Yvon Robert, maire PS de Rouen, déboulonne la statue de Napoléon ! Défendons NOS statues, défendons NOS noms de rues…


A Rouen, il existe une place du Général de Gaulle. 
L’ Hôtel de Ville de Rouen se situe sur cette place.

Sur cette place, juste devant la Mairie,  se dresse une statue équestre de Napoléon, voir ci-dessus.

.

La Ville de Rouen vient de décider d’enlever cette statue dès aujourd’hui :

 » une opération de dépose de la statue sera effectuée à compter du lundi 22 juin « .

Le maire de Rouen ( PS ) précise, en même temps ( ! ) que, bien sûr,  » ce n’est pas un choix politique  » et il explique : 

Ce serait seulement : «  l’usure du temps et la rouille qui obligent la Ville de Rouen à démonter la statue de Napoléon « . 

Voilà maintenant que le bronze se met à rouiller ! 

 » Une étude réalisée à la demande de la Ville a RÉCEMMENT montré que … « .

Curieusement, ce  » récemment  » correspond pile poil avec les manifestations des traoristes & co ! 

Et mon cul, c’est du poulet ? 

 

Quand la mairie parle de    » usure  du temps « , on comprend très bien ce que cela signifie :

Il faut remplacer NOS statues par celles des envahisseurs. 

 

Les Rouennais ne vont pas en croire leurs yeux. Dans quelques jours, lorsqu’ils déboucheront au bout de la rue Jean Lecanuet, ils ne verront plus la statue monumentale de Napoléon 1er sur son cheval. La place du général de Gaulle, à Rouen (Seine-Maritime), va perdre son point de repère historique.

Démontage à partir du 22 juin

« Erigée en 1865, la statue équestre de Napoléon Ier située place du Général de Gaulle repose sur trois appuis (deux pattes arrière et queue). Une étude réalisée à la demande de la Ville a récemment montré que l’une des deux pattes présente une fissure évolutive. Cette fissure fragilise la statue, qui mesure près de 5 mètres de haut, pouvant menacer sa stabilité. Elle présente donc un danger potentiel pour les usagers de l’espace public », explique la Ville de Rouen, dans un communiqué de presse. « Dans ce contexte, une opération de dépose de la statue sera effectuée à compter du lundi 22 juin. Un périmètre de sécurité autour du socle sera établi le temps de l’opération. Après la dépose, une analyse plus fine de l’état de la statue permettra de définir les conditions de sa rénovation.»

Le bronze est celui des canons saisis à Austerlitz

Inaugurée le 15 aout 1865, jour de l’anniversaire de la naissance de Napoléon Bonaparte, cette statue est l’œuvre de Gabriel Vital Dubray.Le piédestal est l’oeuvre de Louis Desmarest. Le bronze utilisé pour la réaliser provient indirectement des canons qui furent saisis lors de la bataille d’Austerlitz.

Si la plus grosse partie des canons d’Austerlitz a servi à la construction de la Colonne Vendome, une vingtaine d’entre eux furent mis à la disposition de l’Administration des Monnaies et Médailles pour la réfection des balanciers qui servaient à frapper les pièces. Certains de ces balanciers furent envoyés à l’Hôtel des Monnaies de Rouen et ce sont eux que l’on récupéra lors de la fermeture de cette succursale en 1852.

Autre particularité de cette statue équestre, elle échappe à la tradition (qui tient peut être plus de la légende que de la réalité) qui veut que la posture du cheval renseigne sur les conditions de la mort de son cavalier : lorsque le cheval a les deux antérieurs levés, son cavalier serait mort au combat ; lorsque seul l’antérieur droit est levé, son cavalier aurait été assassiné (ou tué par ses adversaires, hors du champ de bataille) ; et lorsque seul l’antérieur gauche est levé, le cavalier serait mort à la suite de ses blessures au combat. A contrario si les quatre jambes du cheval touchent terre, le cavalier serait mort naturellement.

La popularité de l’Empereur n’étant plus la même, il fut question de supprimer sa statue sous la Troisième République. Elle échappa de peu à la fonte, tout comme elle y échappa à nouveau pendant la seconde guerre mondiale.

 



https://www.paris-normandie.fr/actualites/societe/rouen-la-statue-de-napoleon-va-etre-deboulonnee-GN16936066  

.

Yvon Robert ne se représentait pas aux élections, son successeur, PS ou EELV vraisemblablement, sera élu dans une semaine… la fissure de la statue ne pouvait pas attendre le changement de municipalité ? En admettant qu’il y ait une vraie fissure, il ne pouvait pas y avoir un périmètre de sécurité autour de la statue ? 

On me dira que son successeur potentiel fait partie des dégénérés qui veulent absolument faire disparaître nos héros, notre histoire… Robert leur simplifie la donne. Et ces cons de Rouennais vont voter pour les fossoyeurs, une fois de plus. Rouen est perdu pour la France, apparemment…

La statue étant enlevée, il ne restera plus que le nom de la place à changer…

Y’en a marre !

Défendons NOS statues, défendons NOS noms de rues.





 250 total views,  2 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Ces salopards ont été élus par d’ autres salopards, que la peau du cul leur pèle !!!!!

  2. Défendons NOS statues, défendons NOS noms de rues.

    Oui, mais comment?
    Faire des campagnes de lettres postales aux maires qui déboulonnent?

    Porter plainte collectivement contre le déboulonnage de nos statues?
    Contre qui? Contre les maires? Contre le gouvernement?

    Descendre dans la rue…. non, il y aura peu de monde et les manifestants risquent d’avoir le privilège blanc se faire tirer dessus.

  3. Bonjour, quand on s’attaque aux symboles, la guerre civile est proche.
    J’ai peur pour mon peuple, il est trop con,

  4. La pratique se répand !

    Mais…. TRAVAILLENT PAS ? JAMAIS !

  5. RÉCLAMONS l’indemnisation pour tous les saccages et pillages commis par les allogènes avec la complicité des traîtres de l’oligarchie. Puisque les autorités laissent faire -(parce qu’elle sont complices, ces saccageurs sont leurs petites mains, si ce n’était pas vrai, jamais cette guerre sur notre sol aurait eu lieu)- et bien demandons des comptes ! Je sais c’est idiot, mais cela permettra de montrer du doigts les fauteurs et en pointant sur leur fautes.

    INDEMNISATION pour les dégradations sur le patrimoine national ! Si les allogènes ne peuvent (selon les autorités être attaquées) et bien que toute l’oligarchie et l’Etat et les autorités soient considérés coupables et traduits en justice, menaçons-les de devoir indemniser ce que leurs protégés détruisent et qui le font que parce qu’elles l’ont facilité.

    Réclamons,INDEMNISATION ! C’est la moindre des choses (même si ça n’aboutira pas) au moins qu’ils aient conscience que nous les tenons pour responsables de ce qui se passe et de nos malheurs.

    Ils ont enterré Notre si « Douce France ».

  6. Ayant habité 40 ans dans cette magnifique ville de Rouen, je suis sidérée que ce maire socialo ait le culot de déboulonner la statue de Napoléon. Mais où va t-on et dans quel but, pour plaire à qui ? On en peut plus de ces fous de socialistes qui font n’importe quoi.

    • Ce maire socialope mérite une bonne volée de bois vert et ça pour tous les édiles corrompus et traîtres , jusqu’à ce qu’ils demandent pardon et les démettrent de leurs fonctions ,un traître n’a pas sa place comme mairdeux !

  7. C’est les socialistes qu’il faut déboulonner de notre environnement politique ; ces tarés sont le cancer de la France ; faut tous les virer et vite !

  8. Voici venu le règne des barbares, des incultes, des crétins, des dégénérés, des ennemis de la France. La faute à qui ? Aux français incultes qui votent pour des crétins incultes.

  9. Une statue ca peut se rénover non ? Faut pas prendre les gens pour des billes ,et cette fresque faite à stains avec les visages de Floyd et traore avec la phrase « contre le racisme et les violences policieres »non mais c’est quoi ça,? A quand une fresque contre les racailles ,contre les agressions,les viols,meurtres?ou à la gloire des policiers morts dans l’exercice de leur fonction.

  10. ben oui les gens n’ont qu’a arrêter de voter pour des connards !

    • Certes. Mais ces connards élus n’ont pas été élus à l’unanimité. Et être élus ne leur donne pas tous les droits. Ils ont aussi des comptes à rendre à ceux qui n’ont pas voté pour eux, qu’ils le veuillent ou non.
      Mais si on n’intervient pas pour leur dire  » Oh Là ! « , ils en font à leur guise.
      Par exemple quand ont-ils consulté la population pour lui demander si elle souhaitait qu’on déboulonne la statue ? Jamais.
      Sauf que si les français de manière générale ne leur disent pas NON, ils s’en tiendront à « qui ne dit mot consent ». c’est bien ce qui se passe généralement : on critique, on râle quand c’est fait, mais on ne va pas s’incruster dans leurs meetings, leurs réunions, pour leur dire leur fait ou s’opposer à leur arbitraire. Alors évidemment ils en profitent, ils savent bien que si on ne les empêche pas, le pouvoir est fait pour en abuser.

Les commentaires sont fermés.