La réaction de Madjid Messaouden suite au refus du PCF de fusionner avec la liste dont il était membre à cause de son « islamo-gauchisme ».


La gauche blanche dans ses basses oeuvres.

 

Inutile de dire ici que je ne suis pas étonnée, inutile également de répéter que s’il faut converger avec celle-ci ponctuellement ou durablement (gauche comme alliée privilégiée), il est impératif de s’organiser contre elle (gauche comme adversaire premier) en toute autonomie.

 

Ce qu’il manque ici pour faire pression en faveur de Madjid et contre les laicards de l’autre bord, c’est la force indigène.

Ca viendra incha Allah.

Les manifs de sans pap samedi et le rassemblement historique du comité Adama hier sont des signaux qui vont dans cette direction.


Tout notre soutien à Madjid qui n’a cependant pas démérité dans sa lutte contre l’islamophobie et les violences policières.