Se soumettre ou être détruit : bientôt le totalitarisme des « woke » en France aussi ?

Woke est un terme apparu durant les années 2010 aux États-Unis, pour décrire un état d’esprit militant et combatif pour la protection des minorités et contre le racisme. Il dérive du verbe wake (réveiller), pour décrire un état d’éveil face à l’injustice1. Il est dans un premier temps utilisé dans le mouvement de Black Lives Matter, avant d’être repris plus largement. Wikipedia

Dans le « Manifeste du Parti  communiste » de 1848, Marx écrivait qu’un « spectre hante l’Europe », celui du Communisme : avec 150 ans de recul nous en mesurons les conséquences.

Un nouveau spectre hante l’Europe : il vient du cœur des USA.

Il faut savoir que depuis 40 ans, les Universités, celles de Lettres et de Sciences humaines d’abord,  aux USA traversent une crise très profonde.

Plusieurs universitaires  de Droite (Allan Bloom) comme de Gauche (Alan Sokal) ont depuis très  longtemps tiré la sonnette d’alarme.

https://www.lesbelleslettres.com/livre/3751-l-ame-desarmee

https://fr.wikipedia.org/wiki/Impostures_intellectuelles

Mais la crise s’aggrave et l’idéologie mortifère s’étend, se radicalise très vivement.

On peut lui donner différents noms : « intersectionnalité des luttes », « politiquement correct », « régime diversitaire », « dictature des minorités », “idéologie woke”

Un professeur, issu de l’université « Evergreen, Bret Weinstein,   en dénonce dans « le Figaro » le caractère terrifiant.

https://www.lefigaro.fr/vox/monde/bret-weinstein-tant-qu-on-n-affronte-pas-la-gauche-woke-on-ignore-combien-elle-est-dangereuse-20201217

Il faut voir ou revoir la vidéo consacrée à cette “Université”.

 

 

Elle met en scène les agissements de ceux que l’on nomme les « woke » , c’est à dire les « éveillés », en fait les partisans de cette idéologie diversitaire.

Au départ, on croit à une farce grotesque, mais Weinstein nous prévient :

« Tant qu’on n’affronte pas la gauche « woke », on ignore combien elle est dangereuse ».

Je ne reprends pas l’article de Weinstein pour le « Figaro » car il est très long , quoique passionnant, mais , simplement, un article de Marianne qui lui est consacré :

“Se soumettre ou être détruit” : le témoignage d’un chercheur américain victime du mouvement woke à l’université d’Evergreen

Professeur de biologie dans la très progressiste université d’Evergreen aux États Unis, Bret Weinstein a démissionné avec fracas en 2017 après que ses relations avec les étudiants et l’administration se sont dégradées. Son tort ? S’être opposé à l’organisation d’une journée « anti-Blancs ». Dans une interview au Figaro il analyse le pouvoir de cette nouvelle gauche identitaire.

Victime du politiquement correct américain.

En 2017, le professeur Bret Weinstein, un chercheur de gauche, avait dû démissionner de l’université d’Evergreen (État de Washington) après s’être opposé à une journée « anti-Blancs ». Il n’avait été soutenu que par des médias marqués à droite.

 Dans un long entretien au Figaro ce vendredi 18 décembre, le premier accordé à la presse française, il revient sur ce courant intellectuel, qu’on qualifie de “woke”, et le danger qu’il représente pour les démocraties occidentales.

Dans certaines universités élitistes d’Amérique du Nord, des étudiants ne toléreraient plus le débat et les remises en cause.

Toute pensée alternative à « l’intersectionnalité » serait considérée comme déviante et les réfractaires incités à reconnaître publiquement leurs fautes.

Une dérive totalitaire pour Bret Weinstein qui raconte que

« les gens ne prennent pas ces mouvements au sérieux parce qu’ils sont ridicules ».

Et d’ajouter,

« mais quand ils s’y retrouvent confrontés, ils n’ont plus qu’un choix: soit se soumettre, soit être détruits ».

Pour le professeur, ce mouvement serait même « une dictature en cours de formation » car les réfractaires à ces nouveaux mouvements qui entendent régir au millimètre les interactions sociales seraient menacés « sur leur emploi, leur réputation, leur sécurité… Ils ont donc tendance à plier, et à laisser la société vulnérable ».

https://www.marianne.net/monde/ameriques/se-soumettre-ou-etre-detruit-le-temoignage-dun-chercheur-americain-victime-du-mouvement-woke-a-luniversite-devergreen

Et la France ?

A la vitesse où la Gauche française impose, désormais, les théories impérialistes des USA chez nous, nous pouvons basculer dans l’horreur très vite.

D’autant que,  derrière le falot Biden, ce sont  ces fanatiques qui ont pris le pouvoir de fait aux USA.

Les commissaires politiques de cette Révolution sont déjà en place chez nous.

Ils  sont, comme les démons des Evangiles, “légion” :

Edwy Plenel, Rokhaya Diallo, Eric Fassin, Philippe Marlière, Nassira Guérif, Maboula Soumahoro etc, etc

C’est à une véritable hystérie, imitée de la Révolution culturelle chinoise (1966),  à laquelle nous assisterons, si rien n’est fait pour contrer ces déments, nous prévient Bret Weinstein.

Il faut relire les écrits de Simon Leys sur la Chine  pour connaître ce que nous préparent ces gens-là …

 673 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Evergreen, c’est une caricature des camps de rééducation du vietminh. Ne vous y trompez pas, ils sont déjà à pied d’œuvre chez nous et commencent leur travail de sape dès la maternelle avec des ” professeurs des écoles ” reçus à l’examen avec 4/20 !

  2. arrivé à la minute 5 où elle parle de littérature blanche et de “pensée” scientifique blanche, je commence à voir poindre la limite de leur positionnement, car qu’auraient -ils à proposer en face ???
    des masques en bois ?
    peuvent-ils proposer autre chose ? n’est-elle pas là à profiter des bienfaits de la “pensée” scientifique blanche ??
    bon, c’est tellement ridicule que je ne vais pas poursuivre ma lecture.
    Dommage que de brillants esprits qui devraient poursuivre les avancées de leurs ascendants, soient en train de dégénérer en fin de race.
    Certains disent qu’un environnement factice, chimique et pollué peut agir sur les neurones et pervertir la pensée comme la santé physique, la malbouffe aux States y est sans doute pour beaucoup.
    21/12/2O

    • Bonjour Fréjusien;
      J’ai éprouvé la même prompte lassitude à la vision de cette vidéo digne d’un reportage au sein d’un asile psychiatrique et n’ai pu, moi aussi, regarder plus loin que quelques minutes cette édifiante vidéo quant à la santé mentale de ces gens qui se réclament du Woke.
      La solution thérapeutique pour protéger l’humanité de ces déréglés du bulbe figure dans mon commentaire précédent m’est inspirée par l’excellent film : “Vol au dessus d’un nid de coucou”,comme vous pouvez vous en douter;
      Et ceci, indépendamment d’une ordonnance de précaution stipulant un sevrage indispensable entre deux scéances de la consommation de joins constitués de fibres de moquette !
      Bonne journée et Bonnes fêtes; Fréjusien.

      • on est bien d’accord !👍
        vous avez remarqué comme ils sont tous bien au courant des termes particuliers à utiliser, ainsi que des formules, et tous se présentent de la même façon. On se croirait dans un monde parallèle, dans une assemblée utopique.
        J’espère que ça ne débarquera pas dans nos universités .
        Joyeux Noël 🍸également à vous !
        21/12/2020

  3. Les étudiants ne sont plus là pour apprendre, mais plutôt pour imposer leur idéologie,
    je vais écouter la vidéo, 1h

  4. En fait, WOKE c’est une secte d’abrutis, voire de dingues. Leur rhétorique devrait gagner en efficience avec le secours de cures périodiques d’électro-chocs afin d’assoupir leur connerie!

  5. Je viens de voir qu’un foutreballeur negru ( je parle roumain ) nommé Marcus Thuram ( les majuscules sont superflues ) a craché dans la gueule d’un joueur alb ( = blanc, en roumain ).
    Je me demande s’il a un lien de parenté avec le Grand Penseur, Grand Antiraciste et Grand Philosophe Lilian Thuram.
    En ce cas, le ” woke ” serait-il héréditaire ?

  6. Je ne connaissais pas cette vidéo sur cette impérissable (evergreen) mais triste “université”. Je recommande aussi la lecture du tryptique du regretté Philip Roth : Pastorale américaine, j’ai épousé un communiste et La tache.

  7. Bonjour @Antiislam ;
    Merci pour cette article très éclairant ; même s’il est effrayant ; mais on ne peut pas se permettre d’ignorer les faits pour s’épargner les craintes, la peur ; donc aussi des stratégies pour échapper à ce piège, une guerre d’un nouveau genre.
    Je viens de relever sur Fdesouche deux titres qui vont aussi dans le sens u votre.
    1°).- réparations par le vote : États-Unis : “les votes des Noirs américains devraient compter double”
    2°).- A Mayotte, pour combattre la délinquance, les pouvoirs publics font appel aux juges musulmans

  8. Seule une révolution peut encore sauver ce qu’il reste.
    Le rois ont passé 1300 ans à “bricoler” le pays, la gochiotte a mis deux cents ans pour le détruire, et le saigneur termine le travail en cinq ans de duperies.

    • A mon sens, plus qu’une “révolution” dont on sait l’opposé, voire le pire à quoi elle peut aboutir, c’est à un soulèvement populaire, structuré, si ce n’est pas incompatible, que nous devrons notre salut.

Les commentaires sont fermés.