Les petits cons du lycée Colbert affrontent les CRS… pour avoir encore plus de mesures liberticides !

On m’écrit qu’il se passe des choses intéressantes devant le lycée Colbert, avec affrontement entre lycéeens et CRS… je pense immédiatement que, enfin, notre belle jeunesse se révolte contre la dictature indigne qu’elle subit, masque obligatoire, confinement, interdiction de voir amis et famille, interdiction de boire un coup dans un café et d’aller se balader main dans la main avec sa dulcinée à toute heure du jour et de la nuit. Et je ne parle pas des injonctions de boycotter les grands-parents, de ne plus faire la bise aux parents… et, surtout, les conditions aberrantes d’accueil au lycée, plus de récrés, classes optionnelles interdites pour ne pas faire de regroupements d’élèves hors classes, cantine par classe vitesse grand V… et le reste à l’envi. 

Bernique. Il ne s’agit que de petits gauchistes qui surfent sur la vague pour demander toujours plus, toujours plus de mesures liberticides, toujours plus de masques, de classes dédoublées et travailler toujours moins. Et si au passage on peut agresser et insulter les CRS, ça fait pas de mal, hein !De belles recrues pour Méluche ou le NPA. 

Ils sont beaux, tous agglutinés les uns contre les autres pour manifester pour… plus de barrières sociales ! Les cons !
Des lâches qui se foutent de la liberté comme de leurs premières chaussettes mais ne songent qu’à leur petit intérêt et au plaisir de foutre le bordel.
Un petit coup de pied au cul, ça leur ferait pas de mal, mesdames et messieurs les parents.

REPORTAGE – Devant le lycée Colbert, des élèves ont organisé un blocus afin de dénoncer l’absence de mesures prises par leur établissement face à l’épidémie.

Ce matin, vers 8 heures, plusieurs dizaines d’élèves ont organisé un blocus devant le lycée Colbert situé dans le Xe arrondissement de Paris. Ils dénonçaient l’absence de mesures prises par leur établissement face à l’épidémie du coronavirus.

Selon les jeunes manifestants, les élèves de ce lycée sont «collés les uns contre les autres, amassés dans les couloirs et les classes». Ils expliquent ne voir aucune différence entre les conditions d’accueil en temps normal et en temps d’épidémie.

https://etudiant.lefigaro.fr/article/a-paris-des-affrontements-entre-lyceens-et-la-police-apres-un-blocus-contre-le-protocole-anti-covid_36fc8c52-1dc0-11eb-8fc1-3bb46fb8e0f0/

17 Commentaires

  1. Un conseil aux CRS, tapez bien fort, c’est que du bonheur car ces jeunes sont la décadence du monde.

  2. En même temps ce genre d’initiative est certainement initiée par leur parents bobos gauchos qui ont peur pour leur petites progénitures . Les mêmes qui trouvent normal que l’on puisse vivre depuis des dizaine d’années à proximité d’une délinquance endémique dans les banlieues !
    Ils ne risquent pas de s’EN offusquer ils forment leurs clients assidus pour ce qui est du cannabis.

  3. C’est grave que des jeunes puissent se faire manipuler sans même s’en rendre compte et se mettent aux service de plus de totalitarisme liberticide . Incroyable! Si on nous avait dit cela il y 50 ans , on ne l’aurait jamais cru. Et de plus, tout cela chapeauté par la gauche Les nouveaux fachos sont là!

  4. tous ces petits CONS méritent de bons coups de pied au cul …. ce sont des gochos/mélenchon en herbe qu’il faut faucher immédiatement; ces abrutis sans cervelle sont manipulés par l’extreme gauche !!

  5. Je les trouve bien modérés ces CRS ! Ils ne fallait pas chasser les petits fascistes rouges mais les conduire en classe, à coups de bâton et de coups de pieds au cul !

  6. Cher Hector, c’est toujours la même histoire depuis les Gilets jaunes… les révoltes qui pourraient être populaires et authentiques sont gangrenées par les gauchos

  7. Bien que d’accord la plus part du temps avec riposte laïque et résistance républicaine, je dois dire que pour le coup je soutiens la jeunesse en révolte, car peut être le but final n’etant pas contre le confinement, toutes fois si ce n’est pas notre jeunesse qui se lève contre cette dictature de Macron, de l’europe et ses pantins, qui va le faire?
    Le problème qu’il aurait fallu pointer du doigt, à mon avis, c’est cette police à la solde de ces pantins,qui essaient de gouverner, qui devrait rejoindre le peuple Français au lieu de leur taper dessus
    Comme je disais dans un précédent commentaire, il n’y a qu’une solution pour éviter le chaos , c’est une prise de pouvoir par le Général Devilliers qui saura, je pense,s’entourer de patriotes compétents et volontaires pour faire briller le pays au lieu de se regarder le nombril

  8. Les parents eux-mêmes formatés par l’Education anti-Nationale, alors leurs moutards…. constituant le plus gros pourcentage de consommateurs de canabis en Europe !
    On ne pourra pas trop compter sur eux pour s’attaquer à leurs fournisseurs …

  9. Oui Christine, vous avez raison, mais derrière les apparences, il y a un vent de révolte qui a plutôt du bon. Les révoltes de lycéens se sont toujours « mal » terminées pour le pouvoir !

  10. De toute façon, on n’a plus le droit de punir ni de donner de bonnes fessées comme moi, j’en ai reçues quand j’étais petite … et je n’en suis pas morte !! nous avons le résultat, des voyous, des cancres, des bons rien. Vive la France !! Je remercie mes parents qui, hélas, sont décédés, d’avoir été sévères avec moi. Ils m’on rendu un grand service.

  11. Je suis plutôt d’accord.
    Ils ne réfléchissent pas plus loin que le boit de leur nez.

  12. Ce ne sont pas ces petites m****s qui vont payer nos retraites. Et encore, ceux-ci parlent à peu près Français, quoiqu’ils soient limités à 150-200 mots… Leurs revendications à la c**, c’était surtout pour ne rien foutre durant tout le temps perdu, et emm***er un max les FDO, déjà bien occupées par ailleurs. ! Faigniasses de gauchos, et très probablement immigrationnistes, bref rien que des déchets, et des gosses de riche. Nuls à Ch**r…

Les commentaires sont fermés.