’islamo-gauchisme dans la « recherche », sur le cas très emblématique de Saïd Bouamama mentor d’Houria Bouteldja qu’avec l’Agrif nous n’avons cessé de mettre en évidence.

Alors voici les questions que les enquêteurs d’un organisme sans doute autre que le CNRS pourraient poser:

– M. Saïd Bouamama, le principal rédacteur de l’ouvrage « Nique la France », présenté comme « l’expression d’un Devoir d’insolence », est-il toujours ce « sociologue, docteur en socio-économie, militant engagé depuis de nombreuses années dans les luttes de l’immigration pour l’égalité réelle des droits en France; directeur de recherche à l’IFAR (Institut de Formation d’Animateurs de Recherche) à Villeneuve-d’Ascq (université de Lille) » ?

-Par quel organisme Mr Bouamama est-il payé ?

-Sur la couverture est la photo d’Houria Bouteldja faisant un « doigt d’honneur » illustrant l’appel « Nique la France ». Au long du texte sont de même celles de plusieurs dizaines de personnages dans la même posture. En pages centrales, l’un d’eux est revêtu d’une chemise portant l’inscription «Solidarité avec les militants d’Action Directe » or ces « militants » sont des terroristes emprisonnés pour assassinats.

L’ouvrage est édité par Z.E.P (Zone d’Expression Populaire) et par « Darna édition ».

De quel organisme dépend Z.E.P ? Darna Edition ?

D’où Z.E.P tire t-elle son budget ?

Quels sont les liens entre Z.E.P, Darna et l’IFAR ?

-Le service de contrôle de gestion du ministère de l’enseignement supérieur a-t-il vérifié sur quelle ligne budgétaire a été payé « Nique la France » ?

Bref, le brulot islamo-gauchiste « Nique la France » du « chercheur » Saïd Bouamama, comportant en outre un CD du rappeur Saïdou a-t-il été financé par les ventes au prix indiqué de 12 euros ?

Si oui, sur quelle comptabilité cela figure t-il ?

Celle de Z.E.P, celle de Darna édition, celle de l’IFAR ?

-Enfin, à combien d’ « animateurs de recherche », le sociologue militant engagé Bouamama a-t-il dispensé son enseignement ?

https://www.lagrif.fr/le-cas-du-chercheur-said-bouamama/

Print Friendly, PDF & Email
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Bayard
Bayard
il y a 1 mois

Ecrire et publier de tels livres qui sont une réelle incitation à la haine du Français de souche devrait être sanctionné…Que la Police et la Justice fassent leur boulot !

Christine Tasin
Administrateur
Christine Tasin
il y a 1 mois
Reply to  Bayard

l’Agrif a porté plainte, un procès a eu lieu, l’Agrif a perdu

denise
denise
il y a 1 mois

oui je me rappelle qu’il avait écrit, après coup, son désarroi car il s’est présenté seul quand en face il y avait beaucoup d’associations !

ARGO
ARGO
il y a 1 mois

C’était couru d’avance! C’est le propre des serpents de mordre le sein de celle qui les a nourris!

Gilles (Hayjaune)
Gilles (Hayjaune)
il y a 1 mois

Cette horrible bonne femme doit être expulsée sans recours.

Machinchose
Machinchose
il y a 1 mois

le trés nombreux clan algérien des Bouamama ( trad: porteurs de turban) appartient a la vaste confédération des Awlad sidi cheikh, qui n’ a jamais cessé de faire chier la france coloniale et post coloniale

on les retrouve dans tous les « fruits et légumes » des marchés de France

ARGO
ARGO
il y a 1 mois
Reply to  Machinchose

Ouais, ils y vendent des melons et des courgettes!

MOI DE FRANCE
MOI DE FRANCE
il y a 1 mois

quelle belle photo !!
un oeil de requin et un doigt a la france
continuez a nourrir ces saloperies et la france deviendra terre de saloperies
enfin esperons que la france se debarrasse de ces parasites

PASCAL LEVEQUE
PASCAL LEVEQUE
il y a 1 mois

Tout ça ressemble à de la vengeance, c’est devenue obsessionnel et pour beaucoup leur raison d’exister. Le pire, c’est qu’ils se servent souvent de nos propres lois, de notre propre idéologie et même de nos financements pour foutre la merde. L’Algérie ne nous y trompons pas reste dans sa grande majorité hostile, revancharde et irrécupérable tant elle s’imagine à tort que nous lui devons quelque chose, en réalité, elle nous doit tout même sa propre existence mais je comprends que c’est difficile à accepter. 

Frejusien
frejusien
il y a 1 mois
Reply to  PASCAL LEVEQUE

C’est le propre des minus, ils en veulent toujours à ceux qui leur ont fait du bien.

ARGO
ARGO
il y a 1 mois
Reply to  frejusien

Fais du bien à un vilain, et il te chie dans la main!

Boronlub
Boronlub
il y a 1 mois

On accepte tout ça ; en quelques décennies on est passé, majoritairement, de la fierté de soi à la honte de soi et à la repentance, puis carrément à la haine de soi. On la voit partout à l’œuvre, la haine de soi suicidaire, et nos ennemis s’en délectent. Et notre micron en est le porte-drapeau.

Lire Aussi