Vous devez demander à votre Conseil Municipal de donner le nom de Samuel Paty à une rue ou une place

Publié le 8 novembre 2020 - par - 5 commentaires

Liberté, le premier mot de la devise de notre République

Chers Amis de Résistance Républicaine,

Chers lecteurs et commentateurs de nos rubriques,

Citoyens Français,

Nous avons tous un œil sur les élections américaines, et tout ceci semble se dérouler comme je l’avais prévu. J’espère que cela ne se poursuivra pas comme je le crains !

Mais, tout ceci ne doit pas nous détourner de la politique française.

Ce ne sont pas les sujets de préoccupations qui font défaut.

Mon propos s’adresse, ce jour, en priorité à ceux d’entre-nous qui occupent des fonctions électives locales. Mais, il serait souhaitable que chaque citoyen, quelle que soit sa position, son âge, ses préoccupations professionnelles ou familiales, prenne le dossier en main.

Il faut que chaque municipalité soit contactée et, si possible, fortement sollicitée, pour manifester notre soutien aux victimes des nombreux attentats, dont celui, symbolique, particulièrement horrible, pour notre sensibilité occidentale, c’est-à-dire la décapitation d’un professeur.

Nous devons tous intervenir, si l’occasion se présente, et, si elle ne se présente pas, nous devons la provoquer et demander à ce qu’une action visible et engagée soit effectuée dans chaque commune. Cette action, outre sa valeur intrinsèque, aurait le mérite de roder nos troupes pour des combats bien plus risqués et engageants. Elle pourrait constituer un test pour des actions futures !

Nous devons proposer de pérenniser le souvenir de Samuel Paty en donnant son nom à une rue, une place, de notre ville ou de notre village.

Il faut, courtoisement, mais fermement, rappeler que la liberté ne s’use que si on ne s’en sert pas. Il ne faut pas craindre d’insister. Nous devons vaincre l’endormissement, le laisser-aller, le goût du train-train quotidien.

«Les poissons morts nagent dans le courant» disait Friedrich Nietzsche.

Nous ne sommes pas des poissons morts, que diable !

Ce n’est pas parce que je n’ai pas réussi à obtenir une rue Bruno Beltrame, ni à déboulonner la place du 19 mars 1962, que je vais me décourager.

Tous ensemble, chacun pour sa part, mettons nos édiles devant leurs responsabilités morales, motivons nos amis et relations pour qu’ils fassent de même, ne partons pas gagné, mais, partons gagnants, le combat pour la vie est éternel !

Bon courage à toutes et à tous,

Salutations patriotiques

Gérard

Print Friendly, PDF & Email

5 réponses à “Vous devez demander à votre Conseil Municipal de donner le nom de Samuel Paty à une rue ou une place”

  1. Avatar Christian dit :

    Combien de maires faux cul vont faire ce geste ?

  2. Avatar bouillot marie ange dit :

    il y aura beaucoup de couards vendus à l’islam . peu de courageux qui oseront le faire

  3. Laurent P Laurent P dit :

    Faites savoir CONCRÈTEMENT au maire de votre ville que vous partagez pleinement la demande exprimée
    par Gérard dans cet article :
    IMPRIMER l’article et L’ENVOYER par La Poste à l’ADRESSE POSTALE PUBLIQUE de la mairie de votre ville que vous trouverez sur internet.
    Actuellement toutes les villes ont un site internet où l’on trouve le nom du maire (et des élus) ainsi que l’adresse postale de la mairie.
    Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche du présent article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/zZCkmV )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 120% et la taille d’image 100%.
    Ceci fait, cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur (ou bien cliquer sur Imprimer, et choisir Destination = Enregistrer au format PDF).
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version PDF de 2 pages, au choix : en deux feuilles imprimées recto chacune ou bien en une seule feuille imprimée recto-verso.
    Signer au bas de la dernière page, dans l’espace resté blanc, avec votre prénom et ville (inutile de bêtement donner vos coordonnées complètes à un potentiel membre de la 5ème colonne infiltré dans la mairie…) et poster.
    Voilà, faire acte CONCRET de résistance en mémoire à Samuel Paty ça commence en investissant un timbre.
    Pour ceux qui veulent en faire PLUS+ :
    Vous pouvez joindre à votre courrier la lettre en deux pages (une feuille) « Arrête de mentir Castex, c’est l’islam qui tue ! » de nos confrères de Riposte Laïque :
    https://ripostelaique.com/arrete-de-mentir-castex-cest-lislam-qui-tue.html#comment-1142878
    Dans le titre, barrer le nom Castex et le remplacer par celui de votre maire.

  4. Michèle Michèle dit :

    @marie ange,
    @ Christian,

    ACTION, MILITANTISME, FORMATION !

    Chers Amis,
    C’est vrai, vous êtes tous les deux dans le vrai, cependant, je voudrais préciser ma pensée et mes intentions.
    J’envisage trois objectifs à travers ma proposition :
    Troisième objectif, le moins important ; et si un conseil municipal décidait de passer à l’action, cela donnerait de la visibilité à nos idées. On pourrait en discuter entre voisins, etc. …
    Deuxième objectif, nombre de nos amis hésitent à lancer diverses activités, pour des raisons qui leur appartiennent. Cette action, qui peut paraître peu contraignante à certains d’entre nous, rodés à l’activité politique, pourrait être une occasion de mettre «le pied à l’étrier», et, l’habitude aidant, résultat positif ou pas, contribuer à une progression dans la prise de conscience.
    Premier objectif, à mon sens, le plus important, cette action permettrait de nouer des contacts, souvent infructueux, il ne faut pas se leurrer, mais, dans l’ensemble, s’avérer précieux pour l’avenir. En effet, vu ce qui nous attend, le moindre galop d’entraînement est, et sera, fort utile au développement de nos actions futures, qui ne sont, peut-être, pas si loin de nous que cela.
    En ces temps d’enfermement, dont nous sommes pleinement conscients de la finalité, toutes les astuces doivent être proposées et mises en œuvre pour resserrer nos liens que d’autres s’acharnent à détruire !

    Bon courage à toutes et à tous,
    Salutations patriotiques
    Gérard

  5. Avatar Vieux bidasse dit :

    Vous feriez mieux d’appeler à baptiser une avenue « Nounours »- bougies » ou « lafleur »…
    Là, je suis certain que les vendus apprécieront.

Lire Aussi