Nuls en maths ! Pourquoi la France est-elle la bonne dernière des pays développés ?

Déjà, en 2017, France Culture se demandait pourquoi et comment les Français étaient-ils devenus si nuls en maths… 

Notre enseignement primaire a été le meilleur du monde de 1880 à 1968, jusqu’à ce qu’émergent  les fameuses « mathématiques modernes », très (trop ? ) abstraites, trop compliquées… Ce fut le temps du grand mépris pour les histoires de baignoire, dépassées, ringardes… Comme si le fait d’être à l’époque d’Internet empêchait de faire des problèmes de baignoire ? On ne se lave plus ? Alors on a supprimé le concret, on a simplifié, on a en même temps supprimé des heures de cours, et ceux qui faisaient les programmes ont fait à peu près n’importe quoi. ( NDLR Un rapport avec le fait que l’on a fait entrer dans les commissions chargées d’établir des programmes des syndicalistes, des politiques, des enseignants de toute discipline, au lieu de laisser cela à l’Inspection générale ? ).

Et puis, il faut dire qu’il y a pénurie d’enseignants, de bons enseignants… Les diplômés de maths ou de physique peuvent dès la fin de leurs études gagner 2 ou 3 fois plus qu’un prof… et en plus ils ne se retrouvent pas à Créteil avec des petits sauvages qui refusent l’école…Du coup on fait de plus en plus appel à des scientifiques étrangers qui deviennent profs, vacataires… dont certains ne maîtrisent pas vraiment la langue française !

 
Que s’est-il passé entre 1985 où on était les meilleurs du monde ou presque et les années 2000 où on plonge, année après année ? 

[…] D’après les résultats de l’enquête Trends in International Mathematics and Science Study (Timss), réalisée en mai 2019 sur un échantillon de 4 186 enfants de CM1 et 3 874 adolescents de 4e, la France se classe bonne dernière dans les pays de l’Union européenne, avec des résultats similaires à ceux de la Roumanie. Elle est aussi avant-dernière dans les pays de l’OCDE, devant le Chili.[…]
L’effondrement du niveau est spectaculaire, avec un score moyen en baisse de 47 points. A l’époque, les élèves de 5e avaient aussi été évalués, et leur score était inférieur de 46 points à ceux de 4e. Pour le dire autrement, les élèves de 4e d’aujourd’hui sont les 5e d’hier. […]
https://www.fdesouche.com/2020/12/08/mathematiques-la-france-derniere-eleve-des-pays-developpes/

.

Eric Zemmour a tout dit dans Face à l’info du 09 décembre dernier.. C’est limpide. Et, du coup, la solution est limpide également : sus à l’immigration, sus aux gauchos, réforme à fond ! 

C’était le premier sujet du jour…

.

Pierre m’a déjà dit que si j’étais Ministre de l’Education, il y aurait une grève de 6 mois à l’Education nationale… il n’a pas tort. Sauf que je ne laisserais pas pourrir la grève pendant 6 mois, elle coûterait tellement cher aux profs, en argent et en réformes menées tambour battant qu’ils arrêteraient très vite…

Il faut dire que l’une de mes premières mesures serait de supprimer les décharges syndicales et autres postes de planqués où on fait de la politique, bien à l’abri, aux dépens des gosses et de la France… et le reste à l’avenant.

 238 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Quel but poursuit l’État en fabricant des crétins? Simple. Il veut pouvoir gouverner tranquillement en faisant n’importe quelle connerie, sans contestation. Il veut éteindre la critique et n’avoir qu’un troupeau de consommateurs.
    En trente-cinq ans d’enseignement j’ai vu plonger le niveau.
    Les profs sont de plus en plus illettrés et les proviseurs ne valent pas mieux. Ils s’acharnent contre les profs qui en connaissent plus qu’eux. Ce qui n’est vraiment pas difficile.
    La calculette et la tablette ont remplacé le cerveau et ni les élèves ni les profs ne savent encore tenir correctement un crayon pour écrire!
    Quant au français, plus personne ne le parle correctement, à commencer par Macron qui truffe ses discours de mots anglais dont il connaît mal le sens.
    Autre temps, autres mœurs.
    Il n’y a malheureusement rien à faire surtout quand on charge des ministres d’origine étrangère du ministère de l’Éducation…qui devrait d’ailleurs être celui de l’Instruction!
    lui

  2. Le désastre a commencé avant l’invasion. Disons le tout début des années 70.L’invasion a fait empirer le désastre.
    J’ai quitté l’enseignement une dizaine d’années après obtention du Capes de lettres modernes :mon poste avait sauté, mes heures étant prises par d’anciennes instits promues « PEGC » ayant choisi d’enseigner le français et l’histoire-géographie « parce que c’est plus facile « (sic). Des catastrophes autant l’une que l’autre, faisant des fautes de français, incapables de mener une explication de texte , ne connaissant rien en grammaire, et lisant le livre à haute voix en classe! J’ai été nommée loin de mon domicile, alors que le poste d’où j’étais éjectée était à deux stations de métro de chez moi, et que j’avais deux enfants très jeunes. Cela se passait en 1978 , à Pantin, au collège Joliot-Curie ,et je me suis demandé quel but poursuivait l’Etat en tenant à fabriquer des crétins.

  3. Pour comprendre les raisons de ce désastre il suffit de se poster et d’observer la sortie d’une école ……

  4. En 1960 il y avait au C E une épreuve de calcul mental …
    comment résoudre 1 problème en 6° alors qu’ils ne savent pas lire et comprendre l ‘énoncée
    ma rentrée au cours préparatoire c ‘était le 1° Octobre … ( avant il y avait les patates à ramasser ) et bien à Noël 95 %des 38 élèves savaient lire …
    évidemment nous n ‘avions pas d ‘écran , ni de nike
    et notre aire de jeu était la rue et les décombres de la guerre
    Heureuse époque , pas riche , mais heureux !

  5. J’ai regardé les devoirs de Math de 4 ième et il faut pouvoir lire l’énoncé qui souvent n’est pas simple ; comment voulez vous que les « nouveaux  » élèves y parviennent alors que leur vocabulaire est proche du néant.
    Je voudrais bien avoir le classement du 9-3 à comparer avec celui d’un département de la France profonde .

  6. perso, nous passions tous les soirs 1 h à la maison à reprendre les cours de toute la journée
    1 h suffisait amplement, cours « à l’ancienne » bien entendu (résultat : mon fils 1 année d’avance et tête de classe assurée)
    les bases acquises, on peut toujours s’en sortir dans la vie, en reprenant des cours en tant qu’adulte, si le besoin s’en fait sentir
    mais comme me l’a fait remarquer quelqu’un, à juste titre, les parents qui ne peuvent pas faire cela, comment font-ils ? Je n’ai pas trouvé de réponse à lui fournir

  7. Et ce constat date de 2015.
    Attendez que les nouveaux venus soient officiellement imposés et inscrit dans le circuit des « nouveaux élèves ».
    Dans 5 ans, il faudra ajouter un niveau « sous-sol, ou souterrain » à la pyramide graphique des statistiques pour y caser la France, et dans la foulée, les pays membres de l’UE.
    C’est d’une tristesse ! répugnant et révoltant !

  8. Bonjour Je suis de la vieille école,j’ai 66 ans . On apprenait a lire, a écrire et a compter avec des méthodes simples ,répétitives mais O combien efficaces .Pendant des années ,j’ai pris le train ,pendant 1h30 ,deux soirs par semaine entre CAEN et Le MANS.J’avais comme compagnons de voyages des élèves d’un collège qui rentraient pour la fin de semaine(week-end pour les plus cons!). J’ai participé avec eux a leurs devoirs et lu leurs cours !!!! Ma conclusion est simple et sans appel …Il faut en abrutir un maximum par le nivellement afin que les élites n’aient pas de concurrence … Exemple d’exercice que j’ai donné a une jeune fille de classe de troisième
    2 gateaux a 1,35 l’un, trois gateaux a 1,40 pièçe ,une baguette de pain a 0,85 . Je donne un billet de 20 Combien va- t on me rendre???
    J’ai eu droit a des sommes allant jusque 19,49 ……!! Cela laisse reveur………… Mais par contre ,incollables sur « nabilla « et » les marseillais contre les cht’is  » et Ils connaissant yann barthès par coeur!!!

  9. Ne soyons pas complètement négatifs, la France est malgré tout en tête des pays sous développés.

  10. Paris 19e classe de 5e : 17 africains, 7 maghrébins, 3 petits blonds… plus profs syndiqués pions radicalisés….voila le problème.

  11. Dans mon primaire d’avant 68, on apprenait et consolidait les bases du calcul, les 4 opérations.
    Les maths ça commençait en 6ème.
    Aujourd’hui, si un gosse n’a pas son sac de patates à côté de lui pour compter, il ne sait pas faire.

  12. Ces résultats sont effrayants. Quels types de collaborateurs seront ces ultra cancres en maths et peut être même en logique… Sans même parler de valeurs, mérite, etc

  13. C’est pour ça que je veux monter un projet d’école patriote avec un enseignement aux méthodes d’avant 68. Mais je manque d’aide pour me guider, et surtout, je ne sais pas s’il y a des demandeurs par chez moi.

  14. Blanquer nous a longuement parlé de l’Education Nationale, de l’école …mais personne ne lui demande jamais quand il va rétablir le redoublement , en primaire , quand l’enfant n’a pas acquis le niveau ? Il n’y a pas que les maths , il y a l’orthographe, la grammaire …et là ! c’est la cata !!!!

Les commentaires sont fermés.