Aseptie : l’ordre écolo passe par les éoliennes qui font disparaître… lièvres, bergeronnettes, faisans, renards…


Aseptie : l’ordre écolo passe par les éoliennes qui font disparaître… lièvres, bergeronnettes, faisans, renards…

Illustration : il n’y a pas si longtemps je suis tombé sur un sac plastique avec à l’intérieur des emballages de sandwichs labellisés AB, ce n’est pas sans ironie que j’ai pris la photo d’en-tête . La gauche écolo/bobo dans toute sa splendeur marquant son passage avec ses contradictions et ses paradoxes.

.

Le résultat de ces dernières municipales nous laisse tous groggy ; non pas que cela nous étonne, mais nous constatons qu’une majorité (relative) de nos concitoyens votent pour des écolos irresponsables enfermés dans leurs dogmes ; les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît dixit Michel Audiard.

.

Ce qui me chagrine avec nos écolos c’est qu’ils ne sont pas à une contradiction près ; crier victoire en oubliant qu’ils profitent de l’abstention et ne sont que les petits n°1 d’une coalition minoritaire – LFI , PC, PS, EELV – qui ne représente au final que 25% des électeurs. En fait une union de la gauche qui ne dit pas son nom, axillaire des macronistes avec des alliances consanguines de circonstances qui exploseront en vol à la moindre crise ; comme disait une éolienne de ma connaissance, « ça me touche une pale sans bouger l’autre » …

 

Pour ce qui est de la sociologie de l’électorat écolo, la supplétive machine à laver les cerveaux de l’information en continu a fait son œuvre ; c’est typique de la gauche libérale libertaire et de ses paradigmes : « ne réfléchissent plus, ne pensez plus nous le faisons si bien à votre place » , ceux qui s’opposent à ces idées délétères sont taxés de populistes, réactionnaires, fascistes, raciste et toute la kyrielle de phobies qui vont avec.

.

Pour éclairer mon propos sur les contradictions des écolos voici quelque exemples d’expériences et d’observation.

  • –  À un responsable du rayon pain, viennoiserie, pâtisserie de mon hypermarché à qui je posais la question: il y a tant que cela d’allergique au gluten ? Réponse : non c’est la mode
  • –  Dans un autre ordre d’idée, on ne suit pas la neuneu à nattes venue du froid par conviction, mais parce que ça permet de sécher les cours.
  • –  Nos 150 beaux esprits tirés au sort par un heureux hasard ont-ils pensé à restreindre la construction des piscines privées qui consomment des milliers de m3 d’eau, qui chlorés s’en vont à l’égout en fin de saison?

Malheureusement le tableau n’est pas exhaustif, car la gauche est traître par conviction, collabo par devoir et lâche par nature; ils n’ont pas d’idées mais des opportunités à but électoraliste, peu importe qui met le bulletin dans l’urne.

.

J’habite en périphérie de Troyes, direction Auxerre, j’ai la campagne immédiatement sur le pas de ma porte avec pour horizon les monts du pays d’Othe, pour le moment vierges de toute éolienne. À l’opposé il y a la plaine de Champagne qui, malheureusement, est défigurée par ces odieuses machines sorties de la guerre des mondes ; elles sont là, inutiles, la nuit leurs clignotants perturbent la vie nocturne ; le jour, leurs pales ballantes brassent parfois l’air de leur vacuité. Dans ces champs la nature a disparu, plus de gibier, plus d’oiseaux plus de vie sauvage. A contrario de l’autre côté, côté pays d’Othe nous marchons dans une nature où les haies coupent parfois la plaine pour la préservation de la vie sauvage ; certes c’est une nature exploitée par l’homme, mais avec respect. Nos promenades sont agrémentées par la rencontre de lièvres, renards, hérons, bergeronnettes grises et printanières, alouettes, perdrix, faisans et bien d’autres habitants de nos campagnes. Rien à voir avec l’asepsie que fait régner l’ordre écolo avec ses tripales.

.

Sur le même chemin que j’évoquais précédemment, il n’y a pas si longtemps je suis tombé sur un sac plastique avec à l’intérieur des emballages de sandwichs labellisés AB, ce n’est pas sans ironie que j’ai pris la photo d’en-tête. La gauche écolo/bobo dans toute sa splendeur marquant son passage avec ses contradictions et ses paradoxes.

.

Poursuivons avec les voitures électriques qui, avant d’être mises en circulation, du fait de leur fabrication, ont déjà pollué autant qu’un véhicule thermique qui aurait parcouru 100 000 km. Ayant une formation BTS en construction mécanique qui date des années 60/70, je pose toujours cette question au gens qui me vantent les véhicules électriques – je ne parle pas des véhicules hybrides qui on une énergie mixte essence/électrique, mais des 100% électrique – en hiver vous faites comment ?

Je vais être quelque peu technique, mais je resterai « abordable » pour les profanes. Sachant qu’un moteur thermique produit de par son fonctionnement de la chaleur induite par ses multiples mouvements de translation et de rotation, ce qui l’oblige à avoir un circuit de refroidissement. Cette chaleur réchauffe l’habitacle en hiver par l’intermédiaire d’un aérotherme – petit échangeur thermique – régulé maintenant par l’électronique des climatisations, avant c’était un petit levier ou bouton sur le tableau de bord allant d’un point bleu à un point rouge. Aujourd’hui avec les climatisations le froid est produit par un compresseur qui comprime du fréon – gaz réfrigérant – le compresseur est entraîné par la courroie accessoire du moteur.

Le hic avec les voitures électriques, aussi performante que soit la batterie, c’est qu’en hiver comme en été c’est la batterie qui fournit l’énergie au chauffage et à la réfrigération, à contrario un moteur thermique vous fournit sa chaleur et le froid pratiquement sans incidence ou presque sur la consommation . Au final, la radio, le GPS, la climatisation, les lève-vitres, les essuie-glaces quand il pleut, la recharge du portable et j’en passe , impactent l’autonomie de la batterie qui de plus en vieillissant devient moins performante. Alors il serait raisonnable de réserver l’usage de ces voitures aux trajets inter urbains, livraisons, taxis et autres. Mais pour ce qui est des trajets courants travail/vacances et des utilisations dans les transports de marchandises les travaux publics et l’agriculture ça va être une autre histoire; de plus, imaginez les conséquences sur le transport aérien et maritime et ferroviaire.
Elon Musk est un doux rêveur inconséquent , faire rouler une TESLA à Los Angeles où le climat est relativement variable c’est une chose, sous nos cieux moins cléments c’est une autre paire de manches. Pour finir le propos, les ennemis du stockage de l’énergie électrique sont le froid et l’humidité…

.

Vous me direz, on peut mettre une éolienne sur le toit ? Ça s’est déjà fait ; la Citroën traction à vent… Je blague!

L’imposture écolo/bobo est sans limites ; l’écologie est une science qui appréhende notre rapport à la nature, tout être humain sain d’esprit n’a pas pour but de détruire et salir son environnement. Les lois existent, appliquons-les plutôt que de promulguer des décrets et d’allouer des crédits à des comités théodule.

Pour finir, j’y vais de mon point Godwin :
Hitler était végétarien…
Les waffens SS cultivaient un jardin bio dans leur château-école de Wewelsburg…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “Aseptie : l’ordre écolo passe par les éoliennes qui font disparaître… lièvres, bergeronnettes, faisans, renards…

      1. CavalierCavalier

        Amateur de jeu de mots j’apprécie en connaisseur. Je mets 20/20 et vous recommande pour la classe supérieur 😉

  1. AvatarBobbyFR94

    Cavalier, intéressante analyse, cependant, je ne suis pas d’accord sur celle concernant le stockage de l’énergie…

    En effet, la technologie, comme tu le sais, évoluant en permanence, nous aurons, à un moment ou à un autre, des types de batteries, ou un système de stockage, bien plus performant, sous le froid notamment, c’est une question de temps avant que ce type de stockage soit mis au point…

    TESLA parle de la batterie  » one million mile « , c’est à dire une batterie dont la longévité dépasse de loin celle des véhicules d’aujourd’hui… et sans cobalt apparemment…

    https://www.caradisiac.com/tesla-compte-lancer-la-batterie-d-un-million-de-miles-en-2020-183252.htm – article de mai 2020

    Sinon, bien évidemment, la mise en évidence des contradictions de ces ABRUTIS de faux écolos, mais vrais ESCROLOS, notamment sur le climat, mais d’abord sur les éoliennes, est une bonne chose en soi :-)))

    1. CavalierCavalier

      Bonjour Bobby,
      La technologie évoluera toujours, mais à quel prix et pour qui? Je suis de par ma formation plus résolu à croire à la pile à combustible, mais nos écolos mettent un frein, car pour produire de l’hydrogène par catalyse il faut de l’énergie électrique, et ils veulent que ce soit une électricité verte…Donc le serpent se mord encore la queue.Faire des prévisions sur les véhicules du futur c’est un peu comme la cartomancie ou le bonneteau
      Merci et bonne journée.
      Cavalier

      1. AvatarBobbyFR94

        Bonjour Cavalier :

        Tu as raison, je crois aussi en la pile à hydrogène, avec un nano ou pico-coeur à fusion nucléaire (c’est à dire sans radiation), énergie produite par les étoiles appelées soleils…

        Je ne cherche pas à faire de prévisions, mais ma curiosité et ma connaissance, que je cultive chaque jour, ainsi aussi que mon bon sens, fait que je suis un partisan du déplacement propre, mais, effectivement, comme tu le soulignes, cette production d’électricité ne peut se faire selon la vision des escrolos !!

        Ce que je sais, c’est qu’un moteur électrique a un rendement proche de 1 alors qu’un moteur à explosion a un rendement, dans le meilleur des cas, de 0.60 …la perte en chaleur nécessitant, sauf en hiver, un autre dispositif pour évacuer cette énergie calorifique …

        Mais tu sais aussi tout cela, ami Patriote :-)))

  2. AvatarAnne Lauwaert

    c’est comme avec les loups: les animalistes n’ont aucune pitié pour les moutons qui ne sont pas tués par les loups mais déchiquetés et crèvent longuement dans des soufrances atroces…

  3. AvatarAnne Lauwaert

    Contre les éoliennes il y a des tas de livres qui les dénoncent comme Eoliennes un scandale d’Etat Livre d’Alban d’Arguin. Et les nouvelles technologies
    La guerre des métaux rares – Guillaume Pitron – j’avais vu un modèle d’éolienne à placer sur la terrasse au salon des inventeurs – je trouve cela génial et me suis renseignée, hélas pour de nombreuses raisons, cela ne marche pas.
    Alors pour quelle raison l’état continue-t-il à en placer? qui manipule aussi tout ça ? = qui y a intérêt?

  4. AvatarR.E.D.

    en 2001 notre équipe nouméenne inscrite au « world Solar challenge  » a traversé l’Australie de Darwin a Adélaide 2850 km avec une vraie voiture a énergie solaire . confrontés aux difficultés et au cout de l’entreprise je me marre quand je vois toute ces pub concernant les bagnoles électriques de monsieur tout le monde . pourquoi ne parle t’on pas de couvrir le toit de cellules photovoltaïques qui rechargeraient un tant soit peu la voiture stationnée au soleil ? quand toutes les personnes vont rentrer du boulot et vont brancher leur véhicule quelle centrale va accuser le coup de surconsommation ? le soir pas de soleil et pas de vent ? centrale a charbon? nouvelles batteries ? les cons .

  5. AvatarPierre Malak

    Pour tout savoir sur l’éolien lire l’ouvrage de Fabien Bouglé « Éoliennes – La face cachée de l’écologie » et bas les masques, messieurs les escrolocs ! Vous n’êtes que des pastèques : vert à l’extérieur et rouge à l’intérieur.

    1. AvatarPierre Malak

      Rectification

      … lire l’ouvrage de Fabien Bouglé « Éoliennes – La face noire de la transition écologique »

  6. AvatarDorylée

    L’énergie éolienne, selon les escrologistes est une énergie verte. Récemment, une pale d’éolienne s’est brisée et est tombée. L’ensemble de l’hélice va donc être remplacée. QUESTION : Que va-t-on faire des trois pales ??? On va les broyer, les compacter et les enfouir car on ne sait pas recycler la fibre de carbone. Et on va les enfouir où ??? En Afrique. Rien ou presque de ce qui compose une éolienne n’est recyclable. Idem pour les panneaux photovoltaïques à part le cadre en alu. C’est É-CO-LO-GIQUE ! Tous ceux qui disent le contraire sont des sympathisant d’extrême droite.

Comments are closed.