Le Maire d’Eragny (95) tient la dragée haute à Macron, il ne veut pas de logements pour migrants !

Publié le 27 octobre 2020 - par - 12 commentaires

Et pendant ce temps, le foutage de gueule total après pas même une semaine de l’acte terroriste avec décapitation d’un de leurs habitants, voilà ce que l’État offre en cadeau aux habitant de la ville dans laquelle vivait et à été assassiné sauvagement Samuel Paty ; manque de respect, indécence… Voilà comment depuis des décennies l’oligarchie traite les Français, très démocratiquement !

 

Val-d’Oise. Éragny-sur-Oise. Logements d’urgence pour majeurs isolés : quand c’est non, c’est non !

Le maire d’Éragny-sur-Oise, Thibault Humbert, persiste et signe : il refuse que l’État construise dans sa ville 150 logements d’urgence destinés à des majeurs isolés.

Une fin de non-recevoir ferme et définitive. Mardi 22 septembre, le maire (Lr, Libres !) d’Éragny-sur-Oise (Val-d’Oise), Thibault Humbert, a organisé une conférence de presse à l’espace des Calandres. Mot d’ordre de ce rendez-vous auquel avaient répondu présent Jacqueline Eustache-Brinio et Sébastien Meurant, sénateurs Lr du Val-d’Oise : dire non à la construction de logements modulaires destinés à des majeurs isolés et « le cas échéant » à quelques familles avec enfants. Un projet porté par l’État et la préfecture de la Région Ile-de-France.

« Le Val-d’Oise n’est pas une poubelle »

Ce projet a été mené sans concertation. On ne peut que s’indigner du comportement de l’État quand on voit son mépris pour les maires », martèle l’élu.

Ce mépris envers les maires est purement scandaleux, enfonce Jacqueline Eustache-Brinio. Le Val-d’Oise n’est pas une poubelle ! Le préfet de Région est certes nouveau, mais il va falloir qu’il apprenne à travailler avec les maires. Ce projet pose problème pour Éragny, le Val-d’Oise mais aussi l’Ile-de-France. On assiste à une accélération de l’arrivée sur notre sol de mineurs isolés qui viennent en majorité du Maroc. Ils n’ont pas vocation à rester en France, il faut qu’ils rentrent chez eux ! L’État ne peut pas se décharger de ses problèmes sur les autres. »

 

Sébastien Meurant estime, lui, que le cas éragnien est symptomatique de « cette immigration sauvage que nous subissons depuis des années. C’est un combat qu’il faut gagner pour Éragny et pour la souveraineté française. »

Le projet de la discorde prévoit d’aménager dès octobre 150 logements d’urgence sur un terrain en friche, propriété de l’État, situé face à l’entreprise Saint-Gobain, le long de la Rn 184. Un secteur dédié, en vertu du Plu, aux commerces et bureaux où la Ville caresse plusieurs desseins.

On est en discussion depuis deux ans avec Saint-Gobain pour installer son siège européen, explique le maire. On envisage aussi de déménager la pharmacie drive et d’aménager une maison médicale. Enfin, sur l’emprise de l’État, on devait déplacer les bureaux du centre technique municipal. L’État vient mettre à mal deux ans de travail. »

Officialisé par un Appel à manifestation d’intérêt (Ami) en juillet dernier, le projet doit répondre à la « demande en augmentation constante depuis plusieurs années de logements sociaux en Île-de-France » et « aux difficultés accrues d’accès aux logements pour les ménages les plus modestes que la crise sanitaire du Covid-19 a exacerbé encore ».

Hache de guerre

Face à cette « urgence sociale », trois villes ont été retenues par la préfecture de Région : Éragny-sur-Oise, Antony (Hauts-de-Seine) et Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne) afin, selon l’Ami, de « faire émerger des solutions de logement ou d’hébergement sur des terrains disponibles pour des durées limitées de 4 à 7 ans ».

À Éragny, compte tenu de son absence « de valorisation à court terme », le texte précise que la parcelle convoitée « peut faire l’objet d’une occupation temporaire pour un délai d’au moins 8 ans ». Bref du temporaire qui pourrait s’éterniser comme le craint Thibault Humbert. « On sait bien qu’avec l’État, le provisoire peut durer très longtemps ».

Jusqu’ici, le maire d’Éragny-sur-Oise est toujours sans nouvelles du préfet de Région auquel il a demandé un entretien. Si l’État refuse de reculer, Thibault Humbert est prêt à déterrer la hache de guerre.

On fera tout ce qui est en notre pouvoir pour empêcher ce projet. S’il faut bloquer la N184, on la bloquera ! »

https://actu.fr/ile-de-france/eragny_95218/val-d-oise-eragny-sur-ois-logements-d-urgence-pour-majeurs-isoles-quand-c-est-non-c-est-non_36331918.html

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “Le Maire d’Eragny (95) tient la dragée haute à Macron, il ne veut pas de logements pour migrants !”

  1. Enfin, un homme qui porte ses cou…es !
    Le SOCIALO Macron doit être retirer des commandes de la France !

  2. Avatar Gisèle dit :

    Je suis solidaire de ces maires qui se battent contre les ghettos créés, par l’attribution des logements sociaux en masse, à des populations que l’on accepte en France sans qu’ils aient une légitimité à y être, et qui en plus, refusent de s’intégrer et dégradent tout. Et nous les français qui payons des impôts, qui sommes en attente de logements sociaux, on doit attendre 5 ans voir 10 ans à Paris. Alors que c’est nous qui devrions être prioritaires en France. Ras de bol de cette soumission !

  3. Avatar corleone dit :

    Bravo Mr le maire ; maintenant ça suffit !!!!!!!

  4. Laurent P Laurent P dit :

    Soutenons CONCRÈTEMENT le maire d’Eragny dans son refus de l’invasion !
    IMPRIMER l’article et L’ENVOYER par La Poste à son ADRESSE POSTALE PUBLIQUE à la mairie que vous trouverez au bas de la page
    https://www.eragny.fr/
    Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche du présent article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/d9s4vz )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 100% et la taille d’image 75%.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version PDF de 3 pages, en deux feuilles : la première feuille imprimée recto-verso avec les pages 1 & 2 et la deuxième feuille imprimée recto seulement avec la page 3.
    Au bas de la page 3, il y a un espace blanc dans lequel vous pouvez écrire « Bravo monsieur le maire, ne reculez PAS ! »
    Sur la page 4 restée blanche vous pouvez écrire, en gros, slogan ou commentaire percutant de votre crû. Par exemple :
    NON A
    L’INVASION
    MUSULMANE
    et signer au bas de cette dernière page, avec votre prénom et ville (inutile de bêtement donner vos coordonnées complètes, il peut toujours y avoir un infiltré de la cinquième colonne mahométane…)
    Pour ceux qui préfèrent ne pas écrire de façon manuscrite (et qui lisent l’anglais basique), vous pouvez utiliser le service de modification de PDF pdfescape.com.
    Et poster.
    Voilà, faire acte CONCRET de résistance ça commence en investissant un timbre pour soutenir un résistant.

  5. Avatar bouillot marie ange dit :

    enfin des maires qui se soulèvent. bravo.

  6. Conan Conan dit :

    Les migrants, majeurs et/ou mineurs isolés ou non, pourquoi ne pas les loger dans une aile des communs du « chateau » de l’Elysée ou, au Touquet où ils sont absents, puisqu’il n’y a du travail nulle part ???!!!!!……..

  7. Avatar Mountain dit :

    Majeurs isolés marocains ???? Pourquoi les accueillir ?ils ont un pays qu’ils y retournent ,bravo au maire d’Eragny ,d’autres devraient suivre son exemple .

  8. Avatar PASCAL LEVEQUE dit :

    Excellent, il faut de la résistance et elle doit être forte.

  9. Avatar vatinel_bernard dit :

    absolument d’accord !!!!! si vous voulez absolument mon avis……………………lisez tout les commentaires et si ce n’est pas suffisant dites le moi ,j’en rajouterais !!

  10. Avatar pauledesbaux dit :

    BRAVISSIMO MONSIEUR LE MAIRE nous souhaiterions que d’autres maires se rallient à votre décision j’espère que vous serez entendu par monts et par vaux…..courage mieux que l’argent…comme on dit chez nous

  11. frejusien frejusien dit :

    Incroyablement méprisants vis à vis de l’autochtone!!.

    la décapitation de Samuel PATY, n’a en rien dérangé leur plan d’invasion et d’islamisation,
    c’est comme le covid, qui n’a en rien interrompu leur destruction systématique du service hospitalier.
    Ces gens sont bornés, têtus, stupides et obéissent à plus haut qu’eux , sans sourciller.

  12. Avatar Eddy K dit :

    Si Macron veut absolument construire des logements provisoires pour ces mineurs de 15 ou 25 ans, il n’a qu’à le faire au Maroc. Ainsi, ils seront proche de leur famille au lieu de rester isolés. Et en plus, cela nous coûtera nettement moins cher.

Lire Aussi