Trump banni de Twitter mais pas… Kadyrov ou ben Salmane d’Arabie !

A ne pas manquer Désinformation Liberté d'expression Publié le 10 janvier 2021 - par - 11 commentaires

Illustration : Donald Trump banni de Twitter mais pas le dictateur Ramzan Kadyrov, présent depuis 2012

A part les gauchistes de mauvaise foi (pléonasme), qui peut croire décemment que Donald Trump a été banni définitivement des réseaux sociaux parce qu’il contrevenait à leurs chartes par des « propos haineux illégaux » (termes entendus hier sur France Info) ?

Ainsi, ce serait à des entrepreneurs privés non élus qu’il reviendrait de donner une définition de la haine et de la légalité supposée de tel ou tel discours d’un président élu ?

De plus, les GAFAM (Google*, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft + Twitter) et leurs bébés (WhatsApp*, Instagram, Twitch…) ont pris tant d’importance qu’il est illusoire, surtout pour un homme politique, de s’en passer. Or, YouTube (Google), Facebook ou Twitter sont désormais juge et partie en choisissant QUI peut donner une opinion et QUELLE opinion.

En un clic, le fondateur de Twitter, Jake Dorsey, a banni Donald Trump et ses 88 millions de fans de sa messagerie !

C’est d’ailleurs la première fois qu’un président élu à la tête d’un pays démocratique se voit ainsi muselé en exercice. Donald Trump aurait dû dès le début prendre des mesures antitrust pour casser ces monopoles qui le censurent à la fin de son mandat.

Désormais, à côté d’une presse à 90% anti-Trump, les GAFAM vous interdiront de douter de la vaccination, de défendre votre identité et de critiquer les racialistes – indigénistes ou les islamistes (qui, eux, peuvent cracher leur haine du Blanc ou du mécréant).

La vérité dans cette affaire, c’est qu’ils le bannissent en tant qu’opposant idéologique.

Et certains, surtout à gauche, d’applaudirent la fin de la liberté d’expression et d’opinion !

Donald Trump banni de twitter: de Mark Hamill à Sasha Baron Cohen, les stars se réjouissent

Les personnalités célèbrent le bannissement de Donald Trump…

« Et sinon comment se passe VOTRE journée? », a commenté la vedette de la saga Star Wars, Mark Hamill.

« Enfin », a sobrement tweeté l’actrice Whoopi Goldberg.

« Merci Twitter et leur équipe », a commenté l’acteur Mark Ruffalo, indiquant dans un hashtag « Bannissez Trump, sauvez la démocratie ». [paradoxal, non ? – NDA]

« Twitter a enfin banni Trump, on a réussi! », s’est réjoui Sacha Baron Cohen

https://www.bfmtv.com/people/donald-trump-banni-de-witter-de-mark-hamill-a-sasha-baron-cohen-les-stars-se-rejouissent_AN-202101090062.html

.

Trump est banni des réseaux « sociaux » – notamment de Twitter – pour « incitation à la violence » et « discours haineux illégaux ». A d’autres !

Car, comme le précise un commentateur de 20Minutes, les dictateurs Ramzan Khadirov, Nursultan Nazarbayev, Alexandre loukachenko ou le prince Mohammed ben Salmane d’Arabie saoudite possèdent toujours, eux et depuis longtemps, un compte Twitter !

 

Pourquoi Twitter a-t-il décidé de bannir définitivement le compte de Donald Trump ?

« Account suspended »… Le compte Twitter du président des États-Unis, qui était son principal canal de communication, affiche désormais une page totalement vide. @realDonaldTrump a été suspendu ce vendredi de manière définitive, trois jours après les émeutes au Capitole orchestrées par des partisans pro-Trump. Avec plus de 88 millions d’abonnées, Twitter était jusqu’à aujourd’hui la plateforme de prédilection de Donald Trump, celle qui lui servait à faire des annonces politiques, fulminer contre les médias ou insulter ses adversaires au quotidien.

Deux messages visés par la plateforme

Pour justifier sa décision, le réseau social pointe deux tweets, datés du 8 janvier.

« Les 75.000.000 de grands patriotes américains qui ont voté pour moi, America First, et Make America great again, auront une voix géante dans le futur. Ils ne seront ni méprisés ni traités injustement de quelque manière que ce soit !!! », a tweeté Donald Trump.

Selon la plateforme, ce message peut inciter « à la violence »…

La plateforme pointe également un second tweet, publié quelques minutes plus tard.

« À tous ceux qui ont demandé, je n’irai pas à l’inauguration le 20 janvier », a également écrit ce vendredi le président américain…

https://www.20minutes.fr/high-tech/2948759-20210109-pourquoi-twitter-decide-bannir-definitivement-compte-donald-trump

.

* Si vous surfez sur Google via un VPN, vous devrez passer obligatoirement par sa filiale ReCaptcha pour « certifier ne pas être un robot ». Mais qu’est-ce-qui empêche ensuite Google de vous suivre malgré tout ? De même, les serveurs étant à 80% américain, votre messagerie (notamment Gmail) a de forte chance de passer par les États-Unis, sans garantie de confidentialité. Enfin, à partir du 8 février, WhatsApp partagera ses données avec son propriétaire, Facebook (France Soir). Puisque sur internet, il n’y a jamais réellement d’anonymat, qu’est-ce-qui empêcherait les GAFAM, dans un monde futur, de vous censurer et de vous pourrir la vie en fonction de vos opinions ?

Print Friendly, PDF & Email
11 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Christian Lesuffleur
Christian Lesuffleur
il y a 10 jours

L’Union soviétique avait le voisin qui écoutait à travers votre mur aujourd’hui nous avons Internet qui nous espionne jour et nuit

Christian Jour
Christian Jour
il y a 10 jours

Il fut un temps ou se type se serait retrouvé flotter entre deux eaux dans le lac Michigan.

Gabriel
Gabriel
il y a 10 jours

Nous avons largement collaboré avec ces crapules des GAFAM. Nous n’avons absolument pas besoin de nous trimballer avec un ordinateur dans la poche ni de raconter notre vie privée à un humanoïde dégénéré comme Zuckerberg. Nous n’avions pas besoin de cartes bancaires qui tracent toutes nos dépenses. Avez-vous remarqué à quelle vitesse les cabines téléphoniques ont disparu de l’espace public ? Il nous faut retrouver de toute urgence notre droit à l’anonymat et à la Vie Privée. Je sais, je rêve.

Gabriel
Gabriel
il y a 10 jours

Au fait, j’ai oublié de vous parler d' »IBM et l’Holocauste », le livre d’Edwynn Black paru en 1996 et qui raconte comment l’ancêtre de l’informatique, la machine mécanographique, a permis aux nazis de recenser tous les juifs d’Europe pour mieux les connaître et les exterminer. Les machines étaient presque gratuites et IBM se faisait des c…en or avec les fiches perforées. Cela vous rappelle t-il quelque chose ?

Dominique
Dominique
il y a 10 jours

Comme j’ai eu raison de ne pas tomber dans le pièges de ces réseaux commuisto-mondialistes!

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 10 jours

Bonjour,

Un grand merci, François, pour cet article !

DURADUPIF
DURADUPIF
il y a 10 jours

Du banni des lieux à banni des clics. Ohé Louis XIV il n’y a personne là-haut ? . La marche irréfragable de l’Humanité passant du hard au soft à la vitesse de la lumière. C’est au nom de quoi toujours ? Ah! oui au nom de la Démocratie. Merci les Grecs Anciens

Frejusien
frejusien
il y a 10 jours

C’est pour l’achever qu’il l’ont exclu de Twitter ! c’est ignoble !!
On a le sentiment d’assister à la curée, en entendant tous les trouducs se réjouirent à la télé.

Frejusien
frejusien
il y a 10 jours

On est de plus en plus fliqué, de plus en plus pisté.
La nouvelle technologie facilite le contrôle et la main mise sur les individus, leur liberté et leur liberté d’expression

Folavoine
Folavoine
il y a 10 jours

Bonjour à Tous.
Je vous lis avec attention.
Je ne vais sur aucun de ces sites.
 » Bande à part sacrebleu, c’est ma règle et j’y tiens, aux faisceaux des phallus on verra pas le mien !  »
J’ai fait de cette phrase ma devise et ne comprends pas pourquoi les gens étalent, en long et en large, leurs pensées (mêmes les plus importantes ).
Sur quel site faut-il être pour ne pas courir le risque de ne plus lire RL ?
Je suis sur Yahoo en passant par google.
Je ne connais pas grand chose à l’informatique, mais mon fils peut me guider.
Merci pour la réponse.

Lire Aussi