Tout nouvel abonné à un média islamo-gauchiste bénéficiera… d’un crédit d’impôt !

Publié le 23 octobre 2020 - par - 9 commentaires

Illustration : titre de L’Humanité lors du vote de l’amendement dit « Charb » (2015)

.

Proposé discrètement fin juillet 2020 à l’Assemblée suite à la crise sanitaire, l’amendement au Projet de loi de finances rectificatives 3 (PLFR3) instaure un nouveau crédit d’impôt, sans plafond de ressources, “pour le premier abonnement à un journal, à une publication périodique ou à un service de presse en ligne” (Capital)

« Déjà fragilisée par une crise qu’elle traverse depuis des années, la presse écrite souffre particulièrement de la crise sanitaire. D’autant que la faillite du distributeur Presstalis a fait perdre de l’argent à de nombreux titres. Par exemple, Le Parisien estime sa perte à 5 millions d’euros et Le Monde à 13 millions euros. Par ailleurs, le titre régional Paris-Normandie a été placé en redressement judiciaire et repris par un groupe belge qui va licencier un quart des effectifs.

Pour soutenir la filière, la création d’un crédit d’impôt pour s’abonner à un titre de presse d’information politique et générale figure dans le troisième projet de loi de finance rectificative pour 2020 adopté au Parlement ce jeudi 23 juillet. »

LCI

Une mesure concernant tous les médias ? Évidemment non !

En effet, pour bénéficier d’un remboursement à hauteur de 30% des sommes engagées, il faut s’abonner au minimum 12 mois à « une publication ou un service de presse en ligne qui présente le caractère de presse d’information politique et général« .

L’administration fiscale ne fournit pas la liste des publications ainsi avantagées mais il est certain que tous les médias immigrationnistes-islamo-gaucho-collabos – dont certains sont la propriété des milliardaires macron-compatibles Niel-Pigasse-Drahi – en feront partie.

Tels Le Monde, Le Parisien, Libération, L’Humanité ou l’ensemble de la presse quotidienne régionale déjà pourvus de centaines de millions d’euros d’aides directes ou indirectes par un État généreux avec ceux qui respectent le politiquement correct et la pensée unique.

En effet, parmi les (très) rares titres* à ne pas se plier à la doxa de gauche, Valeurs Actuelles s’était vu refuser l’octroi de subventions au motif d’une condamnation « pour provocation à la haine contre les Roms » en mars 2015 (Challenges).

Un grossier stratagème pour évincer un média jugé « d’extrême-droite » alors que la gauche se gargarise continuellement de favoriser la liberté d’expression et le « pluralisme de la presse ».

Un pluralisme de façade car il faudrait plutôt parler de pluralité de titres à la ligne éditoriale identique : islamo-compatible, écolo-néoféministe, pour le métissage obligatoire et, bien sûr, l’accueil sans conditions de tous les migrants de la terre, si possible musulmans…

De fait, l’État encourage ceux qui participent à l’islamisation de la société française tout en refusant à d’autres, les moyens et le droit de combattre les ennemis de la République et des Français.

A noter qu’un abonné à un hebdomadaire indépendant comme Que Choisir ne pourra bénéficier du crédit d’impôt au contraire de certaines revues féminines…

Enfin, preuve que le législateur français ÉLU dépend désormais d’une oligarchie européenne NON ÉLUE :

« ce dispositif reste dans l’attente du feu vert de la Commission européenne. En effet, pour que le dispositif puisse entrer en vigueur, il est nécessaire de vérifier sa conformité au droit européen (en matière d’aides de l’Etat), dès l’automne espère le Gouvernement »

(Le Mag)

*Malgré quelques plumes acérées (Rioufol, Tesson, Zemmour…), Le Figaro bénéficie également des largesses de l’État. Peut-être grâce à son contenu « modéré », atlantiste et libéral…

.

Que Choisir n°596

.

Source : CB News

Print Friendly, PDF & Email

9 réponses à “Tout nouvel abonné à un média islamo-gauchiste bénéficiera… d’un crédit d’impôt !”

  1. Avatar Jolly Rodgers dit :

    a propos de libération , hier ils ont fait le portrait en quatrième de couverture du très pathétique antonin Bernanos . pauuuuuvre chou ! lisez le vous allez rire .

  2. Avatar GAVIVA dit :

    En plus d’être taxés, on nous somme de DONNER. Ben s’il était possible de boycotter deux fois la même chose, voilà qui est fait!
    On va devoir payer deux fois pour ces merdes parce que les crédits d’impôts nous retombent dessus. Les enfoirés!!

  3. Avatar bouillot marie ange dit :

    pas un copeck pour ces enfoirés de gauchos.

  4. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    Le gouvernement achète les lecteurs français – dans leur grande majorité – à coups d’avantages fiscaux comme il achète – croit-il – la paix sociale dans les zones de non-droit à coups de millions d’euros. Le plus berné (j’avais envie d’employer un mot plus fort, vous savez lequel) est encore le gars qui s’abonne aux merdias – avec, en prime, des fake news – contre 30 % de crédit d’impôts et pour rentabiliser son investissement il faudrait qu’il s’abonne à plusieurs torchons, voire à tous !

    Pathétique !

  5. Avatar durandurand dit :

    Tous ces torchons immigrationnistes peuvent aller se faire foutre je ne donnerai pas un seul centime d’euro pour leurs gueules de traîtres d’immigrationnistes .

  6. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    Oups ! Au temps pour moi ! C’est 30 % de ou des sommes engagées et non pas 66 % …

    • Armand Lanlignel Armand Lanlignel dit :

      Bonjour VEVO! Rectification effectuée. Cela m’aurait rendu service de connaître l’heure affichée de ce message à modifier. J’ai dû faire défiler trois pages de commentaires avant de le trouver.

  7. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    @ Armand Lanlignel
    Désolée, je ne savais pas qu’il fallait préciser l’heure du post de mon commentaire à rectifier.

  8. Avatar bm77 dit :

    Elle est belle la pluralité de la presse . Comme vous dites , ce n’est que dans les titres que la pluralité existe, pour ce qui est de la ligne éditorialiste , on ne veut voir qu’une tête!!!
    Dommage, par leur entêtement à se conformer dans un bel ensemble, à une unique ligne politique, ils ont accéléré leur déchéance et le plongeon de leurs ventes . Quel gâchis!
    On ne leur demande pas d’être comme nous à RR , mais cette uniformisation , cette unicité de façade frustrent tout citoyen attaché à la démocratie . Aujourd’hui, pourtant , l’actualité ne manque pas de sujets pour alimenter la réflexion et le débat. Hors ceux ci se font souvent à travers l’écrit qui permet un plus grand recul pour ne pas tomber dans l’émotion.
    L’achat des titres par de grand groupes financiers, plus les subventions de l’état à une presse uniformisée, participent à juste titre de cette impression que nous sommes sous régime totalitaire .
    Pour rétablir l’équilibre , il faudrait que l’état consacre tout les subventions données, soit disant pour la pluralité des opinions, à des titres déjà financés par des milliardaires, pour les consacrer à un grand quotidien d’opposition et rétablir par là un certain équilibre!
    Hors que font ils? L’exact contraire , ils poursuivent les seuls titres non subventionnés, comme valeurs actuelles, pour empêcher toute opposition au système .
    Tout cela participe, de, et entretient, ce qu’ils appellent, le recours aux fake news , la théorie des complots et autres rumeurs !
    je dis , OK , chiche , à tous ces éditorialistes et journalistes donneurs de leçon , donnez alors les moyens pour une vraie presse d’opposition , battez vous pour cela !!!
    Cela m’étonnerait qu’ils se battent pour cela puisqu »ils font partie du problème, ayant été biberonnés dans les écoles de journalisme à la sauce gauchiste qui n’a jamais été un modèle de démocratie !

Lire Aussi