Un ancien esclave : le BLM s’intéresse aux racailles, pas à l’esclavage par les Arabo-musulmans

A ne pas manquer Esclavage Histoire Histoire de France Publié le 15 décembre 2020 - par - 4 commentaires

Alors que les manifestations « antiracistes » se multiplient dans différentes parties du monde à la suite du décès de l’Afro-Américain George Floyd aux États-Unis, le Soudan, dont vient l’auteur de l’article ci-dessous, semble se trouver dans un tout autre monde…

En Amérique, seules CERTAINES vies noires comptent : aux yeux du BLM, seule la vie des racailles noires et des CRIMINELS compte.

Le mouvement Black Lives Matter (BLM)  n’est qu’une façade pour ceux qui veulent détruire l’Amérique.

Ils ne se soucient que des vies qui font avancer leur programme.

Pareil dans le monde entier : la vie des esclaves noirs – qui servent des maîtres non blancs, et surtout arabes/musulmans – n’a pas d’importance.

« J’étais esclave au Soudan… »

« Si mon peuple, les Dinka, avait été asservi par des Blancs, des chrétiens ou des juifs plutôt que par des musulmans arabes, il n’aurait pas été abandonné par l’establishment des droits de l’homme. »

Francis Buk

https://stream.org/do-black-slaves-lives-matter/

J’étais esclave au Soudan. Pendant 10 ans, j’ai servi mon maître comme berger. Après deux tentatives infructueuses, en 1996, je me suis échappé et j’ai finalement réussi à me rendre aux États-Unis où j’ai partagé mon histoire sur les campus universitaires et publié un livre sur l’esclavage humain.

Appels à la justice raciale

Je suis Noir, et j’ai donc suivi de près les appels à la justice raciale lancés ici à la suite de la mort de George Floyd.

Certains des hommes politiques, des athlètes, des célébrités et des universitaires les plus importants d’Amérique se sont exprimés, sous les acclamations de millions de personnes. Le lancement de Black Lives Matters m’a donné de l’espoir : si les vies noires comptent aux États-Unis, elles devront sûrement compter en Afrique. Cela signifiait, me suis-je dit, que je me rapprochais de mon objectif de sensibiliser ici aux horreurs que mon peuple africain continue d’endurer. J’ai été cruellement déçu.

Déçu par le BLM

Créé en 2013, le BLM est une organisation mondiale chargée d’éradiquer la suprématie blanche et de renforcer le pouvoir local pour intervenir contre la violence infligée aux communautés noires. Le BLM se présente comme le champion international moderne de la justice raciale. Cependant, après avoir fait des recherches, j’ai réalisé quelque chose d’étrange : le principal objectif de l’organisation en dehors des États-Unis était Israël. Il n’y a pas d’esclaves noirs en Israël ; en effet, les Noirs du Soudan qui se sont échappés de ce pays ont été relativement bien traités. Mais qu’en est-il des esclaves noirs d’aujourd’hui ?

Mes frères et sœurs africains doivent être libérés maintenant.

Ce n’est pas une question nouvelle pour moi. À mon arrivée en Amérique en 1999, j’ai commencé à poser une question similaire : Pourquoi les États-Unis, l’Europe et les Nations unies ignoraient-ils les massacres et l’esclavage de masse des Noirs au Soudan ?

Après tout, ils avaient tous récemment fait campagne contre l’apartheid en Afrique du Sud. Le massacre et l’esclavage au Soudan ne leur ont pas été cachés. Il y a eu des reportages et des études d’Amnesty International, mais pendant des décennies, aucun mouvement des droits de l’homme ne s’est mobilisé pour mettre fin au génocide ou pour libérer les esclaves. Finalement, quelques petits groupes – je travaille pour l’un d’entre eux, le Groupe anti-esclavage américain (AASG) – se sont mobilisés pour faire ce travail. En effet, ils ont contribué à arrêter la guerre et, chose étonnante, ils ont libéré des dizaines de milliers d’esclaves.

Pourquoi ce silence ?

Aujourd’hui, le fait que le BLM ne parle même pas des crimes horribles commis contre les Noirs en Afrique me ramène à cette question initiale : Pourquoi ce silence sur la traite des Noirs en Afrique, en particulier de la part d’une organisation internationale d’activistes noirs ?

Voici ma meilleure hypothèse : pour beaucoup, il semble que la décision de s’exprimer contre les violations des droits de l’homme dépende davantage de la religion [on ne critique pas l’islam…] ou de la couleur de peau de l’auteur que du crime lui-même.

Le Dr Charles Jacobs, le fondateur de l’AASG, appelle cela le « complexe des droits de l’homme ». Il a un jour suggéré que si mon peuple, les Dinka, avait été asservi par des Blancs, des chrétiens ou des juifs plutôt que par des musulmans arabes, il n’aurait pas été abandonné par l’establishment des droits de l’homme. J’ai discuté de cette théorie avec des centaines de personnes, partout où je vais. Je n’ai trouvé personne qui la nie.

La libération est nécessaire maintenant

Je crois que les Occidentaux craignent d’être accusés d’hypocrisie s’ils critiquent les personnes non blanches pour avoir commis des crimes qui ont été commis précédemment en Occident. De nombreux Blancs pensent qu’ils doivent faire face à leur propre histoire et à l’héritage de l’esclavage humain avant de traiter avec d’autres auteurs de crimes. Je pense que c’est moralement mal, mais je le comprends.

D’un autre côté, je trouve scandaleux que le mouvement Black Lives Matter revendique un quasi-monopole mondial sur la lutte pour la justice raciale alors que les crimes les plus horribles contre l’humanité – fondés sur le sens de la suprématie raciale et religieuse – sont commis dans des pays du monde entier.

Le BLM n’est pas un mouvement exclusivement créé ou dirigé par des Blancs qui ressentent une culpabilité historique. C’est un mouvement, comme il l’affirme, de libération des Noirs. Mes frères et sœurs africains doivent être libérés maintenant.

(…)

La situation est politisée

Je poursuis mon travail au sein du groupe anti-esclavage américain pour que la norme universelle des droits de l’homme soit vraiment universelle. J’en appelle aux dirigeants du BLM : vous avez maintenant l’oreille de l’Amérique. Dites-leur de libérer les esclaves. Conduisez-les à libérer les esclaves.

Alors que les organisations et les partis politiques continuent à lutter contre la notion d’injustice raciale en Amérique, le leadership moral exige que nous regardions au-delà de nos frontières. Comme l’a dit le Dr Martin Luther King : « Personne n’est libre tant que nous ne sommes pas tous libres. »

 https://stream.org/do-black-slaves-lives-matter/

Print Friendly, PDF & Email
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vade Mecum
Vade Mecum
il y a 2 mois

Témoignage qui ne ‘étonne pas : les racialistes sont les pires racistes surtout si en plus se sont des muzz… no limit !

PASCAL LEVEQUE
PASCAL LEVEQUE
il y a 2 mois

En réalité, tout ça est juste une histoire de racisme mais de racisme antiblanc, pas de racisme antinoir, la seule motivation est de faire payer au blanc leur supériorité incontestable de civilisation avancée. C’est la médiocrité de ces peuples africano-musulmans qui les poussent à la haine du blanc car le blanc est la preuve vivante de la réussite de l’humanité alors que l’islam et l’Afrique sont les preuves de la décadence.

bm77
bm77
il y a 2 mois

Je vais prendre les choses par un autre bout que celui dicté, à juste titre, par l’émotion ! Il faut bien savoir que ce mouvement BLM a été voulu par les Démocrates pour déstabiliser Trump . Il s’est fait d’une façon opportune au moment de l’affaire Floyd . Les démocrates n’attendaient que çà ! L’occasion et l’exploitation de ce qui est devenu un évènement est venue à travers ce qui n’est pas un cas avéré de racisme, mais un fait divers dans un pays rongé par le traffic de drogue à grande échelle!
En vérité quand on parle de ce mouvement BLM, il faut bien penser géopolitique, car en dehors du côté racialiste il faut voir quel contexte et intérêts en jeu qui dépassent largement la sphère sociétale !
Trump c’est qui? Un gars qui est dans les affaires ce qui ne l’empêche pas d’être patriote ; ce n’est pas incompatible. Et pendant toute ces années de business, il a pu constater, la main mise, de plus en plus importante de la Chine, sur la production américaine . C’est à dire des produits conçus aux EU, puis fabriquée presque exclusivement, au pays du soleil levant. Il a vu le ravage que cela provoquait dans son pays, caractérisé par le chômage et les homeless nombreux dans les grandes métropoles, et donc, les risques de guerre civile que tout cela pouvait engendrer si ce phénomène s’aggravait! Il est clair que lorsque l’on a plus rien à perdre, on est plus enclin à risquer l’irrémédiable !!
Il a fait un pari fou , une sorte de challenge , en jouant la carte peuple contre les intérêts privés.
Et là , toute la machine s’est mis en branle pour l’empêcher de réaliser ce pourquoi il avait été élu.
Les médias et les gafas ses sont ligués contre lui . Pourquoi ?
Parce que les cookies lorsque l’on surfe sur le net et donc dans les Gafas, sont des sortes de traceurs qui étudient vos habitudes pour mieux cibler les pubs qui pourraient nous intéresser ce qui au passage paye notre navigation et le service proposé, mais en même temps ces annonceurs qui utilisent et financent les Gafas font de la pub pour des entreprises qui utilisent largement les services de la Chine pour fabriquer les produits qui nous seront proposés à la consommation!
Pour les médias TV, il en est de même . Le recours aux pubs est obligatoire et détermine même le fait de choisir tel ou tel présentateur qui permettra de faire le plus de taux !Ce qui a créé le phénomène du présentateur vedette qui est payé et se vend comme tel!
Donc tout est verrouillé et les médias ne sont plus libres , ils sont aux ordres de ces intérêts oligarchiques et parfois se révèlent à ce jeu souvent très zélés .Intérêts énormes, obligent !
Mais là aussi, lorsque l’ on constate quels produits sont mis en valeur par les pubs, c’est à 70 pour cent pour des biens fabriqués en Chine ou utilisant le modèle mondialiste de fabrication du moins coûtant .
Là dessus on a un Trump qui veut inverser la vapeur, et rapatrier la production aux States, ce qui devrait réjouir les démocrates normalement plus prêts du peuple que les riches milliardaires . Mais pas du tout et bien au contraire.
Les démocrates ne sont pas contre le mondialisme, mais œuvrent en parallèle de celui ci, et ils exploitent pour leur compte, les minorités qui sont elles aussi des cibles commerciales pour certaines enseignes de mode vestimentaire ou de produits technologiques .
Ces minorités contribuent à créer une division de la population qui profite à la fois aux démocrates et aux mondialistes .
Ces minorités ethniques , religieuses et sexuelles sont mises en exergue par des annonceurs qui subliment de façon artificielle la notion de race, le genrisme etc ! En cela ces publicitaires se trouvent à la croisée des visées politiques et financières d’une part des démocrates et gauchos avides de clientèle électorale et des entreprises qui ciblent commercialement certaines catégories mais surtout qui combattent le Trump du rapatriement du travail fait en Chine, générateur pour elles d’intérêts colossaux!
Il est clair que des enseignes comme Décathlon ou autres ne se sont pas rangées du côté des BLM pour les seules raisons humaines .
Elles sont directement concernées, car leur produits sont très majoritairement fabriqués en Chine et on voit bien à travers ce phénomène l’intrusion du mondialisme pro Chine et l’entreprise de déstabilisation de Trump qui s’est prononcé sans détours pour d’une part limiter la production des produits faits en Chine mais en même temps contre l’inquiétante place prédominante que la Chine tyrannique et antidémocrate prend dans le monde y compris dans des organismes comme l’OMS ou l’ONU.
On constate bien l’alliance objective mais dangereuse , des démocrates et l’ affairisme mondialistes !
Car ce pacte se fait d’abord sur le dos du peuple.
Et les EU comme la France sont soumis aux mêmes régime!
Pour finir je pense que c’est une erreur de penser qu’un Soros , un Attali ou un Minc seraient les grands manipulateurs d’un complot mondial, même si ils défendent cette idée et financent parfois des organisme qui œuvrent pour ce mondialisme. Il ne faut pas exagérer leur main mise, et la primauté de leur influence .
Le recours à la fabrication presque unilatérale par la Chine d’une grande partie de notre fabrication industrielle est un danger bien plus important que les théories des uns et des autres. Cette situation nous fait trop dépendre de ce pays . De plus, les énormes intérêts dégagés peuvent servir en partie à corrompre toutes les démocraties occidentales à travers leurs représentant politiques et les institutions .
De plus en plus de gens en sont conscients, et l’occasion est venue à travers ce Covid , made in China , arrivé bien à propos pour certains ;ce qui fait dire, à travers cette deuxième vague et les mesures coercitives et liberticides qui l’accompagnent ,que nous ne sommes plus dans une gestion sanitaire mais bien une utilisation du prétexte maladie, à des fins politiques et presque geo politiques .
Pour moi le socle du mondialisme est Chinois !!! C’est lui qui permet l’argent qui est le nerf de la guerre mondialiste !
Le reste n’est qu’exploitation des minorités à des fins de division complétée par la venue de nombreux migrants, qui en dehors du fait d’appauvrir les travailleurs en participant à abaisser la masse salariale, contribuent à travers leurs coutumes et leur religions là aussi favorisées par nos élites Nationales et Européennes au manettes , à détruire ce qui fait l’homogénéité d’un peuple et les valeur communes, qui lui permettent justement de résister à des dictatures et les totalitarismes venus d’ailleurs !

Obein Pierre
Obein Pierre
il y a 2 mois

J’ai vu il y a quelques temps,une conférence d’un professeur africain sur l’histoire de l’esclavage.Cette conférence ne négligeait en rien le rôle et la part des arabo musulmans au long des siècles. Le professeur ajoutait que à la fin des africains lui avaient demandé de ne pas trop parler des souffrances infligées par les arabo musulmans parce qu’ils avaient peur de détériorer leurs relations avec les pays musulmans. Puis des européens étaient ensuite venus le voir pour lui demander la Même chose en disant que s’ils répétaient ses paroles ils seraient traités de racistes

Lire Aussi