Connaissez-vus le chilien Claudio ARRAU, dit « L’Empereur » des pianistes ?

Publié le 12 septembre 2020 - par - 18 commentaires

Enfant prodige dès l’âge de quatre ans, Claudio Arrau (1903-1991) fut l’un des plus grands pianistes du XXe siècle. (83 ans de carrière).

C’était un spécialiste de la musique romantique, notamment de Frédéric Chopin, de Robert Schumann, et de Franz Liszt, mais aussi de Ludwig van Beethoven, qu’il interprétait avec noblesse et profondeur, avec un son de piano hors du commun.

ARRAU Claudio (1903-1991) Chilien – « L’Empereur » des pianistes

 Claudio Arrau joue Liszt – 12 Trascendental Etudes

.

2- Claudio Arrau joue Beethoven – Piano Sonata No. 21 in C major, Op. 53 « Waldstein »
(Full)

 

Un film lui a été consacré.

Claudio Arrau : Le Maestro et les grands maîtres

Il est extrêmement rare qu’un musiciens soit acclamé après chacune de ses prestations, peu importe le répertoire auquel il touche. Le pianiste chilien Claudio Arrau, lui, était de ceux-là. Comme ses grands prédécesseurs Liszt et Busoni, le virtuose Arrau était célèbre pour atteindre l’âme et le style de chacun des compositeurs qu’il interprétait.

Dans ce récital historique, filmé durant son bref retour à Santiago en 1984, Arrau fait preuve d’une immense compréhension de la musique de Beethoven, Schubert, Chopin, Liszt et Debussy, des compositeurs qui lui étaient tous chers.

https://www.medici.tv/fr/concerts/claudio-arrau-the-maestro-and-the-masters/

Une vie entièrement consacrée à la musique :

Claudio Arrau est né le 6 février 1903 au Chili. Il a su lire les notes de musique avant l’alphabet et il a joué en public dès l’âge de cinq ans. A l’âge de huit ans il partit à Berlin avec une bourse du gouvernement chilien. Là il se perfectionna avec un ancien élève de Liszt (Martin Krause).
Claudia Arrau ne put ensuite supporter aucun autre professeur lorsque celui-ci mourut en 1918.
Il gagna deux fois le prix de Liszt à l’âge de 16 et 17 ans.

En 1927 il gagna le prix de Genève (sous le jury de Alfred Corto et Rubinstein). En 1935 , il joua en douze soirées l’oeuvre pour clavier de Bach, suivirent des cycles Mozart, Schubert et Beethoven.

En 1941, Claudio Arrau s’installe de façon permanente à New York, se consacrant à l’enseignement et aux concerts : tournées en Australie (1947), Afrique du Sud (1949), Israël (1951), concerts en Inde (1956), Prague et Bucarest (1958), Japon (1965).

En 1978, il abandonne la nationalité chilienne pour protester contre le régime militaire de son pays et adopte la nationalité américaine en 1979. Il ne retournera au Chili qu’en 1984, après 17 ans d’absence.
Claudio Arrau est mort le 9 juin 1991 à Mürzusschlag (Autriche)

Sa virtuosité

Considéré comme l’un des derniers représentants de la grande tradition de Liszt, Claudio Arrau a marqué son époque par son jeu très personnel, sa technique reposant sur le poids du bras et la relaxation, son art hautain et spirituel à la fois, sa sonorité sombre et charnue.
Il fut parfois critiqué pour son perfectionnisme ainsi sur le plan de l’interprétation il disait que l’on devrait s’interdire de jouer un oeuvre si l’on n’avait pas une idée claire du sens de chaque mesure.
Interprète infatigable, Claudio Arrau a entrepris des tournées innombrables, jouant parfois plus de cent concerts dans l’année.
http://www.pianobleu.com/arrau.html

RECITALS (Avertissement : En ouvrant certains liens il se peut que vous ayez un avertissement vous indiquant que le lien ne renvoie plus à l’oeuvre ; attendez quelques instant sans raffraîchir la page ; si au bout de 30 secondes, il minute au plus il ne se passe rien, abandonnez l’ouverture de la page).

1°- Claudio Arrau, décembre 1960 à  Ludwigsburg)  : Récital Chopin

.

Récital en direct à Lugano (Suisse), le 20 mai 1963, Brahms, Ravel, Liszt, Chopin

Récital de 1979 à Vancouver : Mozart, Beethoven, Liszt

Ses dernières apparitions, entre 1969 et 1989 (extraits)

Print Friendly, PDF & Email

18 réponses à “Connaissez-vus le chilien Claudio ARRAU, dit « L’Empereur » des pianistes ?”

  1. Avatar Elisa Naibed dit :

    Un excellent pianiste classique en effet, l’un des plus grands pianistes du XXe siècle, incontestablement. Disparu il y a déjà près de trente ans, je ne dirais pas qu’il a été oublié, mais un petit rappel, pourquoi pas !

  2. Avatar Fomalo dit :

    Un grand Merci pour tout ce panorama musical [email protected]!!
    C. Arrau je l’ai découvert il y a cinquante ans, dans Liszt, et vingt ans après dans toutes les sonates pour piano de Beethoven. Il a été génial, interprète exceptionnel de l’esprit des musiciens (tous, quelle que soit leur époque de création). C’est sans doute cette fidélité hypersensible et profonde où il a mis la totalité de sa nature qui n’a pas fait de lui le compositeur que nous aurions pu attendre. Mais bon, à part Gieseking, je ne vois pas d’autre pianiste « universel ». Merci encore.

  3. Jules Ferry Jules Ferry dit :

    Magnifique ! Trop peu évoqué. Merci

  4. Avatar bm77 dit :

    Claudio Arrau était l’un des pianistes les plus populaires des années 60 et même 70 . Je me rappelle enfant avoir eu un 45 tour d’une œuvre de Beethoven ou Chopin très connue, interprétée par le virtuose.
    Cela se faisait à l’époque, les parents ,les parrains ou marraines, offraient aux enfants de la musique classique, sous forme de disque de deux ou quatre plages, pour qu’ils s’habituent à la « belle musique ».
    L’Amérique du Sud nous a offerts de très grands pianistes: le Chili , Claudio Arrau ; l’Argentine, Martha Argerich; le Brésil, Nelson Freire .

  5. Avatar bm77 dit :

    Claudio Arrau était l’un des pianistes les plus populaires des années 60 et même 70 . Je me rappelle enfant avoir eu un disque vinyle d’œuvre de Chopin , interprétée par le virtuose .
    Cela se faisait à l’époque, les parents ,les parrains ou marraines, offraient aux enfants de la musique classique, pour qu’ils s’habituent à la « belle musique ».
    L’Amérique du Sud nous a offerts de très grands pianistes: le Chili , Claudio Arrau ; l’Argentine, Martha Argerich; le Brésil, Nelson Freire .

    • Antiislam Antiislam dit :

      Bonjour,

      Très nostalgique ce que vous dites bm77.

      J’avais une grande-tante célibataire qui m’offrait pour Noël, dans ces années-là, des disques classiques, des livres sur la civilisation romaine …

      A mon âge, j’ai pris conscience de la grande valeur de ses cadeaux …

  6. Avatar bm77 dit :

    Oui , pourtant sans m’étendre sur le sujet, ma jeunesse ne fut pas un long fleuve tranquille, mais comme vous le soulignez bien Anti Islam notre génération du baby boom partage en commun ses instants, comme des étapes qui marquaient l’existence d’un gamin et qui l’aidait à se construire. C’était la montre offert lors de la communion solennelle, la collection des contes et légendes de tels ou tels pays offerts par des tantes ou des marraines , les sucettes pierrot offertent lors de la visite d’une parente . Je m’en rappelle d’autant plus que cela ne se renouvelait pas tout le temps. C’est un peu comme les bons souvenirs de l’armée on s’en rappelle très bien parce qu’ils faisaient contraste avec la vie de caserne , la plupart du temps ennuyeuse au possible!

    • Antiislam Antiislam dit :

      Bonjour,

      Oui, c’était, comme vous le dites, le caractère exceptionnel de ces instants qui en faisait tout le charme.

      Le reste du temps, il fallait travailler dur au lycée …

  7. Avatar cachou dit :

    Ah, là, là, MSDO, quelle bonne idée tu as là d’évoquer la mémoire de Claudio ARRAU. Je suis un fada de musique classique. Quand le temps me le permet, je choisis une œuvre à écouter entre mes 1200 disques vinyle entièrement classiques et mes 1400 CD entièrement classiques également.
    J’ai failli être violoniste professionnel, après avoir obtenu mes diplômes de classe supérieure du 12e arrondissement de Paris. Puis j’ai choisi une autre orientation professionnelle. J’ai fait de la musique en amateur éclairé très poussé durant de très nombreuses années, comme violoniste et chef d’orchestre.
    Le paradoxe, c’est que je préfère 10 fois plus le piano au violon !!!!
    Sur les 2600 disques ci-dessus cités, les deux tiers concernent le piano.
    Alors, Claudio Arrau ! Oui, quel grand, très grand pianiste. Je ne reviens pas sur sa carrière, tu l’as admirablement fait dans ton article.
    Je possède avec lui l’intégrale des sonates pour piano seul de Beethoven (32), l’intégral des 5 concerti pour piano et orchestre de Beethoven, l’intégrale des sonates de Mozart, et encore beaucoup d’autres disques.
    L’époque de Claudio Arrau était celle de nombreux grands pianistes que je ne peux pas citer ici pour ne pas être trop longs.
    Mes préférés, comme interprètes, sont :
    Arthur Rubinstein (son dynamisme), Yves Nat (sa personnalité), Wilhelm Kempff (son jeu aéré), Rudolf Serkin (son élégance), Vladimir Horowitz (sa virtuosité), Vlado Perlemuter (son esprit méditatif), Sviatoslav Richter (son effroyable virtuosité doublée d’une nostalgie russe), Emil Gilels (son âme russe), Dinu Lipatti (sa jeunesse, mais très tôt disparu), Arturo Benedetti Michelangeli (sa noblesse, même si son jeu n’est pas meilleur que les autres), Georges Cziffra (son époustouflante virtuosité servant très bien Liszt et Chopin), Géza Anda (son classicisme parfois ennuyeux mais sympathique), Alicia de Larrocha (ces interprétations toujours inspirées de son Espagne), Samson François (le plus grand et le plus méditatif de tous quand il était drogué), Friedrich Gulda (ses interprétations très personnelles superbes), Alfred Brendel (ses tempo sympathiques et sa poésie), Glenn Gould (ces interprétations bizarres de Bach mais intéressantes), France Clidat (cette grande lisztienne qui a enregistré l’intégrale), Martha Argerich (la plus grande des pianistes féminines de tous les temps), Daniel Barenboim (ses superbes interprétations malgré sa double casquette avec celle de chef d’orchestre tout aussi magnifique), Nelson Freire (sa grande virtuosité), Radu Lupu (ses interprétations recherchées), Jean-Philippe Collard (sa grande virtuosité et son sens du phrasé), Éric Heidsieck (la jeunesse de ces interprétations), Michel Beroff (son époustouflante virtuosité dans Liszt).

    In fine, à titre personnel, mes pianistes préférés sont, dans le désordre :
    – Yves Nat
    – Vladimir Horowitz
    – Sviatoslav Richter
    – Georges Cziffra
    – Friedrich Gulda
    – Martha Argerich
    – Jean-Philippe Collard
    – Éric Heidsieck

    Mais, pour moi, le plus grand, le plus poétique, le plus romantique, celui qui fait que la musique rejoint le paradis, doublée d’une technique irréprochable, est Samson FRANCOIS. Mais le problème avec lui c’est qu’il devait être complètement drogué avant d’enregistrer un disque ou d’entrer sur scène pour donner des interprétations totalement sublimes. S’il était dans un état normal, nombre de ces concerts et de ses enregistrements n’ont pas grand intérêt.

    Si tu veux grimper au paradis pour t’évader un peu du dictateur brutal hitlérien Macron, écoute l’un des disques les plus miraculeux du siècle dernier ! Samson François dans les deux concertos pour piano de Maurice Ravel, enregistré à la salle Wagram à Paris en juillet 1959, avec l’Orchestre de la société des concerts du Conservatoire placé sous la direction du chef d’orchestre belge André Cluytens.

    A ce concert, Samson François joue les deux concertos pour piano de Maurice Ravel : tout simplement bouleversant. Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce disque un voyage paradisiaque : le Concerto pour la main gauche de Ravel, oeuvre de guerre poignante, l’orchestre qui fait entendre des couleurs magnifiques, très bien dirigé par André Cluytens qui connait parfaitement la musique de Maurice Ravel. Et enfin, Samson François, pianiste absolument exceptionnel, qui interprète cette musique comme s’il jouait sa vie. C’est tout simplement l’un des plus beaux disques du monde !

    Ravel : concerto en sol majeur, clique sur ce lien (Youtube) : https://www.youtube.com/watch?v=YXcdoLVkVL4
    A chaque fois que j’entends le second mouvement de cette œuvre jouée par Samson François (à 7mn 45s du début de la vidéo), c’est terrible, j’en ai toujours les yeux qui se troublent. Par un autre pianiste j’ai une forte émotion mais pas à ce point-là.
    Ravel : concerto pour la main gauche, clique sur ce lien (Youtube) : https://www.youtube.com/watch?v=6Sxpi0zybzA

    Et puis, va écouter Chopin par Samson François quand il s’est drogué avant un concert. Le Nirvana !!

    L’époque de Claudio Arrau était marquée par des interprétations assez fidèles à la partition. Je trouve cela magnifique, et cela m’a plu durant 30 ans. Puis, depuis une dizaine d’années, j’aime beaucoup les interprétations un peu plus engagées, dont la personnalité du pianiste se fait davantage sentir ce qui se répercute sur des interprétations différentes.

    Enfin, pas plus tard qu’hier, j’ai pris le train à Lille et qui me ramenait dans ma région à Marseille. J’ai écouté la sonate en si mineur de Liszt par le pianiste noir André Watt. J’aime beaucoup André Watt pour ces interprétations vigoureuses, tout en relief, et qui nous font entendre des notes que l’on n’entend jamais chez les autres pianistes. Cette sonate en si mineur jouée par lui est la meilleure interprétation que je n’ai jamais entendue (en précisant que j’ai dû l’entendre par au moins une quarantaine de pianistes différents). Le seul concurrent que je lui mettrai à côté c’est celle du pianiste français François-René Duchâble.

    Je ne citerai pas les nouveaux pianistes dont j’aime énormément leurs talents par leurs interprétations nouvelles des œuvres, comme Alexandre Tharaud, Michael Levinas, etc…

    Et puis, ceux qui veulent associer le talent cosmique, la virtuosité impensable, et l’érotisme d’une très jolie femme, dans une œuvre des plus belles de toute la musique classique, le premier concerto pour piano de Tchaïkovski, clique sur le lien suivant, tes oreilles et tes yeux seront comblés. Bizarre, j’ai comme l’impression que ce lien sera beaucoup plus cliqué que les précédents
    https://www.youtube.com/watch?v=fjQyoD3kGwA&t=136s

  8. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Merci à vous d’avoir apprécié cette (re)découverte musicale d’un très grand instrumentiste.

    Pouvez-vous me dire si vous avez pu ouvrir, sans problème, les liens de la partie RECITALS ? Merci.

    À @Elisa Naibed, @Fomalo et @Jules Ferry ;

    Je suis contente que vous souleviez le manque de médiatisation, ou de mémoire de ce géant du piano ; oui ! car en effet il y a au moins une ou deux raisons à cela.

    La première est une question de personnalité, la seconde une question de réseau (et je ne fais pas allusion là, aux réseaux sociaux e nos jours), on va dire plutôt réseau du monde artistique et show-biz ; à l’instar d’un autre pianiste français, compositeur lui, dont je parlerai dans un autre article ; pianiste connu, lui et reconnu mais aussi en manque de réseau.

    QUELQUES COUPURES de presse

    I.- Périodique : « Le MÉNESTREL » 24 juin 1927
    :::: https://tinyurl.com/ARRAU-Menes-24-06-1927

    II.- Le journal : « EXCELSIOR » 1929/04/13 (A20,N6697). Déjà, peut-être, un début d’explication à vos remarques.
    :::: https://tinyurl.com/ARRAU-JRNL-Excelsior-1929-04-1

    III.- L’Art musical : théâtres, concerts, TSF, disques, cinéma – 1936/05/01 (A1,N23)
    :::: https://gallica.bnf.fr/iiif/ark:/12148/bpt6k9820536n/f13/1978.890961048362,2851.525779848364,837.4240546081351,827.9078721694063/440,435/0/native.jpg

    IV.- La Revue : « ÉTUDES » 1983/09 (T359,N3).
    Article 1a : [La Revue : « ÉTUDES » 1983/09 – T359,N3](https://tinyurl.com/ARRAU-JrnalETUDES-Sept1983)
    Article 1b : [Fin d’article](https://tinyurl.com/ARRAU-JrnalETUDES-Sept1983-2)

    – VIDEOS : Chronologie des interprétations de Claudio ARRAU ; 1922-1989 ; récitals, enregistrements, interviews
    :::: https://www.one-tab.com/page/E9yWdpFURryqPj3lXSChOQ

  9. Avatar cachou dit :

    Pour répondre à ta question MSDO :
    Concernant la première vidéo, les 12 études transcendantales de Liszt, je ne peux pas l’ouvrir ni sur mon téléphone, ni sur mon ordinateur de bureau. Il est indiqué le message suivant : « Vidéo non disponible. Cette vidéo inclut du contenu de UMG, qui l’a bloqué dans votre pays pour des raisons de droits d’auteur. »
    En ce qui concerne la totalité des vidéos suivantes, j’ai pu les ouvrir sans aucun problème et sur mon téléphone portable, et sur mon ordinateur de bureau.

    • François des Groux François des Groux dit :

      @cachou

      « Vidéo non disponible. Cette vidéo inclut du contenu de UMG, qui l’a bloqué dans votre pays pour des raisons de droits d’auteur. »

      Il faut parfois désactiver le vpn pour lire ces vidéos.

      @MsdO : tout s’ouvre parfaitement pour moi

  10. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Bonjour @cachou ;
    Je vous remercie grandement pour votre commentaire que j’apprécie pour le partage de vos passions musicales, la richesse des informations dont certaines vont enrichir mes faibles connaissances en la matière ; car au contraire de vous, je n’ai aucune formation musicale ; je ne suis qu’une passionnée désireuse de découvrir et d’approfondir ces connaissances pour un plaisir « majeur »☺

    J’apprécie particulièrement vos ressentis pour caractériser le style de chacun des pianistes que vous citez ; j’aime d’autant plus que c’est aussi ce que je fais tout comme j’aime à comparer l’évolution des intrumentistes à partir de leurs interprétations au fil du temps pour une même oeuvre. De même en ce qui concerne l’interprétation d’une même oeuvre par des pianistes différents. Non seulement cela affine ma perception mais aussi cela oriente mais choix ; il s’agit en quelque sorte d’un entraînement pédagogique personnel.

    Je vous bâts, jeune homme sur le volume de ma discothèque personnelle, je ne sais plus combien j’ai de titres en CD (pas mal) ; quant au support numérique j’en ai plus de 20 000.

    Il y a quelques années j’avais un compte pearltrees sur lequel j’avis un répertoire MUSIQUE avec multiples dossiers et sous dossiers, notes…. articles et des dizaines de milliers d’interprétations d’oeuvres musicales. J’ai clos mon compte et tout à disparu.

    J’y avais donc les sous répertoires INSTRUMENTS, INSTRUMENTISTES,… PIANO, PIANISTES, le tout allant de la confection de l’instrument, ses caractéristiques, les pianos et leur facture, les modèles, les concerti…

    Donc, pour en venir aux interprètes, j’ai tenté (je n’ai pu finir puisque j’avais clos mo compte) de faire le même travail que celui produit pour Claudio ARRAU (idem pour les chefs d’orchestres, les compositeurs, les orchestres, les salles, amphitéâtres, opérats… choeurs, maîtres de coeur, genre musicaux….) Les dossiers pianistes, violonistes étaient bien emplis. Vous m’en avais rappelés certains et d’autres que j’ai découverts il me semble (je vais leur faire quelques visites !☺) ; je partage pas mal votre sensibilité pour certains pianistes. Martha Argerich est aussi mon choix ; et j’ai bien aimé la caractérisation pour Arturo Benedetti-Michelange parce que c’est exactement ce qui frappe dès le premier abord (en réalité, il dégage déjà cette noblesse). Alfred Cortot (en faisant abstraction de certines choses fâcheuses comme celles que l’on reproche à Wagner, restant sur le plan musical…{ https://www.youtube.com./watch?v=wB4oj4sS3zA } ; CZIFFRA György, comment non ?! … et combien d’autres.

    À propos de Yuja Wang, même si son maillot de bain est en « accord » avec sa couleur de cheveux, je préfère de loin sa prestation de mai 2014

    Yuja Wang plays Tritsch-Tratsch Polka
    :::: https://www.youtube.com./watch?v=abdUjh6yo8E

    Ça tombe bien que vous l’ayez mentionnée parce que considérant votre grande culture musicale professionnelle cela m’a donné l’envie de vous poser une question qui me vient à l’esprit de façon récurrente, concernant justement la prolifération de ces nouveaux concertistes, violon, piano…. asiatiques récompensés par des prix internationaux. Yuja Wang montre bien leurs points forts : la souplesse, la dextérité, l’agilité, le doigté et la vélocité.

    Mais quelle appréciation réelle ont les musiciens professionnels quant aux particularités techniques et nuances liées aux styles musicaux, notamment pour les oeuvres romantiques et impressionistes sur le toucher, le jeu, l’expressivité ?
    [les liens qui suivent sont pour les moins connaisseurs : { http://toucher-piano.com/Accueil.htmlhttps://www.medecine-des-arts.com/fr/le-toucher-et-le-piano-chronique-d.html }

    Je vais m’arrêter là ne voulant pas abuser de l’espace que nous offre RR ainsi que de la bienveillance des administrateurs tout comme de la complaisance des lecteurs.

  11. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    @Cachou ;

    Tout d’abord vous dire que je viens de poster un commentaire au premier vôtre qui m’est adressé.

    Pour ce qui concerne votre problème pour l’ouverture , laissez-moi prendre connaissance des commentaires, puis je publierai un autre commentaire sur le sujet pour vous expliquer les probables raison pour lesquelles vous ne pouvez les ouvrir avec, si possible la solution.

  12. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Pour tous mais en particulier pour @cachou et @François des Groux ;

    À propos de l’ouverture des videos qui ne se fait pas.

    « Vidéo non disponible. Cette vidéo inclut du contenu de UMG, qui l’a bloqué dans votre pays pour des raisons de droits d’auteur. »

    D’abord vous expliquer deux, trois choses. Youtube n’aime pas !☺

    Je traficotte l’url pour contrôler ou éviter les pubs intempestives (encore une invasion étrangère pour nous empoisonner l’existence et le phénomène s’est accru ces derniers jours parce que de nouvelles conditions sont apparues pour Google et Youtube, son jou-jou qu’il a racheté aux créateurs ! ☺)

    La petite contrariété à Youtube est une opération toute simple qui consiste à « PLACER UN POINT » entre le « com » et le « slash ou barre oblique » dans l’url. (Attention ! cela ne vaut que pour Youtube)

    EXEMPLE :
    URL d’ORIGINE : https://www.youtube.com/watch?v=MgmHetWIfPc
    URL TRANSFORMÉE : https://www.youtube.com./watch?v=MgmHetWIfPc

    Si vous incluez déjà LE POINT dans une page de résultats de recherche, systématiquement le point sera inclus DANS TOUS LES TITRES que vous ouvrirez sur toutes les pages consultées à partir de cette url de départ.
    Essayez celle-ci :
    https://www.youtube.com./results?search_query=Sonny+Boy+WILLIAMSON&filters=&search_sort=video_view_count&app=desktop

    PAR AILLEURS, le problème bien sûr François des Groux a mis le doigt sur le problème et la solution.

    LE PROBLÈME : le VPN [Virtual Private Network- Réseau privé virtuel en français { https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9seau_priv%C3%A9_virtuel }]

    LA SOLUTION : surtout ne vous privez pas de votre couverture VPN en le désactivant. La solution, changez de localisation, ne restez pas couvert par un réseau Français. Faites au besoin des tests, jusqu’à trouver celui que vous voulez ; moi je siège beaucoup en Russie par exemple, mais je voyage et ne reste pas sur place ☺, j’ai la bougeotte.

    ENFIN, PAS de PANIQUE, fiates comme expliqué dans l’article : ouvrez votre page youtube et laissez faire le navigateur et le playeur ; le laps de temps n’atteint pas la minute. Il se peut qu’il y ait une tentative d’occupation publicitaire, si votre player Youtube est configuré pour ne pas s’ouvrir automatiquement, la pub restera figée 5-10 secondes puis la vidéo s’affichera ; cliquez alors sur le bouton « jouer » que vous connaissez. La video peut commencer par le fameux avertissement « Vidéo non disponible. Cette vidéo inclut du contenu de UMG, qui l’a bloqué dans votre pays pour des raisons de droits d’auteur. » LAISSEZ FAIRE ; la vidéo démarrera toute seule ; il se peut que vous deviez répéter l’opération en tout début de lecture ; LAISSEZ FAIRE.

    SI d’AVENTURE ça ne fonctionnait pas ; RETIREZ le point placé comme expliqué en début de commentaire.

    EN CE QUI CONCERNE LES MOBILES : Je ne sais pas si l’opération sera possible, je pense que oui. La différence étant la structure du début de l’URL. Je n’utilise pas, donc j’ignore.
    CEPENDANT essayez ceci : l’URL doit se présenter ainsi je suppose
    :::: https://m.youtube.com./ ; donc tentez la même inclusion du POINT
    :::: https://m.youtube.com./channel/UCP_R4JFLwU4LhsevbeMyjgg
    :::: https://m.youtube.com./watch?v=EjJeSgKUooM&list=OLAK5uy_mESwfnp0WKfkRSrZCrH0p1QM31K7Su_CM
    :::: https://m.youtube.com./watch?v=c_9N1ldPtQ8

    AVERTISSEMENT : Ces URLS AVEC POINTS ne sont pas prises par votre lecteur média type VLC, media player, real player…. elles ne sont valables que pour les NAVIGATEURS INTERNET;
    Ainsi, si vous souhaitez jouer un titre dans votre lecteur médias ou créer/enregistrer une liste de titres PENSEZ à RETIRER LE POINT

    Si vous avez un problème que vous ne savez pas traiter ; fermer les fenêtres du navigateur ; fermer le navigateur ; attendez quelques secondes, puis ouvrez le à nouveau.

  13. Avatar cachou dit :

    @François des Groux
    Merci du tuyau !

  14. Avatar cachou dit :

    @MSDO
    Bonjour MSDO et excuse-moi de ne te répondre que maintenant, mais le temps passe si vite !
    Tout d’abord, de part ton langage, ton vocabulaire, tes appréciations, même si tu n’as pas de formation musicale stricto sensu, tu as une culture musicale et un esprit critique hors du commun, c’est une évidence. De plus, ta discothèque est absolument impressionnante et tout le travail que tu as fait (hélas perdu) montre que tu t’intéresses depuis bien longtemps à la musique dite classique.

    Tu as parfaitement raison, l’interprétation d’une œuvre par un instrumentiste varie d’un enregistrement à un autre de la même œuvre. Comme tu le sais, il est extrêmement fréquent que des grands interprètes enregistrent durant leurs carrières deux, trois, voire quatre fois les mêmes œuvres. Donc faire référence à une interprétation, c’est donner la date de l’enregistrement également. Seule les amateurs très avertis considèrent ces choses, et c’est ce que tu fais avec Yuja Wang.

    Par exemple, le pianiste sujet de ton article, Claudio ARRAU a enregistré deux fois l’intégrale des sonates de Beethoven (32 pour les lecteurs de RR), Alfred Brendel les a enregistrés trois fois, Wilhelm Kempff deux fois. Pour faire référence à des interprétations enregistrées plusieurs fois il faut citer les dates.

    Mais j’en arrive à la question que tu me poses sur la façon dont sont vus les nouveaux interprètes asiatiques par les professionnels de la musique.

    Tout d’abord, sur l’aspect purement commercial, faire jaillir des interprètes asiatiques est très vendeur et remplit les salles de concert. D’où le succès des Yuja Wang, Lang Lang, Yundi Li, Sunwook Kim, et bien d’autres.

    Sur les particularités techniques, les pays asiatiques ont compris qu’ils ne laisseraient introduire dans le monde musical classique de la planète que des extraterrestres. Leur virtuosité est-elle qu’on a l’impression que dépassent les limites humaines.

    Sur l’aspect musical, il y a une bonne vingtaine d’années lorsque les interprètes (piano, violon essentiellement) asiatiques commençaient à se faire connaître dans les pays occidentaux, outre la virtuosité susdécrite, leur sens musical, leurs phrasés, leur compréhension des œuvres n’était pas des meilleurs.

    Mais les pays asiatiques savent s’adapter. Ils ont beaucoup développé cet aspect musical chez leurs génies. Et cela a été intéressant.

    En conclusion je dirais, selon mon humble avis, que les instrumentistes asiatiques, outre leur virtuosité colossale, commencent à comprendre la musique occidentale. Mais je ne te cache pas que je préfère encore entendre les sonates de Beethoven par un Wilhelm Kempff ou un Yves Nat, les sonates de Schubert par un Arthur Schnabel, Chopin par Samson François, Mozart par Claudio Arrau……
    J’espère avoir un peu répondu à ta question !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire Aussi