Affaire Duhamel : même le directeur de Sciences-Po Paris savait !

Illustration : Frédéric Mion, directeur de Sciences Po Paris et Olivier Duhamel

.

A propos des accusations d’inceste et de pédophilie visant le grand ponte constitutionnaliste-politologue gaucho-donneur de leçon, Olivier Duhamel, la journaliste Ariane Chemin l’affirme : « beaucoup de gens savaient”, particulièrement “l’élite bourgeoise de gauche qui côtoyait les Pisier, Kouchner et Duhamel (France 5)

Dont Frédéric Mion, directeur de Sciences Po, la grande école parisienne ouverte au « multiculturalisme »(40% d’étrangers), à la diversité et à l’islam (« Hidjab Day »).

Une école déjà connue pour les frasques de son ancien directeur, Richard Descoing, « retrouvé nu, sans vie dans sa chambre d’hôtel à Midtown, à Manhattan » (Le Monde)

Tout ce petit monde de la gauche élitiste, caviar ou germanopratine faisant sans cesse la leçon aux méchants gueux populistes semble se tenir par la barbichette. A suivre…

.

Affaire Duhamel : le directeur de Sciences Po admet avoir été alerté

Le directeur de Sciences Po, Frédéric Mion, a admis auprès du Monde avoir été alerté en 2019 des accusations d’inceste visant Olivier Duhamel, ex-président de l’instance qui chapeaute l’Institut d’études politiques parisien.

Lundi 4 janvier, quand ces accusations ont été révélées, le directeur de Sciences Po Paris s’était dit « sous le choc ». Il avait ensuite fait part de sa « stupeur » en découvrant, « par des articles de presse, des faits très graves reprochés à l’ancien président de la Fondation nationale des sciences politiques ».

Or, d’après les informations du Monde, Frédéric Mion était au courant des accusations d’inceste depuis deux ans déjà.

Informé par Aurélie Filippetti

En 2019, l’ancienne ministre socialiste de la Culture Aurélie Filippetti, enseignante à Sciences Po Paris, apprend par deux proches d’Olivier Duhamel que ce dernier, professeur honoraire de Sciences Po, est accusé d’abus sexuels sur son beau-fils à la fin des années 1980, rapporte le quotidien. Elle décide alors d’en informer Frédéric Mion.

« Je vais trouver à son cabinet Jean Veil, avocat dont Olivier Duhamel est l’associé », a expliqué Frédéric Mion au Monde mercredi soir. « Il m’assure qu’il ne s’agit que de rumeurs. Je me suis laissé berner », a-t-il ajouté.

« C’est vrai, je n’ai pas réagi après avoir été contacté par cette enseignante », a aussi convenu le directeur de Sciences Po, affirmant avoir « manqué de discernement » et se disant « prêt à en subir les conséquences ».

Pas de démission prévue

Le directeur de Sciences Po « a souhaité être transparent », « il assume le fait d’avoir été au courant de ces rumeurs », a-t-on précisé dans son entourage. Il était « persuadé qu’elles étaient infondées »…

Interrogé sur une éventuelle démission de Frédéric Mion, son entourage a indiqué à l’Agence France-Presse que, « pour l’instant, il travaille à assurer la continuité de l’établissement ».

https://www.lepoint.fr/societe/affaire-duhamel-le-directeur-de-sciences-po-admet-avoir-ete-alerte-07-01-2021-2408634_23.php

Olivier Duhamel avec Richard Descoings (source : Wikipédia) et Frédéric Mion (source : Le Figaro). Sciences Po et la gauche : un vrai panier de crabes ?

 

 178 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Mais il me semble qu’à 14 ans, Antoine Kouchner avait une maturité suffisante pour REFUSER les actes pédophiles d Olivier Duhamel. Pourquoi ne les a-t-il pas refusés ? Pourquoi sa soeur qui, dès que son frère l’avait informée, n’a-t-elle pas donné l’injonction à O. Duhamel de cesser ces actes sexuels sur son frère ?

  2. Ces révélations mettent au grand jour le ramassis de pourritures socialistes,des crevures abjectes qui mériteraient d’être jetées dans une fosse à merde !

  3. Quand je pense que ce Duhamel a deux gosses qu’aurait-il dit si un salopard avait fait la même chose à l’un de ses gosses ?bande de pourris ceux qui savaient et n’ont rien dit et rien fait.

  4. Normalement, Mion peut préparer une petite valise : code pénal Article 434-1 : Le fait, pour quiconque ayant connaissance d’un crime dont il est encore possible de prévenir ou de limiter les effets, ou dont les auteurs sont susceptibles de commettre de nouveaux crimes qui pourraient être empêchés, de ne pas en informer les autorités judiciaires ou administratives est puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende.
    Mais bon, un monsieur bien comme ça, qui fait partie du beau monde, respectable et tout et tout, on ne va pas lui chercher querelle pour des broutilles, quelques écarts de conduite d’un autre monsieur bien sous tous rapports sauf sexuels peut-être. Et puis il y a la prescription, hein. Les saloperies sont bien moins dégueulasses quand elles datent de 30 ans, n’est-ce pas ?

  5. Mais bien sûr toute la caste politique savait, mais ces pourritures se croient au dessus de tout le monde et de toutes les lois, ils ont tous les droits et malheureusement c’est vrai car vous allez voir, cette affaire va un peu ronronner et puis pschittt on n’en entendra plus parler. Combien de salopards de cette espèce se sont faits démasquer et sen sont tirés en toute impunité. Les castes des pourritures de politicards et des juges du mur des cons se serrent les coudes et s’en sortent toujours. Finalement l’impunité totales c’est pour les riches et puissants et pour les racailles, il n’y a que pour les sans dents gaulois que c’est la tolérance zéro

  6. Olivier Duhamel jusqu-à récemment sous peu a été le président du « Siècle »
    cette société secrète, occulte et élitiste ou les pontes de la haute finance
    les cadors de la politique et de la magistrature ainsi que de la police
    et même des patrons de la presse écrite, radiophonique et télévisuelle
    se réunissaient à l’hôtel Crillon à Paris pour les 3B (la Bouffe, la Beuverie et la Baise)
    accompagnés que ces ordures du bas-astral étaient par des garçonnets et des fillettes

    • des réunions secrètes se déroulent mensuellement
      ou tous les membres sociétaires du Siècle se réunissent en catimini
      à l’hôtel de Crillon à Paris
      et dont le propriétaire n’est autre que :
      Moutaïb ben Abdallah ben Abdelaziz Al Saoud
      membre de la famille royale saoudienne

  7. saperlipopette !

    une bonne cent cinquantaine « savait » et pas moi !!!

    « Richard Descoing« retrouvé nu, sans vit dans sa chambre d’hôtel à Midtown, à Manhattan » (Le Monde)

    on croirait une scene du film japonais « l’ empire des sens » ou la fille tranche la kékétte de son amant

    tous ces gens ne sont que des sous merdes qui sacrifient a leur même religion: le cul et la merde

    souhaitons que le duhamel finisse dans les chiottes dont il n’ aurait jamais du sortir, comme tous ces emboiteurs et emboités de la famille Tuyau de poele

  8. Et kouchner quelle SALOPERIE ce mec il savait L ORDURE mais a rien dit et la Okrent qui se prenait pour une STAR..Tous ces pédophiles détraqués de la braguette coupons leur la QUEUE …..

  9. Ouais comme directeur il y a mieux, le frédéric mion on lui signal un cas de pédophilie et lui doute des propos rapportés, encore un qui a fermer les yeux pour ne pas être emmerder et surtout éviter d’avoir toute la gauchiasserie sur le dos à ce moment la !

  10. tous ces socialauds et toutes ces socialopes
    font parti de la même caste et de la même secte
    Lucifériens & Satanistes et tous frères et soeurs trois points °°°
    et supporteurs invétérés de l’iSSlam de la France soumise et dhimmie

  11. « Tout ce petit monde de la gauche élitiste, (…) faisant sans cesse la leçon aux méchants gueux populistes semble se tenir par la barbichette.(…) »
    Je vais être triviale : que par la barbichette ? Au point où on en est, on est en droit de tout imaginer…

  12. https://cdn.reverso.net/speller/v1420/IMG/cancel.svg
    Beaucoup trop de perversion dans la gauche libertaire et progressiste, ça devient insupportable mais ce sont eux qui veulent avoir le monopole du cœur et de la vérité morale de la société démocratique. En réalité, cette idéologie est la décadence de l’homme qui cherche la débauche de ceux qui obtiennent le pouvoir et qui le gardent.

  13. Des pourris dégueulasses qui ne valent rien et leur doctrine est à jeter aux égouts.

Les commentaires sont fermés.