L’épidémie recule partout, malgré les variants, et les vaccins n’y sont pour rien !

L’imposture covidienne continue. Véran et sa clique de médecins payés par les labos continuent de souffler sur les braises du feu covidien et d’agiter le drapeau de la guerre contre le Covid… alors que l’épidémie est en train de s’éteindre, partout dans le monde !

Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas une autre épidémie, due à un autre variant dans un ou 3 mois ou jamais… En tout cas, rien actuellement ne justifie le port du masque, le couvre-feu et encore moins la perspective d’un nouveau confinement conseillé par le médiocre Delfraissy.

 

[…]

A la fin de janvier 2020, l’OMS n’enregistrait que 1 000 tests positifs par jour à la Covid-19 sur l’ensemble de la planète (en moyenne sur 7 jour). L’épicentre de l’épidémie se déplaçant d’un continent à l’autre, d’un pays à l’autre et d’un hémisphère à l’autre, cette contamination quotidienne est monté progressivement sur la planète, sans jamais redescendre vraiment, jusqu’à son point haut du 12 janvier 2021 à 746 000 tests positifs/ jour (en moyenne sur les 7 derniers jours). Le 8 janvier 2020, le nombre de tests positifs sur une seule journée a même battu son record à 846 000.

L’excellente nouvelle qui peut être annoncée aujourd’hui est que, depuis la deuxième semaine de janvier, la contamination est en baisse rapide et très importante au niveau de la planète. Cette baisse est observable sur tous les continents et sous continents, et dans tous les hémisphères . Elle concerne la quasi totalité des pays. Ainsi, des 746 000 tests «positifs» quotidiens (moyenne sur les 7 derniers jours) du 12 janvier dernier, la contamination mondiale est passé, en un mois, à près de 400 000 positifs par jour. (-46%)

L’ampleur, la rapidité et la persistance de cette baisse sont très importantes et inédites à ce jour. Elle constitue un signe très encourageant d’un reflux de l’épidémie que chacun espère complet et peut être définitif.

A noter que l’arrivée des vaccins ne peut, Courbe de contamination planétaire au 11 février 2021 en aucun cas, être à l’origine de ce reflux en bleu ci dessous  puisque le 12 janvier dernier, moins d’un «terrien» sur 10 000 avait reçu une première injection vaccinale, et que le vaccin met du temps à «agir» (jusqu’à 28 jours), selon ses concepteurs. Nous y reviendrons plus loin.

Les causes de ce reflux, si mystérieuses soient-elles, sont donc des causes naturelles.

Selon certains humoristes, le virus intelligent aurait été terrorisé par les annonces publicitaires des communicants de Big Pharma sur l’efficacité de leurs vaccins et auraient décidé de changer de planète…..

Il ne fait aucun doute que ces communicants des labos pharmaceutiques, relayés par les médias, vont tenter de nous expliquer, à longueur d’émission, que leurs vaccins ont sauvé la planète d’une catastrophe humanitaire, ce qui est loin d’être vrai dans ce cas précis.

Le seul examen des calendriers de la contamination et de la vaccination montre clairement qu’il ne peut y avoir, à ce stade, le moindre lien entre le reflux observé de la contamination et la vaccination au niveau planétaire.

Heureuses conséquences de cet «effondrement» de la contamination à partir du 12 janvier dernier, deux autres baisses importantes ont pu être observées avec un léger décalage dans le temps, parfaitement logique :

Le nombre des cas sérieux ou critiques qui a culminé à 115 000 au niveau planétaire en 3ème semaine de janvier est retombé à 99 300 aujourd’hui. (-15%)

Le nombre des décès hebdomadaires attribués à la Covid-19 qui a culminé à 101000 le 26 janvier dernier est désormais tombé à 84 600 (-15%).

Ces baisses sont importantes et surtout rapides et «naturelles». Rappelons qu’à ce jour moins de 1% de la population mondiale a reçu une première injection vaccinale et que moins de 0,25% a reçu ses deux injections. Le vaccin, je le répète, ne peut, en aucun cas, être la cause de cette évolution récente et rapide sur l’ensemble de la planète.

Il est, bien sûr, regrettable que les médias mainstream n’évoquent pas les informations très encourageantes indiquées ci dessus ….. et continuent inlassablement d’instiller la peur.

Notons ensembles que l’apparition des variants anglais, sud-africains et brésiliens, omniprésents dans les discours toujours plus alarmistes des grands médias français, n’ont rien changé, depuis un mois, à la tendance fortement et rapidement baissière de la contamination sur la planète. La contamination est d’ailleurs aujourd’hui en forte baisse au Royaume Uni, en Afrique du Sud et au Brésil, comme partout ailleurs sur la planète ….. Pourquoi donc vouloir, à tout prix, exagérer l’ampleur de la menace en France, si ce n’est pour vendre, à une population majoritairement sceptique, une vaccination qui pourrait bien s’avérer inutile dans les semaines à venir ?

https://www.breizh-info.com/2021/02/15/159061/vaccination-delawarde-covid-19/

 247 total views,  2 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. l’épidémie est repartie là où le remdivisir a été appliqué et où la vaccination a démarré (voir Royaume-Uni) …….
    A QUAND la fin des mensonges ? Le toutou véran devrait commencer à se débiner la queue entre les jambes !!!!

  2. Sacré virus, toujours à l’opposé de ce que croit le conseil scientifique, il est là, il n’est pas là, il est dangereux, il n’est pas dangereux, il faut s’en protéger, il ne faut pas s’en protéger, même le vaccin ne sert à rien, tout n’est que mirage sauf les personnes qui sont mortes par manque de soins, par manque d’hydroxy chloroquine, c’est surtout ça que je retiens.

  3. Il y a en France bien trop de médecins, d’experts et d’élus qui sont les dits faiseurs d’opinion payés par des entreprises pharmaceutiques et des fabricants d’articles et d’examens de laboratoire dont les masques et le test PCR. Cela s’appelle corruption. Ne les croyez pas quand ils vous disent que vous êtes malades lorsque votre test PCR est positif.

  4. Qu’ils arrêtent de « terroriser »la population comme dit le pr Raoult, qu’ils arrêtent avec leurs masques,leur confinement,leur couvre feu à 18h ,leurs vaccins qui ne servent à rien ,des virus il y en a toujours eu et il y en aura toujours et il faut vivre avec et la preuve l’épidémie s’éteint d’elle-même.

  5. Le problème pour Véran, porte-parole du ministère de la Santé, et ses amis : plus de justification de la prétendue « urgence sanitaire  » = problèmes civiques ! Tout le monde sait que ce type ne sert à rien et n’est pas à la hauteur de la tâche d’un ministre. Il est encore plus ridicule !

Les commentaires sont fermés.