Et c’est parti ! A présent, sus à la glottophobie ou la discrimination par l’accent


Et c’est parti ! A présent, sus à la glottophobie ou la discrimination par l’accent

Photo : Thomas Coex / AFP

.

En France, on souffre beaucoup. Enfin, ce sont les journalistes qui le disent.

D’abord, il y a la xénophobie, l’islamophobie et la négrophobie qui touchent, au moins, 15 millions de personnes : « le racisme tue ici, là et partout » selon Le Monde… (même si on a l’impression qu’en France, ce sont surtout les Blancs qui trinquent tous les jours)

Ensuite, il y a l’homophobie et la grossophobie. Terrible !

Puis l’obonophobie, l’aviaphobie, la sibethophobie, la belloubetophobie…

Enfin, c’est nouveau, il y a la glottophobie, c’est-à-dire, littéralement, « la peur des accents ».

Beaucoup souffrent de cette discrimination : certains n’osent plus sortir de chez eux, de peur d’être lynchés par les « sans-accent ». On leur refuse également l’accès à l’emploi, le droit de se marier et de vivre normalement. L’apartheid linguistique comme le racisme, « tue ici, là et partout », obligeant nombre de nos compatriotes à se regrouper dans quelques villes-refuge : Marseille, Perpignan ou Dax.

Ils paraît qu’à Paris, les Ch’tis, les Bretons ou les Alsaciens sont rejetés, sans emploi, vivant d’expédients et dormant dans des tentes, porte de la Chapelle, 

Contre cette énième stigmatisation et le cyber-glotto-harcèlement, de bonnes âmes, comme Jean-Michel Apathie, prennent la défense du paria Jean Castex, de Prades, souffrant depuis son enfance de l’accent catalan (de « l’accent du Sud-Ouest » écrit le journaliste)

Il fallait bien un article entier dans les Inrocks pour déconstruire les clichés et dénoncer les amalgames mais, derrière la mise en valeur des accents régionaux, l’hebdomadaire n’avait-il pas plutôt en tête la défense de l’accent « zyva » de banlieue ?

 

Jean Castex victime de glottophobie : “C’est une forme de déclassement social”

Pour la première fois depuis la Seconde guerre mondiale, un Premier ministre parle français avec un accent particulier.

Mais cette nouveauté, considérée comme un “bon signe” par Philippe Blanchet (l’inventeur du terme “glottophobie”), se fait au prix de nombreuses railleries.

Sur les réseaux sociaux et dans les médias, l’accent du sud-ouest du maire de Prades (Pyrénées-Orientales) est souligné de manière ironique, voire avec force mépris.

L’auteur de Discriminations : Combattre la glottophobie (Éditions Lambert-Lucas, 2019), nous explique les racines profondes de cette stigmatisation.

Pour vous, les moqueries dont Jean Castex fait l’objet pour son accent relèvent-elles typiquement de la glottophobie ?

Philippe Blanchet – Je ne dirais pas que c’est un cas typique de discrimination glottophobe, car une discrimination se manifeste par le fait qu’on refuse à une personne l’exercice d’un droit, l’accès à un bien, à une ressource [mais] tout est réuni pour produire une discrimination linguistique.

Cela reflète que cette tendance à la discrimination est très présente dans la société française, mais M. Castex y a échappé.

Outre les réseaux sociaux, c’est souvent dans les médias que son accent est souligné…

 

 

Dans la sphère strictement politique, y a-t-il des exemples de politicien·nes qui, comme Castex, ont été victimes de cela ?

Bien sûr. Certains en ont témoigné, comme Jean-Claude Gaudin, originaire de Marseille, qui parle provençal et a un accent marseillais provençal assez marqué […] Et puis on a recueilli des témoignages sur Charles Pasqua, un Corse de Marseille qui avait un accent marseillais […] Les seuls qui ont été stigmatisés pour cela sont Poutou et Lassalle.

C’est utilisé comme un instrument de stigmatisation.

La langue en France a un rôle quasi religieux, comme symbole de l’uniformité nationale.

Toute personne qui manifeste clairement de la diversité linguistique est marginalisée, surtout quand il s’agit du pouvoir politique.

Pensez-vous qu’on peut conférer un sens politique à la nomination de Jean Castex par Emmanuel Macron, qui se revendique girondin, décentralisateur, et critique du jacobinisme ?

[…] C’est nouveau, et c’est un bon signe. Quelque chose est en train de changer dans la société française.

Il y a eu une prise de conscience du fait qu’il était totalement injuste de discriminer les gens à cause de leur accent, quel qu’il soit – et l’accent méridional n’est pas le plus stigmatisé de tous.

https://www.lesinrocks.com/2020/07/06/idees/idees/jean-castex-victime-de-glottophobie-cest-une-forme-de-declassement-social/

 

.

D’autres ont embrayé sur cette prétendue « discrimination à l’accent ». Et si, finalement, plutôt que de parler de l’essentiel, les médias entretenaient « la cage aux phobes » ?

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/haute-garonne/toulouse/glottophobie-nouveau-premier-ministre-jean-castex-victime-discrimination-raison-son-accent-du-sud-ouest-1850298.html

https://www.midilibre.fr/2020/07/09/glottophobie-castex-delga-euzet-ces-elus-doccitanie-fiers-de-leur-accent-et-de-leurs-origines-8972112.php

https://www.20minutes.fr/societe/2817115-20200708-commenter-accent-jean-castex-pathetique-deplore-depute-christophe-euzet

https://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/jean-castex-victime-de-glottophobie-en-quoi-consiste-cette-discrimination-2097965

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “Et c’est parti ! A présent, sus à la glottophobie ou la discrimination par l’accent

  1. AvatarMaury

    Le Monde n a vraiment rien de mieux à faire que de nous vendre du vent ! L bon peuple pardon les de souche hais doivent ingurgiter es conneries a longueur de feuilles de chou comme ils ingurgitelent les mensonges des politicards et des pseudo scientifiques qui nous mentent sans sourciller

  2. AvatarCeltillos

    L »empereur parlait un Français épouvantable d’après les historiens, ce ne l’a pas empêche de devenir le plus grand d’entre eux.

    d’origine auvergnate dans ma famille l’accent une seconde nature, voir une richesse, et comme je regrette de ne pas l’avoir moi même car né a Paris, hélas,
    les accents sont une richesse tant qu »ils sont du terroir Français ou Européen, mais il est vrais que je déteste les accents des envahisseurs d’outre Méditerranée…

  3. MichèleMichèle

    Ricard III, allias Charles Pasqua, faisait le cirque avec son accent, qui sent bon les vacances, comme me dit un de mes fournisseurs!

    L’accent du Sud, un problème?
    Je ne crois pas.
    Un coup de pub pour détendre l’atmosphère? Je le pense!
    Mais, comme je n’ai pas une gueule d’atmosphère, je ne marche pas.

    Un accent du Sud, soigneusement cultivé, ça fait peuple, limite bouseux, et, tant qu’on se préoccupe de l’accent, on ne parle pas des choses qui fâchent.

    Gérard

  4. Avatarbm77

    Et si la première injustice ce n’était de ne pas payer certaines personnes à leur juste valeur et au travail et efforts fournis ; Moi je la vois là entre autre l’injustice le reste ce sont des gadgets pour obtenir plus à travers la discrimination positive par exemple

  5. AvatarDorylée

    Qu’avons nous à foutre de l’accent à Castex ? Du moment qu’il est Français, ça me suffit. Je préfère qu’il ait l’accent catalan que l’accent couscous ! Mais tout est bon dans les torche-culs pour détourner le bon peuple de ce qui l’intéresse vraiment. D’un autre côté, les pisse-copies n’ont rien d’autre à nous dire puisqu’ils n’ont pas de couilles, condition sine qua non pour entrer à l’école de journaleux, et ceux qui les subventionnent tiennent la laisse très court. Ce n’est pas avec les ventes de leurs torchons à allumer le feu qu’ils pourraient survivre.

Comments are closed.