Non, Nunez, Samuel Paty n’est pas le premier enseignant assassiné… Le FLN en a tué plus de 70 en Algérie !

Publié le 19 octobre 2020 - par - 13 commentaires
Laurent Nunez , Haut Gradé de la Police et descendant de Pns oranais, parle d’une « première » avec l’assassinat de Samuel Paty.

Malheureusement, l’Histoire repasse les plats mais les Français ont la mémoire courte.

Exemple:  9 Mai 1.957: A Mazouna, près Orléansville, sept assassinés, dont deux institutrices, l’imam de la mosquée et son frère, mufti. jeanjviala.free.fr/1957_Mai.htm

ENSEIGNANTS VICTIMES DU F.L.N. PENDANT LA GUERRE D’ALGERIE

(source:https://www.algerie-francaise.org/cimetiere/17.shtml)

-Mlle ALCARAZ Lydie , égorgée à Mazouna le 8 mai 1957
-Mlle KOHLER Eliane, « disparue » au Clos Salambier Alger, juin 1962
-Mlle NELLY, égorgée à Mazouna le 8 mai 1957
-Mlle VALLE Antoinette, assassinée à Saint Cyprien les Attafs en octobre 1959
-Mme ALEMANY-FERNANDEZ, assassinée à Kherba en 1961
-Mme FLANMENT, enlevée à Mirabeau le 1er décembre 1959
-Mme HUGUES Renée, tuée rue d’Isly à Alger le 26 mars 1962
-Mme MESQUIDA Alfred, tuée rue d’Isly à Alger le 26 mars 1962
-Mme MORAND France, assassinée près de Boufarik le 16 octobre 1958
-Mme PEREZ Claude, disparue à Inkerman le 4 mai 1962
-Mme PICHELIN, assassinée à La Chilla en mai 1956
-Mme ROBERT, assassinée à Montgolfier avec
-SES DEUX ENFANTS 3 et 5 ans le 6 septembre 1962
-Mme SENU, assassinée à Rohala le 30 janvier 1960
-Mme VALLAT Madeleine née LHERAUD, assassinée Thierville en 1958
-MM.
-ARCAMONE Antoine, assassiné le 8 février 1958 près de Guelma
-BACRIE Robert, assassiné en 1959 sur la route d’Ain Mokra (Bone)
-BARBERIS Bernard, 20 ans assassiné à Méchiras en 1958
-BENECH Jean, assassiné le 21 octobre 1961 à Oran.
-BEYTOUT Jean-Pierre, assassiné le 3 février 1962 à Kouba.
-BIRAC Bertrand, assassiné à Blida le 10 novembre 1958.
-BON Pierre, assassiné à Ain Dakar (Sétif), le 7 octobre 1961.
-BONAMY Gérard, disparu à Bakadem le 2 août 1962.
-BORDES Lucien, 22 ans,  en mars 1962 à Alger.
-BOSSERT, assassiné à Abbo.
-CECCALDI Antoine, assassiné à Blida le 2 décembre 1959.
-CHAROLLE,22 ANS, assassiné à Messad (Djelfa) en 1956.
-CHILLAUD Claude, disparu, à Boufarik le 30 juillet 1962.
-CHOUKROUN AKLI, assassiné à Sidi Aichee, en 1960.
-COURIOL, Jean, disparu à Rocher Noir le 11 juin 1962.
-COURVOISIER, disparu à TLEMCEN début 1962.
-DAMPROBE, assassiné à Mac Mahon, le 16 juin 1960.
-EMOURGEON Jean-Pierre, assassiné à Constantine en mars 1962.
-FALZON Bernard, assassiné le 11 mars 1962 à Ain-Kerma.
-FIORE Gérard, 18 ans, disparu à Jernmapes, le 26 avril 1962
-FLAMENT André, assassiné à Bouberak le 1er décembre 1959.
-GARCIA André, 23 ans, disparu le 28 avril 1962.
-GARCIA Marcel, disparu à Oran le 5 juillet 1962.
-GAUTIER Francis, assassiné à Souma le 2 décembre 1959.
-GINESTE Daniel, 19 ans, disparu à Ain-El-Turk le 5 juillet 1962.
-GRIMALT Jean-Claude enlevé à Belcourt Alger en mai 1961.
-GROUART DE TOCQUEVILLE Arnaud, assassiné à Kenchela le 14 juillet 1961
-HADDID Jacky, 20 ans, assassiné à Constantine en 1957.
-HASSEN Alfred, égorgé école Jeanmaire à Tizou-Ouzou,
-JOUGOUGNOUX, égorgé près de Bougie.
-LAMENDOUR Gilbert, tué rue d’Isly à Alger le 26 mars 1962.
-LESCALIER Guy, disparu à Misserghin (Oran) le 6 juillet 1962.
-LLINARES Noël, assassiné à Alger en mars 1962.
-LUCCHINI Antoine, assassiné rue Darwin à Alger le 17 novembre 1954.
-LURATI Henri, tué rue d’Isly à Alger, le 26 mars 1962.
-MONNEROT Guy, assassiné à Tifelet (Aurès) le 1er novembre 1954.
-NAUDON Norbert, assassiné à Sidi-Bel-Abbès le 9 octobre 1956.
-NICOLAI Jean-François, assassiné le 11 avril 1956 à Vieux Mila.
-PALISSER Armand, 20 ans, assassiné le 10 janvier 1962 à Alger.
-PARDO Raymond, enlevé à Oran le 5 juillet 1962.
-PASQUALINI Marius, 24 ans assassiné à Maison Carrée.
-PEREZ Vincent, 20 ans assassiné à Alger en novembre 1956.
-PIACENTILE Georges, assassiné à Oran le 25 juin 1961.
-PISSIS Henri, disparu à Hassi Messaoud le 11 septembre 1962.
-ROUSSEAU Jean-Claude, 19 ans, assassiné à Maison-Carrée, février 1962.
-RUBIO Antoine, assassiné à Ain-Témouchent le 5 juillet 1962.
-RUBIO José, enlevé à Larba, le 17 mai 1962.
-SEMBACH Marc, assassiné le 28 février 1962 à Constantine.
-SINTES Roger, disparu à Alger le 23 juin 1962.
-TOUBAL Mahieddine, assassiné à Maison-Carrée début 1962.
-TOUX Pierre, assassiné à Bugeaud en 1961.
-ULPAT Marcel de Vialar, assassiné à Oran le 5 juillet 1962.
-VAISSADE, Cité Ameziane (Constantine), assassiné en 1961.
-VIALA Marius, assassiné à Affreville le 19 février 1962.
-WOLF Henri, assassiné à Oued Fodda en juillet 1962.

En outre SIX ENSEIGNANTS détachés aux  » Centre sociaux  » FURENT exécutés à EL-BIAR en mars 1962  par l’OAS , pour connivence avec le FLN, ainsi que DJAFFER Mohamed, exécuté à Birmandres le 26 janvier 1962

MM.
-AIMARD Robert
-BASSET Marcel
-FERAOUN Mouloud
-HAMOUTENE Ali
-MARCHAND Max
-OULED AOUDIA Salah.

Print Friendly, PDF & Email

13 réponses à “Non, Nunez, Samuel Paty n’est pas le premier enseignant assassiné… Le FLN en a tué plus de 70 en Algérie !”

  1. Moktar Moktar dit :

    Merci Christine.

  2. Avatar Gisèle dit :

    C’est important de faire ce rappel de mémoire. J’espère qu’une plaque sera érigée à l’endroit où Samuel Paty a été décapité sans langue de bois « À la mémoire de Samuel Paty décapité par la barbarie islamiste ».

  3. Avatar GOALOU dit :

    Tant que nous vivrons dans un état corrompu ,les musulmans extrémistes en profiteront pour imposer leur dictature et donc assassiner et faire du prosélytisme quotidiennement.

  4. François des Groux François des Groux dit :

    Quelle tristesse cette liste de gens égorgés, assassinés, enlevés, torturés. Parfois si jeunes !

    Peut-être que Régis le savait déjà mais j’ai maintenant l’intuition que cela va bientôt se répéter chez nous…

    Je suis né une dizaine d’années après la guerre d’Algérie et j’ai vécu en province, à la campagne. L’école, le collège, le lycée puis l’université n’ont jamais vraiment parlé de ce moment tragique de l’histoire de France, ni d’ailleurs de l’exil des pieds-noirs, des juifs d’Algérie et des harkis.

    J’ai dû, moi-même, me forger ma propre opinion. A 20 ans, je me rappelle avoir lu un vieil Historia parlant de la bataille d’Alger gagnée par Massu et ses paras. Je trouvais ça étrange, comme si la France et l’Education nationale avait voulu enfouir tout ça pour célébrer la fin du honteux colonialisme…

  5. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    @ Gisèle
    « (…) À la mémoire de Samuel Paty décapité par la barbarie islamiste ». » Non, « ISLAMIQUE »
    Ne faut-il pas nommer les choses ?

  6. Avatar marcguimeud dit :

    Pensées pour les sept moines françaises assassinés en 1996 dont on ne retrouvera que les tetes.
    Frère Luc Dochier
    Frère Christian de Cherge
    Frère Christophe le Breton
    Frere Michel Fleury
    Frere Bruno Le Marchand
    Frère célestin ringeard
    Frère Paul Favre mivile

    Et aussi pour le pere Jacques Hamel

  7. Moktar Moktar dit :

    @François. Mais tout s’est déclaré ouvertement un certain jour de 1989. 3 « étudiantes » se présentent dans un collège de Creil avec port d’un voile.
    Le loup a ouvert la porte de la bergerie.
    Puis tout s’enchaine de manière insidieuse telle la pieuvre qui étend ses tentacules.
    ainsi au fil des semaines, des mois, l’Islam impose sa doctrine et des crachats, insultes, dégradations, la France passe désormais pour la nation la plus pleutre de la planète.
    L’Islam ou le chacal veille et accèlère sa conquête, à tel point qu’il a acquis des zones réservées dans lesquelles les pouvoirs publics n’ont plus d’autorité.
    Et des « incivilités » les racailles passent aux agressions, toujours de plus en plus violentes.
    Enfin l’Islam atteint son but sur deux points:
    – présence dans toutes les administrations et au sein même du gouvernement.
    – attaques ouvertes envers les représentants de l’ordre.
    – fatwa sur toute personne osant mettre en cause l’homme du désert.
    Et le cas de ce malheureux prof en est l’illustration par une décapitation dont seule cette maudite race est capable, et encore et toujours sur des plus faibles.
    Alors mon cher François ne soyons plus étonné. Les faits sont là, bien présents.
    Cette tragédie on en parlera quelques jours voire quelques semaines puis tombera dans l’oubli telle la décapitation de ce malheureux chef d’entreprise un 26 juin 2015….et par qui? encore une racaille à qui il donnait du travail.
    Lorsque ce professeur tombera dans l’oubli, et bien çà reprendra de plus belle car dans l’état actuel de la France, ils savent qu’ils ne risquent plus rien.
    Condamnés? à quoi? par qui? ils se retrouveront en prison, seront acclamés en héros et feront encore et toujours quelques adeptes supplémentaires.
    Quant à l’Algérie. Certes il y eut des massacres MAIS sachez qu’en 3 ans la France a subi plus de victimes que l’Algérie pendant toute la guerre.
    Il faut que tout le monde prenne conscience de ce fait établi. Demain les Français n’auront plus d’alternative que, soit résister, soit être dihmis car ils ne pourront pas s’expatrier.
    Mais sans doute avez-nous encore quelques évangélistes qui estimeront que ce sont les Français qui provoquent…..suivez mon regard…

  8. Avatar Gégé dit :

    Bonjour vous dite FLN en n’a tué 70 en Algérie, pour moi cet islam qui les a tué , le commanditaire est toujours le premier coupable, exécuteur le second. Cette immonde idéologie doit être bannie de notre nation avec ces adeptes et ces collabos.

  9. Avatar Coronapocalypse dit :

    L’OAS avait compris le danger que représente l’éducation nationale.
    Etrangement, les barbouzes étaient également stationnés à El Biar.
    Dont un certain Lucien Bitterlin qui a ensuite dirigé un comité « Eurabia » et la revue qui allait avec, fût également administrateur de l’institut du monde arabe.

    Je vois des complots où il n’y a que des coincidences, mon côté conspi.
    Après, pour ce qui est du hussard noir qui s’est retrouvé raccourci d’une tête par un tchétchène pour qui il aurait volontier fait campagne s’il avait été menaçé de renvoi…
    Il faisait partie d’un système qui se vante d’avoir envoyé au rasoir républicain un paquet de mal-pensants. Faisait cours à des sauvages d’Afrique et d’ailleurs.
    Probable qu’il était pour l’abolition de la « race » blanche.
    Je ne valide pas le meurtre des enseignants gauchistes (99% du cheptel) mais faut savoir s’adapter à sa clientèle, les cours d’éducation civique n’arrêtent pas plus les lames qu’ils ne changent la façon de penser des envahisseurs.
    Quelques bougies, des peluches, et on attend le prochain écourtage.

  10. frejusien frejusien dit :

    Ce soir ZEMMOUR a parlé de 500 mosquées et plus qui abritent un islam radical, et micon n’en ferme que 15,
    une petite goutte d’eau pour faire semblant d’agir, et gagner du temps, gagner encore du temps, le temps d’en faire rentrer d’autres, jusqu’à ce qu’on soit complètement coincés, complètement étouffés par les adeptes du dogme du faux prophète, qui seront bientôt numériquement supérieurs.

  11. Avatar denise dit :

    Moktar, vous dites que ce malheureux sera dans l’oubli dans peu de temps comme le chef d’entreprise tué dans les mêmes conditions..je ne sais, dans l’immédiat, mais c’est sûr que je n’ai pas entendu lors des débats nombreux, l’évocation de cette mort atroce de ce chef d’entreprise, sans doute pour ne pas « éveiller les consciences  » !! tous les autres assassinats par coups de couteau, oui, ainsi que les endroits « professionnels » où il y a des problèmes , c’est à dire dans une église ou l’hôpital et autre, : » il manquait l’EN semblait on dire », mais sans évoquer le milieu de l’entreprise ni de ce chef d’entreprise dont la tête a été figé sur un grillage . peut être pourrons nous veiller à ce qu’il ne soit pas oublié, et le prof et le chef d’entreprise !
    Je regardais sur LCP ce soir, une proposition du Sénat, par Mrs Retailleau, Marseille et Bas, pour changer ou renforcer des éléments de la Constitution, – je n’ai pas retenu les termes techniques – , un travail qui était en cours suite aux propositions de Macron sur les séparatismes, mais actualisé suite à ce drame . Dupont Moretti présent et sentencieux, n’a pas « retenu » les modifications alors que le sénateur Retailleau lui disait que, si les lois suffisaient, (car il y en a une tous les ans) il n’y aurait pas tous ces problèmes amplifiés par une immigration incontrôlée ! Dupont Moretti demandait au sénateurs de venir le rejoindre pour en discuter ! ben voyons !!! Plus il y eu le vote, accepté à presque l’unanimité ! à suivre !

  12. Avatar Gladius dit :

    Oui Vent d’Est Vent d’Ouest!

    c’est rétablir la vérité vraie.

  13. Avatar bouillot marie ange dit :

    he oui ces salopards n’hésitent pas à jouer du couteau et les gauchos les soutiennent encore. quelle honte

Lire Aussi