Le professeur Raoult accuse les Hôpitaux de Marseille de lancer des « messages alarmistes » et mensongers

On l’attendait avec impatience. Notre druide préféré remet les choses, ses collègues, Véran et Castex en place. 

Ce qui se passe à Marseille n’a rien à voir avec la réalité, ils sont en train de manipuler et de couler nos bars et restaurants sans raison ! 

Est-ce pour accélérer les faillites et permettre aux racailles de racheter à bas prix nos établissements, bien pratiques pour blanchir la drogue ? 

« Je suggère que vous sortiez de vos bureaux pour voir un peu ce qui se passe ici »

Selon le professeur Raoult, alors qu’il y avait 120 nouveaux patients Covid-19 pris en charge à l’IHU de Marseille début septembre, il n’y en aurait aujourd’hui que 70. Autrement, les nouveaux patients Covid positifs pris en charge quotidiennement par l’hôpital de jour à l’IHU sont tombés de « 120 au 1er septembre » à « autour de 70 par jour » actuellement. Quant aux 75 lits d’hospitalisation de l’institut, « 12 étaient libres hier soir« , précise-t-il. Un chiffre qui est monté à 15, ce jeudi 24 septembre. 

« Dans ces conditions, poursuit-t-il dans ce courrier également adressé au directeur de l’agence régionale de santé, Philippe de Mester, et au directeur de l’AP-HM, Jean-Olivier Arnaud, véhiculer des messages de cette nature ne rend service à personne et ne reflète en aucun cas la réalité. »

https://www.lci.fr/population/marseille-covid-19-coronavirus-coup-de-gueule-le-professeur-didier-raoult-reproche-a-ses-confreres-des-hopitaux-de-marseille-de-lancer-des-messages-alarmistes-2165507.html

.

Dans un courrier au président de la commission médicale de l’AP-HM, le patron de l’IHU Méditerranée Infection pointe la « responsabilité » de ses collègues médecins.

Par Publié hier à 20h36, mis à jour à 11h27

Article réservé aux abonnés

« Vous portez une responsabilité dans les mesures déraisonnables prises contre la ville, par le ministre de la santé. » Dans un courrier très sec daté de jeudi 24 septembre, le professeur Didier Raoult accuse ses collègues de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) de diffuser des « messages alarmistes qui ne reflètent absolument pas la réalité » et d’avoir déclenché en partie les nouvelles contraintes sanitaires annoncées par Olivier Veran et qui ont provoqué de violentes réactions à Marseille dans les milieux politiques et économiques.

Article réservé à nos abonnés 

Cette lettre adressée au président de la commission médicale de l’AP-HM, le professeur Dominique Rossi, que Le Monde a pu consulter, fait un point chiffré sur l’évolution de l’épidémie à Marseille. Didier Raoult y note, concernant les détections, « une stabilisation du nombre de cas diagnostiqués depuis le 6 septembre, avec une diminution régulière du nombre de cas (…) des résidents de Marseille ».

A l’IHU Méditerranée Infection, dirigé par Didier Raoult, l’incidence serait passée, durant la même période, de 20 % à 5 % des personnes testées. Le nombre de passages en réanimation sur les sites de l’AP-HM, lui, aurait augmenté de « 34 à 38 » en une semaine, ce qui, écrit le professeur, « ne témoigne pas d’un flux particulier ».

« Un effort partagé »

Les nouveaux patients Covid positifs pris en charge quotidiennement par l’hôpital de jour à l’IHU sont tombés de « 120 au 1er septembre » à « autour de 70 par jour » actuellement. Quant aux 75 lits d’hospitalisation de l’institut, « 12 étaient libres hier soir », précise le professeur Raoult. Un chiffre qui est monté à 15, ce jeudi 24 septembre. « Dans ces conditions, poursuit Didier Raoult, véhiculer des messages de cette nature ne rend service à personne et ne reflète en aucun cas la réalité. »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : dans les Bouches-du-Rhône, élus et professionnels ont le sentiment d’être « injustement punis »

Ce courrier, également adressé au directeur de l’agence régionale de santé, Philippe de Mester, et au directeur de l’AP-HM, Jean-Olivier Arnaud, est une réponse à un message interne envoyé la veille par le président de la commission médicale à l’ensemble des médecins de l’AP-HM. Dominique Rossi y décrète la mobilisation générale des services contre le coronavirus et annonce que « le nombre de malades Covid admis à l’AP-HM croît régulièrement sans véritable pause » et que Marseille est « pour les semaines à venir sur une dynamique de croissance en termes d’hospitalisations ».

Il vous reste 41.82% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

La suite est réservée aux abonnés.

 157 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Ce sont les crétins qui dirigent et ils prennent conseil auprès d’imbéciles qui les grattent par où ça les démangent. D’où les choix catastrophiques et les décisions ineptes. Comme les jalousies se mêlent aux incompétences, la situation n’est pas à la veille de s’améliorer.

  2. Bref ça magouille dans tous les sens pour discéditer le professeur Raoult notre éminent virologue le plus qualifié de France et de navarre.
    Mr vérandit le véreux est neurologue et ne connait strictement rien dans les virus!La dénommée Buzain idem!Responsables a des postes soumis aux dictates des politiques sa parole n’est qu’un tissus de mensonges au service des politiques et de big pharma!
    Il devra répondre devant les tribunaux avec toutes les plaintes qui ont été déposées!

  3.  » Marseille est entre les mains d’un fou », c’est Raphy qui l’a dit….

    Nous sommes donc rassurés pour les Marseillais et la région Paca.
    Pour les autres, ce sera la loterie.

  4. A part engloutir des millions sans un lit de plus tout ce que décide ce gouvernement m’inquiète de plus en plus car tout ce qu’il fait depuis le début de cette pandémie ne se voit dans aucune l’amélioration d’un quelconque résultat . Le nombre de morts est apparemment stable comparé aux années précédentes mais par contre l’effondrement économique lui est particulièrement bien réussi ce qui va engendrer des conséquences incalculables au niveau des l’emplois . Gouverner c’est comprendre , choisir et décider a partir de réponses justes pensées et pesées constatons que depuis le début de ce virus nous avons eu droit a tout le contraire dans un cafouillage sans nom où l’incompétence ne laissait guère de doute . Dans une telle situation dès le début il eut mieux valu écouter ce professeur de Marseille et faire l’économie des spécialistes de nos plateaux Télé venant nous débiter leurs catalogues de certitudes .Constatons qu’après 9 mois le résultat en est là plus personne ne sait ce qu’il faut faire et le cafouillage continu ! et nous vivons actuellement mal et c’est le minimum qui nous puissions en dire .

Les commentaires sont fermés.