Fraudes US : incroyables révélations sur les machines à voter Dominion !

Publié le 17 novembre 2020 - par - 4 commentaires

N’oubliez pas de lire nos 6 articles précédents sur les fraudes électorales dont les Démocrates se sont rendus coupables lors de l’élection présidentielle américaine, articles remplis d’informations que vous ne trouverez nulle part dans les médias français :

1) États-Unis : les fraudes électorales, spécialité des Démocrates !

2) États-Unis : la plus énorme fraude électorale de l’Histoire !

3) États-Unis : 32 infos capitales sur la fraude électorale !

4) États-Unis : Trump ne doute pas de la victoire !

5) États-Unis : 18 nouvelles infos capitales sur les fraudes électorales !

6) États-Unis : la contre-attaque judiciaire de Trump contre les fraudes électorales !

 

La situation actuelle de l’élection présidentielle

Actuellement, les résultats de l’élection présidentielle sont acceptés par les deux camps dans 44 États.

Dans ces 44 États, le Président Trump a remporté 232 grands électeurs, et le sénile Biden en a remporté 227. Les 79 grands électeurs des 6 autres États (Pennsylvanie, Georgia, Michigan, Wisconsin, Nevada, Arizona) seront attribués à la fin des recomptages et “audits” (examens) des bulletins de vote, et des nombreuses procédures judiciaires y sont en cours à tous les niveaux (local, fédéral, FBI, législatures).

Les fraudes électorales des Démocrates

Dans nos 6 articles précédents, nous avons donné d’innombrables exemples des fraudes de tout type dont les Démocrates se sont rendus coupables dans les 6 États toujours contestés (Swing States).

Il reste un domaine que nous n’avons jusqu’à présent que survolé : les machines à voter et leur grande vulnérabilité.

Ce sont principalement les machines à voter de la compagnie Dominion Voting Systems, modèle “Democracy Suite 5.5-A”, installées au courant des 3 dernières années dans de nombreux États américains, qui font l’objet d’investigations approfondies.

6 000 votes pour Trump attribués à Biden

Au lendemain des élections, dans le “county” d’Antrim (Michigan), on a découvert qu’un “problème” informatique d’une machine à voter Dominion avait entraîné l’attribution au sénile Biden de 6 000 votes appartenant au Président Trump.

https://www.breitbart.com/politics/2020/11/06/report-glitch-caused-6k-michigan-ballots-meant-for-republicans-to-go-to-democrats/

Puis, dans le “county” de Gwinnett (Georgia), on a découvert qu’une machine à voter Dominion avait “perdu” les données d’une partie de 80 000 bulletins de vote par correspondance.

https://www.breitbart.com/politics/2020/11/07/another-georgia-county-encounters-glitch-causing-delay-counting-1000s-of-votes/

Des machines à voter utilisées dans 28 États américains

À la suite de ce “problème”, on a appris que les machines à voter Dominion ont été utilisées dans 48 autres circonscriptions du Michigan, et dans 27 autres États américains, lors de l’élection présidentielle.

https://www.breitbart.com/politics/2020/11/07/software-that-glitched-in-mi-ga-incorrectly-gave-biden-1000s-of-votes-used-in-28-states/

2 000 circonscriptions utilisent des machines à voter Dominion aux États-Unis

Le Texas refuse à 3 reprises d’acheter les machines Dominion

Le 12 mars 2013, le 20 juin 2019 et le 24 janvier 2020, l’État du Texas a refusé d’acheter les machines à voter Dominion, modèle “Democracy Suite 5.5-A”, après que les tests réalisés par des laboratoires indépendants ont révélé de nombreuses failles de sécurité.

Les rapports sur ces refus peuvent être téléchargés sur le site du gouvernement du Texas :

https://www.sos.texas.gov/elections/laws/dominion.shtml

Le dernier rapport, en date du 24 janvier 2020, conclut que : les machines à voter Dominion et leur logiciel « ne sont pas adaptées à leur but déclaré ; ne fonctionnent pas efficacement ni précisément ; ne sont pas protégées contre des utilisations frauduleuses ou non-autorisées ».

Des sénateurs Démocrates dénoncent les machines Dominion

En décembre 2019, trois sénateurs Démocrates (Elizabeth Warren, Amy Klobuchar, Ron Wyden) et un représentant Démocrate (Mark Pocan) ont eux aussi dénoncé publiquement les machines à voter Dominion, capables d’ « intervertir les voix » et de produire « des résultats improbables qui menacent l’intégrité de nos élections ».

https://www.washingtonexaminer.com/news/democratic-senators-warned-of-potential-vote-switching-by-dominion-voting-machines-prior-to-2020-election

Un professeur de Princeton dénonce les machine Dominion

En 2016, interviewé sur Fox News, Andrew Appel, professeur de sécurité informatique à la prestigieuse université de Princeton, avait déjà montré à quel point il est facile de “hacker” (pirater) une machine à voter Dominion.

How to Hack a Dominion Voting Machine: A Princeton Professor Demonstrates

https://www.youtube.com/watch?v=2YdJXfvgQ7U

6 minutes pour pirater une machine Dominion

En 2019, à Las Vegas, lors du “DefCon”, congrès mondial annuel des hackers (pirates informatiques), des participants avaient réussi, en moins de 6 minutes, à pirater une machine à voter Dominion, en accédant à un port de données non sécurisé.

How Hackers Can Target Voting Machines (NBC News Now)

https://www.youtube.com/watch?v=QtWP0KDx2hA

Les incroyables révélations des avocats du Président Trump

Lors du dernier week-end, Rudy Giuliani, avocat personnel du Président Trump, et Sydney Powell, avocate qui participe à l’enquête sur les machines à voter Dominion menée par l’une des équipes du Président Trump, ont fait d’incroyables révélations sur ces machines, sur les chaînes de télévision Fox News et Fox Business :

Dominion Voting System est une compagnie canadienne.

Le logiciel électoral utilisé par les machines à voter Dominion est produit par la compagnie Smartmatic.

Le siège social de cette compagnie se trouve dans le Delaware.

Cette compagnie est la propriété de Vénézuéliens proches de l’ex-dictateur du Venezuela, Hugo Chavez, et du dictateur actuel, Nicolas Maduro.

L’argent qui a servi à créer cette compagnie provient du Venezuela et de Cuba.

Le logiciel électoral de Smartmatic a été créé par cette compagnie dans le but exprès d’altérer les votes et d’assurer l’élection de Chavez puis de Maduro.

Ce logiciel a la capacité d’annuler des votes, de transférer des votes d’un candidat à l’autre, d’attribuer plusieurs voix à un même bulletin.

Les machines à voter Dominion, utilisées aux États-Unis, sont connectées à Internet.

Elles envoient par Internet les votes à un serveur situé en Allemagne, à Francfort.

Ce serveur appartient à une compagnie espagnole (Scytl) basée à Barcelone, qui comptabilise les votes et les renvoie aux États-Unis.

On ne peut exclure que les gouverneurs de certains États américains aient reçu des dessous- de-table pour acheter les machines à voter Dominion sans faire tester leur sécurité (l’État de Georgia a dépensé plus de 100 millions de dollars en 2019 pour équiper tous ses centres de dépouillement avec des machines à voter Dominion).

Nadeam Elshami, ex-chef de cabinet de Nancy Pelosi, présidente Démocrate de la Chambre des Représentants, est devenu en 2019 un lobbyiste (représentant commercial) pour Dominion.

Richard Blum, mari de la sénatrice Démocrate Dianne Feinstein, est un actionnaire important de la société Dominion.

Le président (et membre du conseil d’administration) de la compagnie Smartmatic est un certain Peter Neffenger, amiral à la retraite, membre de la prétendue “équipe de transition” mise en place par les Démocrates autour du sénile Biden.

L’équipe de Trump a été contactée par des informateurs au sein des compagnies Dominion et Smartmatic, et ces informateurs sont en train de collaborer avec elle.

Interview de Sidney Powell par Lou Dobbs (Fox Business) 13-11-20

https://www.youtube.com/watch?v=SFCXPw1t17o

Interview de Sidney Powell par Jeanine Piro (Fox News) 14-11-20

source

Interview de Sidney Powell par Maria Bartiromo (FoxNews) 15-11-20

https://www.youtube.com/watch?v=J38w7rhFl0Q

Interview de Rudy Giuliani par Maria Bartiromo (FoxNews) 15-11-20

 

Sur les liens entre la compagnie Dominion et le parti Démocrate :

https://www.worldtribune.com/gen-flynns-attorney-democrats-used-dominion-voting-systems-to-steal-votes/

La plus énorme fraude électorale de l’Histoire

Les preuves, qui continuent à s’amonceler, prouvent que l’élection présidentielle américaine de 2020 a donné lieu à la plus énorme fraude électorale de l’Histoire.

Dans les jours qui viennent, nous pouvons nous attendre à de nombreux développements, dont certains risquent de choquer la planète entière !

https://ripostelaique.com/fraudes-us-incroyables-revelations-sur-les-machines-a-voter-dominion.html

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Fraudes US : incroyables révélations sur les machines à voter Dominion !”

  1. Michèle Michèle dit :

    Mis à part Dupont de Nemours, et quelques autres, le Delaware est réputé pour sa discrétion dans la gestion de compagnies of shore et autres montages pouvant prêter à dérives.
    On peut immatriculer toutes sortes de sociétés, bateaux, avions (privés) etc. …
    Consulter les sites officiels du Delaware, «The first State», personne ne s’en cache.
    Gérard

  2. Avatar zipo dit :

    Bref l’informatique a ses limites et le vote manuel est de loin le plus sûr avec des bureaux de vote correctement surveillés comme en France, j’y ai moi-même participé et peut vous dire qu’aucune fraude n’y est possible, à moins de faire voter des morts mais il faut qu’ils puissent marcher !

  3. Avatar Moi1 dit :

    “Pour ceux qui ne l’ont pas vu, une vidéo d’un des derniers meetings de Trump en 2016, où il explique EXACTEMENT le but de sa présidence…
    Vous comprendrez mieux ce que nous vivons aujourd’hui et depuis le dbt d’année…”
    https://twitter.com/christo_comte/status/1329104160579608576

  4. Avatar Trump jr dit :

    Immense tissu de Fake news relayé par des idolâtres beat incapables de regarder les liens entre la mafia italienne et russe aussi bien de Giuliani que de Trump qui se bat avant tout pour éviter la prison lui qui a passé sa vie à attaquer ses concurrents au tribunal …

Lire Aussi