« C’est un privilège : on ne se pose pas de questions le matin en se rasant quand on est blanc »


« C’est un privilège : on ne se pose pas de questions le matin en se rasant quand on est blanc »

.

Quand un bobo-historien de gauche à la De Cock, Pascal Blanchard, nous explique que les Blancs ne peuvent pas comprendre la peur du Noir qui rentre dans le métro et que c’est un privilège de ne pas se poser de questions, le matin, en se rasant…

.

Pascal Blanchard :

– « Les Blancs ne peuvent pas comprendre ce que ressentent les Noirs. Ils ne le vivent pas. Quand vous rentrez dans le métro et que vous êtes un homme noir, vous n’avez pas la même peur qu’un homme blanc »

Un intervenant :

– « On parle de privilège blanc aux États-Unis »

PB :

– « Pas qu’aux États-Unis ! Dans les sociétés blanches ! C’est un avantage, un privilège… on ne se pose pas de questions le matin en se rasant quand on est blanc, en société blanche, voilà ! Ce n’est pas les Blancs qui devraient avoir peur des Noirs mais les Noirs qui devraient avoir peur des Blancs, en fait. »

– « Parce que dans l’histoire, c’est plutôt eux, dans les champs de coton, qui ont pris plutôt cher parce que la violence a toujours été nécessaire pour remettre le Noir à sa place. C’est ça l’histoire coloniale, c’est ça l’histoire de l’esclavage. Et on continue dans cette pratique, certes de manière différente mais de temps en temps, ça devient visible [affaires Georges Floyd et Adama Traoré – NDA]

.

Et quand un immigré africain menace de guerre civile les rares Français blancs dans un métro remplis de Noirs…

« On vient ici, en Europe, pas parce qu’on aime l’Europe. On s’en fout de l’Europe. On veut sauver sa peau […] Vous savez ce qu’on m’a demandé au travail, ça m’a énervé… on m’a dit que je travaillais pas assez… mais putain de merde, est-ce que moi, j’ai envie de courir pour te faire de l’argent à toi [le Blanc – NDA] ? Les Noirs que vous voyez ici, respectez-les ! Il y en a qui ont des diplômes et qui ne devraient pas faire ce qu’ils font : on voit des Noirs à la Poste, faire le ménage. Non ! La France est un pays qui est resté dans l’esprit colonial. La France m’énerve !

Une guerre civile, sachez-le, pourrait peut-être venir ici, en France. »

.

Sachez-le aussi : selon Pascal Blanchard, quand un Noir rentre dans le métro, il a peur.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




16 thoughts on “« C’est un privilège : on ne se pose pas de questions le matin en se rasant quand on est blanc »

  1. AvatarVade Mecum

    Ben moi, c’est le contraire : les rares fois où je prends RER et métro je n’ai pas peur mais je ne me sens pas à l’aise: il y a une forte population colorée, voir majoritaire sur certaines lignes. Si un Noir a peur dans le métro ce n’est pas à cause des blancs (pas beaucoup nombreux et pas hostiles) mais parce qu’il y a beaucoup de délinquants « frères » qui eux sont dangereux pour eux et pour les blancs CQFD. Ce Blanchard devrait fermer sa gueule !

  2. AvatarChristian

    les noirs n’ont plus ne se posent pas de questions.. tiens un noir qui rêve de devenir blanc tombe sur une lampe magique, il la frotte et un génie en sort et lui demande d’exaucer 3 vœux : je veux être blanc, entouré de riches et je veux du cul, du cul du cul… il fini bidet au Georges V…

    A Amiens ma préfecture ils ont organisé la CAN d’Amiens ‘la coupe d’Afrique des nations de foot…mais d’Amiens. Et bien cela faut peur car la France qu’on nous prépare se fera sans doute sans nous les autochtones car les blancs n’étaient pas les bienvenus (Amiens c’est la ville de Micron, Brigitte Trogneux, Barbara Pompili la nouvelle sinistre de l’écologie,… bande de tocards…)

  3. AvatarJ

    Privilège blanc dans une société blanche. Ben oui, coco. T’es en Europe, la Terre des Blancs. Va parler de privilège jaune aux Chinois ou aux Japonais, puis reviens nous voir. Va parle de privilège noir au Sénégal ou en Côte d’Ivoire, puis reviens nous voir. Pauvre connard. Tu serais du genre à te casser les miches pour créer une richesse, une terre, du patrimoine pour, quand tu t’en iras, la laisser à des étrangers et pas à tes enfants ?
    Je m’arrête ou je deviens vulgaire.

    1. AvatarChristian

      bien dit et on peut dire à ce gars qu’il aura lui aussi son ticket lors du grand retour au bled de tous ces parasites.

  4. AvatarChristian Jour

    Si les cafards ne sont pas content parce qu’ils trouvent que les blancs sont raciste qu’ils retournent en Afrique. Et puis moi je vous emmerde connards de parasites, c’est mon pays pas le votre.

  5. AvatarALBERT MICHEL

    C’est curieux de voir ces gens éviter systématiquement la réalité jaune, chinoise par exemple. Un milliard et demi ou presque. Lorsqu’une partie de cette population s’installe en Europe, elle est plutôt calme, ne remplit pas les prisons, ne fait pas baisser le niveau scolaire, ne milite pas dans les associations anti-racistes ( anti-blanches), ne crève pas de complexe et de rage devant le bilan blanc …. C’est tellement plus facile de tout présenter noirs/blancs !!

  6. AvatarMonique

    N’ importe quoi .Donc moi qui vais bosser chaque jour ,je prend le métro, je me sens pas en sécurité car noire .🤣La seule peur que j’ai c’ est de prendre le métro après 21h.Il est jamais prudent pour une femme seule de traîner dans le métro ( peu importe ta couleur de peau.)Ce type raconte de la merde.Encore des arguments foireux qui seront utilises par certains pour se victimiser .

    1. AvatarGaulle libre

      Bonjour Un autre illuminé pacifiste soumis a quatre pattes devant les sauvages envahisseurs, oui moi en me rasant je me sens zeen et heureux de ne pas prendre le RER , pour me faire dépouiller et ,agresser par la vermines de toutes origines qui pollue ce pays . . Cela nest pas du racisme mais une réalité quotidienne de tous les Français qui prennent le RER avec la peur de croiser ces délinquants qui souillent impunément nos villes. Il serait temps de sévir, rétablir les travaux forcés, la peine capitale ,et expulsion de tout étranger délinquant. Pour appliquer cela faut avoir des testicules ce qui manque a la grande majorité de pacifistes de tous bords qui peuples ce pays et qui ont élu ce régime totalitaire.

  7. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Parce que lorsqu’un blanc rentre dans le métro il est serein et se sent en sécurité ? Non mais il se fout de qui cet abruti de gaucho dégénéré du bulbe, Ceux qui se font agresser, voler, violer dans le métro sont en grande majorité des blancs qui se lèvent le matin pour aller bosser et les responsables des agressions ce ne sont pas des suédois ou des norvégiens et répondent plus aux prénoms de Mouloud, Mohamed ou autre prénoms typiques des adeptes de la religion de paix et d’amour.
    Et le pire c’est que ces trous duc ne se sentent pas cons a sortir des inepties pareilles. Pascal Blanchard ne doit pas souvent prendre les transports en commun pour sortir de pareilles conneries
    Véronique Monguillot l’épouse du chauffeur de bus lâchement assassiné appréciera ce genre de sale con de bobo

  8. AvatarDes Abusés

    Nous sommes chez nous en France, n’en déplaise à cette sous-merde de Blanchard
    Qu’il se casse vivre en Syrie ou au Gabon si ça lui chante mais on se fout de ses leçons à 3 balles !!

  9. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ÊTRE BLANC n’est pas un privilège, comme être noir n’est pas une tare ; il s’agit d’une variété biologique, une variété naturelle. Les oiseaux, les poissons si bariolés ; les chats, les chiens… sont-ils privilégiés pour être comme-ci ou comme çà ?Iil ne s’agit pas de privilèges mais de caractéristiques ; c’est çà la vraie diversité.

    Ce positionnement idéologique idiot est extrêmement dangereux en plus il entraine vers un génocide. On entend de plus en plus la symphonique macabre qui a commencé avec « trop de mâles blancs dans les médias ; puis trop de blancs un peu partout pour en arriver à « les blancs sont le problème il faut s’en débarrasser » et là, on parle de la société blanche qui se rase ou ne se rase pas. Va-ton en arriver au génocide des blancs pour que les noirs et les arabes, « rassurés » soient les seuls et uniques représentants de l’espèce humaine sur leurs terres d’origine mais aussi dans tout l’occident ?

    Que prétendent ce qui tiennent ce langage : « la disparition de la race blanche » ? Les « républicains démocrates » qui font la guerre aux nationalistes peuvent être contents ils auront gagné la guerre de la diversité n’est-ce pas ?

    Et en Afrique ils se rasent ou ils ne se rasent pas ? Ils se rasent ! Mais comme nous, en Afrique les Africains ne pensent pas qu’ils sont privilégiés parce qu’ils sont noirs et ou musulmans ! C’est leur privilège d’être africains, noirs et d’être les maîtres dans leurs pays, d’être prioritaires en tout ; ils ont, en plus le légitime privilège, de ne pas avoir de quotas en ce qui concerne les minorités extra-africaines dans la sphère politique, médiatique, administrative, militaire et donc de n’être QUE les seuls à représenter, défendre et à bosser pour LEUR peuple.

    J’ajouterais que les femmes, en général, les Françaises en particuliers ne se rasent pas et se posent quand même des questions sans pour autant penser qu’elles sont privilégiées bien loin de çà !

    Alors, la lutte de la bien-pensance est-elle du « privilège uniquement pour les non-blancs et où qu’ils soient ? Le peuple blanc serait-il le seul à ne pas devoir avoir des privilèges encore que sur ses terres d’origine ? Car partout dans le monde la primauté des privilèges pour les autochtones est bien la règle naturelle. Ou non ?! Alors pourquoi le blanc n’aurait-il pas cette primauté ?

  10. AvatarHervé

    Quand on est noir,on vit sur le continent où vivent les noirs. Et tant pis pour eux,s’ils n’ont rien,puisqu’ils n’inventent rien.

  11. frejusienfrejusien

    Je crois que c’est surtout lui, le privilégié, qui sait qu’il est privilégié, car il a un boulot suffisamment bien rémunéré, qui lui évite de prendre le métro, et qui lui facilite la vie sur tous les plans,
    alors ce monstrueux égocentrique , généralise son cas avec une stupidité toute idéologique et fort peu réfléchie,
    il ne pense pas à ces milliers de Français qui n’ont pas son privilège et qui se lèvent à 5 h pour aller bosser, qui font des heures de trajet par jour, et qui gagnent juste assez pour aller au 20 du mois,

    ce genre de gros connard ne se rend pas compte à quel point ses déclarations sont déplacées, et insultantes pour ceux à qui elles s’adressent,

    on lui écraserait volontiers un poing sur la figure histoire de réduire très légèrement son privilège blanc

  12. frejusienfrejusien

    Et il a un privilège supplémentaire, il s’appelle Blanchard, alors qu’il aurait pu s’appeler Noiraud et sa carrière aurait suivi un autre chemin

  13. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    Pascal Blanchard (!), à mon humble avis vous généralisez votre cas personnel : c’est à vous-même que vous vous adressez. Faites votre propre examen de conscience, vous serez édifié par vos sentiments personnels sur ce que vous reprochez gratuitement aux autres.
    Ou alors vous débitez des inepties pour vous rendre intéressant… dans la sottise, à l’instar de vos pairs en recherche de notoriété.

Comments are closed.