Geoffroy de Lagasnerie, sociologue et alias camarade Staline

Les dégénérés Publié le 1 octobre 2020 - par - 15 commentaires

Geoffroy de Lagasnerie , sociologue et allias camarade Staline

 

C’est la première fois que j’entends ce gus nous débiter autant de conneries extrême-gauchistes en moins de 20 minutes. Et Lea Salamé qui reste bouche bée devant.

Pour résumer ce personnage digne du camarade Staline, disons déjà que c’est un sociologue (très à gauche) et donc vous aurez vite compris à qui l’on a à faire.

Mais ce qui est effrayant dans son discours c’est son intolérance à tout ce qui n’est pas de gauche, très à gauche : les autres c’est l’enfer ! Tiens, j’ai déjà lu cela quelque part.

Selon lui, débattre avec des gens de droite ne sert à rien, c’est perdre son temps car on ne peut les convaincre du bien-fondé de la pensée de gauche. Il a bien raison le sociologue stalinien, mieux vaut débattre avec ceux qui pensent comme vous, on gagne du temps et on rentre plus vite manger à la maison. Et puis, ces gens de droite, si on discute avec eux, font alors partie du débat (ben oui ça sert à cela) et c’est inutile car on n’a pas besoin d’eux et de ce paradigme de confrontation d’idée. Il faut censurer tout débat avec la droite. Fermer le ban !

C’est pourquoi ce brave komsomol nous explique que l’on doit censurer les gens de droite des espaces publics (TV, radio etc) car on ne doit entendre en France que des « opinions justes » (de gauche forcément) et censurer les « opinions injustes ». Même Léa Salamé ravale sa salive et lui demande de préciser. L’autre ruskoff empafé lui répond : « pas vraiment une censure mais le mépris », puisque les médias imposent des débats de droite qui perturbent les esprits gauchistes, il faut les supprimer par le mépris…

Bon on aura compris que ce genre de phénomène plaide pour sa toute petite chapelle d’extrême gauche, vénère ceux qui aident l’immigration clandestine et ont une « pratique juste » et pas très républicaine au passage.

Ce brave garçon, un peu perturbé par ses uniques lectures de sociologie (c’est vrai que cela rend très con) nous donne la clé de sa pensée : il y a ceux comme lui qui pensent « juste » et les autres que l’on doit éliminer du paysage médiatique (en attendant un jour une élimination physique). Mais ma question est la suivante : c’est quoi une opinion juste ? Ou injuste ? Qui définit le contenu ? C’est qui l’arbitre ? Mystère.

A l’écouter, une opinion juste c’est… la sienne. Et c’est tout. Et il le dit : soit tu reconnais dans son discours et tu es dans le camp du bien ou pas et donc voué aux gémonies… comme la majorité des Français.

Ce qui est certain c’est que son discours est violent, sans queue ni tête, digne d’un Pol Pot ou d’un Staline. Intellectuellement ce mec pue et fait peur même aux auditeurs plutôt à gauche de France Inter, c’est pour dire.

Je dirais qu’il résume bien la gauche d’aujourd’hui : elle n’a plus rien à dire d’intelligent, plus d’arguments sociétaux, une vacuité intellectuelle que l’on masque en prêchant le chaos (pour quoi faire ?) et espérer la révolution. Sauf que cet abruti oublie que les révolutions gauchistes on sait sur quoi elles aboutissent et on n’a pas forcement envie d’y aller, que l’on soit de droite ou de gauche.

A noter enfin qu’à un con pareil France Inter laisse le micro et c’est normal pour lui puisqu’il prêche des idées justes ; en revanche les autres on doit les censurer et empêcher tout débat. Encore une fois, comme en 1917 en Russie, en 1936 en Espagne, en 1975 au Cambodge, une minorité très à gauche veut imposer à une nation entière sa justice et sa conception de la démocratie à coup de fusils. On connaît la suite, merci.

Excusez-moi, à force d’écouter ce mec, c’est la gerbe.

Print Friendly, PDF & Email
15 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Vent d'Est, Vent d'Ouest
Vent d'Est, Vent d'Ouest
il y a 1 année

« Les gens de ma génération, ça fait 40 ans que nous vivons sous la droite et on en peut plus. Il y a un sentiment d’étouffement politique” dixit ce philosophe de pochette’surprise. Ainsi :
– 14 ans de Mitterrand (gauche)
+ 12 ans de Chirac (“droite” plus que molle inactive)
+ 5 ans de Sarkozy (fausse droite, centre gauche)
+ 5 ans de Hollande (gauche)
+ 5 ans bientôt de Macron (l’art du « même temps » : gauche, droite, en passant par tous les camaïeux de couleurs politiques, en marche – si ce n’est déjà accompli – vers une dictature stalinienne)
= 40 ans de droite !

Si sa connerie pouvait l’étouffer, la seule oeuvre utile de ce crétin serait de nous donner un peu plus d’oxygène, ce qui soulagerait en même temps la Planète de son insignifiante personne !

Marc Antoine
Marc Antoine
il y a 1 année

Geoffroy de la Connerie porte bien son nom … il devrait faire un tour en Corée du Nord où il pourra puiser de nouvelles idées . Pas mal le stratège qui consisterait à deporter dans des camps de travail des individus tél que Zemmour , Messiha, Zinneb, Ménard , Collard …. et tous les autres !! Il y aurait une seule pensée commune ! On rééduquerait les enfants des opposants au régime . On placerait ministre de la justice un membre du clan Traoré …. et Obono au transport trans Méditerranée …

Niko
Niko
il y a 1 année

Cela sonne quand même comme un aveu d’impuissance. Ce type sait très bien que face à des gens comme Zemmour, il se ferait démolir en moins de deux. C’est donc un bon moyen pour lui d’esquiver le débat, car il a trop peur que sa vacuité intellectuelle apparaisse au grand jour et que sa rhétorique fumeuse soit vite dissipée.

claude t.a.l
claude t.a.l
il y a 1 année

Ce type est actuellement :

– professeur de philosophie et sociologie à l’Ecole nationale supérieure d’arts de Cergy-Pontoise
– il est aussi habilité à diriger des recherches.

Ça doit être beau !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Geoffroy_de_Lagasnerie

Dans son interview chez  » France inter « , la radio de sévices publique, il déclare quelque chose comme  » il faut profiter du fait que les esprits des élèves sont malléables. »

Voilà ce que sont beaucoup des enseignants de vos enfants et petits-enfants.

GAVIVA
GAVIVA
il y a 1 année

https://pbs.twimg.com/media/EjKDE3qX0AA7owD?format=jpg&name=small
comme tout se goupille et s’articule autour d’un axe n’étant plus à présenter, dès qu’on en parle il pointe le nez.
Décidément ce petit connard sait où se trouve les « idées justes ». Dans la MERDE.

gb
gb
il y a 1 année

Ce qui confirme que la carence iodée des hautes régions alpines n’est pas un handicap pour le titre de sociologue.

Christian Lesuffleur
Christian Lesuffleur
il y a 1 année

Les plus cons dans tout cela ; c’est ce qui lui donne le droit de parole

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 1 année

Hallucinant !

L’islamisme, c’est l’islam en action.

Le gauchisme, c’est, en quelque sorte la gauche en action.

Excommunier, interdire, punir, enfermer, détruire, exterminer… c’est leur dada et je comprends mieux l’accointance de la gauche avec l’islam.

Baribal
Baribal
il y a 1 année

Un aristo qui doit avoir des comptes à régler avec ses parents et sa famille. Son discours relève plus de la psychiatrie que de la pensée politique. Le mieux, pour lui, serait qu’il aille consulter.

Quant à France Inter, cette radio est la digne héritière de Radio Paris pour ce qui est de sa vision totalitaire. Encore des parasites de gauche que nos impôts engraissent. Une grave atteinte à la vie démocratique française, au respect de la diversité des opinions et à l’honnêteté intellectuelle.

BobbyFR94
BobbyFR94
il y a 1 année

Regarde, c’est la même méthode utilisée par les muzzs !!! avec les mêmes dégâts psychologiques que l’on sait sur les enfants ; il suffit de regarder des vidéos de l’ISIS !!!

Vade mecum
Vade mecum
il y a 1 année

@ François des Groux
Votre remarque est très judicieuse : en fait il nous a fait une leçon d’islamisme sans le savoir. Bien vu !

Adalbert le Grand
Adalbert le Grand
il y a 1 année


au contraire, c’est un pré-requis.

Adalbert le Grand
Adalbert le Grand
il y a 1 année


au contraire, aujourd’hui dans les milieux universitaires c’est devenu un pré-requis.

Adalbert le Grand
Adalbert le Grand
il y a 1 année

@François des Groux

Vous découvres l’eau chaude (ceci dit sans méchanceté).

Qui se ressemble s’assemble, l’âne frotte l’âne comme disent les proverbes.

Il est évident pour moi depuis déjà quelques années qu’il y a une profonde similitude entre les mécanismes de l’islam et de l’extrême-gauche.

L’alliance paraît a priori improbable au vu des idées défendues, des idéologies qui sont contradictoires au premier degré.

Mais les mécanismes psychologiques mis en œuvre, de type adhésion à un système sectaire fermé et conviction d’être investi de la mission de l’imposer à tous, comme le démontre d’ailleurs Lagasnerie, sont exactement les mêmes. C’est exactement le même fonctionnement mental. Seul l’objet change.

Il est d’ailleurs connu que les exaltés de ce genre peuvent changer de conviction et de support, et brûler ce qu’ils ont adoré, mais ils se jettent aussitôt dans une autre idéologie avec le même fanatisme, voire même l’idéologie opposée, car à chaque fois ils croient avoir découvert la vérité ultime. Peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse

Il s’agit donc d’un dérangement, d’un déséquilibre psychique, ou plus correctement d’un trouble de la personnalité fondamental chez ces individus.

Adalbert le Grand
Adalbert le Grand
il y a 1 année

Je reviens incidemment sur cet article, et une autre réflexion me vient.

Car depuis nous avons eu la sortie du livre de la douce et féminine Alice Coffin, et les commentaires de Pascal Praud et son équipe sur Cnews sur l’un et l’autre, le parallèle étant établi dans l’émission même.

Praud a fait remarquer une nouvelle fois le deux poids deux mesures du système médiatique aux mains de la bien-pensance gauchiste, pardon depuis Lagasnerie il faut dire la juste pensance.

D’un côté concert de cris, de fureurs et de glapissements pour des propos « insupportables », « racistes » (forcément, il faut bien justifier l’indignation feinte en portant des accusations infamantes façon reductio ad hitlerum), dont le vrai but est d’exclure les contradicteurs de toute possibilité d’expression publique.

De l’autre silence assourdissant et complice, de connivence des habituels gardiens autoproclamés de « la » morale (en fait LEUR morale), pour des propos plus qu’outranciers, de véritables propos de haine pour le coup, totalement insupportables pour les défenseurs de la liberté de penser, mais pour eux parfaitement « respectables » car proférés par des « amis », d’autres gauchistes, des membres du même camp nihiliste, factieux et subversif engagé dans la destruction du pays.

__

En réalité, il ne faut pas s’offusquer des propos de Lagasnerie. Car il n’engage pas que lui, et en l’écoutant j’ai l’impression qu’l n’a rien inventé, ce n’est pas son point de vue personnel. En fait c’est un naïf, un jobard qui a eu la sottise de vendre la mèche, cru qu’il pouvait dire à tous les vents la façon de penser de TOUS LES GAUCHISTES, et proclamer sur la place publique les propos qu’ils tiennent probablement dans le secret de leurs réunions fermées confinées dans l’entre-soi.

Lire Aussi