La France que j’ai aimée : pour combien de temps encore ?

Djihad France occupée Grand Remplacement Publié le 16 février 2021 - par - 32 commentaires

Pour les bien-pensant qui prônent le vivre ensemble (d’après leurs critères, je suis un mal-pensant), ceci est une histoire vraie : j’ai habité une de ces banlieues, dans un de ces immeubles construits en 1955!

Eh oui, je ne suis plus un jouvenceau!

Mes parents logeaient dans des appartements insalubres, ou dans des chambres d’hôtel!

C’était le mal-logement d’après- guerre.

On disposait enfin d’un vrai appartement avec chauffage central, salle de bains, wc pas sur le palier, parking, ascenseur , grenier, etc.

On nous a même construit par la suite une école, et une chapelle en préfa où j’ai fait ma communion privée et le cathé.

Des espaces verts ont vu le jour : arbres, pelouses, aires de jeu pour les enfants, même un terrain de foot pour les sportifs!

Tout le monde s’entendait bien, il n’y avait pas de criminalité.

Jamais la police n’est venue!

Et puis, nous avons quitté la cité…

C’était la guerre en Algérie, et mon père, militaire de carrière est parti faire son devoir.

En ce temps-là on ne salissait pas les militaires en les traitant de bourreaux!

Bien plus tard, de passage dans la capitale, j’ai voulu revoir là où nous avions vécu!

Mal m’en a pris.

Les occupants du temps où nous y résidions étaient tous partis.

On avait eu des nouvelles par des amis, qui eux aussi avaient fichu le camp, vers des banlieues très lointaines où ils avaient acquis un pavillon, payé deux ou trois fois grâce aux intérêts.

Là je ne reconnaissais plus rien : plus de pelouses, des voitures désossées, des immeubles tagués, des portes vitrées cassées, une vision de cauchemar!

Partout des gens qui traînaient, certains échangeant des trucs bizarres sous le manteau. Je n’ai pas trop musardé dans le coin, tellement je sentais des regards hostiles.

Le petit supermarché de mon époque avait été transformé en une épicerie -boucherie de produits locaux!

En ville, le bistrot-PMU, le Balto, était devenu un fast-food halal.

Idem pour la droguerie! Quant à la chapelle, je n’osais penser à ce qu’elle était devenue!

J’ai fait demi-tour, et repris le train pour regagner mon village, au fin fond de ma province, où je peux encore avoir l’illusion de vivre dans la France que j’ai aimée, que j’aime encore, dans la quiétude, mais pour combien de temps?

Print Friendly, PDF & Email
32 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Filouthai
Filouthai
il y a 5 mois

La France paisible de notre enfance a peu de temps à vivre !
Quand des ministres s’appellent Najat ou Moussa et qu’ils détruisent avec application la structure du pays, en utilisant de façon déplacée le pouvoir que le peuple leur a donné, on ne peut qu’être très pessimiste !

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 5 mois
Reply to  Filouthai

ou Alexandre par devant et benalah par derrière !

Suricate suricate
Suricate suricate
il y a 5 mois

J’ai le même vécu. Nous avons tous le même vécu.

hollender
hollender
il y a 5 mois

Mes parents ont du s’exiler le 23 propre 1959 vers le Canada avec leurs 6 enfants.
Vitry le François (51) était encore bien meurtri par le bombardement anglais. Nous avons échappé aux vagues rouges et roses qui ont suivi pendant 50 ans et la pollution des cerveaux qui allait de pair.
Sans un sursaut MASSIF en 2022, la France disparaîtra en moins de 10 ans.

Sugarhawk
Sugarhawk
il y a 5 mois

 » Douce France, Doux pays de mon enfance … » il y a peu de chance de te retrouver un jour !

Vieux bidasse
Vieux bidasse
il y a 5 mois

La guerre de l’autre côté …
Le bon temps des débuts, avec le miteux errant, dans le rôle de sinistre ayant envoyé les premiers se faire étriper…
Ceux qui étaient enterrés  » LA NUIT » à la sauvette

Christian Jour
Christian Jour
il y a 5 mois

Et tout ça à cause de collabos, des traîtres, des cons qui n’aiment pas la France, mais surtout depuis ce sont les descendants des muzzs arrivés en 62 et cette saloperie de regroupement familial. On voit aujourd’hui ce que ça a donné.

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 5 mois

MON HISTOIRE !!! a quelques mots prés !

bouillot marie ange
bouillot marie ange
il y a 5 mois

IL NE MANQUE PLUS QU UNE REVOLUTION POUR VIRER TOUS CES TRAITRES.

ALEXIS
ALEXIS
il y a 5 mois

Exactement le même commentaire que j’ai fait au sujet d’une petite citée à Nogent Sur Oise
Arrivée des familles magrébines et noires africaines au début des années 70 début des années 80 la paisible citée était devenue un ghetto, pourrie par la délinquance et les trafics en tout genre.
Je soutiens les jeunes de l’association Génération Identitaire qui se mobilisent pour que notre pays retrouve sa souveraineté.
Je considère que la dissolution de cette association demandé par Mr Darmanin s’apparente à une épuration politique.

Paul
Paul
il y a 5 mois

Mon pauvre vieux,quels étaient les partis politiques pour qui vous aviez tous voté depuis cette période nostalgique ?

Charles Martel 02
Charles Martel 02
il y a 5 mois

Chronique d’une France en voie d’islamisation et d’africanisation, trahie par nos salopards de politicards, j’ai vécu un peu la même chose…

Duval
Duval
il y a 5 mois

Pas tout à fait… Trahie, oui, mais par les votants français. Ce sont eux qui se sont coulés tout seul à élire des voyous, des menteurs et cela depuis très longtemps. Je suis pied noir et j’ai toujours annoncé qu’un jour la France connaitra une guerre d’Algérie mais en PIRE… Je regrette de ne pas m’être tromper.

Charles Martel 02
Charles Martel 02
il y a 5 mois
Reply to  Duval

Ce n’est pas faux, mon beau père, pied noir lui aussi, disait que la prochaine guerre serait une guerre de religion.. Nous y allons tout droit…

Duval
Duval
il y a 5 mois

On est mal ! on est mal ! on est mal ! J’ai bien peur que « la valise ou le cercueil » recommence…

Christofle Barbeur
Christofle Barbeur
il y a 5 mois

La guerre « de religion », çà c’est la version médiatique, le vernis correct de ce qui cuit un peu plus tous les jours. La guerre raciale et ethnique, çà c’est hélas la réalité crue que l’ont vit, et qu’explique très bien un auteur comme Guillaume FAYE, par exemple

Joël
Joël
il y a 5 mois

Application de la novlangue pour faire plaisir aux médias et aux politiques :

ne plus dire quartier populaire mais quartier séparatiste.

Pour ZUS, c’est encore mieux, même pas besoin de changer la dernière lettre.
Zone Urbaine Séparatiste.

Ils devraient être contents là, les biens-pensants avec leur loi à la con.

ALEXIS
ALEXIS
il y a 5 mois

C’est intolérable de nous faire passer pour des fascistes ignares et racistes primaires.
Mon père est né en à Orenbourg en Russie, ses parents sont arrivés en France en 1920 fuyants la révolution comme tant de leur compatriotes, d’emblée ils ont demandé la nationalité Française, jamais je n’ai entendu mon père renié sa nationalité d’accueil, tous ces gens ont participé à l’essor de la France, faisant au début « les sales boulots » en s’intégrant parfaitement et en enrichissant la culture Française.
Il n’y a jamais eu de leurs parts, de communauté saccageant, crachant, agressant où haïssant la nation qui les a accueillis et pourtant ils ont souffert autrement que cette racaille qui veut aujourd’hui nous asservir par leur religion assassine.
Je suis fier de mes ancêtres paternels qui ont honoré leur pays d’accueil. « Mon Pays, Ma Patrie La FRANCE.

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 5 mois
Reply to  ALEXIS

Bonjour,

Merci pour votre témoignage, Alexis.

Duval
Duval
il y a 5 mois
Reply to  ALEXIS

Et bien, Alexis, j’y ai cru aussi et aujourd’hui j’aimerai habiter en Russie et avoir un poutine comme président. Le ménage serait vite fait si les musulmans racailles faisaient ce qu’ils font en France…

La Berre
La Berre
il y a 5 mois
Reply to  ALEXIS

Bravo !

Frejusien
frejusien
il y a 5 mois
Reply to  ALEXIS

superbe témoignage, il faut reconnaître que les Russes blancs ont enrichi la France,
contrairement à cette vermine actuelle qui vient nous cracher dessus, quand ce n’est pas pour nous égorger

Marcher sur des Oeufs
Marcher sur des Oeufs
il y a 5 mois

À propos d’espèces protégées ; La réalité « minoritaire » et celle des autochtones. Tout à un coût, tout a ses conséquences. La protection a aussi un coût ; quel pourcentage dans la dette nationale, celle de la CAF, celle de la sécurité sociale ? Quelles sont les priorités, qui sont les prioritaires ?

pic.twitter.com/AuLXxLmLJX

— Monkey D. Flowie ✖️ (@CallMeFlowie) February 15, 2021

https://pbs.twimg.com/media/EuP2JLSXEAsdBnH?format=jpg&name=medium

PASCAL LEVEQUE
PASCAL LEVEQUE
il y a 5 mois

Beaucoup de gens ont vécu la même chose même plusieurs fois car nous n’arrêtons pas de fuir pour finalement nous retrouver sans lieu ou vraiment fuir, la racaille islamiste est maintenant partout, on ne peut plus respirer mais on continue de dire qu’il en faut plus, que l’avenir c’est le métissage, c’est très facile de dire ça maintenant que c’est très difficile de revenir en arrière, bouffons de politiciens, juste là pour le pouvoir et l’argent, le reste n’existe plus. En attendant des jours meilleurs, il faut activer la résistance, la persévérance et la pugnacité comme cette vermine venue d’ailleurs qui n’a pas d’autre force que ça puisqu’ils n’ont rien à perdre mais tout à y gagner.

yvank
yvank
il y a 5 mois

Quand on a connu St-Etienne dans les années 60, la ville des mines, des manufactures, on est profondément déçu en voyant ce qu’elle est devenue en 2021. Dans les transports en communs l’accent gaga a été remplacé par l’accent nique-ta-mère, sur les trottoirs des pakistanais, des noirs africains, des boucs islamisés, des voilées emburkanées et l’horreur extrême, des bâtiments réduit en mosquées. Cette saleté de secte pourrit tout ce qu’elle touche. Les vestiges du moyen âge, dans le vieux St-Etienne, servent aux souks musulmans. Avec nos trouducs élus, l’Élysée ne va pas tarder a avoir de la mosquette.

TEMPLIER
TEMPLIER
il y a 5 mois

Depuis 40 ans, les Français ont le grand malheur d’être gouvernés par les “élites” les plus incompétentes et les plus irresponsables du monde occidental.
Et je pèse mes mots, tant l’effondrement du pays, en une seule génération, est effarant.
Ces bons à rien qui ont la prétention d’avoir la science infuse, ont réussi l’exploit de faire de la deuxième puissance mondiale en 1980, un pays ruiné en voie de sous-développement.
La génération Mitterrand et suivantes n’ont pas connu l’âge d’or des Trente Glorieuses et ignorent qu’en 1975, la France était la deuxième puissance économique mondiale, derrière les États-Unis.
La Chine en était encore au Moyen Âge, tout juste capable de fabriquer des cerfs-volants et des lampions.
L’Allemagne, encore coupée en deux, et le Japon, ne s’étaient pas encore relevés totalement de la guerre.
L’Angleterre restait minée par des syndicats corporatistes dévastateurs, jusqu’à leur mise au pas par Margaret Thatcher, la providentielle “Dame de fer”.
La France était à la pointe de toutes les technologies , avec son nucléaire civil et militaire, son TGV, ses paquebots géants, ses sous-marins nucléaires, ses Mirage vainqueurs de la “guerre des Six Jours”, Ariane, la Caravelle…
Avec une croissance de 5 à 6 % pendant trente ans, elle ne connaissait ni chômage, ni insécurité. Jamais la France n’avait connu une telle explosion du niveau de vie.
Son immigration européenne ne demandait qu’à s’intégrer, les Italiens, les Espagnols et les Portugais épousant des Françaises et donnant des prénoms français à leurs enfants.
Les jeunes ne savent pas non plus qu’en 1980, les Français avaient le cinquième niveau de vie au monde, derrière les USA, et trois petits pays privilégiés, la Suisse, le Luxembourg et la Suède.
Bref, la France des Trente Glorieuses était un véritable paradis et le pitoyable épisode de mai 68, éminemment politisé, avait été effacé en quelques mois. La croissance repartait de plus belle, au grand étonnement du monde.
Mais en quelques décennies, tout cela a été balayé, tout l’héritage du général de Gaulle a été dilapidé par des équipes de fossoyeurs de la nation, de droite comme de gauche.
Tous, sans aucune exception, ont participé à cette gigantesque entreprise de démolition, faisant de la France un pays ruiné, désintégré, islamisé et parmi les plus dangereux du monde occidental.
De cette époque bénie il ne reste qu’un champ de ruines. Mondialisation, immigration, gabegie, incompétence, trahisons et lâchetés des uns et des autres, ont tout emporté.

michel hbu de la colo
michel hbu de la colo
il y a 5 mois

mon ex-pays qui s’appelait « France » a disparu le 10 mai 1981… et briscard destin (l’homme aux diamants) en est le coupable…

bm77
bm77
il y a 5 mois

Oui peut-être que si nous n’avions pas eux VGE nous n’aurions pas eu Mitterrand. Les deux ont été des verrues. Le premier parce qu’il n’aimait pas la France, mais avait déjà les yeux tournés vers l’Europe qu’il appelait de ses vœux, le deuxième parce qu’il s’est attribué toute l’administration , EN et Justice compris , en favorisant les socialistes à travers les syndicats affiliés et en constituant par là une sorte d’Etat profond inamovible et nocif pour le pays qui continue à sévir avec LREM qui comprend en son sein, nombre d’anciens PS!
Si ces gens avaient bien évolué et avaient eu la fibre patriote, ce ne serait pas aussi grave, mais la plupart on viré leur cuti pour devenir de bons mondialistes et par là vont peut-être se faire hara kiri! Mais nous aussi ils vont nous suicider !!!

marie saggese
marie saggese
il y a 5 mois

Il y a encore des naifs qui expliquent que le manque de mixité dans les banlieues est la cause de tous les maux….alors que ceux qui le peuvent encore fuient ces banlieues et sont même chassés de ces banlieues car comme ils disent « vous êtes chez nous…. » et ces populations étrangères ne veulent pas de mixité….ne parlons pas du saccage des logements ….ces milliards déversés dans ces banlieues POUR RIEN….ALORS POUR AVOIR VECU DANS CES CITES ,j’ enrage quand j’ entend ces politiques n’ avoir comme idée que la mixité….pour résoudre les problèmes des banlieues…mare aussi de cette victimisation infernale….j’ ai vécu tout ce que vit ces habitants et je m’ en suis sortie seule en travaillant et en remerciant la France qui m’ a acceuillie…Celui qui ne se plait pas en France personne ne l’ empêche d’ aller ailleurs….

denise
denise
il y a 5 mois
Reply to  marie saggese

oui j’entends comme vous l’idée insistante en ce moment, de la mixité ! je réponds alors qu’il faut envoyer nos ministres, députés et autres y habiter ! la mixité a existé un temps, je peux l’assurer avec tous les articles que j’ai lu, et les interviews que j’ai fait de commerçants qui avaient installé leur commerce, plus loin, dans cette ville de Besançon ! beaucoup m’ont dit qu’il n’y avait pas de problème pour eux, au début, d’avoir leur commerce, dans des cités, même des petites cités ..puis ils ont dû partir car des « éléments » cassaient, se servaient et partaient sans payer, puis si on leur disait quelque chose, s’en prenait au véhicule du propriétaire et au propriétaire lui même !.Ce fut aussi le cas dans les Hauts de Rouen …ces éléments qui sèment une bien grande discorde partout, qui mettent le feu aux commerces et envoie le commerçant. à l’hôpital .. A Planoise/Besançon un commerce vacant , et pour cause !, allait être racheté par un musulman, qui disait dans le journal local, il ne s’en cachait pas, qu’il n’y aurait pas d’alcool mais du halal ! une seule femme s’est opposée avec des tracts, une pancarte ! car il y a beaucoup de français autochtones dans cette cité ! La mixité maintenant réclamée par ces grands penseurs, n’ont pas pensé avant, qu’il aurait fallu qu’ils protègent les populations autochtones . gouverner, il parait que c’est prévoir !!

Colargol
Colargol
il y a 5 mois

Le temps nous est compté, en effet. Et il joue contre nous.

lafronde
lafronde
il y a 5 mois

A la question d’Argo, la France dont nous sommes issus et que nous aimons peut perdurer à une condition : reformer une communauté nationale française, composée de communautés françaises locales et régionales. Si nous restons dans la république universelle, sans exiger le respect de notre identité et de nos libertés héréitaires, nous serons submergé par l’invasion migratoire et sa natalité allochtone. Ce sont nos propres dirigeants politiques, magistrats qui nous en empêchent. L’identité française est une liberté à reconquérir CONTRE l’Etat actuel si nous voulons survivre. Pour l’instant nous ne sommes pas organisés pour cette lutte. Chaque citoyen français devra s’investir.

Lire Aussi