On l’attendait avec impatience. Notre druide préféré remet les choses, ses collègues, Véran et Castex en place. 

Ce qui se passe à Marseille n’a rien à voir avec la réalité, ils sont en train de manipuler et de couler nos bars et restaurants sans raison ! 

Est-ce pour accélérer les faillites et permettre aux racailles de racheter à bas prix nos établissements, bien pratiques pour blanchir la drogue ? 

« Je suggère que vous sortiez de vos bureaux pour voir un peu ce qui se passe ici »

Selon le professeur Raoult, alors qu’il y avait 120 nouveaux patients Covid-19 pris en charge à l’IHU de Marseille début septembre, il n’y en aurait aujourd’hui que 70. Autrement, les nouveaux patients Covid positifs pris en charge quotidiennement par l’hôpital de jour à l’IHU sont tombés de « 120 au 1er septembre » à « autour de 70 par jour » actuellement. Quant aux 75 lits d’hospitalisation de l’institut, « 12 étaient libres hier soir« , précise-t-il. Un chiffre qui est monté à 15, ce jeudi 24 septembre. 

« Dans ces conditions, poursuit-t-il dans ce courrier également adressé au directeur de l’agence régionale de santé, Philippe de Mester, et au directeur de l’AP-HM, Jean-Olivier Arnaud, véhiculer des messages de cette nature ne rend service à personne et ne reflète en aucun cas la réalité. »

https://www.lci.fr/population/marseille-covid-19-coronavirus-coup-de-gueule-le-professeur-didier-raoult-reproche-a-ses-confreres-des-hopitaux-de-marseille-de-lancer-des-messages-alarmistes-2165507.html

.

Dans un courrier au président de la commission médicale de l’AP-HM, le patron de l’IHU Méditerranée Infection pointe la « responsabilité » de ses collègues médecins.

Par Publié hier à 20h36, mis à jour à 11h27

Article réservé aux abonnés

« Vous portez une responsabilité dans les mesures déraisonnables prises contre la ville, par le ministre de la santé. » Dans un courrier très sec daté de jeudi 24 septembre, le professeur Didier Raoult accuse ses collègues de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) de diffuser des « messages alarmistes qui ne reflètent absolument pas la réalité » et d’avoir déclenché en partie les nouvelles contraintes sanitaires annoncées par Olivier Veran et qui ont provoqué de violentes réactions à Marseille dans les milieux politiques et économiques.

Article réservé à nos abonnés 

Cette lettre adressée au président de la commission médicale de l’AP-HM, le professeur Dominique Rossi, que Le Monde a pu consulter, fait un point chiffré sur l’évolution de l’épidémie à Marseille. Didier Raoult y note, concernant les détections, « une stabilisation du nombre de cas diagnostiqués depuis le 6 septembre, avec une diminution régulière du nombre de cas (…) des résidents de Marseille ».

A l’IHU Méditerranée Infection, dirigé par Didier Raoult, l’incidence serait passée, durant la même période, de 20 % à 5 % des personnes testées. Le nombre de passages en réanimation sur les sites de l’AP-HM, lui, aurait augmenté de « 34 à 38 » en une semaine, ce qui, écrit le professeur, « ne témoigne pas d’un flux particulier ».

« Un effort partagé »

Les nouveaux patients Covid positifs pris en charge quotidiennement par l’hôpital de jour à l’IHU sont tombés de « 120 au 1er septembre » à « autour de 70 par jour » actuellement. Quant aux 75 lits d’hospitalisation de l’institut, « 12 étaient libres hier soir », précise le professeur Raoult. Un chiffre qui est monté à 15, ce jeudi 24 septembre. « Dans ces conditions, poursuit Didier Raoult, véhiculer des messages de cette nature ne rend service à personne et ne reflète en aucun cas la réalité. »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Covid-19 : dans les Bouches-du-Rhône, élus et professionnels ont le sentiment d’être « injustement punis »

Ce courrier, également adressé au directeur de l’agence régionale de santé, Philippe de Mester, et au directeur de l’AP-HM, Jean-Olivier Arnaud, est une réponse à un message interne envoyé la veille par le président de la commission médicale à l’ensemble des médecins de l’AP-HM. Dominique Rossi y décrète la mobilisation générale des services contre le coronavirus et annonce que « le nombre de malades Covid admis à l’AP-HM croît régulièrement sans véritable pause » et que Marseille est « pour les semaines à venir sur une dynamique de croissance en termes d’hospitalisations ».

Il vous reste 41.82% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.