Un Syrien attache un mouton, fait « de la luge » avec, le compère irakien envoie les vidéos sur Instagram

Image d’illustration

Sadisme en Autriche

Plusieurs cas de cruauté envers les animaux ont récemment été jugés devant le tribunal de district de Linz en Autriche.

Sur le banc des accusés se trouvaient deux « demandeurs de protection » de 24 ans, l’un de Syrie, l’autre d’Irak.

En juin de cette année, à Grammastätten (Haute-Autriche), le Syrien s’était amusé à attacher  les pattes d’un mouton avec des câbles, puis à  s’était assis sur l’animal sans défense couché sur le sol et avait glissé avec lui sur une pente raide comme sur un toboggan.

On voit sur la vidéo le Syrien  lancer ensuite  son chien Staffordshire Terrier sur un autre mouton, qu’il avait également attaché au préalable avec des câbles, le rendant incapable de fuir. Les deux moutons ont été exposés sans défense aux morsures du chien.

Et comme cela ne suffisait pas, il a fini par attacher le chien aussi, en donnant des coups de poing et de pied à l’animal sans défense pour le plaisir.

Vidéo envoyée sur Instagram

L’Irakien a filmé les actes, dont le procureur a déclaré qu’ils étaient « sans précédent » et a envoyé les scènes sur Instagram afin que le monde entier puisse voir  de ses propres yeux comment les migrants   enrichissent les européens.

Conformément à leur intelligence, les accusés ont justifié leurs actes au tribunal en disant qu’ils ne l’avaient « pas fait exprès ». Même l’avocat de la défense  a suivi cet aveu à contrecœur.

Après que les faits eux-mêmes ont été admis, le tribunal s’est abstenu d’enquêter davantage sur le contexte de ces actes odieux.

Le verdict : cinq mois de mise à l’épreuve et une amende de 3 600 euros pour le Syrien ; quatre mois de mise à l’épreuve et une amende de 1 200 euros pour l’Irakien. Il reste à voir si l’argent peut être collecté.

 

Les migrants,  « une chance pour l’Europe » ?

Juridiquement, l’affaire est maintenant close. Il reste quelques questions en suspens : comment quelqu’un est-il « formaté » dans sa tête pour commettre de telles atrocités ?

Les personnes qui se trouvent au mauvais endroit au mauvais moment doivent-elles aussi s’attendre à être victimes du sadisme de ces « demandeurs de protection » ?

Et dernière question mais non des moindres : ne devrions-nous pas plutôt protéger les personnes et les bêtes dans nos pays contre ces  éléments en les neutralisant le plus rapidement possible pour les renvoyer d’où ils viennent ?

D’après :

http://www.pi-news.net/2020/12/syrer-fesselt-schaf-und-benutzt-es-als-rodelschlitten/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=syrer-fesselt-schaf-und-benutzt-es-als-rodelschlitten

22 Commentaires

  1. Ces peines prononcées par les tribunaux sont dérisoires,en outre ces barbares ne sont pas solvables !
    La seule sentence valable serait la mise hors d’état de nuire de ces barbares :
    Peine de mort illico !

  2. Un mouton ou une brebis? dans le cas où il aurait s’agi d’une femelle, elle aurait d’abord visité des « horizons nouveaux »…

  3. E ces salopards n’ ont pas été condamnés à de la prison ferme !!!! Incroyable, ils auraient mérité au moins 50 coups de trique sur les testicules pour les stériliser !! Quelle honte…..

  4. Quel est le titre du film américain, où un groupe de juges,mécontents de la relaxe d’une personne qu’ils savent coupable d’un crime odieux, se chargent de l’éliminer ?
    Je rêve de ces redresseurs de torts pour la France.

      • @Backdoor72
        Merci pour l’info. Les juges auraient du travail en France et plusieurs nuits BLANCHES, (ne pas se tromper dans la couleur !! ) en perspective, pour rectifier les zérreurs zorribles de juges trop kons patissants

  5. Pauvre syrien, malheureux irakien! C’est la pénurie de « pétasses  » qui les a forcé à utiliser ces inconfortables bestioles.
    Sûr, ils l’ont pas fait exprès Mr le Juge. Ils ont confondu mouton et moukhère.
    Nous avons battu le clébard, ce salopard mordait nos tajine à l’insu de notre plein gré Mr le Juge…
    Sentence perso : faire un tajine de ces deux dégénérés et remplumer le stattfordshire terrier avec.

  6. La vraie question est : pourquoi s’obstiner à recevoir des individus qui ne s’intégreront jamais et qui sont là uniquement pour nous islamiser et nous faire revenir à la barbarie ?
    Une amende, ils ne la paieront pas puisqu’ils sont demandeurs de subsides, cela équivaut donc à ne pas les punir du tout,
    ce jugement est grotesque et ne permettra pas de résoudre les graves problèmes que des barbares, incultes et arriérées vont transposer en terre civilisée
    23/12/2020 17.15

  7. Qu’est-ce qu’on attend pour remettre la peine de mort ? Ah, oui, ils seront heureux d’aller au ciel d’Allah. .Peut-être ?…. mais nous, nous serons débarrassés de ces monstres qui n’ont aucun respect pour la vie.

  8. ces mahométanes pratiquent la cruauté sur les animaux innocents par essence. Ils le font à titre d’entraînement à la cruauté comme les aspirants SS qui devaient pendant leur formation de Défenseur d’élites du III ème Reich écorcher vif des chats domestiques avec leurs poignards de combat . Ils le font aussi en signe de menaces à l’adresse des non-musulmans pour les/nous terroriser conformément à l’esprit et à la tactique du djihad de conquête territoriale.
    Mais surtout « pas d’amalgame » et beaucoup de résilience, n’est-ce pas; Messieurs le Président et son éminent Ministre Garde des Sots !

    • vous avez remarqué qu’on ne parle plus du tout, du tout du tout, des animaux de fermes mutilés sur toute la France.
      Aux dernières nouvelles , la gendarmerie de Trifouillis les oies, a affirmé aux propriétaires spoliés que ces blessures seraient naturelles, les chevaux se sont énucléés tout seuls comme des grands.
      A entendre ces conclusions hautement scientifiques, il m’est venu l’idée que désormais , ils connaissent les auteurs et ils ont ordre de les protéger par un silence coupable et complice.
      il doit s’agir d’une nouvelle forme de pression exercée sur les autorités pour obtenir de nouveaux accommodements, mais chut !!! faut pas le dire !!!
      23/12/20 18.27

  9. La cruauté fait partie de l’islam, elle est considérée comme tout à fait normale alors imaginez un peu le comportement avec les animaux ?

  10. Faire de telles horreurs à un animal est un palliatif pour les dégénérés de la secte islamique. Ne pouvant exercer comme à leur habitude leur talent sur les humains qu’ils ont pu torturer, ils se rattrappent (pour l’instant) sur les animaux. On pourrait avoir honte d’être humain, mais je crois que ces merdes ont perdu toute humanité. C’est le genre, chance pour la France.

  11. Je ne sais plus dans quel article j’ai vu ce petit chat blanc et noir crucifié par ces monstres muzs . Mais je me dis à chaque fois où l’on nous montre ces visions cauchemardesque que l’humain n’est pas un génie mais un monstre , le seul qui puisse être. C’est simple les musulmans n’ont pas encore dépassé le stade protozoaire. Pauvres petits chats, pauvres petits moutons , pauvre Samuel PATI , pauvres millions d’êtres qui ont dû croiser la route de ces monstres. Qu’ont fait ces millions d’Ames pour devoir subir la barbarie de ces déments ?

  12. MON VERDICT : 5OO coups de baton sur la plante des pieds nus
    quand a ces « amendes » il faut en finir avec ces blagues appliquées a des dechets n’ ayant pas un sou en poche
    je demeure perplexe a la lecture de ce genre de condamnations concernant ces sous-merdes !
    vous verrez, un jour viendra ou ils seront obligés de vendre un de leurs organes ,,
    rein ou poumon pour payer !

    • Dès qu’ils auront fini de détruire le pays qui a tenté de les éduquer. Ne pas oublier que le bled était une terre totalement inculte, qu’ils ont déjà renvoyée à ses origines, bien que la « pension alimentaire » leur soit toujours versée, et avec amplifications depuis l’arrivée du « chef des tas ».

  13. Sûrement un futur grand écrivain et l’autre un prix Nobel de physique ………..Retour immédiat dans le trou a merde d’où ils sortent ! la bas ils ont besoin de tels cerveaux .

Les commentaires sont fermés.