Miribel-les-Echelles : 6 djeunes agressent le maire, il ne les laissait pas envoyer des feux d’artifice sur l’église


Miribel-les-Echelles : 6 djeunes agressent le maire,  il ne les laissait pas envoyer des feux d’artifice sur l’église

 

Le maire de la petite commune de Miribel-les-Échelles, 1720 hab. se fait agresser par six jeunes qui n’étaient pas de la commune !
Miribel-les-Échelles, entre 20 et 30 km de Voiron une cinquantaine de Grenoble…

Voyons ce qu’en dit 20 minutes !

Isère : Le maire de Miribel-Les-Echelles
agressé par des jeunes qui tiraient des feux d’artifice

Lundi soir, le maire de Miribel-Les-Echelles, en Isère, a été agressé alors qu’il cherchait à raisonner des jeunes qui tiraient des feux d’artifice sur la place du village, a-t-on appris de sources concordantes.

Williams Dufour, 51 ans, présentait « des plaies au visage, à une main et une brûlure à l’autre main », ont indiqué à l’AFP les pompiers, qui ont transféré le « blessé léger » à l’hôpital. L’édile a reçu sept jours d’ITT.

L’élu était en réunion avec deux conseillers municipaux lorsqu’il a entendu des bruits de scooters puis de feux d’artifice sur la place du village, a-t-on appris auprès du procureur de la République, Eric Vaillant.

Menacé et brûlé avec un feu d’artifice

Le maire, annonçant sa fonction, a alors demandé aux adolescents de « cesser leurs nuisances ». Les jeunes n’ont pas obtempéré : l’un d’eux a menacé William Dufour avec un feu d’artifice. Le maire a cherché à le maîtriser mais a été brûlé, puis frappé au visage par un autre jeune, selon les informations du parquet de Grenoble.
Un peu naïf le maire, il a cru que l’autorité de sa fonction allait en imposer !

D’après la même source, il s’agit d’un groupe de six jeunes, venus avec trois scooters et qui n’habitent pas dans la petite commune de quelque 1.700 habitants, située dans le parc naturel régional de la Chartreuse.

Une enquête a été ouverte, menée par la brigade des recherches de Meylan et les gendarmes de la brigade de Saint Laurent du Pont.

« Ce qui m’a frappé, c’est que ces jeunes avaient de la haine vis-à-vis de moi, alors que nous ne nous connaissons pas ! », a confié le maire au quotidien régional Le Dauphiné Libéré. Mais l’édile, qui exerce son premier mandat, a assuré ne « pas se sentir découragé par cet incident ».

Il faut remercier M. le Maire de ne pas participer à la montée de la haine, ne pas monter en épingle cet INCIDENT !
.

Plus tard,  dans une vidéo sur LCI, l’adjointe précise que les pétards étaient tirés en direction de l’église !
Une chance, pas une mosquée, Darmanin n’aura pas à se déplacer !!!

En italique : des commentaires personnels !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean-Paul Saint-Marc

Résistance républicaine Aquitaine J'adore la chouette, elle a de grands yeux pour mieux voir.

Articles du même thême

11 thoughts on “Miribel-les-Echelles : 6 djeunes agressent le maire, il ne les laissait pas envoyer des feux d’artifice sur l’église

  1. AvatarJoël

    « Ce qui m’a frappé, c’est que ces jeunes avaient de la haine vis-à-vis de moi, alors que nous ne nous connaissons pas ! »

    Encore un qui découvre les joies du vivre-ensemble.

    Reply
  2. frejusienfrejusien

    Il faut rendre leurs armes aux Français !!
    que nous puissions nous défendre chaque fois que nous sommes attaqués et peu à peu , tout rentrera dans l’ordre,

    Les conquérants musulmans savent que le gouvernement a désarmé le citoyen français,
    ils savent également qu’ils ont les juges sous leurs pieds,
    dans ce cas, ça ne va pas s’arranger, les meurtres odieux vont continuer

    Reply
  3. AvatarAnne Lauwaert

    C’est fou qu’après tout ce qui se passe tous les jours il y ait encore des gens qui ne savent pas qu’ils ont la haine… si même après avoir été tabassé ils n’ont pas encore compris, qu’est-ce qu’il leur faut? Aussi longtemps que nous n’aurons pas touché le fond, il n’y aura pas de réaction.
    que faire?envoyer à ce maire la liste des attentats quotidiens et un abonnement à RR et RL…

    Reply
  4. AvatarSoudibor

    On ne peut rien faire de tous ces ‘djeunes’. Ils ne peuvent pas, ils ne savent
    pas, et surtout ils ne veulent pas travailler. Ils ne se sentent pas Français, et ils nous détestent. Ils ne sont là que pour détruire.
    Si on était avec un gouvernement normal, on les expulserait, avec leurs parents, pour un retour définitif dans leurs pays d’origine. Mais on a des gouvernements, depuis Pompidou, qui veulent notre destruction, et qui nous entraînent, chaque jour un peu plus, vers le chaos. On est déjà dans le chaos, dans le ‘grand merdier’, dans certaines zones. Et ça va l’être de plus en plus, le chaos. Le traître en poste à l’Elysée fait tout pour ça.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *