Imposture Covid : les plaintes contre les mondialistes se multiplient, on commence à voir clair !

Nous vous avons parlé à plusieurs reprises de l’action de Reiner Fuellmich, avocat allemand de juristes qui, en Allemagne et aux Etats-Unis, ont intenté une action en justice (class action) contre ceux qui ont déclaré le Covid comme une pandémie.

https://resistancerepublicaine.com/2020/12/15/des-juristes-preparent-une-action-en-justice-contre-ceux-qui-ont-declare-la-covid-19-comme-une-pandemie/

Le Dr.Reiner Fuellmich ainsi qu’un collectif d’avocats internationaux représentant plus de 60 pays plaideront bientôt dans ce qui constituera sans doute la plus grosse affaire de responsabilité délictuelle de tous les temps [“tort case” en anglais]

Les responsables du scandale de la fausse pandémie du Covid seront poursuivis au civil aussi bien qu’au pénal. Ils feront également l’objet de poursuites en vertu de l’article 7 du droit pénal international, issu des procès de Nuremberg, qui régit les crimes contre l’humanité.  

Voici une synthèse de ses dernières conclusions détaillées en fin d’article :

-la prétendue dangerosité de la Covid ne correspond pas aux études de nombre de spécialistes.

-les tests PCR semblent avoir été paramètrés de telle sorte qu’il y ait un maximum de réactions positives pour affoler tout le monde. Avoir un test positif ne signifie donc pas que l’on est infecté. Un recours a été déposé également aux Etats-Unis par Robert Kennedy et, au Portugal, où l’inventeur des tests PCR en personne a affirmé qu’ils ne sont pas en mesure de détecter des maladies.

-On a la preuve qu’il n’existe pas de formes asymptomatiques, on nous a donc menti aussi là-dessus.

 On ne doit donc pas craindre les asymptomatiques ni les obliger à porter des masques.

-Les hôpitaux sont toujours surchargés en hiver avec la grippe, il n’y a rien de plus avec la Covid.

-En Equateur, un arrêt de justice affirme que toutes les mesures anti-covid n’ont aucune base factuelle.

-Il y a en Allemagne un recours en annulation de toutes les mesures covid et notamment contre les vaccins, dangereux et non testés. Recours contre l’Allemagne et contre l’UE.

Egalement en Allemagne une plainte contre l’Etat fédéral qui détruit la démocratie et l’Etat de droit.

-Comment expliquer cette pseudo-pandémie et ces mesures sans rime ni raison ? La faute à Davos (WWF Forum économique mondial) et au krach financier de septembre  2019, dû au fait que les grosses fortunes escroquent le pauvre monde depuis des années en accumulant de l’argent « volé » aux honnêtes gens. Bref, le système était sur le point de s’effondrer parce que depuis 20 ans il ne servait qu’à piller les gens qui payaient des impôts  au profit d’entreprises et autres sociétés mafieuses. Avec le silence et donc la complicité de la justice allemande.

-Les politiques ont collaboré avec cette escroquerie et amené les gens à ne rien dire en cachant les choses et en terrorisant les gens, ce qui détourne leur attention.

-Toutes ces élites essaient actuellement de mettre en oeuvre l’acquisition des biens de la classe moyenne. Pour cela, là où des tas de petites entreprises, de restaurants… fonctionnaient bien, on crée une crise, on ferme les boutiques, on promet des aides qui sont ou pas payées, les patrons ne peuvent plus payer leurs prêts ; on crée en même temps des émeutes  qui détruisent ce qui existe encore… A lors les investisseurs reprennent les dites entreprises pour trois fois rien.

Christine Tasin

.Merc

Merci à Alexandre A qui nous a signalé l’article ci-dessous  :

Je voulais porter à la connaissance des lecteurs de Résistance républicaine le rapport de l’avocat Allemand Dr. Reiner Fuellmich, LL.M. Le voici ci-dessous.

Evidemment les médias n’en parlent  pas. J’en ai fait une traduction automatique, mais vous pourrez vérifier par vous-même.

Alexandre A

 

INFORMATIONS CLIENT N° 03 CORONA ACTION EN DOMMAGES ET INTÉRÊTS

https://www.fuellmich.com/news/mandanten-information-nr-03-corona-schadensersatzklage/

Money Talks VI et les plaintes mondiales

Statut PCR Action en justice auprès du LG Berlin
RECOURS PCR-Test déposée à New York
Le Portugal et l’Équateur montrent à l’Allemagne qui est la véritable république bananière
Le Canada dépose la première class action sur les dommages et intérêts, qui devient la class action internationale
Autre: recours en annulation contre autorisation de vaccination contre la Commission européenne, recours constitutionnel contre les mesures prises par un juge allemand

Mesdames et Messieurs,

Malgré et à cause de tout, nous vous souhaitons à tous une bonne année et seulement la meilleure pour 2021. Avant de vous informer de l’état d’avancement des litiges de Corona, en particulier de la class action, voici un aperçu de l’arrière-plan dans lequel tout se déroule:

Les auditions d’une centaine de scientifiques, de médecins, d’économistes, de juristes et de personnes de renommée internationale depuis le 10.07.2020 par la commission Corona de Berlin ont montré que le scandale Corona n’a jamais porté sur la santé. Parce
que la dangerosité de ce soi-disant nouveau virus – comme indiqué dans la dernière lettre d’information – ne correspond pas
seulement aux études du Professeur John Ioannides, de l’université de Stanford, mais aussi celui de la grippe, et les tests Drosten-PCR inventés en janvier 2020, que les dirigeants de l’OMS sous le contrôle financier de la Chine et de la Fondation Bill & Melinda Gates (malgré tout, il y a certainement de bons collaborateurs, comme dans l’ICR dirigé par un incompétent) comme étalon-or mondial pour détecter les infections, ne sont pas aptes à détecter les infections.

Le fait que le document correspondant pour les tests PCR, en tant que méthode de mesure des infections, n’est pas seulement une méthode de mesure des infections non scientifiques, mais qu’il semble avoir été rédigé intentionnellement de manière à créer le plus grand nombre possible de false positives (et donc de faire paniquer le monde) (n), comme le prouve un retra paper rédigé par 22 scientifiques internationaux très appréciés, qui demande à l’éditeur de la revue de retirer immédiatement cette absurdité. Il a été visionné environ 18 millions de fois à ce jour, la version allemande est disponible ici :

www.fuellmich.com/wp-content/uploads/content/newsletter/download/20210110/German_versio_retraction.pdf

En outre, la deuxième allégation de Drosten, en janvier 2020, selon laquelle il y a des infections asymptomatiques est fausse. Parce que cela n’existe pas, comme l’a prouvé récemment une grande étude de Wuhan sur 10 millions de personnes.

doi.org/10.1038/s41467-020-19802-w

Une personne qui n’a pas de symptômes est en bonne santé. En d’autres termes, personne ne doit avoir peur des personnes sans symptômes et les enfoncer dans des masques, personne ne doit avoir peur qu’un résultat positif de test signifie que le test positif est infecté. Les images terrifiantes des cliniques avec lits dans les couloirs sont en fait disponibles chaque année pendant la vague de grippe normale (un kaléidoscope correspondant avec de telles images des dernières années des médias traditionnels peuvent être fournis), ils ne sont maintenant utilisés que de manière ciblée pour alimenter davantage la panique. Il n’y a toujours pas de surmortalité en Allemagne, que plus de personnes meurent en hiver, mais est malheureusement « normale ».

Alors, de quoi s’agit-il vraiment s’il n’y a pas de problème de santé différent de la grippe habituelle ? Dans cette mesure également, nous avons pu nous faire une idée grâce aux auditions et aux informations complémentaires.

Aujourd’hui, on peut supposer que la clique de Davos, composée depuis au moins 20 ans d’élites autoproclamées de groupes autoproclamés et d’élites politiques autoproclamées en septembre 2019, en particulier dans le cadre de la réunion de l’organisation privée du Forum économique mondial (WWF), menaçait de se faire connaître. En effet, en septembre 2019, il y a eu un autre krach financier, encore plus important, que lors de la crise financière de Lehman il y a 12 ans. Ce sujet n’a été rapporté que brièvement (entre autres très compétent dans le temps), puis les rapports se sont à nouveau tus. Une fois de plus, le système financier était sur le point de s’effondrer parce qu’il risquait de se rendre compte que, depuis au moins 20 ans, il n’avait servi qu’à piller les citoyens qui payaient des impôts au profit de la société mafieuse, c’est-à-dire transférer des avoirs du citoyen aux entreprises. Le meilleur exemple en est le fait que les transactions cum-ex, restées jusqu’à aujourd’hui sans sanctions, ont été remboursées 2 ou 3 fois par les banques, les entreprises et les super-riches fiscaux qu’ils n’avaient payés qu’une seule fois. Il est compréhensible qu’un montant d’impôt de 10 millions d’euros puisse être remboursé, le cas échéant, à hauteur de ce montant. Mais tout le monde devrait comprendre qu’il n’est pas possible de récupérer 20 ou 30 millions à la place, même sans études de droit. Au lieu de cela, les personnes citées ci-dessus ont encaissé un total de 38 milliards d’euros par le biais de la fraude du contribuable pendant de nombreuses années. Cela n’a pu se passer que parce que le soutien politique est venu de la politique qui, au moins au cours des 20 dernières années, avait été docile par les « élites » du WWF, en particulier au cours des 20 dernières années, en particulier les réunions du WWF, qui sont privées. Le fait que la justice allemande n’ait en fait rien fait montre que les personnes citées ci-dessus peuvent gouverner jusque dans les tribunaux par le biais de la politique.

Nous avons vu depuis longtemps, notamment dans le cadre de nos procédures de responsabilité bancaire pour financement de l’immobilier à la ferraille, que quelque chose ne va pas. Car là aussi, il s’est avéré que la Deutsche Bank en particulier (dont l’ancien chef, Josef Ackermann, rencontrait régulièrement Merkel et Co non seulement à Davos, mais célébrait son 60e anniversaire directement à la chancellerie avec Merkel) avait eu un accès direct aux tribunaux sur la politique et avait en fait fait des juges ses coureurs sans volonté. Ce n’est qu’ainsi que l’on peut expliquer que des juges allemands – aveuglément – ont repris dans leurs arrêts l’affirmation de la Deutsche Bank selon laquelle il est d’usage chez elle – la DB – d’émettre des prêts sans contrat de prêt à des personnes qui ne demandent qu’à le faire, dans l’espoir qu’un accord de prêt approprié soit conclu à un moment ou à un autre (parce que l’octroi d’un prêt à la demande d’un emprunteur potentiel conduit à la conclusion du prêt mais la DB n’avait pas, à ce moment de la conclusion du contrat de prêt, les documents nécessaires à la conclusion effective du contrat, de sorte qu’aucun tribunal ne pouvait constater que le contrat avait été conclu par la mise à disposition de l’argent, sous peine de voir la DB périr comme une pierre.

Mais aucun d’entre nous ne s’attendait à ce que la Deutsche Bank ne fasse partie de la clique de Davos qu’une seule partie – bien qu’apparemment particulièrement importante pour le blanchiment d’argent – et que nous ayons aujourd’hui affaire aujourd’hui à une « élite » de groupe entièrement corrompue et qui n’a plus rien à craindre.

Paul Schreyer décrit cette interdépendance de plus en plus étroite depuis au moins 20 ans entre les « élites » du groupe et la politique « élites » dans son rapport « Jeux de planification de la pandémie ». Il y raconte aussi comment ces « élites » tentent de manière ciblée et pratiquée depuis des années non seulement de conserver leur pouvoir illégitime, mais aussi de les étendre à l’infini avec l’aide des mécanismes de contrôle les plus massifs et inhumains, avant que les objets de ces mécanismes de contrôle – à savoir nous – puissent s’en rendre compte et s’y opposer :

Le professeur Rainer Mausfeld, quant à lui, explique (d’ailleurs complètement indépendant de Corona dès le début de 2019), dans son exposé  » Pourquoi les agneaux se taisent  » et comment la politique depuis de nombreuses années – sans être remarquée par le public – a toujours mis en scène la peur et la panique pour amener les gens à soutenir des décisions politiques qu’ils ne soutiendraient pas autrement.

Et l’ancienne adjointe Catherine Austin Fitts, ministre américaine du logement et banquier d’investissement, explique dans « Catherine Austin Fitts Full Interview Planet Lockdown » comment ces « élites » essaient actuellement de mettre en œuvre ou de mettre en œuvre économiquement l’acquisition des biens de la classe moyenne (car si seulement 10 % de la population le reconnaît, le château de cartes s’effondre immédiatement, certains scientifiques estiment même qu’ils sont moins nombreux). En effet, cela est dû, entre autres, au fait que (en ce qui concerne les États-Unis, mais certainement facilement transposables au reste du monde), des régions avec des petites et moyennes entreprises qui fonctionnent bien. B par exemple, de la restauration et du commerce de détail, sont « fermées » par Lockdown, de sorte que ces entreprises ne peuvent plus percevoir de revenus, notamment en ne pouvant plus payer leurs prêts. Les aides sont annoncées, mais, en fait, peu ou pas payées. Par la suite, et c’est peut-être spécifiquement le cas actuellement pour les États-Unis, des émeutes sont mises en scène dans ces régions qui ont entraîné la destruction supplémentaire de ces entreprises, de sorte qu’elles ne peuvent même plus être vendues (en cas d’urgence). Et ensuite, les « investisseurs » privilégiés sur le plan fiscal, à savoir ceux qui sont cités plus haut de la clique de Davos, reprennent ces entreprises presque à tarif zéro.

Sur les litiges

Comme vous le savez, un certain nombre d’institutions et de cabinets d’avocats se sont coordonnés dans le monde entier afin de faire établir, avec l’aide des tribunaux, le contexte décrit ci-dessus et, par la suite, de réclamer des dommages et intérêts aux nombreuses victimes de l’essai de drogue auprès des responsables des commanditaires et des entreprises.

Les litiges qui se déroulent actuellement dans le monde entier ne sont pas sans coordination sans plan, mais sont, en grande partie, le résultat d’une planification communautaire approfondie des scientifiques et des juristes impliqués. En effet, le fait que le test de dépistage de la drogue recommandé dans le monde entier par l’OMS ne soit pas en mesure de détecter l’infection et qu’il n’y ait pas d’infections asymptomatiques (et donc pas de pandémie, tout au plus une pandémie de test de PCR) est essentiel à la décision de tous les litiges menés dans le monde entier et fait s’effondrer le château de cartes des fraudeurs pandémiques partout. Mais cela signifie aussi que tout ce qui est constaté aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Italie, en France, etc. dans ce contexte, avec l’aide de témoins et d’experts, ainsi que des expertises, peut être utilisé comme preuve dans tous les autres tribunaux du monde.

  1. Notre recours PCR-Test pour Dr. Wodarg et le recours contre Drosten, ainsi que les recours
    ultérieurs Ce recours est en instance devant le Tribunal régional de Berlin au sujet du dossier 27 O 436/20. Mais à cause d’un « oubli » très étrange, de notre point de vue, la plainte n’a été signifiée à l’autre partie que des semaines après son dépôt. On dit que les frais de justice que nous avons déposés ont été accidentellement mal comptabilisés comme paiement sur une facture d’acompte, et ce n’est qu’après notre appel que cette « erreur » a pu être élucidée que la signification a été faite. Nous attendons maintenant la réponse de l’autre partie.

La plainte contre Drosten est basée sur la lettre d’avertissement contre Drosten qu’ils trouvent ici.

www.fuellmich.com/wp-content/uploads/content/newsletter/download/20210110/Abmahnschrv151220.pdf

Le recours sera achevé dans les prochains jours et sera également déposé devant le tribunal régional de Berlin. Avec un groupe d’avocats, nous travaillons à la mise en place d’un certain nombre d’autres actions en justice contre les responsables, mais surtout (parce que cela est plus rapide et moins coûteux) un grand nombre d’injonctions de payer contre les responsables. De cette manière, nous parvenons en fait à une sorte de classe d’action allemande : les injonctions veillent à ce que les marionnettes visibles Drosten, Wieler, mais aussi les responsables de Leopoldina et d’autres personnes (y compris les personnes responsables de la quarantaine, etc.) soient mises sous pression par la suite, mais que la motivation des demandes d’injonction de payer est alors nécessaire pendant de nombreux mois. Au cours de cette période, quelques-uns des litiges précédents (qui ont tous pour objet les tests PCR et les infections asymptomatiques) sont menés avec les preuves nécessaires (audition des témoins et des experts et réalisation d’expertises). Leurs résultats peuvent alors être utilisés pour décider des procédures parallèles « dormantes » jusque-là en tant que procédure d’injonction de payer, car ces litiges jusque-là dormants ne peuvent plus aboutir à un autre résultat, compte tenu des faits constatés dans les précédents parallèles.

  1. Recours en test PCR à New York
    Les collègues américains autour de Robert F Kennedy, groupe de défense de la santé des enfants, ont déposé le 16.12.20 – conseillés par les mêmes experts que nous – une plainte PCR-test à New York pour un certain nombre de plaignants. Vous pouvez lire cette plainte ici :

www.fuellmich.com/wp-content/uploads/content/newsletter/download/20210110/FILE_STAMPED_COMPLAINT.pdf

III. La class action canadienne qui se développera
en class action internationale pour toutes les victimes de test de Drosten PCR Lockdown Les collègues canadiens autour de Michael Swinwood ont soumis cette class action à lire ici la semaine dernière. Elle est complétée par les indications du tribunal. Le groupe de plaintes, d’abord, est composé des Indiens et, entre autres, d’un groupe de petits entrepreneurs et d’un représentant des handicapés. Contrairement à toutes les autres plaintes déposées jusqu’à présent, cette plainte décrit de manière gérable le contexte historique des structures de pouvoir construites au fil des siècles derrière la clique de Davos susmentionnée.

www.fuellmich.com/wp-content/uploads/content/newsletter/download/20210110/FINAL_statement-of-claim-A.pdf

Les Indiens (Algonquin) en tant que groupe de plaignants sont particulièrement importants parce qu’ils ont été pendant des siècles – tout comme les Indiens aux États-Unis et en Amérique latine – la cible des tentatives de génocide des soi-disant conquérants. Maintenant, explique Michael Swinwood, nous sommes tous des Indiens (« We are all indians now »).

  1. Arrêts du
    Portugal et de l’Équateur 1.

    Il y a quelques semaines déjà, un premier jugement d’une cour d’appel du Portugal a constaté – de manière spectaculaire – que les tests PCR – comme l’inventeur du test PCR, le lauréat du prix Nobel Kary Mullis l’a souligné encore et encore – ne sont pas en mesure de détecter des infections, voire des maladies. Il s’agit de quatre touristes allemands, dont l’un a été testé positif, ce qui a été considéré comme infectieux par les autorités – tout comme la science fictive allemande et les autorités administratives qui les suivent aveuglément – et qui a servi de base à une espèce – inconstitutionnel, comme le tribunal le constate, confirmant ainsi le tribunal de première instance.

Cet arrêt dégrade toutes les décisions de l’administration allemande, qui, bien qu’ils n’aient pas pu se rendre compte dans des décisions d’urgence, que les tests PCR ne peuvent détecter aucune infection, pensaient néanmoins – par la virulence de la loi – qu’il fallait suivre les fausses données de l’ICR, qui relevaient des tests PCR, et supposaient une surcharge imminente du système de santé (z.B OVG Münster) à de véritables tribunaux de la république de la banane. C’est ainsi que l’enseignement de l’État de droit par un tribunal portugais est destiné à un tribunal allemand (veuillez, le cas échéant, exécuter un programme de traduction, puisque le lien mène à l’original).

www.fuellmich.com/wp-content/uploads/content/newsletter/download/20210110/Urteil_111120.pdf

2.
Un arrêt de la Cour constitutionnelle équatorienne, qui vient d’être rendu le 2 janvier 2011, a décidé que jusqu’à présent toutes les mesures anti-Corona se fondent sur de simples suppositions, sans aucune base factuelle. Au bout de 9 mois, la politique d’action doit enfin pouvoir communiquer des constatations claires, fondées sur des éléments probants et se fonder sur ses mesures. Mais comme cela n’a pas été fait, toutes les mesures sont inconstitutionnelles. Vous trouverez ici le lien vers le verdict avec un podcast (nous publierons le jugement lui-même dans l’original sur le site internet de la commission Corona et celui de l’action en dommages et intérêts)

ricapod.buzzsprout.com/1409218/7133344-verfassungsgericht-kippt-ausnahmezustand-wir-machen-auf?fbclid=IwAR2xBQvUz63NMA3VGglPOxC2UCy3Fxfh_tveVRsBUSwFmLkdnsrdCYCwTao

Pas un seul des tribunaux administratifs jusqu’ici décisifs en Allemagne sur les demandes urgentes, et encore moins la Cour constitutionnelle fédérale n’a pas été en mesure jusqu’à présent de faire cette constatation naturellement tout aussi applicable à l’Allemagne. Voilà à quoi ressemble le tutorat de l’État de droit par un tribunal équatorien pour un tribunal allemand.

  1. Recours en annulation pour vaccin et recours constitutionnel d’un juge allemand pour des mesures destructrices de ladémocratie et de l’État de droit prises par le gouvernement fédéral, en fait coupé par la clique de Davos1.Parallèlement à tous ces efforts, notre collègue italienne, le Dr Renate Holzeisen, travaille avec notre aide et l’expert à un recours en annulation contre la Commission européenne concernant l’autorisation des vaccins en fait non testés et hautement dangereux, qui sont en réalité des expériences génétiques sur l’homme, interdites, pour les fabricants Bioentech / Pfizer et Moderna. En outre, en Italie, les procureurs anti-mafia, très bien formés et puissants, enquêtent, entre autres, sur l’OMS et ses gouverneurs italiens. En France, un recours est donc en cours devant la Cour des droits de l’homme.

2.
En outre, un juge allemand (avec lequel nous sommes en contact) a déposé une plainte constitutionnelle concernant les mesures de vol aveugle du gouvernement fédéral, qui détruisent la démocratie et l’État de droit, en espérant que, contrairement à toutes les indications concrètes, la tête de la Cour constitutionnelle n’est pas encore égale. Nous avons publié ces cours constitutionnelles sur 2w020news, et elles peuvent être déposées par n’importe qui.

2020news.de/wp-content/uploads/2020/12/Verfassungsbeschwerde-Richter-anonym-30122020.pdf

Nous continuons à les informer de l’évolution juridique, le cas échéant avec des vidéos (qui risquent d’être supprimées). Dans le même temps, nous devons tous travailler à rendre les faits réels accessibles au plus grand nombre possible de personnes. On va gagner parce qu’on doit gagner.

Avec les meilleures salutations

Dr. Reiner Fuellmich, LL.M.

  • Avocat –

PS : Comme la situation dans les tribunaux évolue rapidement, et que nous sommes sur le point d’apparaître avec nos propres mémoires dans au moins une des procédures anglo-américaines en cours, nous avons l’intention d’organiser en février des conférences de zoom pour les clients que nous représentons, dans le cadre de laquelle nous discuterons avec certains des avocats impliqués ici et dans les pays anglo-américains, ainsi que le professeur Martin Schwab et répondrons également aux questions du chat. Tous nos clients recevront des informations sur ces conférences de zoom prévues par e-mail en temps utile.

 310 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Il serait temps que les VRAIS scientifiques/experts se réveillent pour éclairer le bon peuple qui s’est fait berner par des salauds. Ces ordures doivent maintenant payer pour leurs crimes !!!!!

  2. Ben moi le corona je l ai eu et je peux vous dire que j ai eu des douleurs pendant un an

  3. Quelle comédie tout ça, ça ressemble beaucoup à une manœuvre du nouvel ordre mondial contre les populations souveraines.

  4. Donc récemment, quand ils ont interviewé Soeur André en disant qu’elle avait eu le Covid mais qu’elle n’en a pas eu les symptômes, c’est encore un buzz. Cette dame n’a pas attrapé le Covid.
    J’en reste à mon pragmatisme : si je l’attrape, je file voir mon docteur et lui demande le protocole Raoult ou tout autre traitement dit complotiste.

  5. REMARQUABLE, les masques tombent! Sachez que nous sommes au début de la fin de la pandémie! Le gouvernement a reculé et n’imposera plus de confinement! Tout au plus couvre feu et gestes barrière! le temps d’essayer de prouver qu’ils n’y pouvaient rien, La preuve ? Pour justifier qu’ils n’ont pas organisé cette pandémie, l’OMS envoie une équipe essayer de trouver à WUHAN l’origine animale du virus! Ceci uniquement pour échapper à l’accusation de crime contre l’humanité !…..Chaud au slip les mondialistes et nos politiques corrompus qui voulaient nous imposer le Great Reset c’est à dire un communisme abouti au service d’une petite oligarchie qu’il va nous falloir désormais détruire par tous les moyens car ils n’ont pas hésité à assassiner pour réussir, au Rivotril dans les EPAHD, par interdictions de traitements qui marchent (VERAN, serviteur zélé, tu ne seras pas oublié, les autres non plus) et des vaccins qui empoisonnent, stérilisent les femmes, sont des expérimentations génétiques sur l’homme !
    Sans compter les ruines organisées avec son lot de désolations, suicides, divorces…….
    Les, gars, votre avenir est scellé, l’heure de rendre des comptes arrive, les complotistes ne sont pas du côté où on veut les mettre !
    En plus, pour se dédouaner, l’heure des grandes révélations va commencer car certains individus, ne voudront pas monter seuls sur l’échafaud et n’hésiteront pas à vendre les complices ou responsables ! M’étonnerait pas que dans l’entourage du pouvoir, on assiste à une liste d’accidents et crises cardiaques redoutable !

  6. Heureusement qu’il y a des Allemands et des Suisses Allemands plus lucides et critiques que les Merkel, Macron, Sommaruga, Berset, etc, l’OMS, tant d’oligarques, etc.
    En Suisse dès le début de la mise en scène de cette pandémie les site Swiss Policy Research a tenu à jour les faits, les études, le traitements, etc, et les mensonges: fakten-zu-covid-19 en allemand mais aussi en anglais, avec des résumés dans toutes les langues européennes. Malheureusement plus de la moitié des gens ne font pas d’efforts pour ne pas être manipulés et ne lise pas.

  7. Ca bouge de tous les côtés ! Il va bientôt faire très chaud pour certains !

Les commentaires sont fermés.