Afflux d’étudiants extra-européens : l’université d’Orléans renonce à faire payer les étrangers !


Afflux d’étudiants extra-européens : l’université d’Orléans renonce à faire payer les étrangers !

Mohamed Bangoura, à la tête des étudiants guinéens, a obtenu la suppression des frais supplémentaires à l’Université d’Orléans, avec le soutien de l’Unef et d’autres associations

 

L’université d’Orléans renonce à faire payer les étrangers ! 

Le supplément était pourtant prévu par la loi.

L’argument de ces bonnes âmes : la France « se fait de l’argent sur le dos des étrangers » !

Le contribuable appréciera.

L’université d’Orléans renonce à faire payer les étrangers. 

L’université d’Orléans a voté un moratoire sur les frais d’inscriptions supplémentaires pour ses étudiants étrangers hors Union européenne. Le syndicat Unef parle d’ une « grande victoire », mais demande leur abrogation définitive.

 Avec le soutien de l’Unef et d’autres associations, Mohamed Bangoura, à la tête des étudiants guinéens, a obtenu un moratoire sur les frais supplémentaires à l’Université d’Orléans

Avec le soutien de l’Unef et d’autres associations, Mohamed Bangoura, à la tête des étudiants guinéens, a obtenu un moratoire sur les frais supplémentaires à l’Université d’Orléans Association Rivières du sud

.

Comme Mohamed Bangoura, un Guinéen de 21 ans étudiant en L3 de biotechnologies, ils sont plus de 2000 étrangers à l’université d’Orléans (Loiret). Celle-ci vient d’adopter un moratoire sur les frais d’inscription supplémentaires pour l’année universitaire 2020-2021, qui pouvaient se monter à 3770 euros pour une année en école d’ingénieur ou en master (…).

L’université d’Orléans appliquait jusqu’à présent les nouvelles dispositions gouvernementales qui prévoyaient une augmentation des frais d’inscription.

En 2018, pour faire face à l’afflux d’étudiants hors Europe et aux frais que cela engendre pour les établissements d’enseignement supérieur, le gouvernement d’Edouard Philippe avait harmonisé les tarifs à 2770 euros par an en licence, et 3770 euros en master et dans les grandes écoles. En 2019-2020, Orléans l’a appliqué aux nouveaux inscrits avant d’y renoncer cet été.

 

« Les services universitaires ont pris conscience de certaines situations critiques, ils ont exonéré des étudiants mais certains y avaient droit, d’autres non, c’était obscur », dit Mohamed Bangoura, ravi de ce vote intervenu le 10 juillet (…).

« L’éxonération sur une seule année ne résout pas le problème de la discrimination et de la précarité des étudiants « , appuie toutefois Marielle Brame, dont le syndicat demande l’abrogation définitive des frais supplémentaires et l’ouverture des bourses aux étudiants étrangers en difficulté.

 

Ces frais ont aussi une incidence majeure sur le titre de séjour, signale Mohamed Bangoura. « Quand vous devez consacrer tous vos revenus aux frais d’inscription, et que le compte en banque est vide, c’est très dur de faire valoir qu’on a encore des ressources lors du réexamen du titre de séjour », dit-il. L’Unef demande que chaque étudiant extracommunautaire reçoive d’emblée un titre de séjour.

https://www.leparisien.fr/societe/l-universite-d-orleans-renonce-a-faire-payer-les-etrangers-24-07-2020-8358147.php#xtor=AD-1481423553

 

 

Et Macron ouvre grand les portes des facs françaises !

Actuellement, un peu plus de 350 000 étudiants étrangers étudient en France chaque année. Avec sa nouvelle stratégie, le gouvernement ambitionne de porter, d’ici à 2027, son nombre à 500 000.

Premier pays d’accueil non anglophone, la France est la quatrième destination mondiale pour les étudiants internationaux. Source

 

Avec les taux historiques du bac Macron, la rentrée s’annonce passionnante.

https://www.20minutes.fr/toulouse/2827751-20200723-toulouse-casse-tete-universites-faire-face-afflux-nouveaux-bacheliers

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


12 thoughts on “Afflux d’étudiants extra-européens : l’université d’Orléans renonce à faire payer les étrangers !

  1. AvatarAdalbert le Grand

    De qui se moque-t-on?

    Ce sont les étrangers qui se font de l’argent, et même des couilles en or sur le dos des Français! 42% de l’argent de la CAF par exemple – et ce n’est qu’une partie du pactole.

    Je ne vois pas l’intérêt que nous avons à payer les « études » des Africains (dont chacun sait qu’elles sont dures et longues).. S’ils ne paient pas, ou que leur gouvernement ne paie pas, alors qu’ils restent chez eux, on n’a aucun avantage à les faire venir.

    Si on instaure la gratuité avec en plus une bourse à la clé, nous allons avoir 20, 50, 100 millions « d’étudiants » étrangers (de 3 mois à 90 ans). C’est grotesque, il n’y a aucune raison que nous soyons le dispensaire du monde, l’hôpital du monde la sécurité sociale du monde, la CAF du monde, l’école du monde, l’université du monde, les HLM du monde;et bien sûr « gratuitement », c’est-à-dire financé, avec notre argent en nous faisant les poches… Avec quelles ressources? Nous ne pouvons pas accueillir toute la misère du monde, et nous en avons déjà pris dix fois plus que notre part. A ce rythme, nous allons bientôt en faire partie, de la misère du monde…

    Il n’y a aucune raison de se soumettre aux diktats « moraux » débiles des curés de l’Église de gauchologie qui nous sommes d’être « généreux » à l’infini (plutôt de nous sacrifier), comme ces parasites, ces connards nuisibles de l’UNEF, toujours de la partie dans les mauvais coups.

  2. Avatardurandurand

    Si nous avions des dirigeants et des recteurs avec des couilles , tous ces fouteurs de merde seraient renvoyés et expulsés de France avec interdiction d’y remettre les pattes , mais nous sommes dans la macrouille connerie, donc tout le monde il est « bieau « tout le monde il est » zentil  » !

  3. AvatarRaslebol

    L’envahissement passe également par les facs.
    partout où le gvt peut caser
    du muzz.
    Notre France est déjà bien déstabilisée avec toute cette merde islamique.
    Le gvt macron nous submerge d’immigrés en accélère le débit.
    Ce traître !

  4. AvatarAuguste

    Je loue des chambres et depuis 2 ans j’ai plein de demandes d’étrangers africains que nos universités acceptent . Après la plupart de ces étudiants africains restent et souvent ne vont pas à l’Université car souvent ils n’ont pas le niveau intellectuel .
    J’ai compris que je suis devenu malgré moi une filière de clandestins avec la complicité du gouvernement qui ne fait pas payer nos universités aux étrangers . Pour notre gouvernement c’est un moyen légal de favoriser en silence une immigration africaine .
    Bizarrement les mêmes élus choisissent pour leurs enfants des universités étrangères sérieuses et paient très cher l’éducation de leurs progénitures . La plupart de nos universités sont devenu des radeaux de la méduse avec la complicité de nos élus et des étudiants dégénérés blancs pas instruits qui veulent détruire leur pays car ils s’ennuient . Pour exister à ces dégénérés blancs ils leur reste la contestation qui ne demande aucun efforts .

    1. AvatarBoronlub

      Bonjour,
      Tout à fait d’accord, les gauchistes décérébrés ont besoin en permanence de revendications pour vivre, c’est comme une drogue, et quand ils ont obtenu ce qu’ils demandaient, il leur faut trouver autre chose. Maintenant qu’ils ont obtenu l’égalité des frais pour les étrangers, il va leur falloir trouver autre chose … Plus de frais du tout, gratuité totale, y compris pour les étrangers. Et après remboursement des frais de voyage des étrangers pour venir chez nous. Et après, et après … ? Ce sera déjà le chaos, depuis longtemps, ça commence déjà, et c’est même bien entamé.
      Personne n’a le courage de leur dire, à tous ces gauchistes, que c’est les impôts de leurs parents qui payent tout ça. Mais même si on leur disait, ils trouveraient encore des raisons de toujours revendiquer plus.

  5. Avatarcharles martel

    Arrêtons de financer les études des étudiants étrangers car on sait que personne ne paie, surtout pas leur pays… Encore un scandale de plus. C’est comme les soins « gratuits » mais pas pour le contribuable français…

    1. Avatarjonathan

      Les soins gratuits c’est vital pour les Français pauvres, il faut financer les soins gratuits et virer tout les étrangers extra européens, bus gratuits uniquement pour les Français, école gratuit uniquement pour les Français c’est mon idée politique. Et les Français pauvres ne payent presque rien.

  6. AvatarVictoire de Tourtour

    Mais pourquoi donc ne font-ils pas leurs (brillantes) études dans leurs (brillantes) universités ? Pourquoi venir dans ce pays raciste, xénophobe,haineux ?

  7. Avatarpier

    …. à mon époque l ‘on payait les livres à l ‘entrée en 6 ° …
    et pas de bourse .
    De Gaule venait d ‘arriver et les caisses étaient vides

  8. AvatarBoronlub

    « Étrangers peut-être, étudiants d’abord », on peut voir sur une banderole, mais non, la vérité c’est : »étudiants ? bof … migrants d’abord ! »

Comments are closed.