Rudy Giuliani dénonce un appareil démocrate et corrompu : "ils ne vont pas s'en tirer, c'est un scandale !"

« Il ne vont pas s’en tirer, c’est un scandale! « : Rudy Giuliani, avocat de Donald Trump, dénonce un « appareil démocrate décrépi et corrompu » « L’élection est loin d’être terminée ! »

Dans la video de BFM TV voir le lien ci-dessous (traduite) il dénonce, entre autres, ces morts qui ont voté...

.

Giuliani est aussi l’ancien maire de New York, un sacré bonhomme qui avait fait baisser et même cesser la criminalité avec des méthodes sans concession mais qui ont fait leurs preuves. On comprend pourquoi c’est un proche de Trump et pourquoi les tricheries le rendent fou…

 

Issu d’une famille d’origine italienne de Brooklyn, juriste de formation, il est l’une des figures du système judiciaire américain sous la présidence de Ronald Reagan, étant notamment procureur général associé des États-Unis puis procureur fédéral à New York. Se forgeant une réputation d’« incorruptible », il fait emprisonner les dirigeants de la Pizza Connection ainsi que plusieurs personnalités.

Membre du Parti républicain, il est maire de New York de 1994 à 2001. Prônant la tolérance zéro, il parvient à réduire de façon significative la criminalité et la délinquance, qui minaient la ville lors de son élection. Il est confortablement réélu en 1997. La fin de son second mandat est marquée par les attentats du 11 septembre.

[…]

Pour lutter contre l’insécurité, Rudy Giuliani prône la tolérance zéro et s’appuie sur la théorie de la vitre brisée, qui pose le principe suivant : « Si la vitre brisée d’un immeuble n’est pas réparée, toutes les autres fenêtres seront bientôt cassées. […] Une fenêtre non réparée envoie le signal que personne n’a rien à faire de la situation et que casser plus de fenêtres ne coûte rien2 ».
La criminalité, la délinquance et les tensions intercommunautaires ont diminué à New York pendant ses mandats de maire. Entre 1993 et 1998, le nombre de meurtres par an a été divisé par plus de trois4 alors que le taux de délinquance ordinaire s’effondrait et que la prostitution était éradiquée de Times Square. Ces résultats ont été vus comme la conséquence (non classé par ordre d’influence) :

Les détracteurs de Giuliani lui reprochèrent son autoritarisme, sa politique brutale de tolérance zéro, au risque, selon eux, d’emprisonner des innocents, de menacer les libertés civiles dont celles des minorités ethniques (la ville fut poursuivie une douzaine de fois pour violation du premier amendement) ou encore d’aseptiser la cité.

 
.

 

 162 total views,  1 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Mouais, honnêtement je ne peux pas dire que je suis pro Trump, il y a 4 ans j’étais juste content que Hilary ne soit pas élue. Rappelons nous que la situation à été exactement l’inverse de cette élection 2020, à la différence qu’au final Trump a été élu avec environ 3 millions de votes en moins, de toute façon pour nous ça ne change quasiment rien, si ce n’est l’attitude odieuse et démago qui n’est pas spécialement agréable à voir. J’ai remarqué quand même deux mises en scènes grossières de la part des démocrates, le commentateur Van Jones (proche d’Obama) qui fin de fondre en larme en plein discours et surtout le coup de téléphone de K. HARRIS en plein jogging pour féliciter Biden, ça sent à plein nez l’enregistrement préalable au cas où.

  2. Donald J.Trump risque bien de se retrouver dans la position d’un Abraham Lincoln, également républicain,, surtout si le droit constitutionnel américain et la justice lui donnent raison.

  3. En tant qu’ancien expert en immobilier j’ai réparé les vitres cassées des immeuble en connaissant le principe de Monsieur Giuliani mais j’attendais juste le minimum pour remplacer, le temps que les gens réalisent que c’est une nuisance et que les coupables sont des sots nuisibles.

  4. Il n’est pas si sûr qu’ils aient gagné, écoutez bien ce lanceur d’alerte québécois.

  5. les journaleux n’ont cessé d’attaquer Trump. j’espère qu’ils auront le revers du bâton dans la tronche ces enfoirés de gauchos

  6. Un homme ayant montré à plusieurs reprises qu il ne disposait pas de toutes ses facultés intellectuelles et mentales au pouvoir aux USA …..donc manipulable par un parti corrompu jusqu’à l os…
    Il est heureux qu il ne dispose pas d autant de latitude et de pouvoir que Macron en France.
    Si le Senat reste Republicain et avec la cour suprême à dominante Républicaine il y a sécurité relative.
    D un point de vue économique…ce sera marasme et catastrophe en perspective.

  7. Depuis quatre ans qu’ils lui glissent des peaux de bananes, ils ont eu le temps de peaufiner leur forfaiture.

Les commentaires sont fermés.