Ernotte en campagne pour Macron oblige les journalistes à parler de diversité et d’Europe !

Macron Publié le 19 janvier 2021 - par - 8 commentaires

De quoi faire un bon recours en annulation des comptes de campagne de Macron ou son alter ego, non ?

La campagne présidentielle est lancée sans dire son nom sur France Télévisions.France Télévisions fait gratuitement la campagne, avant l’ouverture officielle de celle-ci, pour le candidat de l’Elysée… c’est normal, ça ? 

La télé française fait même du chantage à l’argent :  les rédacteurs en chef seront payés au contenu ! Le salaire de base s’ils font du Zemmour (en attendant de leur faire prendre la porte avec un coup de pied au derrière), mais avec des primes ajoutées à un bon salaire de rédacteur en chef si le téléspectateur entend parler à chaque émission de la diversité, de la visibilité insuffisante de la dite diversité, d’Outre-mer (ben oui il faut aussi que les voix d’Outre-mer aillent à Macron mais, surtout, il faut que les Français se rappellent que Mahorais, Réunionnais, Guadeloupéens, Guyanais, Tahitiens, Calédoniens et autres Martiniquais … sont français et donc que, contrairement à ce que disait De Gaulle, le peuple français ne serait pas un peuple de race blanche… Il faut aussi que le bon français qui bouffe son mac do devant LCI  entende parler, sans cesse, d’Europe, d’UE, de Bruxelles, pour qu’il croie vraiment que ses vrais maîtres sont là et que c’est normal… Il manque l’écologie mais sans doute que macron a considéré que les Pompili et les gauchos aux manettes partout le feraient spontanément !

La Pravda ressuscitée, de plus en plus clairement, et ils ne se cachent même pas !

Et ils te font ça les doigts dans le nez, ouvertement, assurés d’avoir à leurs pieds les cohortes de journaleux, qui par conviction politique, qui par opportunisme, qui par dégénérescence génétiquement programmée… Dans le Meilleur des Mondes, on dort en écoutant la propagande en boucle, chez nous c’est devant la télé, ça ne change pas grand-chose ! 

Imaginez une Marine au pouvoir qui exige que les rédacteurs en chef parlent de patrie, de Remplacement de population, de souveraineté populaire, de la saloperie qu’est l’islam… On n’entendrait parler que de cela, les journaleux seraient en grève, les gauchos et autres prétendus amoureux de la liberté dans la rue…

L’acquiescement éclaire le visage. Le refus lui donne la beauté.

René Char

 

Là, silence radio.

Mieux, même, acquiescement. 

Le plus écoeurant, mais c’est évidemment sans surprise,  c’est que la Pravda en chef, ex aequo avec Libé, applaudit :  il n’est pas normal qu’il y ait si peu de diversité, de visibilité (de la diversité, je pense), si peu d’Europe… 

La presse indigne a même osé « oublier » de rendre à la Von Der Layen l’hommage qu’elle méritait quand elle a succédé au poivrot Junker… Il eût fallu au moins les grandes orgues de Notre-Dame, des invités triés sur le volet, un repas digne de Louis XV à Versailles, afin que la populace admire et vénère le nouveau maître que Macron et ses copains lui ont donné.

« Diversité, visibilité, Outre-Mer, Europe ». Ce libellé, dont la deuxième partie peut paraître pour le moins énigmatique, décrit les objectifs assignés aux rédacteurs en chef de France Télévisions depuis quelques mois, et dont dépend désormais une partie, variable, de leur rémunération. Passons sur la diversité, qui laisse manifestement à désirer sur les chaînes publiques comme au sein de nombreux titres de presse, et dont on comprend bien les enjeux. Pour le reste, il faut l’avouer, l’objectif de nature éditoriale qui est ainsi assigné aux équipes dirigeantes de France Télévisions est plus surprenant.

Mais, c’est un fait, si l’outre-mer et l’Europe n’ont pas grand-chose à voir sur le fond, elles ont en commun d’être négligées dans le traitement de l’actualité par le groupe public. Quelles sont les raisons qui ont pu pousser le groupe présidé par Delphine Ernotte à vouloir « intéresser » financièrement ses équipes rédactionnelles à l’actualité européenne ?

Bruxelles est pourtant moins loin de Paris que Basse-Terre ou Fort-de-France, et c’est là que se décide une bonne part de ce qui deviendra ensuite la législation française. Mais force est de constater que, de manière générale, la télévision française se sent peu concernée par ce qui s’y passe. Sur les JT, à des heures de grande écoute, en effet, la matière communautaire est largement ignorée. Selon une étude de la Fondation Jean-Jaurès, publiée en décembre 2019, ils n’y ont consacré que 2,7 % de leurs sujets – c’est-à-dire autant qu’à l’ONU… – en 2018.

Quelques secondes pour l’investiture d’Ursula von der Leyen

Si, dans ce paysage, France 2 ou France 3 font mieux que TF1, elles ne peuvent néanmoins pas se vanter d’être à la hauteur des enjeux. Un seul exemple, parmi d’autres, de ce désamour de France Télévisions pour l’Europe : quand, le 16 juillet 2019, les eurodéputés confirment l’investiture d’Ursula von der Leyen à la présidence de la Commission – l’ex-ministre d’Angela Merkel est la première femme à occuper ce poste –, le « 20 heures » de France 2 n’en fait mention que quelques secondes, évoquant « des nouvelles de l’étranger : à Strasbourg, le Parlement européen… ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le long chemin européen d’Ursula von der Leyen

France Télévisions, c’est vrai, propose deux heures et demie d’émissions (« La faute à l’Europe » et « Drôle d’Europe ») consacrées à l’Europe chaque semaine. Il a aussi été seul à accepter de diffuser, au printemps 2020, la série Parlement, qui relate les débuts (difficiles et cocasses) d’un jeune assistant parlementaire auprès d’un eurodéputé français largué. Mais, dans un cas comme dans l’autre, ces programmes sont diffusés sur la plateforme FranceInfo, qui bénéficie d’une audience relativement restreinte.

Il vous reste 52.91% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Print Friendly, PDF & Email
8 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Jules Ferry
Jules Ferry
il y a 1 mois

Seule la diversité étrangère est bien vue. Pas celle des Européens eux-mêmes, la Commission européenne vient de rejeter toute législation sur le sauvetage des minorités culturelles en Europe (Breizh info).

Joël
Joël
il y a 1 mois

Au pays de la vigne, les pots-de-vin sont rois.

bouillot marie anges
bouillot marie anges
il y a 1 mois

ils nous envahissent de pub avec la diversité. ras le bol de cette télé à la botte de Micron et ses sbires. le jour ou le vent tournera contre eux. sale temps . ils ont tout intérêt à s’enfuir au bled.

tintin
tintin
il y a 1 mois

 » Mais pourquoi donc Macron persécute-t-il les chrétiens en notre beau pays  »
@ Christine TASIN je viens de voir votre article qui date du 04/12/2020
Bravo quelle TRIBUN vous faites et quel hommage vous rendez à notre culture ainsi qu’à ceux dont nous descendons !

Alexcendre62
Alexcendre62
il y a 1 mois

Le conseil : Dès que le lait passe au café au lait on ferme son poste ! mois ça fait dès mois et dès mois que ma Télé lorsqu’elle changeait de couleur était fermée en claire elle n’est plus souvent allumée . Oui c’est con de payer une redevance pour ça ou vingt minute de corona virus chaque fois que l’on tourne le bouton mais c’est comme ça on ne nous demande pas notre avis dans notre grande démocratie , idem pour la Pub . La lecture est bien plus confortable et a voir la fréquentation des bibliothèques ou des librairies je me dis que je ne suis pas le seul a constater que la dite bonne femme va trop loin au demeurant sans aucun mandat émanant du peuple .

Gouverneur Pierre
Gouverneur Pierre
il y a 1 mois

L’abrutissement diversitaire de la prétendue bien pensante, au pouvoir actuellement, feint d’ignorer qu’il aboutit à glorifier le muticulturalisme qui sert surtout la cause de l’ambition hégémonique mahométane, qui, pardoxalement, ne supporte aucune autre culture, tout en enterrant, en même temps, la culture, une et indivisible, de notre peuple, c’est-à-dire des Français de coeur et d’esprit de toute origine en quête de toujours mieux concrétiser son idéal de liberté, d’égalité, de fraternité en son sein, du fait que nombre de pays à l’extérieur n’ont pas cette ambition humaniste …,, et n’ont pout souci que de dominer, de soumettre les autres, ce qui contraint au bon sens de s’en libérer, par l’union des patriotes, attachés par définition, à la culture de notre pays qui doit demeurer un phare de l’humanité qui a grand besoin d’être rallumé …, à cause des prétendus bien pensants qui s’appliquent à l’éteindre depuis des dizaines d’années ….

Gladius
Gladius
il y a 1 mois

La Diversité, de la façon dont elle nous est imposée, lourdingue, brutale, sournoise, et devenue maintenant arrogante, sans limites et franchement directe et provocatrice, outrancière, insultante, en un mot répugnante, me révulse, me dégoûte, me fait suffoquer, et m’enrage !

J’ouvre ma télé : pléthore de diversité . J’ouvre un magazine : pléthore (et souvent exclusivité) de diversité. Et tout le monde s’y met ! :

Que les politiques et la gent médiatique s’engouffrent dans cette démarche, par idéologie ou par intérêt, je peux comprendre. Mais que de très (et de plus en plus nombreuses) grandes marques, grandes enseignes, grandes sociétés privées, suivent et veulent même à ce jeu, « être les premiers de la classe », cela me déconcerte. Pourquoi un tel empressement et une telle enflure ? .

Pensent-elles vraiment que cela va gonfler leurs ventes ? ou qu’elles en tireront un avantage auprès de nos gouvernants (cf les liens privilégiés entre certains patrons de grands groupes et de hauts politiciens)

Ma décision est prise : je vais résilier quelques contrats et ne plus acheter les produits de certaines marques.

J’en avise solennellement ici Vuitton (« enfoncé » Benetton, en ce qui concerne les couleurs) : « vous avez de la chance que je ne sois pas client de votre marque (mes ressources -et même mes goûts- ne m’y incitent pas) car j’aurais depuis longtemps cessé tout commerce avec vous ! Nà ! « .

Qui souscrit, me suive !

Lire Aussi