ONU : la résolution antiblasphème du Pakistan est adoptée au nom du « dialogue interculturel »

Délit de blasphème Islam Liberté d'expression Publié le 12 décembre 2020 - par - 15 commentaires

L’ONU est sous l’influence grandissante de l’Organisation de la coopération islamique (OCI)

La résolution a été coparrainée par les Philippines. Elle est fondée sur la « promotion du dialogue interreligieux et interculturel ». On notera le retournement du sens des mots : la résolution prétend être sur « la promotion du dialogue interreligieux et interculturel, de la tolérance, de la compréhension et de la coopération ».

Le Pakistan persécute régulièrement les minorités (en particulier les chrétiens) sous de fausses accusations de blasphème ; dans certains cas, les cibles sont exécutées par l’État ou par une foule musulmane. Il n’y a pas ni « dialogue » ni « tolérance » au Pakistan, ni dans aucun État adhérant à la charia.

Les Nations unies et l’Organisation de la coopération islamique (OCI) sont devenues des partenaires encore plus proches qu’auparavant au cours de la dernière décennie. Il y a deux ans, aux Nations unies, les ministres des affaires étrangères de l’OCI ont adopté une déclaration exigeant le respect de l’islam. Cette dernière résolution n’est donc que le prolongement de cette déclaration.

Le Premier ministre pakistanais Imran Khan a suivi ce qui est devenu une pratique mondiale consistant à présenter les musulmans comme des victimes, alors qu’un génocide de chrétiens est en cours (et en augmentation) en Afrique et dans certaines parties du Moyen-Orient, aux mains des musulmans.

L’ambassadeur pakistanais Munir Akram a dénoncé la « diffamation et les stéréotypes négatifs des adeptes de l’une des plus grandes religions du monde – l’islam ». Il n’a pas dit un mot sur la violence du jihad ou l’oppression de la charia.

Les pays occidentaux devraient se retirer de l’ONU, au lieu de financer massivement cette organisation, au profit de pays oppresseurs comme le Pakistan, qui financent et organisent le terrorisme.

L’Assemblée générale des Nations unies adopte une résolution parrainée par le Pakistan appelant au respect des symboles religieux sacrés

 APP

NATIONS UNIES : Malgré l’opposition véhémente de l’Union européenne et d’autres pays occidentaux ainsi que de l’Inde, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté mercredi une résolution parrainée par le Pakistan sur la promotion du dialogue interreligieux et interculturel qui souligne la nécessité de respecter les symboles religieux sacrés.

 

La résolution a reçu une majorité de 90 voix, aucune contre, avec 52 abstentions.

 

Cette année, les auteurs ont modifié la résolution pour tenir compte des nouvelles tendances, telles que les défis posés par la pandémie de coronavirus, la montée de l’intolérance religieuse, de la xénophobie, des discours de haine et la recrudescence du dénigrement des symboles religieux.

 

Face à la forte opposition du puissant bloc occidental, fondée principalement sur la liberté d’expression, la mission pakistanaise a travaillé dur pour rallier l’Organisation de coopération islamique (OCI) et d’autres pays en développement afin d’obtenir leur soutien pour l’inclusion de nouveaux éléments dans la résolution….

 

En présentant le projet, l’ambassadeur du Pakistan, Munir Akram, a évoqué les appels répétés du Premier ministre Imran Khan à la communauté internationale et aux Nations unies pour contrer l’islamophobie et promouvoir le respect des sensibilités religieuses.

 

Dans son discours à la 75e session de l’Assemblée générale, le Premier ministre avait mis en évidence les incidents d’islamophobie et autres provocations. Il a également appelé les Nations Unies à déclarer une « Journée internationale de lutte contre l’islamophobie ».

 

L’ambassadeur Akram a également mis l’accent sur la diffamation délibérée et les stéréotypes négatifs des adeptes de l’une des plus grandes religions du monde – l’islam – qui ne font que perpétuer de dangereuses prophéties auto-réalisatrices telles que le « choc des civilisations », et qui doivent être traités de toute urgence. ….

 

Après un lobbying intensif, la résolution reconnaît – pour la première fois – l’importance et le respect des symboles religieux.

 

À cet égard, elle souligne également que l’exercice du droit à la liberté d’expression comporte des devoirs et des responsabilités particuliers et doit donc être soumis à des restrictions légitimes.

 

La résolution apprécie en outre le récent « Appel au respect mutuel » lancé par le haut représentant de l’Alliance des civilisations des Nations unies, qui souligne que l’insulte des religions et des symboles religieux sacrés provoque la haine et l’extrémisme violent, ce qui conduit à la polarisation et à la fragmentation de la société.

 

Tout en réaffirmant que la violence ne peut et ne doit jamais être une réponse justifiable ou acceptable aux actes d’intolérance, la résolution souligne « que cette violence ne doit être associée à aucune religion, nationalité, civilisation ou groupe ethnique »…

 

L’adoption de la résolution de mercredi par l’Assemblée générale s’inscrit dans le cadre des efforts concertés menés par le Premier ministre Imran Khan, appelant à l’interdiction universelle de la provocation délibérée et de l’incitation à la violence, selon les sources diplomatiques.

 

Elle s’inscrit également dans la campagne diplomatique du Pakistan visant à sensibiliser à la montée de l’islamophobie, à la haine anti-musulmane, ainsi qu’à la diffamation des personnalités et des symboles religieux sacrés.

Selon d’autres termes de la résolution, l’assemblée a réaffirmé l’engagement solennel de tous les États à remplir leurs obligations de promouvoir le respect universel et la protection de tous les droits de l’homme et libertés fondamentales, conformément à la Charte des Nations unies et à la Déclaration universelle des droits de l’homme.

 

La résolution condamne tout appel à la haine religieuse qui constitue une incitation à la violence ou à la discrimination, et souligne l’importance du dialogue interreligieux et interculturel comme outil précieux pour promouvoir la cohésion sociale, la paix et le développement dans le monde.

 

L’assemblée a encouragé les Etats membres à envisager, le cas échéant, des initiatives qui identifient des domaines d’action pratique dans tous les secteurs et à tous les niveaux de la société pour la promotion du dialogue interreligieux et interculturel, de la tolérance, de la compréhension et de la coopération…..

Le combat pour la laïcité est bien difficile.

Partout, l’islam avance.

Paris, nov. 2019 : les défenseurs de la charia crient à l’intolérance des islamophobes.

« Ceux qui bénéficient de la laïcité ne la défendent pas » 

https://www.lepoint.fr/politique/ceux-qui-beneficient-de-la-laicite-ne-la-defendent-pas-04-12-2020-2404205_20.php

ENTRETIEN (extraits). Karima Bennoune, rapporteuse spéciale des Nations unies, raconte son combat parfois solitaire pour défendre la laïcité auprès des instances internationales.

 

Le Point : Comment est comprise la laïcité dans des instances internationales comme l’ONU ?

Karima Bennoune : Il est assez rare qu’une instance de l’ONU se prononce explicitement au sujet de la laïcité, sauf de temps à autre pour la critiquer, notamment sur la question du voile. En tant que rapporteuse spéciale dans le domaine des droits culturels à l’ONU, j’ai toujours souligné l’importance de la laïcité [traduite par « secularism » en anglais, NDLR] comme condition préalable aux droits humains.

 

Comment expliquer ce silence de l’ONU autour de la laïcité ?

Il me semble que le silence comme les rares critiques de la laïcité sont les résultats logiques de campagnes mondiales – surtout en anglais et dans le monde universitaire – contre la laïcité. Malheureusement, ces positions sont très à la mode dans certains milieux, y compris parmi certains défenseurs des droits humains en Occident, et surtout parmi ceux qui travaillent en anglais. Cela accroît la responsabilité des défenseurs de la laïcité qui doivent continuer à s’exprimer à haute voix, même quand cela ne semble pas convenable. Nous avons besoin d’une coalition des laïques aux Nations unies, une coalition capable de défendre ces valeurs avec vigueur.

 

Estimez-vous la laïcité en danger ?

Absolument et partout. Les menaces fusent de toutes parts. Politiques, populistes, religieux, universitaires… Il y a bien évidemment la menace que constituent les mouvances fondamentalistes qui sont apparues dans le sillage de toutes les grandes traditions monothéistes du monde, mais il ne faut pas négliger les ravages de la vision woke (« éveillée ») qui a engendré les thèses postmodernes ou « postcoloniales » que l’on voit fleurir partout, notamment à l’université. De manière générale, je suis frappée par le fait que beaucoup de ceux qui bénéficient de la laïcité dans leur vie quotidienne ne la défendent pas.

Print Friendly, PDF & Email
15 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Christian Jour
Christian Jour
il y a 2 mois

Mais quand est ce qu’on va foutre sur la gueule de tous ces cafards et ces collabos de merde, pour sortir de cette emprise cancéreuse de l’islam. Faut arrêter de se coucher devant ces merdes satanique et les virer au plus profond de l’enfer. Il n’y a pas de laïcité dans l’islam. La laïcité est l’ennemie de l’islam. L’islam dehors et vite. L’islam est intolérant avec tout ce qui n’est pas musulman. On en sortira jamais par des courbettes.

Rochefortaise
Rochefortaise
il y a 2 mois

@ Jules Ferry

Article très bien documenté, merci. Cependant, vous citez un article paru dans le media pakistanais APP et vous donnez le point de vue du Pakistan, pays bien connu pour son intolérance (euphémisme …).
Si vous prenez le point de vue de l’Inde, la démarche du Pakistan n’a pas obtenu la majorité selon le media suivant :
https://www.dnaindia.com/world/news-embarrassment-for-pakistan-at-un-as-over-100-countries-decline-to-extend-support-to-resolution-backed-by-it-2859966
(trad : Plus de 100 pays refusent de soutenir la résolution présentée par le Pakistan bien embarassé, etc, etc,

En cherchant sur le site de l’ONU, je n’ai pas trouvé mention de cette résolution, ou bien elle est « escamotée » ….

Quitter l’ONU : pas d’accord. Pourquoi encore reculer et laisser le champ libre à l’OCI qui s’infiltre si nous lui laissons la place ?

durandurand
durandurand
il y a 2 mois

Le bidule, le machin , le truc grosse pompe aspirante qui ne sert à rien , ou toutes les couilles molles de non musulmans se couchent devant l’islamerde , et ces gros connards de croire que les pakistanais respectent les autres religions , ils sont cons ou quoi ?
Le truc est la tour de Babel et elle va s’écroulée , et ce ne sera que justice , honte à tous ces lèches babouches ces lâches qui se couchent devant l’islamerde et devant les muzz !

Orange
Orange
il y a 2 mois

Ce que dit le coran sur le terrorisme jihadiste par Majid Oukacha: https://www.youtube.com/watch?v=URHiyArtZHU&feature=youtu.be
L’islam est par définition, endoctrinement et intrinsèquement plein de violence, de la torture jusqu’au meurtre, contre tous les non-musulmans pour le simple fait de n’être pas musulmans. La résolution de l’ONU doit s’appliquer en enlevant la violence dirigée contre les non-musulmans de tous les textes officiels de l’islam.

coupendeux
coupendeux
il y a 2 mois

Nous vivons tout simplement la fin de toute civilisation, au profit du sauvage.

moi de france
moi de france
il y a 2 mois

FAUT DEMANDER A ONU DE LEUR FAIRE ENLEVER DE LEUR LIVRE LE MOT MECREANTS
ET AUTRE

Jules Ferry
Jules Ferry
il y a 2 mois

Merci @ Rochefortaise pour ces précisions qui soulignent la perfidie du Pakistan.
Avec la propagande du Pakistan il faut se méfier. Ils claironnent leur succès dans plusieurs médias (même texte ou à peu près) et en font un résultat politique.
Exemple : https://www.aa.com.tr/en/asia-pacific/un-passes-pakistan-led-interfaith-dialogue-resolution/2065169

Site de l’ONU :
https://www.un.org/press/en/2020/ga12292.doc.htm
It then adopted the resolution “Promotion of interreligious and intercultural dialogue, understanding and cooperation for peace” (document A/75/L.36/Rev.1), by recorded vote of 90 in favour to none against, with 52 abstentions.

Le doct de l’ONU auquel le Pakistan se réfère (en plusieurs langues) :
https://undocs.org/fr/A/75/L.36/Rev.1

Jean-Paul Saint-Marc
Administrateur
Jean-Paul Saint-Marc
il y a 2 mois

Et les BLASPHEMES de l’islam envers les autres religions ?

Edmond le Tigre
Edmond Richter
il y a 2 mois

Cette résolution de l’ ONU me fait penser au juge qui acquitta un jeune homme qui avait tué ses deux parents « CAR C’ ÉTAIT UN PAUVRE ORPHELIN »

durandurand
durandurand
il y a 2 mois

Mon com passé à la poubelle ?

Antiislam
Administrateur
Antiislam
il y a 2 mois
Reply to  durandurand

Bonjour,

Non, je ne trouve rien de vous à la poubelle.

Peut-être une mauvaise manipulation ?

(Le modérateur).

Rochefortaise
Rochefortaise
il y a 2 mois

@ Jules Ferry

Merci pour les liens, je n’avais pas trouvé. Finalement, cette résolution n’est qu’une résolution parmi 7.
Il y a x pays votant pour, x qui s’abstiennent. Qui aurait osé voter contre une résolution qui veut promouvoir la paix. Les Pakistanais sont de véritables hypocrites…
La dernière ligne du document m’interpelle. Le texte est publié comme « info aux media », il est précisé que ce n’est pas enregistré officiellement …

Machinchose
Machinchose
il y a 2 mois

Le petit poudré vient de me complimenter !!! 😆

«  » » » » »« Quand vous connaissez l’arabe ou que votre famille parle l’arabe, c’est une chance pour la France ».

je suis le seul a parler Arabe de toute ma famille et je suis trés fier d’ acceder a la situation enviée de CPF

que penseriez vous de « Sidi Machin Chose ?? AVEC RIEN QUE DES MAJUSCULES ;

t
t
il y a 2 mois

nous avons les maghrébins qui nous vouent une haine éternelle.
Les Indiens ont les pakistanais qui leur vouent une haine éternelle.
Nous avons l’homme qui se voue une haine éternelle.
Rien ne m’étonne chez l’humain il ne fait que me désoler.

Travis
Travis
il y a 2 mois

Exigeons l’instauration d’une journée internationale de promotion et de respect du Choc des Civilisations !
La victoire contre La Secte Universelle passe par le combat de toutes les Nations.

Lire Aussi